Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 23 mars, 22:31
Accueil > Actualité > Politique > Exclusif - Marine Le Pen : "Moi au second tour ? C'est tout-à-fait crédible" (intégrale)

Exclusif - Marine Le Pen : "Moi au second tour ? C'est tout-à-fait crédible" (intégrale)

Présidentielle 2012

Vidéo

Présidente du Front national, la candidate Marine Le Pen - qui ne ménage ni Nicolas Sarkozy ni François Hollande ni Jean-Luc Mélenchon, et rêve d'un second tour qui l'opposerait à Mélenchon - a répondu aux questions de France-Soir. Sur le ton du parler-vrai et, parfois, du parler-cru.

"J'ai proposé un référendum sur l'euro et le retour à la monnaie nationale", a déclaré la candidate frontiste au micro de France-Soir
"J'ai proposé un référendum sur l'euro et le retour à la monnaie nationale", a déclaré la candidate frontiste au micro de France-Soir DR

France-Soir. Avez-vous toujours l'ambition, ce qui n'était pas le cas de votre père, de gouverner un jour la France ?

Marine Le Pen. Bien sûr !... Je n'ai pas le goût de l'effort inutile. Je fais de la politique, je me présente aux élections et j'essaie de convaincre parce que je veux appliquer mes idées. C'est la raison pour laquelle, à la différence d'autres, je ne participerai pas à un gouvernement qui ferait exactement l'inverse de ce que je préconise en toutes circonstances.


F.-S. Vous avez dit vouloir « mettre l'Islam radical à genoux », faisant ainsi écho à la phrase de Mohamed Merah qui, lui, voulait « mettre la France à genoux ». Était-ce volontaire ?

M. L. P. Oui, c'est volontaire car, très objectivement, la classe politique a volontairement minimisé le développement du fondamentalisme islamique. Je croyais qu'elle le sous-estimait. En fait, elle le minimise volontairement comme elle minimise la haine qui se diffuse contre notre propre pays, dans notre propre pays, de la part d'un certain nombre sous l'influence du fondamentalisme islamique. De plus en plus de jeunes - souvent, il faut bien le dire, binationaux - sortent avec les drapeaux de leur autre pays, ont multiplié les insultes, les émeutes. Souvenez-vous, il n'y a pas très longtemps, de la fin de certains matches de football ou encore des émeutes de 2005. Tout cela est nié par la classe politique qui est aveuglée, et refuse de régler ce problème. Et bien moi, je dis maintenant qu'il faut lutter férocement contre le fondamentalisme islamique dans nos quartiers, dans nos banlieues, et qu'il faut clairement dire à ceux qui développent une haine de notre pays, de ses valeurs, de ses racines, de notre mode de vie, qu'ils peuvent faire quelque chose : c'est partir.

« Avez-vous vu les tags en hommage à Merah qui fleurissent aujourd'hui  ? »

F.-S. : Qu'est-ce-que vous voulez dire par « lutter férocement » ? Vous avez déjà dit que les bateaux qui viennent en France sont remplis de Mohamed Merah...

M. L. P. Je n'ai pas dis « remplis », j'ai posé la question : combien de Mohamed Merah arrivent chaque jour alors que nous ne maîtrisons pas nos frontières, alors que nous ne savons même qui est présent sur notre territoire ? Oui je le dis et le redis lorsque je vois que, régulièrement, l'UOIF (Union des organisations islamiques de France, ndlr) accueille des fondamentalistes, des gens qui appellent à la haine et au meurtre des juifs. Chaque année ces prêcheurs viennent sur notre territoire. Oui, combien sont aujourd'hui présents, combien développent, distillent leur haine de notre pays. Encore une fois leur haine de notre mode de vie, leur haine de nos valeurs. Il n'y a qu'à regarder les tags en hommage à Mohamed Merah dans les banlieues qui sont en train de fleurir aujourd'hui. Il n'y a qu'à regarder la page Facebook, la deuxième, qui, avant d'être fermée, avait 10.500 « J'aime » en hommage à Merah. Alors, on refuse de voir cela. Eh bien moi je regarde cette réalité dans les yeux, et je vais lutter pied à pied contre le fondamentalisme, vérifier leurs financement, vérifier ce qu'il se passe dans les mosquées, arrêter le financement de la part de pays étrangers, supprimer l'influence de pays comme le Qatar qui investissent dans nos banlieues, alors qu'ils financent également les djihadistes dans le monde entier. Je vais prendre la mesure réelle de ce problème, et m'y attaquer car personne d'autre ne le fera.


F.-S. Mais, concrètement, qu'est-ce que vous entendez par « lutter férocement » ?

M. L. P. Cela veut dire arrêter l'immigration. Cela veut dire arrêter les financements des pays qui financent les djihadistes : voyez le Qatar qui, aujourd'hui, prend des participations dans nos entreprises stratégiques, investit dans nos banlieues, investit dans le football avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy. Cela veut dire lutter contre cette hybridation entre fondamentalisme islamiste et le banditisme dans nos quartiers. Cela veut dire la suppression des aides sociales aux récidivistes. Quand on pense que M. Merah bénéficiait du RSA, bénéficiait des aides au logement alors que des millions de Français crèvent la dalle !... Il y a huit millions de pauvres dans notre pays et à combien de récidivistes verse-t-on l'argent durement gagné par les Français plutôt que de le réserver aux honnêtes gens ? Est-ce qu'on ne doit pas arrêter l'angélisme, et surtout l'électoralisme ?

« Il y a dans l'affaire Merah beaucoup de choses mystérieuses »

 

F.-S.  Vous avez évoqué des « zones d'ombre dans l'affaire Merah. Lesquelles ?

M. L. P. Beaucoup de choses me paraissent troublantes et mystérieuses. Comment la DCRI a-t-elle pu ne pas déceler la dangerosité d'un homme qui a fait neuf voyages à l'étranger dans tous les endroits du terrorisme et du djihadisme. ? Comment se fait-il que ce voyou ait le numéro de téléphone direct d'un officier de la DCRI de Toulouse et qu'il le tutoie, comme l'a révélé M. Squarcini dans Le Monde ? Étaient-ils en contact régulier ? La DCRI s'est-elle servie de lui ? Était-il un indicateur de la police ? Ce sont des questions auxquelles il faut maintenant apporter des réponses. Comment se fait-il, alors que des plaintes ont été déposées pour avoir séquestré un jeune garçon de 15 ans à qui il a fait regarder des vidéos de barbarie et dont il avait giflé la sœur qui venait récupérer son petit-frère, comment se fait-il, oui, que ces deux plaintes n'aient fait l'objet d'aucun suivi de la part de la police ?


F.-S.  Vous voulez dire qu'il y aurait eu des complaisances ?

M. L. P. Il y a eu des carences majeures. Et il faut les expliquer. M. Merah est-il, oui ou non, un double national ? M. Guéant nous a expliqué cent fois qu'il était Français d'origine algérienne. Or le père de Mohamed Merah nous dit qu'il a un passeport algérien. Quand est-il devenu Français ? A quelles conditions ?

« Hollande est le candidat du vide idéologique »

 

F.-S. Beaucoup parlent, à propos du FN, d'un retour aux « fondamentaux », ceux qui prévalaient à l'époque de votre père...

M. L. P. Ce n'est pas un problème de retour aux fondamentaux. M. Mélenchon est  systématiquement du côté des criminels, pas du côté des victimes. La preuve: M. Laurent, qui est son meilleur soutien du Parti communiste, a dit qu'il pouvait comprendre le père de Merah: le masque tombe. Oui, cette extrême-gauche est systématiquement du côté des criminels. Et puis M. Mélenchon a un comportement très ambigüe à l'égard du fondamentalisme islamique. Il cherche à faire croire que Merah serait une exception, un loup solitaire. Je ne le crois pas. Je crois que c'est le révélateur d'un fantastique problème de fond qu'on a refusé de voir, qu'on a refusé de traiter et dont pourtant des éléments nous ont régulièrement été donnés au cours des dernières années: on brûle le drapeau, on siffle la Marseillaise, on détruit, on casse, on s'attaque aux forces de police, à tout ce qui représente l'État, et tout cela dans l'indifférence générale de la classe politique. Voilà une grenade dégoupillée dont la classe politique devra assumer la responsabilité.


F.-S. Franchement, n'êtes-vous pas surprise par le succès de Jean-Luc Mélenchon ?

M. L. P. Non. Il concentre l'extrême gauche : les Verts, Lutte ouvrière, le NPA,  le Parti communiste. Regardez les dernières élections: vous allez vous rendre compte que ça représente 12 à 13%. Il y a une partie aussi, probablement, des voix de M. Hollande dont on peut dire qu'il fait une campagne d'une transparence assez inimaginable.


F.-S. Vous n'y allez pas fort?

M. L. P. Que le PS ce soit le vide idéologique, ça ne date pas d'hier. D'ailleurs, s'ils ont choisi Hollande, c'est qu'il est le candidat du rien, le candidat d'un parti qui est le parti du vide idéologique. Il n'a strictement rien d'autre à dire que ce que marmonne le PS depuis des années !

« La crise est devant nous, et va  coûter une fortune aux Français »

 

F.-S. Proposez-vous toujours le retour immédiat au franc, ce qui a troublé même ceux de vos supporters qui n'aiment pas l'euro ?

M. L. P. Si on est hostile à l'euro, on fait quoi alors ? Parce qu'il n'y a a pas cinquante possibilités !... J'ai proposé de faire un référendum sur l'euro et le retour à la monnaie nationale. La Banque centrale européenne a injecté 1.000 milliards d'euros pour gagner du temps. Pour que la crise soit moins visible. Or la crise est là. Elle couve comme le volcan et elle va éclater dans des conditions épouvantables. La cure d'austérité qui a été imposée aux Français n'est que le début d'une cure d'austérité qui va nous être imposée   comme elle a été imposée à la Grèce. La crise est devant nous, et elle va coûter une fortune aux Français: aux épargnants, aux travailleurs, aux retraités. Les Français doivent  se rendre compte qu'on est en train de les manipuler.



F.-S. Le Front national est favorable au rétablissement de la peine de mort. Et vous ?

M. L. P. Je suis pour un référendum. Il faut que les Français puissent choisir entre le rétablissement de la peine de mort et la perpétuité réelle. Mais « réelle, réelle »: celle où on sort les pieds devant. Et pas 27 ans au bout desquels on peut recroiser sur les trottoirs des barbares, des violeurs, des tortionnaires.


F.-S. A quelles conditions pourriez-vous faire partie d'un gouvernement d'union des droites ?

M. L. P.  A condition que la droite tourne définitivement le dos à l'ultra-libéralisme et au hold-up extraordinaire que les marchés financiers effectuent sur le peuple Français depuis 40 ans. Ça veut dire un retour sur la loi de 1973 qui a accordé un monopole aux marchés financiers. Et c'est ce qui fait, j'insiste, qu'en 40 ans on a versé 1400 milliards d'euros d'intérêts aux marchés financiers alors que notre dette est de 1700 milliards d'euros. Voilà le plus grand hold-up même pas du siècle: du millénaire. Un hold-up réalisé avec la complicité de la droite et de la gauche. Il faut retrouver la maîtrise de notre souveraineté, la maîtrise de nos frontières, savoir qui entre et se maintient sur notre territoire. Il faut rendre le pouvoir au peuple, notamment par l'intermédiaire du référendum. C e sont là des conditions sine qua non. Parce que, s'ils ne font pas cela, cela veut dire qu'ils sont résolument du côté du mondialisme, de l'effacement de la nation, de l'esclavagisme économique et social des Français.


F.-S. Sous des conditions drastiques, vous n'écartez donc pas formellement le principe d'une participation éventuelle à un gouvernement d'union des droites ?

M. L. P. Non. Je n'écarte pas le principe qu'il puisse y avoir demain un gouvernement d'union nationale où il pourrait y avoir des gens qui viendraient d'horizons différents compte tenu de la crise que je crois très grave. Mais, encore une fois, les conditions seront drastiques. Car participer à un gouvernement - comme M. Mélenchon va le faire puisque M. Cahuzac a révélé le pot aux roses: il y a évidemment des accords entre le bourgeois Mélenchon, 31 ans de PS et M. Hollande - cela n'est évidemment pas mon cas. Moi, je lutte contre un système qui a effondré notre pays.


F.-S.  Et si vous étiez un jour ministre...

M. L. P. Je ne serai pas ministre. Je serai chef de l'État d'un gouvernement d'union nationale.

« Il faut que Dupont-Aignan arrête de rêver la nuit »

 

F.-S.  Le seul candidat que vous épargnez, c'est le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. C'est étrange...

M. L. P.  Nicolas Dupont-Aignan reprend tous mes arguments, mot par mot, à la virgule près, au point d'exclamation près. Il est un peu mon huitième porte-parole. Mais il a été un peu décevant dernièrement parce qu'il s'est mis à hurler avec les loups en considérant que le lien que j'avais fait entre l'affaire Merah et l'immigration était honteux, scandaleux, indigne... En cela, il montre qu'il participe du système mondialiste qui se sert de l'immigration pour affaiblir notre identité, pour affaiblir ce que nous sommes mais aussi pour affaiblir notre économie puisque tout le monde s'accorde à dire aujourd'hui que l'immigration sert à peser à la baisse sur les salaires. C'est bien pour cela  que, main dans la main, le Medef, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Mélenchon et maintenant M. Dupont-Aignan sont des défenseurs de cette immigration.


F.-S.  Dupont-Aignan vous choisirait bien, il l'a dit, comme Premier ministre...

M. L. P.  Il est gentil, il faut qu'il arrête de rêver la nuit et qu'il dégonfle un peu la tête. J'ai entendu d'ailleurs quelque chose d'éminemment désagréable dans sa bouche: il souhaite avoir Marine Le Pen sous ses ordres. Voilà qui en révèle beaucoup sur ce personnage qui n'est peut-être pas le gendre idéal pour lequel il veut se faire passer.


F.-S. Tous les cadres de votre parti sont-ils d'accord pour renvoyer dos à dos, s'ils sont au second tour, Sarkozy et Hollande ?

M. L. P.  En cas de second tour Sarkozy-Hollande - ce que je n'ose imaginer car c'est vraiment le non-choix - comment pouvez-vous imaginer que nous puissions appeler à voter pour l'un ou pour l'autre alors que nous disons depuis des années qu'ils mènent exactement la même politique. C'est l'UMPS qui détermine l'avenir des Français.

« Je suis le grand réservoir d'idées de cette campagne »

 

F. S. Est-ce que vous critiquez les propositions du candidat Sarkozy sur l'immigration ?

M. L. P. Entre les mots et les actes, il y a une énorme différence. Je suis, en fait, le grand réservoir d'idées de cette campagne présidentielle. M. Bayrou m'a emprunté le « produire français ». M. Nicolas Sarkozy m'emprunte, en tout cas dans les mots, une autorité, une fermeté en matière d'immigration, d'insécurité. Il n'y a qu'un malheur, c'est que ça fait dix ans qu'il est en charge de ces dossiers-là. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on a pas vu de fermeté et d'autorité, mais plutôt vu l'énorme laxisme à laquelle la gauche nous a habitué. On voit que, progressivement, la droite a été complètement influencée sur ce sujet par la gauche. Rendez-vous compte: même M. Mélenchon a repris une de mes idées: une grande politique de la mer !


F.-S. Ce n'est pas clair. Vous êtes ravie ou choquée ?

M. L. P. Il n'y a qu'un malheur, c'est qu'ils disent tous la même chose que moi pour m'empêcher de le faire. Et ça fait des années que cela dure!... Si d'autres que moi mettaient en application mes idées, je serais heureuse. Vous savez, j'ai trois enfants, je fais beaucoup de sacrifice dans ma vie personnelle. Si demain quelqu'un d'autre que moi appliquait ces idées-là, je serai ravie de faire autre chose. Le problème, c'est que, à chaque campagne présidentielle on vient puiser dans nos idées et, chaque fois qu'ils arrivent au pouvoir, ils font exactement l'inverse !



F.-S. Par antisarkozysme, une partie de vos amis seraient prêts à un vote dit « révolutionnaire » en faveur de Hollande...

M. L. P. Il y a dans mon électorat des gens qui viennent de la droite et des gens qui viennent de la gauche. Par conséquent, une partie d'entre eux, en cas de second tour Hollande-Sarkozy, retourneront à leurs familles d'origine. Ca, ce n'est pas un secret. Mais moi, c'est sûr, je ne prendrai pas la responsabilité de leur donner ma bénédiction.


F.-S.  L'impôt à 75% proposé par François Hollande, vous en pensez quoi ?

M. L. P. C'est un gadget, qui ne va toucher d'ailleurs que ses petits copains du show-biz et du football. La réalité, c'est que, par exemple, le président du directoire de Publicis vient de s'accorder une somme absolument spectaculaire: 16 millions d'euros. Est-ce que les Français savent que Publicis va pouvoir déduire cette somme de ses résultats et ne payer d'impôts par conséquent que sur des résultats dont aura été déduite cette somme considérable ? Moi, j'interdirai cela ! Par conséquent, au-delà d'un montant que je considère comme raisonnable, ce sont les actionnaires qui se verront retirer les montants qu'ils auront accordés à leurs dirigeants. Pas l'État !

« Il faut rétablir un mois de classes avec l'armée pour tous les jeunes »

 

F.-S. :Souhaitez-vous le rétablissement du service militaire ?

M. L. P. C'est une organisation importante, c'est un coût important, mais je crois que compte tenu de ce qui se passe et de ce qui est révélé par l'affaire Merah, il faut rétablir au moins un mois de « classes » pour pouvoir jauger, juger, dans notre jeunesse, l'influence peut-être du fondamentalisme islamiste.


F.-S.  Un mois, pas plus ?

M. L. P. Oui, mais ça permet de voir où sont les asociaux, de mesurer le nombre des illettrés, de voir ceux qui maîtrisent la langue française et ceux qui ne la maîtrisent pas, et  aussi d'instiller un peu d'amour de la patrie dans leur cœur. Donc, je crois qu'il est important que tous les jeunes de France passent à un moment donné entre les mains pendant un mois  de l'État -par l'intermédiaire de l'armée- pour pouvoir faire un bilan précis de la situation dans notre pays.


F.-S. Mais beaucoup de casernes ont déjà été fermées et vendues...

M. L. P. Je suis très attaché à cette problématique du patrimoine. A mon arrivée au pouvoir, je ferai un audit sur toutes les cessions du patrimoine des Français faites dans dix dernières années, parce qu'il y a là beaucoup de conflits d'intérêt et beaucoup de gens qui se sont faits énormément d'argent alors que ces biens, ces hôpitaux, ces casernes n'appartiennent pas à ceux qui nous dirigent. Ils appartiennent aux Français. J'indique d'ailleurs que je ferai passer une loi qui interdira toute cession du patrimoine national, quelles que soient les circonstances. Je mettrai en place des conventions d'usufruit de 20 ans renouvelables, c'est-à-dire qu'ils pourront user, comme une location en quelque sorte, des bâtiments, mais en aucun cas, jamais, cette propriété ne sera transférée comme elle l'est aujourd'hui au Qatar, en Arabie Saoudite ou je ne sais encore à qui.

« Je veux suprrimer toute aide sociale aux délinquants récidivistes »

 

F.-S.  Souhaitez-vous le maintien du RSA ?

M. L. P.  Oui, je souhaite le maintien du RSA, mais je souhaite qu'il aille à des gens qui le méritent. Je veux supprimer toute aide sociale à ceux qui ont été condamnés pour des crimes ou qui sont des délinquants récidivistes. Je trouve insupportable -sur le plan de la morale et de la justice- que les impôts de millions de Français qui se lèvent tôt et qui bossent dur soient utilisés à verser des aides sociales à des voyous récidivistes qui se moquent totalement des règles dans notre société, qui se moquent totalement des lois, qui violentent, qui brutalisent, qui volent, qui escroquent. Ce sera une de mes premières mesures: la justice l'exige.


F.-S. Le revenu parental que vous proposez sera destiné aux femmes comme aux hommes ?

M. L. P. Aux femmes et aux hommes.


F.-S.  Au même niveau ?

M. L. P. Au même niveau, à 80% du SMIC. Évidemment, il y a beaucoup plus de femmes qui en profiteront. Pourquoi ? Parce les femmes sont des variables d'ajustement en période de chômage. C'est elles qui acceptent des salaires extrêmement bas. C'est elles qui acceptent souvent des conditions de travail qui sont insupportables. C'est elles, souvent, qui acceptent des horaires qui sont inadmissibles et qu'on leur impose ; je pense notamment à un certain nombre d'enseignes de la grande distribution qui usent et abusent de cette faiblesse. Eh bien, elles auront le choix de rester élever leurs enfants durant un certain nombre d'années, et elles auront 80% du SMIC.


F.-S. L'affaire Bettencourt peut-elle freiner, bloquer, voire stopper l'élan du candidat Sarkozy ?

M. L. P.  Cette affaire Bettencourt est gravissime. Est-ce qu'on imagine, si ces faits sont avérés, qu'au moment où le candidat Sarkozy promettait la République « irréprochable », il était lui-même en train de financer illégalement sa campagne et, de surcroit, avec de l'argent fiscalement exilé en Suisse ? Ceci serait déjà très grave si c'était avéré. Mais, pire que cela, il y aurait un abus de faiblesse d'une vieille dame puisque la situation de faiblesse de Mme Bettencourt a été décrétée à compter de septembre 2006. Ça veut donc dire qu'on aurait profité de la faiblesse de cette vieille dame pour obtenir d'elle des sommes d'argent. Ce serait un délit beaucoup plus grave encore que celui de financement illégal d'une campagne électorale.

« J'ai plus de considération pour Chirac que pour Sarkozy »

 

F.-S. Avez-vous davantage de considération pour Jacques Chirac ou pour Nicolas Sarkozy ?

M. L. P. J'ai plus de considération pour Jacques Chirac que pour Nicolas Sarkozy. Jacques Chirac a fait deux mandats d'inertie, alors que Nicolas Sarkozy a fait un mandat de destruction.


F.-S. C'est votre première campagne présidentielle. Est-ce dur ?

M. L. P. Oui, bien sûr, c'est dur physiquement. C'est dur psychologiquement puisque je suis peut-être une des seules candidates à avoir des enfants en bas âge. Enfin en bas âge, je m'entends,: ils ont 12-13 ans, ce sont des pré-adolescents. Je ne suis pas dans la situation de ces hommes qui peuvent faire campagne très librement. Il y a une part de culpabilité, effectivement, car je suis moins auprès de mes enfants que j'aimerais l'être.


F.-S.  Vos enfants vous réclament ?

M. L. P.  Bien sûr!... Mais j'essaie de leur inculquer cette extraordinaire générosité qui consiste à penser qu'il faut savoir s'oublier soi-même, et penser que ce que fait leur mère est au bénéfice de tous.


F.-S. Serez-vous  à nouveau candidate en 2017 ?

M. L. P. Je n'en sais strictement rien. Pour être candidate en 2017, il faudrait que j'ai à nouveau la confiance de ceux qui ont décidé que je serai candidate en 2012. Je serai peut-être candidate au renouvellement de mon mandat... (rires) de présidente de la République!


F.-S. Vos sondages ne sont-ils pas, pour vous, décevants ?

M. L. P.  Je crois qu'il y aura une très bonne surprise. Jamais, dans notre histoire, nous n'avons été aussi haut dans les sondages lors d'une présidentielle. Je dis bien: jamais. Nous sommes entre 16 et 17% : je parle ici des instituts sérieux. Or tous les sondeurs disent qu'ils ont les plus grandes difficultés à mesurer ma candidature.


F.-S. Y-a-t-il  encore des électeurs de Marine Le Pen masqués ?

M. L. P.  Probablement, oui. Ce qui est sûr, c'est que sur le terrain, il se passe quelque chose qui n'est pas à la hauteur de ce que je peux lire dans le sondages.


F.-S. Une sorte de « phénomène Marine Le Pen » parallèle au « phénomène Mélenchon » ?

M. L. P. Ce n'est pas un phénomène Marine Le Pen: c'est un phénomène nation, c'est un phénomène identité, c'est un phénomène envie de continuer à être français. Je crois qu'on abandonne de plus en plus nos valeurs. On se fond dans une uniformisation européenne qui fait que la richesse de ce que nous sommes est en train de s'affaiblir. Or, moi je veux que la France reste française pour elle-même, mais aussi pour ce qu'elle apporte au monde.


F.-S. Vous pensez donc que vous allez être au second tour ?

M. L. P. Tout-à-fait. L'hypothèse de ma présence au second tour est tout-à-fait crédible.


F.-S. : Contre qui ?

M. L. P. Ça dépendra du score de M. Mélenchon ! Puisqu'aujourd'hui M. Mélenchon est le meilleur ami de Nicolas Sarkozy. Il est en train d'affaiblir François Hollande. D'ailleurs vous remarquerez que dans ses discours M. Mélenchon attaque M. Hollande, Marine Le Pen, mais n'attaque quasiment jamais Nicolas Sarkozy. En voilà deux qui se sont bien trouvés en termes d'intérêts électoraux !

« Ah bon, je fais peur à certains Français ? Ils ont peur de quoi ? »

F.-S. Croyez-vous imaginable entre Mélenchon et vous ?

M. L. P. Ça aurait de la gueule! Au moins il y aurait un vrai choix entre un communiste-immigrationniste et une nationale, défenseure d'un protectionnisme et d'un patriotisme économique. Oui, ce serait un vrai choix.


F.-S.  Accepteriez-vous un débat avec lui  à ce moment-là ?

M. L. P. Oui, ce sont les règles de la République qui le veulent.


F.-S.  Vous savez que vous faites encore peur à un grand nombre de Français  ?

M. L. P.  Ah bon, je leur fais peur ? Je n'ai pourtant aucune responsabilité dans la situation qu'ils vivent. Ils ont peur de quoi ? Ils ont peur parce que le système leur fait peur. Est-ce que ça n'étonne pas les Français que l'ensemble du système lutte contre Marine Le Pen alors que, par exemple, M. Mélenchon, qui se présente comme un candidat anti-système, personne ne l'attaque ? Moi, j'ai tout le monde contre moi: l'UMP, le PS, le Medef, l'extrême gauche, les syndicats... C'est quand même pas étonnant ? Je vais vous dire ce qu'il en est: si tout le système s'oppose à moi, c'est parce que je suis la seule à véritablement m'opposer au système. Quand les Français comprendront cela, ils ne se tromperont pas de bulletin de vote.

Propos recueillis par Dominique de Montvalon et Philippe Peter

Réactions à cet article40 commentaires

  • Par antisectes, le 29 mar à 22:08

    antisectes
    Bien silencieuse !!!!

    Bien silencieuse sur la scientologie , sur les néonazi, sur la sectes des satanistes sur , les dérives sex drogue et alcool  du mouvement hardcore !!!!!! et tant et tant d'autre choses qui gratte beaucoup plus que le poil à gratter !!!!! hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii crouch ! crouch! crouh !!! décidement faudra que je me mette de l'anti puce car ca me gratte !!!! non érreur je viens de me passé ma patte sur mon oreille il va pleuvoir maouuuuuuuuuuuuuuu !!!!


     



    Signaler un abus  
    • Par chispa, le 30 mar à 13:15

      chispa
      @ANTISECTES

      ON  VA VOUS ENVOYER ZAPATERO, MAINTENANT IL EST LIBRE! OU RAJOY!



      Signaler un abus  
  • Par Nousresisterons, le 29 mar à 22:33

    Nousresisterons
    Comment aujourd'hui en France

    Comment aujourd'hui en France , dans la situation où se trouve notre pays, peut on envisager de voter pour quelqu'un d'autre que Mme Le Pen ?


    Quleque chose m'échappe..



    Signaler un abus  
    • Par chispa, le 30 mar à 13:13

      chispa
      vive MARINA

      je ne comprendrais pas que les francais ne votent pas pour marine, elle est la meilleur patriote! ay! si l'espagne avait une femme comme ça combien de difficultés on aurait en moins!



      Signaler un abus  
  • Par BleuM, le 29 mar à 22:50

    BleuM
    MLP au second tour....

    MLP....au second tour c'est tout à fait probable......c'est la seule à proposer le vrai changement , avec raison et mesure.......soutenir le peuple sans faire de casse ,  ce n'est pas une extrêmiste , comme la gauche........ elle propose des mesures de vigueur , contre des mesures de rigueur avec la casse sociale que les mondialites vont engendrer!


    Bonsoir POVRFRANCE  , voyez ce soir aussi ,  vous n'êtes pas seul....à demain!


     



    Signaler un abus  
  • Par pasloi, le 29 mar à 23:32

    pasloi
    Heureusement Encore ! . . .

    Heureusement encore que c'est  un évidence "très crédible qu'elle soit là au second" tour, manquerait plus que çà encore que çà qu'elle ne le soit pas !. . . .  (non mais, "m...e alors" !.!.!.!) 



    Signaler un abus  
  • Par sub_zero, le 30 mar à 01:15

    sub_zero
    interview convaincante

    C'est la candidate de la vérité et j'espère moi aussi une belle surprise en avril



    Signaler un abus  
  • Par chauffeur-livreur, le 30 mar à 03:58

    chauffeur-livreur
    Maîtriser notre destin.

    Pour une fois, l'interview est menée de façon constructive.


    En conséquence les réponses sont claires et compréhensibles.


    Marine emploie même des formules inédites.


    A lire absolument.


    La politique est l'art de maîtriser son destin,


    et non de l'abandonner à d'autres instances,


    dans l'espoir qu'il en sortirait, par miracle, le bonheur universel ...



    Signaler un abus  
  • Par embrouille, le 30 mar à 04:12

    embrouille
    @ anti sectes 22h08

    les questions qui vous grattent vous pouvez les poser aux autres candidats !!



    Signaler un abus  
  • Par garibou, le 30 mar à 08:04

    garibou
    Même pas vrai !

    Même pas sûre d'être 3eme! 



    Signaler un abus  
  • Par pinson, le 30 mar à 08:45

    pinson
    vérités

     


     beaucoup de vérités dans cet interview le seul bémol est Chirac,il a des casseroles et n'a rien ,rien fait,sinon d'être bien tranquille avec un bon salaire  ajouté à celui de maire,de député = une bonne rente pour ses vieux jours



    Signaler un abus  
    • Par chauffeur-livreur, le 30 mar à 09:09

      chauffeur-livreur
      Exact

      Oui, la langue de Marine a un peu fourché.


      En effet Chirac ne vaut guère mieux que Saccrochy. En plus des casseroles, c'est lui qui, reniant son passé pompidoliste, eurosceptique et antigiscardien, nous a ensuite (dès 2002) incité à abdiquer pour l'europe.


      Mais Chirac a quand même eu le courage d'organiser le référendum de 2005, ... que l'aventurier Saccrochy n'a même pas respecté !.


       



      Signaler un abus  
      • Par garibou, le 30 mar à 10:16

        garibou
        Chirac a dit

        Question du journaliste  Vous appelez les Français à se méfier des multiples masques de l'extrême droite. Avec Marine Le Pen, le Front national est-il devenu fréquentable?
        Réponse de jacques chirac 
        L'extrême droite ne changera jamais. Elle est et restera une idéologie qui vient heurter de plein fouet tout ce qui fonde notre histoire et notre identité.


        Se tourner vers le Front national, ce n'est pas protester, c'est apporter son soutien à un parti de nature raciste et xénophobe.



        Signaler un abus  
  • Par BleuM, le 30 mar à 10:05

    BleuM
    A France Soir

    @France soir pourquoi le message de POVFRANCE a disparu....?


    Il n'y avait rien d'insultant  - d'une ligne....il disait à peu près ceci !


    .......Marine sera  au second tout........rien à voir avec l'extrêmisme .....!



    Signaler un abus  
  • Par POVFRANCE, le 30 mar à 10:48

    POVFRANCE
    Salut BleuM !

    Y'a des trucs bizarre en démocratie...informatique.



    Signaler un abus  
    • Par oeildelynx, le 30 mar à 11:57

      oeildelynx
      Bizarre

      Je suis pour la liberté d'expression quelque soit vos idées.


      J’espère que ses censures injustifiées cesseront, même si je ne partage pas vos idées politiques.


       


       



      Signaler un abus  
  • Par papakoulikof, le 30 mar à 11:28

    papakoulikof
    lisez ceci SVP


    Rappel des SONDAGES pour les élections

    présidentielles de    2002.


    -         

    Situation comparable à l’élection de 2012  car le président sortant se représente.


     


     


    -         

    2 mois avant l’élection 2002


    -         

    Les chiffres des 2 gros concurrents sont en

    moyenne  sur-évalués de plus de 30%,


    -         

    et le 3éme (JP-Chevènement) est sur-évalués de 100%

    en moyenne ,


    -         

    le 4éme (JM-le Pen) est lui sous-évalué de 90% en

    moyenne.


     


    -         

    Cet état de fait se vérifie pour tous les organismes

    de sondages.


     


    -         

    1 mois avant l’élection 2002


    -         

    Les chiffres du PS             sont

    en moyenne  sur-évalués               de 26.4%,


    -         

    Les chiffres de l’UMP         sont

    en moyenne  sur-évalués               de 05.7%,


    -         

    Les chiffres du MRC           sont

    en moyenne  sur-évalués               de 42.5%,


    -         

    Les chiffres du FN              sont

    en moyenne  sous-évalués                        de 57.00%,


     


     


    -         

    Cet état de fait se vérifie pour tous les organismes

    de sondages.


     


     


    Appliquons le correctif ci dessus valable 1 mois avant

    l’élection de 2002


    Pour obtenir une estimation des résultats du 1er

    tour  ( 22 Avril 2012 !! )


    Sondage du 29/03/2012


     


    Parti                fourchette       correction        estimation


    UMP               30%     x          94.3%             28.29%


    PS                   26%     x          73.6%             19.14%


    FN                  15%     x          157.00%         23.50%


    FDG               12.5%  x          57.50%           07.18%


     


    Les qualifiés

    pour le 2éme tour du 06 Mai 2012 sont :
    UMP FN




    Signaler un abus  
  • Par eva27, le 30 mar à 12:04

    eva27
    ceux qui hésitent encore...

    n'ont qu'à lire cet article. le projet est clair, les grandes lignes bien mises en valeur. pour la totalité du programme : http://www.marinelepen2012.fr/le-projet/ 


    VIVE MARINE!



    Signaler un abus  
  • Par COCOYE, le 30 mar à 12:08

    COCOYE
    SECOND TOUR

    Je suis sûr qu'elle sera au second tour. Je ne crois en rien aux sondages qui sont bidouillés à outrance. Par rapport à tous les gens que je rencontre, il n'ya pas le même echos. Sans compter que beaucoup de personnes ne veulent pas se dévoiler, peur d'être montrés du doigt. Oui je pense qu'il y aura une grosse surprise. La preuve, pourquoi tout les politiques attaquent MARINE, peut-être qu'elle est beaucoup plus haute que ce que l'on pense.



    Signaler un abus  
  • Par norbert, le 30 mar à 12:16

    norbert
    Elle dit la vérité mais elle

    Elle dit la vérité mais elle peut pas gagner,c'est la démocratie,seuls,Sarko et Hollande ont voix au chapitre,c'est étudié pour! 



    Signaler un abus  
    • Par eva27, le 30 mar à 13:31

      eva27
      si on ne vote pour aucun de 2...

      comment peuvent ils être élus? si on vote Marine aux 2 tours - elle gagnera!



      Signaler un abus  
      • Par Jakyburn, le 1 avr à 15:11

        Jakyburn
        pour aucun des TROIS !

        D'accord, Eva27, si personne ne vote pour aucun des 3 maintenant, ça va être un peu plus dur mais moi aussi, j'ai la foi ! Si tout le monde était réaliste et votait Marine aux 2 tours : ce serait le bonheur !!!!!!!!



        Signaler un abus  
  • Par POVFRANCE, le 30 mar à 12:41

    POVFRANCE
    J'ai été censuré sur cet article...

    ...parce que trop proche de la réalité ?



    Signaler un abus  
  • Par chispa, le 30 mar à 12:53

    chispa
    vive MARINA

    avec toute la diabolisation marine c'est la seule qui a un programme coherent, son programme economique, sur l'immigration, l'emploi, c'est pour cette raison que sarko lui pique! etant donné qu'il na pas de programme! je prefere l'original que la copie!!



    Signaler un abus  
  • Par chispa, le 30 mar à 13:20

    chispa
    censure

    je vous signale que je suis censurée en LIBERATION!! vous pouvez me dire si vous vous etes censurés aussi?



    Signaler un abus  
  • Par nanou51, le 30 mar à 14:02

    nanou51
    excellent...

    Bravo à France Soir pour cet excellent interwiew. Questions totalement appropriées au contexte actuel et surtout aucune question ironique !


    Marine a été claire dans ses réponses et une maîtrise parfaite de ses sujets.



    Signaler un abus  
  • Par COCOYE, le 30 mar à 14:04

    COCOYE
    SECOND TOUR

    Je suis sûr qu'elle sera au second tour. Je ne crois en rien aux sondages qui sont bidouillés à outrance. Par rapport à tous les gens que je rencontre, il n'ya pas le même echos. Sans compter que beaucoup de personnes ne veulent pas se dévoiler, peur d'être montrés du doigt. Oui je pense qu'il y aura une grosse surprise. La preuve, pourquoi tout les politiques attaquent MARINE, peut-être qu'elle est beaucoup plus haute que ce que l'on pense.



    Signaler un abus  
  • Par bavella, le 30 mar à 15:19

    bavella
    La Vérité rend libre

    J'ai lu, relu et je n'ai rien trouvé de négatif. Son discours est clair, cohérent, ferme. Elle ne présente pas de solutions de détail mais s'attaque à la racine du mal: l'Europe de la Commission, l'euro, l'immigration et son avatar l'islamisme, et le mensonge anésthésiant de ses adversaires, de tout ses adversaires.



    Signaler un abus  
  • Par POVFRANCE, le 30 mar à 15:45

    POVFRANCE
    Je recommence...en + court

    Personne ne peut exclure aujourd'hui que le second tour sera :


                     Marine Le pen - Jean-Luc Mélenchon



    Signaler un abus  
    • Par garibou, le 30 mar à 16:23

      garibou
      Non mais c'est une hypothèse

      Rien ne peut exclure non plus un 2eme tour Eva joly - Cheminade


      mais c'est une hypothèse ! Si l'on raisonne objectivement Marion ne sera pas au 2emme tour !



      Signaler un abus  
      • Par Marc62, le 30 mar à 17:41

        Marc62
        ?

        Si on raisonne objectivement ? C' est à dire si on raisonne en prenant comme base des sondages établis par les potes de Sarkollande ?


        Je prèfère sortir de chez moi et parler aux vrais gens , et là , il est évident que Marine sera PREMIERE DU PREMIER TOUR !


        J-23, nous verrons si j' ai raison ou tort Wink


         



        Signaler un abus  
      • Par JJJ, le 1 avr à 10:38

        JJJ
        objectif, c'est c'la oui.

        Mais votre raisonment n'a rien d'objectif. Car le fait d'apeller Marine, 'Marion', dénote d'un parti pris évident. 



        Signaler un abus  
  • Par biguine972, le 30 mar à 18:42

    biguine972
    ouffff

    n'importe qui sauf SARKO  dsl



    Signaler un abus  
  • Par Genev, le 31 mar à 21:03

    Genev
    Marine Le Pen pour Présidente!

    Il est évident que de plus en plus de français joignent le FN et que L'UMPS commence à s'en inquiéter sérieusement.


    Personne ne veut Sarkozy, ce menteur et son Bilan désastreux et quand à Hollande, c'est une mauvaise imitation de Mitterrand, qui a trahi les travailleurs français et a ruine de  la France.



    Signaler un abus  
  • Par générations, le 1 avr à 08:56

    générations
    tout est bon

    D'après vous,qu'est-ce qui fonde ? notre histoire et notre identité ?  je ne veux pas donner de leçon de morale mais simplement apporter mon avis sur certains points. Il faut savoir que notre histoire de France repose sur des VALEURS REPUBLICAINES, qu'elle ne date pas du 18 iéme siècle mais bien avant et  doit perdurer si nous voulons encore exister au travers de nos enfants sur notre terre nationale et régionale sachant que notre identité française a été chèrement acquise dans des bains de sang lors de combats souvent fraticides afin que celle-ci ne sombre pas dans les invasions barbares. Or ! quelles ont été les mesures prises par certains de nos dirigeants élus par le peuple, pour le peuple, et avec le peuple ( que du semblant ) si ce n'est que celles d'avoir autoritairement, pour des raisons partisanes et lucratives souvent  personnelles apporté sur un plateau doré la destinée de vie et aujourd'hui de survie de toute une nation française aux ordres des financiers ( voir :le reportage sur les agences de notations qui engendrent des milliards de bénéfices ) et qui continuent chaque jour de mettre à genoux des peuples représentant des millions et bientôt des milliards d'êtres humains ( le petit peuple de Chine se réveille ) ceci au profit unique de quelque uns. Bien sûr, tout est bon pour faire peur aux électeurs afin de ne pas perdre le contrôle des acquis ( même celui des constructions au soleil ) et j'ose espérer qu'il n'y a pas là matière à des conflits d'intérêts comme dans le livre paru dans les bacs rose mafia dénonçant les dessous de la politique caviar alors que le petit peuple crève la faim. Comme le dit si bien le directeur de l'Express où se trouvent les valeurs démocratiques ? comparativement aux valeurs républicaines ? son exposé dans son livre que je n'ai pas lu et que je ne lirais pas ( on n'est pas couché  me suffit ) n'est pas clair mais ! nous savons de quel côté penche le monsieur..c'est son droit démocratique ou républicain le plus stricte. Ah ! les idées et les hommes passent; mais les nations elles ! passent ou trépassent...  



    Signaler un abus  
  • Par générations, le 1 avr à 09:03

    générations
    dans le Larousse

    il est dit : VALEURS = en littérature c'est le courage, la vaillance, ce par quoi on est digne d'estime sur le plan moral, intellectuel. = C'est un caractère en qualités requises = Ce qui est aussi posé comme VRAI et sert de principe MORAL. Je me demande d'ailleurs où pourrait se trouver dans la parabole la VALEUR AJOUTE ?  



    Signaler un abus  
  • Par générations, le 1 avr à 11:11

    générations
    Bonjour Mr le Maire

    Pourquoi dans la ville de Nice les policiers sont toujours armés et pas dans d'autres villes ? Tout simplement parce qu'un décret autorise ce qui est interdit au niveau national...Et pourquoi les petits retraités de nos régions profondes ou près de grandes villes ne sont plus protégés par des gendarmeries ? tout simplement parce qu'elles ont été dissous pour des économies de bout de chandelle ! Alors pourquoi ? sur la côte d'azur qui est un secteur touristique rapportant énormément de richesse, où il faut démontrer avec ces policiers armés souvent mal formés que la sécurité est présente à tous les instants du jour et de la nuit et que la vie d'un petit vieux de nos campagnes est toute relative et n'a pas du tout les mêmes valeurs qu'un riche plaisancier du port ou des boîtes de nuits...



    Signaler un abus  
  • Par générations, le 1 avr à 11:51

    générations
    la vérité

    Je suis assez choqué d'entendre dire à tout bout de champ << mais Hollande fait depuis plus d'un an sa campagne >> sans blague ! non il a avancé son intention médiatique non décompté dans le temps avec continuellement des palabres envers les autres candidats mais en aucune façon n'avait dit mot sur son vrai programme apparemment chiffré, comme tous les autres candidats ils ont attendu et pioché des idées dans celui de Marine dévoilé depuis des mois. Ce que tous continuent de faire aujourd'hui lorsque nous regardons les mesurettes prises et celles qu'ils prendront peut-être ? après le 6 Mai...d'ailleurs où sont-ils ces programmes chiffrés ? heureusement que nous avons encore des tonnes d'or en banque de France pour contrebalancer les 1770 milliards de déficits qui galopent , mais pour combien de temps ? si en plus notre patrimoine national est acheté tous azimuts...alors ! Pourquoi Madame E Joly veut-elle ferrailler politique avec seulement 3 ou 4 candidats ? lesquels ? alors les autres sont des idiots ou bien tout simplement préserve-elle les places des sièges d'écologistes ? et là n'est pas une hypothèse on prend vraiment les électeurs pour des imbéciles non ?   



    Signaler un abus  
  • Par COCOYE, le 1 avr à 14:26

    COCOYE
    SEGOND TOUR

    Elle y sera vous verez!



    Signaler un abus  
Publié : 29/03/12 - 19h33
Mis à jour : 30/03/12 - 15h46
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur