Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 29 novembre, 08:08
Accueil > Actualité > Politique > Le cas Mélenchon divise le PCF

Le cas Mélenchon divise le PCF

Présidentielle 2012


Une partie des communistes ne veut pas de la candidature en 2012 de l’ex-PS Jean-Luc Mélenchon. Mais tout indique qu’il sera choisi.

Jean-Luc Mélenchon devrait être le candidat du PCF à la présidentielle
Jean-Luc Mélenchon devrait être le candidat du PCF à la présidentielle SIPA

« Je n’ai pas encore donné les clés du parti à Jean-Luc Mélenchon ! » C’est par cette boutade que Pierre Laurent, le jeune secrétaire national du Parti communiste français, entame hier ses vœux à la presse. Au siège du parti, place du Colonel-Fabien, c’est, il est vrai, « la » question qui occupe tous les esprits : faire ou non de l’eurodéputé Mélenchon, ex-PS et aujourd’hui président du Parti de gauche, le candidat du parti à la présidentielle ? Les uns, à l’image de Maxime Gremetz (lire encadré), excluent cette hypothèse et veulent mordicus que le parti ait « son » candidat. Les autres – majoritaires, semble-t-il – sont prêts à jouer la carte d’un leader très médiatique et populaire.

Officiellement, le calendrier du PC est le suivant : en avril, dépôt des candidatures à la candidature ; en juin, désignation du candidat. Sauf que, vendredi dernier, le conseil national du parti a entériné (à 70 %) l’idée d’une candidature « porteuse de rassemblement » et estampillée Front de gauche, l’alliance des communistes et des amis de Mélenchon. Difficile de ne pas voir là un premier pas en direction de Mélenchon. Un pas qui, d’ailleurs, fait bondir les communistes « orthodoxes » même si l’ancien sénateur PS de l’Essonne peut incarner pour un parti en crise de leadership une sorte de plan B. Car les communistes restent traumatisé par le score de Marie-George Buffet en 2007 : 1,93 % des suffrages exprimés.

Le choix de Buffet

Pour autant, le premier candidat à la candidature, le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne, continue de faire campagne. Son menu : Poitiers, Guéret, Nîmes, Montluçon… Il entend occuper le terrain. « Je ne crois pas que ce soit joué. Ce n’est pas un baroud d’honneur pour faire semblant », s’insurge-t-il. Certes, Chassaigne l’admet, il « pèse moins » que son concurrent du Parti de gauche. Mais il a ses propres soutiens. Ainsi Marie-George Buffet vole-t-elle à son secours : « On ne fait pas campagne sur la bonne mine des uns et des autres. »

En face, le camp Mélenchon joue sur du velours, dénonçant à mi-voix les pesanteurs d’« un vieux parti à l’organisation lourde » et se disant persuadé que tout le monde tombera d’accord, le jour venu, sur le texte d’un « programme partagé ». Le deal serait même prêt : une candidature Mélenchon en 2012 et, aux législatives qui suivront, un maximum d’élus communistes à l’Assemblée. De quoi assurer l’avenir du parti. Donnant-donnant.


«… Mais c’est un socialiste !»

Député de la Somme et nostalgique de l’ère Marchais, Maxime Gremetz refuse l’idée que le PCF n’ait pas son propre candidat à la présidentielle et se range demain derrière l’ex-socialiste Jean-Luc Mélenchon, hier ministre de Lionel Jospin et aujourd’hui député européen.

France-Soir Pourquoi demandez-vous à votre parti de présenter en 2012 une candidature communiste ?
Maxime Gremetz Je demande simplement que l’on applique nos statuts ! Il est écrit noir sur blanc que le PCF doit avoir un candidat à la présidentielle. Dans une élection comme celle-là, il nous faut être présents. Et je serai moi-même candidat à la candidature. Il faut arrêter de croire que le Front de gauche (qui regroupe le PCF et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, NDLR) pèse électoralement.

F.-S. Que reprochez-vous à Jean-Luc Mélenchon ?

M. G. Je lui reproche d’être socialiste ! Je me souviens qu’il est allé cirer les bottes de Jospin pour avoir, en 2000, un petit secrétariat d’Etat à la Formation professionnelle. Depuis, il a « gauchisé » son discours, mais par pur opportunisme. Il agit comme Mitterrand l’avait fait, en son temps, au moment de la négociation du Programme commun de la gauche.

 

Tugdual Denis
C'est sur France Soir !
Publié : 12/01/11 - 08h36
Mis à jour : 12/01/11 - 17h53
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur