Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 28 février, 14:32
Accueil > Actualité > Politique > Cantonales Provence : La fourmi Guérini face aux cigales Estrosi et Ciotti

Cantonales Provence : La fourmi Guérini face aux cigales Estrosi et Ciotti

Politique


La gestion du sénateur PS Jean-Noël Guéri à la tête du département des Bouches-du-Rhône et celle du couple de députés Christian Estrosi-Eric Ciotti, patrons successifs des Alpes-Maritimes, font penser, depuis 2006, à une célèbre fable de La Fontaine. En somme, la fourmi Guérini gère avec un sens des grands équilibres budgétaires face aux cigales Estrosi et Ciotti particulièrement dépensières. Les Bouches-du-Rhône sont peuplées de près de deux millions d’habitants et les Alpes-Maritimes de 1,1 millions. Notre constat s’appuie sur quelques chiffres. De 2006 à 2009, les dettes du département des Alpes-Maritimes sont passées 386 à 942 millions d’euros, celles des Bouches-du-Rhône de 246 à 341 millions d’euros. De 2008 à 2009, les recettes fiscales totales du premier ont augmenté de seulement 5 % contre 19,1 % pour le second. La capacité d’épargne nette par habitant est quatre fois plus importante dans les Bouches-du-Rhône que dans les Alpes-Maritimes. Malgré un taux de chômage de 2,5 % supérieur, trois fois plus de bénéficiaires du RMI-RSA et un revenu imposable par habitant inférieur de 2.349 €, le sénateur Jean-Louis Guérini réussit donc mieux que le couple de députés Estrosi-Ciotti.

Le fantôme de « M. frère »

Mais, cette meilleure gestion socialiste a été brouillée au premier tour des cantonales par l’affaire judiciaire des marchés truqués d’ordures ménagères dans les Bouches-du-Rhône. Une affaire qui a conduit « M.frère » Alexandre Guérini en prison, le 1er décembre 2010. Un seul exemple : un des vice-présidents de Jean-Noël Guérini, Antoine Rouzaud, n’a recueilli dans le canton marseillais de Camas que 21,17 % des suffrages, contre 36,72 % en 2004. En huit ans, il aura perdu plus des deux tiers de ses voix. En fait, le Front national renoue avec ses scores des années 1980 avec 22 à 38 % des voix dans les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes. En dehors de l’enjeu national du scrutin dans ces deux départements, leur gestion n’est pas exempte d’un certain nombre de gaspillages.

L’un de ces plus beaux gaspillages : la remise en état, en 2009, des 35 km de voie ferrée d’une partie de la ligne du TER Aix-Marseille (financées au tiers par le conseil général) a provoqué curieusement la création d’une deuxième ligne de bus du même conseil général entre ces deux villes. La navette n°49 du réseau Cartreize (la régie départementale des transports) continue d’être assurée toutes les 20 minutes aux heures de pointe, et chaque demi-heure le reste de la journée. L’aller et retour coûte 9,20 €, les plus de 65 ans paient 2 €, alors que l’aller-retour en TER Aix-Marseille revient à 13,40 €. Résultat : l’offre de train a doublé, mais reste boudée par les voyageurs qui préfèrent le car n°49. Les usagers du service public TER Aix-Marseille paient 35 % du prix réel de leur billet et les abonnés encore moins. On n’ose pas imaginer le coût réel du billet du bus 49 assurant un « service public » entre Aix et Marseille. Comprenne qui pourra. Le chantier de la ligne du TER a coûté au total 160,5 millions d’euros financés en trois parts égales de 31,65 % par la région Paca, le département des Bouches-du-Rhône et l’Etat.

Les routes : un gouffre pour le 06

Ce département dépense sans doute un peu trop pour les collèges (134 € par habitant) contre 104 € dans les Alpes-Maritimes pour une moyenne de 70 € dans l’Hexagone. Les Alpes-Maritimes gaspillent quant à elles surtout dans leurs domaines de dépenses préférées, la sécurité, avec une moyenne de 7,6 € par habitant (contre 4,8 € en moyenne nationale), et la voirie. Explication : ce département entretient 16 km de voirie par habitant contre 1,6 km dans les Bouches-du-Rhône et 6,2 km en moyenne dans l’Hexagone. Aussi, les routes de moyenne montagne dans la circonscription législative de Christian Estrosi sont impeccables…

C'est sur France Soir !

Plus d'articles Politique

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Anonyme-77656, le 26 mar à 13:34

    Anonyme-77656
    depenses?

    depuis quand investir dans les transports releve t du gaspillage

    un journaliste pourrait au mois apprecier la realite des liaisons aix marseille la nature des differents services mais est cetrop en demander?



    Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur