Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 11 décembre, 19:24
Accueil > Actualité > Politique > Les contre-vérités de Michèle Alliot-Marie

Les contre-vérités de Michèle Alliot-Marie

MAM, la polémique tunisienne


Depuis début février, la ministre des Affaires étrangères est au cœur de la tourmente après les révélations du Canard Enchaîné sur ses vacances tunisiennes. Michèle Alliot-Marie a, à de nombreuses reprises, tenté de se défendre, multipliant les contre-vérités.

Michèle Alliot-Marie est de nouveau en position difficile
Michèle Alliot-Marie est de nouveau en position difficile SIPA

« Aucun contact privilégié » avec Ben Ali

 Sa version : Fin janvier, Michèle Alliot-Marie assure aussi n'avoir eu « aucun contact privilégié » avec Ben Ali avant sa fuite. « La dernière fois que j'ai vu l'ancien président, en tête-à-tête, c'était en 2006, dans mes fonctions de ministre de la Défense ». Le Parisien, 30 janvier 2011

Les faits : « Mme Alliot-Marie a eu un bref entretien téléphonique avec M. Ben Ali comme elle en a eu avec beaucoup d'autres chefs d'Etat ou ministres des Affaires étrangères », a reconnu à l'AFP mercredi un membre du cabinet de Michèle Alliot-Marie. Si, de fait, Ben Ali et MAM ne se sont effectivement pas rencontrés durant les vacances de la ministre en Tunisie, ils se sont bien parlés. 

La proposition d'Aziz Miled 

Sa version : Si l'on en croit la ministre des Affaires étrangères, la rencontre avec Aziz Miled était fortuite. Ce n'est qu'à l'aéroport de Tunis que l'homme d'affaires aurait proposé à Michèle Alliot-Marie d'utiliser son jet privé pour se rendre à Tabarka. « Après Noël, je suis partie quelques jours en Tunisie, je suis allée jusqu'à Tunis par une ligne régulière et m'attendait cet ami. (…) Il me dit : 'je dois aller à Tabarka dans mon hôtel. J'ai un avion, je suis tout seul. Est-ce que vous voulez m'accompagner plutôt que de faire deux heures de voiture ?' » Journal télévisé de France 2, 2 février 2011

Les faits : Mercredi, sur Europe 1, Bernard Marie, le père de Michèle Alliot-Marie, a donné une autre version des vacances. Mi-décembre, la famille décide de séjourner en Tunisie. « C’est à ma demande que Monsieur Miled a organisé notre séjour ensemble dans un hôtel », a reconnu Bernard Marie. Aziz Miled met à leur disposition son jet « pour (leur) économiser à (sa) femme et à (lui-même) deux heures et demie de voiture en pleine nuit ». Le voyage, comme la rencontre avec Aziz Miled sur le tarmac de l'aéroport de Tunis, n'a donc rien de fortuit. D'autant plus que, durant le séjour, les parents de Michèle Alliot-Marie achètent une société civile immobilière à l'homme d'affaire tunisien. Dans les faits, selon les révélations du Canard Enchaîné du 16 février, les Miled ont vendu, le 30 décembre, toutes leurs parts de cette SCI à Bernard et Renée Marie. Avant cette transaction, les époux Marie possédaient environ 13% du capital de la SCI. 

Les émeutes en Tunisie

Sa version : D'après Michèle Alliot-Marie, la révolution de jasmin n'a débuté qu'après son séjour. Ses vacances en Tunisie ne pouvaient donc pas s'apparenter à un soutien informel au régime de Ben Ali. « Il n'y avait rien. On savait qu'il y avait quelques mouvements dans le centre de la Tunisie de la part de gens qui avaient des problèmes (sic). Même le suicide qui a été l'origine des événements s'est produit à la fin de notre séjour. » Journal télévisé de France 2, 2 février 2011

Les faits : Mohamed Bouazizi était un vendeur ambulant de 26 ans. Il s'est immolé par le feu le 17 décembre pour protester contre la saisie de sa marchandise par la police. Dès le 19 décembre, le centre-ouest du pays est le théâtre de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Le 22 décembre, un autre jeune Tunisien se donnait la mort en s'électrocutant. Les manifestations se poursuivent. Le 28 décembre, le président Ben Ali se rend au chevet de Mohamed Bouazizi, alors dans un état critique. Le soir même, il dénonce « l'ampleur exagérée qu'ont pris ces événements à cause de leur instrumentalisation politique par certaines parties ». Le lendemain, le 29 décembre, Ben Ali procède à un remaniement de son gouvernement. Le ministre de la Communication, Oussama Romdhan, est remercié. 

Michèle Alliot-Marie a séjourné en Tunisie entre Noël et le jour de l'An. Mohamed Bouazizi meurt le 4 janvier.

La « victime » Aziz Miled

Sa version : D'après Michèle Alliot-Marie, Aziz Miled est un homme d'affaire qui a été « spolié » par le gouvernement Ben Ali. « Cette personne que vous osez aujourd'hui attaquer est un chef d'entreprise qui est respecté en Tunisie, d'autant plus respecté qu'après avoir été spolié par monsieur Trabelsi qui, effectivement, avait de force pris une partie de son capital et sa présidence, cette même personne la semaine dernière a été rétabli dans ses droits par le gouvernement tunisien. » Questions au gouvernement, le 2 février 2011

Les faits : En décembre 2009, Belhassen Trabelsi s'est emparé de 21% du capital de Nouvelair, la compagnie aérienne du groupe TTS. Trabelsi, lui-même propriétaire de Karthago Airlines, souhaitait limiter toute concurrence sur le secteur. Il prenait alors le siège de PDG de la compagnie. Un poste que Miled a récupéré après l'exil de Ben Ali.

En 2004, l'homme d'affaires avait été l'un des organisateurs de la campagne présidentielle de Ben Ali. En 2009, comme le souligne LeMonde.fr, il figurait sur la liste des 350 membres du comité central du parti de Ben Ali, le Rassemblement constitutionnel démocratique. Plus récemment, en août 2010, il militait, comme plusieurs dizaines d'autres personnalités tunisiennes, pour que le président Ben Ali, « le sauveur de la patrie », se représente en 2014.

 

Sylvain Chazot
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article8 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 16 fév à 18:56

    Anonyme-77656
    La politique c'est le mensonge

    MAM à bien raison de se défendre en ne disant pas tout ce qu'elle a fait en Tunisie. Les attaques personnelles sont nuisibles d'ou qu'elles viennent. A droite, comme à gauche, mentir est le leitmotiv des politique. Qui s'attendait, aussi soudainement à la rébellion du peuple en Tunisie comme en Egypte?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 16 fév à 21:22

    Anonyme-77656
    LAISSEZ LA DONC TRANQUILLE ...!

    On s'en moque éperdument de toutes cs histoires ...

    Je voudrais bien savoir si les journalistes auront la même "envie de vérité" lorsque la gauche sera au pouvoir ...En 2017 ...!!

    Ou si ce sera " silence radio" ...On sait mais on ne dit rien !!

    Comme au temps de Francois MITTERAND et de sa "double vie" ...AUX FRAIS DU CONTRIBUABLE !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 16 fév à 23:07

    Anonyme-77656
    et les journalistes ???

    certains journalistes profitent largement du système;notamment les journalistes autos invités à longueur d'année dans les restaurants 3 étoiles Michelin (250 euros le repas sans les vins) et les hotels 5 étoiles à 500 euros la nuit.Au bout le l'année çà représente plus que le voyage gratuit d'Alliot Marie en avion.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 fév à 09:10

    Anonyme-77656
    Pourquoi ?

    La contre verite est un MENSONGE.Pourquoi tant d euphemisme?La plebe est lourdement sanctionee en cas de mensonge,pourquoi pas les gouvernants de l empire?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 fév à 19:22

    Anonyme-77656
    et maintenant...

    c'est le tour de la socialiste Elisabeth Guigou ! On ne sait plus à quel sein se vouer...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 fév à 13:28

    Anonyme-77656
    les attaques personnelles

    les attaques personnelles sont toujours très graves et en plus elles sont basées sur les dires de journaux comme de bien entendu de gauche et comme le disait déjà quelqu'un sous francois mittérant personne n'a rien dit sur sa vie privée alors que tout le monde payait... ET LA GAUCHE VEUT DONNER DES LECONS; il est vrai que mittérant n'était pas à GAUCHE !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 fév à 20:50

    Anonyme-77656
    leche bottes

    je me demande pourquoi j'ai lus ses commentaires ; mais bon il y'a toujours des gens qui soutienne l'insoutenable comme d'ailleurs dans les pays des dicta



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 fév à 20:51

    Anonyme-77656
    leche bottes

    je me demande pourquoi j'ai lus ses commentaires ; mais bon il y'a toujours des gens qui soutiennent l'insoutenable comme d'ailleurs dans les pays des dictateurs



    Signaler un abus  
Publié : 16/02/11 - 16h49
Mis à jour : 16/02/11 - 19h56
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur