Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 06 juin, 20:21
Accueil > Actualité > Politique > Chatel : "Je comprends que ce soit un scandale pour les parents"

Chatel : "Je comprends que ce soit un scandale pour les parents"

Politique


Le ministre de l'Education répond aux attaques sur le nombre de cours non tenus.

Luc Chatel assure avoir "réorganisé le système de remplacement"
Luc Chatel assure avoir "réorganisé le système de remplacement" SIPA

FRANCE-SOIR A Epinay-sur-Seine, 85 % des absences de courte durée n'ont pas été remplacées. Dans la Somme, le nombre de journées non remplacées dans le premier degré a été multiplié par 2,5 en deux ans. Comment l'expliquez-vous ?
LUC CHATEL Il y a des pics d'absences souvent liés à des maladies –épidémies de grippe ou de gastro-entérite – pendant lesquels nous devons mobiliser un grand nombre de remplaçants. C'est ce qui se passe actuellement ; mais à d'autres moments les remplaçants sont en surnombre. Il faut pouvoir être réactif, mais notre système souffre de trop de rigidité.

F.-S. Un rapport a montré qu'un élève perdait en moyenne, sur l'ensemble de sa scolarité, un an en temps de cours non remplacés...
L. C. C'est un chiffre suprenant, très supérieur à nos données statistiques : une semaine en moyenne par an dans le second degré. Quoi qu'il en soit, mon rôle est de garantir la continuité du service public de l'éducation. Les parents doivent savoir que lorsqu'un professeur n'est pas remplacé, cela ne veut pas dire qu'il ne se passe rien. Dans le second degré, les élèves sont accueillis en permanence pour faire leurs devoirs. Dans le premier degré, ils sont répartis dans les autres classes. Je ne dis pas que ces solutions sont idéales, voilà pourquoi je me suis attaqué avec volontarisme au problème des remplacements.

« J'ai réorganisé le système. Les premiers résultats sont encourageants »

F.-S. Il y aurait donc, selon vous, suffisamment de remplaçants ?
L. C. Oui. Cette année, il y a 5.800 professeurs en surnombre dans le premier degré, ce sont des professeurs qui n'ont pas d'affectation dans une école et qui contribuent au remplacement. En outre, il y a 27.000 remplaçants dans le premier degré et 28.000 dans le second degré. En moyenne, nous mobilisons, selon les périodes de l'année, entre 60 % et 80 % de nos titulaires sur zone de remplacement (TZR), cela signifie qu'ils sont suffisamment nombreux. La difficulté réside dans la capacité à les mobiliser rapidement et au bon endroit. Le problème est encore plus difficile à gérer dans le second degré en raison des disciplines : il peut y avoir des professeurs disponibles en mathématiques, mais des besoins en anglais.

F.-S. L'an dernier, vous avez annoncé des mesures, comme le recours à des jeunes retraités ou à des étudiants. Quels sont les résultats ?
L. C. J'ai réorganisé le système de remplacement. Nous avons décidé de l'assouplir en mettant fin au délai de carence. Nous avons aussi désigné un responsable du remplacement par établissement et un responsable par académie pour une meilleure efficacité. Ces mesures sont effectives depuis la rentrée. Nous avons également assoupli le système des zones de remplacement : un professeur disponible dans une académie peut faire un remplacement dans l'académie voisine. Nous avons constitué un vivier supplémentaire de remplaçants : il s'agit notamment d'étudiants en fin de parcours et de professeurs retraités. Les premiers résultats sont encourageants : dans le second degré, les remplaçants ont été mieux employés en décembre 2010 qu'en décembre 2009, avec un taux d'activité passant de 81,9 % en décembre 2009 à 84 % en décembre 2010. Le taux de couverture du remplacement, c'est-à-dire le pourcentage de journées remplacées, est, quant à lui, à un niveau toujours élevé de 96 %.

F.-S. Comment interprétez-vous alors que les parents d'élèves de centaines d'écoles protestent contre le manque de remplaçants ?
L. C. Malgré nos efforts, la continuité du service public n'est pas totalement garantie, je comprends que ce soit un scandale pour les parents. Toutefois, ils doivent noter que nous prenons le problème à bras-le-corps et que les premiers résultats sont encourageants. 

Propos recueillis par Marie Conquy
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 08:40

    Anonyme-77656
    courage

    cours des comptes

    plus de 23 000 fonctionnaires détacher de leurs administration pour gérer les SYNDICATS

    on manque de PROFESSEUR

    osez M Chatel,en remettre dans l"éducations national et le problème sera régler



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 10:13

    Anonyme-77656
    J'ai réorganisé le système ...

    Ah oui ... en déversant quelques millards d'€ prévus pour l'enseignement public vers le privé? Vivement le coup de balai ... parce qu'il ne vaut rien comme on disait chez l'Or...



    Signaler un abus  
Publié : 08/02/11 - 07h58
Mis à jour : 08/02/11 - 08h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur