Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 25 février, 07:27
Accueil > Actualité > Politique > Hollande face à Sarkozy : La presse analyse avant le débat

Hollande face à Sarkozy : La presse analyse avant le débat

Présidentielle 2012


François Hollande et Nicolas Sarkozy se sont donnés la réplique lors du 1er mai. La presse fait le "debriefing" ce mercredi sur fond de débat entre les deux candidats. Un moment très attendu.

François Hollande et Nicolas Sarkozy s'affrontent ce mercredi
François Hollande et Nicolas Sarkozy s'affrontent ce mercredi AFP/MARTIN BUREAU

Nicolas Sarkozy a réussi à réunir plus de « 200.000 personnes » selon ses proches collaborateurs, mardi sur la place du Trocadéro. Un meeting largement commenté par la presse ce mercredi. A l'image de :

Michel Lépinay dans Paris Normandie

 « (...) Distancé dans les sondages, Nicolas Sarkozy n'avait pas le choix, il devait contre-attaquer. Il l'a fait, comme un taureau, comme un boxeur, en enchaînant les coups. Quant aux pots cassés au sein de sa majorité, il sera toujours temps de faire chauffer la colle s'il l'emporte dimanche prochain. Pour gagner, il va devoir convaincre les électeurs de Marine Le Pen de ne pas suivre le choix de la patronne, qui a annoncé hier en point d'orgue de son 1er maià elle, que pour sa part elle voterait blanc. (...) Un nouveau cap est dépassé dans la navigation en eaux bleu-Marine. Probablement sans suites, mais le temps presse, et le président pourra toujours démentir Longuet ce soir, face à François Hollande. Le dernier round d'un combat dans lequel il aura vraiment tout fait pour l'emporter ».

Hervé Cannet de La Nouvelle République du Centre-ouest

« Bataille d'images pour un 1er Mai pas comme les autres. Des banderoles contre des drapeaux tricolores. L'organisation impeccable du show présidentiel au Trocadéro est évidemment un signe de la détermination du camp sarkozyste. Malgré les sondages qui ne bougent guère, malgré les reports de voix qui ne basculent pas, malgré le ni-ni de couleur blanche de la leader frontiste bien plus mordante contre lui que contre son rival, malgré les slogans de milliers de salariés qui lui signifiraient bien son départ en retraite, le candidat UMP fait le job. Jusqu'au bout. Nicolas Sarkozy comme François Hollande savent que la grande bagarre que toute l'opinion publique attend ce soir ne changera probablement pas grand-chose. Mais ces deux spécialistes du mot qui tue ne bouderont pas leur plaisir si l'occasion se présente. Et voilà le travail ! »

Jorge D'Huslt de Libération Champagne

« (...) On doute fort que ce contre-1er mai lui ait permis de combler son retard. Les défilés ont montré que le rejet contre sa personne reste très fort. Or il est difficile pour un candidat à la fonction suprême d'être élu lorsque l'on suscite une telle aversion à son égard. Mais surtout, aux yeux des Français, il est apparu comme quelqu'un qui divise. Là encore, comment gagner avec une telle stratégie ? Jusqu'à présent, au second tour, les candidats à la présidentielle cherchaient à rassembler. C'est d'ailleurs à quoi s'emploie François Hollande. Ce contre-1er mai n'ayant pas eu, pour lui, le résultat escompté, il ne reste plus à Nicolas Sarkozy que le débat de ce soir pour renverser la situation. Il va le débuter dos au mur, n'ayant plus rien à perdre. Compte tenu de ce qu'il a montré jusqu'à présent, on craint le pire, que ce débat ne tourne au pugilat ».

D'autres éditorialistes évoquent le débat de ce mercredi soir

Bruno Dive de Sud-Ouest

« (...) C'est bien le président sortant, qui joue gros ce soir, et en fait sa dernière chance de renverser la situation. En position de favori, Hollande peut se contenter de ne pas perdre. En situation de challenger, Sarkozy doit absolument l'emporter. Mais gagne-t-on jamais ce genre de confrontation ? L'autre erreur à commettre serait en effet d'attendre de ce débat qu'il modifie le cours de l'élection présidentielle. Au pire (ou au mieux), il l'infléchira. Au mieux (ou au pire), il ne changera rien. Car les grands duels qui jalonnent l'histoire de la 5è République n'ont guère modifié le résultat des scrutins qui les suivaient. Soit parce que les duettistes faisaient match nul, soit parce que l'avance électorale de l'un était trop forte pour changer la donne. (...) Il faudrait donc que Nicolas Sarkozy cisèle ce soir un nombre élevé de formules assassines pour mettre François Hollande en danger dimanche. Certes, Martine Aubry lui a mâché le travail le débat des primaires. Mais on sait qu'Hollande n'est pas maladroit dans le genre ».

Yann Marec de Midi Libre

« Débat ou déballage ? Ce corps à corps des idées regardé et écouté par plus de 20 millions de Français constitue l'épilogue de cette campagne 2012. Le corpus de leur électorat est déjà bien fixé et il serait présomptueux d'affirmer qu'une phrase bien sentie de François Hollande ou un piège tendu par Nicolas Sarkozy pourraient influencer le scrutin. Et pourtant. Le Président-candidat bouscule les convenances dans cet entre-deux-tours : ligne jaune flirtée avec le FN, drapeaux rouges piétinés le Premier mai et, ce soir, qu'en sera-t-il ? Comment passer à l'attaque face au roi de l'esquive sans paraître agressif ? Cette alchimie qu'avait recherchée Ségolène Royal en 2007 est en fait une équation sans solution. Comment être décontracté, mais grave face à la situation du pays, comment porter le glaive sans être sanglant, et comment convaincre en deux heures, alors que majoritairement vous avez déçu pendant cinq ans ? Le paradoxe est bien là. En réalité, François Hollande, dont on a vilipendé le caractère faible, a l'occasion unique de fendre l'armure. Ce sera lui face au plus grand débatteur de la droite. Le grand défi a rendez-vous avec l'Histoire ce soir ».

Actu France-Soir (Avec AFP)

Réactions à cet article8 commentaires

  • Par Pegase42, le 2 mai à 09:15

    Pegase42
    Bof

    Ce n'est qu'une analyse, comme tant d'autres qui se sont tout de même avérées inexactes. Je pense, comme je l'ai déjà écrit précédemment, que la dernière semaine avant le ler et 2ème tour, le silence serait de mise afin de ne pas perturber ou influencer qui que ce soit. Je remarque qu'assis autour d'une table et "spéculer" sur l'un ou l'autre sans définir la véracité des faits, semble prématuré et injuste.



    Signaler un abus  
  • Par amazonia, le 2 mai à 09:17

    amazonia
    Hollande face à Sarkozy : La ....

    LA PRESSE ANALYSE ? Quoi ? RIEN DU TOUT . LA PRESSE appartient aux plus grosses Familles de Milliardaires présent tous aux réunions BILDERBERG ! vous savez ! ceux qui dirigent L'UE SANS ETRE ELUS PAR NOUS LE PEUPLE . LA PRESSE = RIEN VOIR/ RIEN ENTENDRE / RIEN DIRE / LA HONTE .



    Signaler un abus  
  • Par CLOCLO 40, le 2 mai à 10:27

    CLOCLO 40
    le droit de manifester

    manifester c'est un droit  mais il faut rester correcte


    hier à la fête du travail un jeune avec au tour du cour,un  écrit


    DEGAGE  PAUV " CON je pense savoir a qui était destiné ce slogans,j'ai trouvé ça très incorrecte,pour celui à qui était destiné, cette phrase, il faut réprimander,ce jeune ,il y à des photos et des vidéos,qui le prouvent !!



    Signaler un abus  
    • Par oeildelynx, le 2 mai à 12:36

      oeildelynx
      Oui mais

      Oui,mais c'est bien le langage du multiplicateur de chômeurs,non?



      Signaler un abus  
  • Par exile de france, le 2 mai à 10:39

    exile de france
    midi libre

    pauvre journal , il le prouve encore ce jour



    Signaler un abus  
  • Par CLOCLO 40, le 2 mai à 10:43

    CLOCLO 40
    que de plaintes

    que de plaintes,pourraient être déposées,contre toutes les insultes,à son encontre  je parle de Mr Nicolas Sarkosy ,il ne faut oublier,qu il 'est encore président de la république,et que des insultes en son encontre,peuvent mener les auteurs en prison     aux auteurs, des ces insultes,   restez correct 



    Signaler un abus  
  • Par LE SEIGNEUR DES SONGES, le 2 mai à 11:09

    LE SEIGNEUR DES SONGES
    hein ? euh il faut aussi réprimender

    ce personnage insolent qui a insulté notre brave pêcheur national de "cass'toi pov'con" il n'existe aucune loi qui oblige une personne a serrer la pince a une autre, de plus cette main maidite serre la pince à tout le monde il y avait un gros risque de transmissionde milliards de bactéries tueuses Smile



    Signaler un abus  
  • Par LE SEIGNEUR DES SONGES, le 2 mai à 11:12

    LE SEIGNEUR DES SONGES
    brave pêcheur français je te soutiens

    y a ren'qui t'oblige à serrer la main à des gens peu R'commandables Smile



    Signaler un abus  
Publié : 02/05/12 - 08h43
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur