Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 02 juillet, 01:33
Accueil > Actualité > Politique > Isabelle Balkany : "Je ne suis pas coco le perroquet"

Isabelle Balkany : "Je ne suis pas coco le perroquet"

Cantonales 2011


Vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine et candidate à un nouveau mandat lors des cantonales des 20 et 27 mars, Isabelle Balkany –épouse de Patrick Balkany, lui-même député et maire de Levallois-Perret – est l’ennemie intime de Patrick Devedjian. Elle ne cache pas son envie de lui ravir la présidence des Hauts-de-Seine. Mais jure que ce n’est pas pour préparer un « atterrissage » en douceur de Jean Sarkozy, le fils du président.

Isabelle Balkany jure ne pas vouloir chauffer la place de Jean Sarkozy à la présidence du département des Hauts-de-seine
Isabelle Balkany jure ne pas vouloir chauffer la place de Jean Sarkozy à la présidence du département des Hauts-de-seine SIPA

FRANCE-SOIR Vous êtes candidate aux cantonales de mars prochain. Visez-vous la présidence ?

ISABELLE BALKANY C’est un peu tôt. Il faut d’abord que les gens choisissent de nous réélire ou pas. Je pense donc, comme Patrick Devedjian, qu’il serait irrespectueux de parler de cette question avant l’élection. Mais je note quand même qu’il est le seul à avoir déclaré sa candidature !… En ce qui me concerne, je suis légitime au même titre que tous mes collègues de la majorité. Ils savent que je joue collectif. J’ai pas d’ego. Je fais avancer les dossiers. Et puis j’en ai marre de cette mauvaise image du conseil général que Patrick Devedjian a contribué à relayer.

F.-S. L’actuel président, Patrick Devedjian, ne ménage pas ses critiques contre vous et votre époux, Patrick Balkany…

I. B. J’ai décidé de pratiquer le yoga politique. Patrick Devedjian a une particularité : la saillie verbale, qu’il pratique au quotidien, et de préférence à l’encontre de ses amis politiques. Même si Patrick et moi, nous ne voulons pas répondre – nous nous taisons depuis quatre ans –, il y a un moment où cela peut susciter certaines réactions. Et puis, il dit toujours « les Balkany ». Je trouve ça tout à fait discourtois pour moi. Avec mon époux, nous sommes deux personnalités différentes ! Je ne suis pas coco le perroquet. J’ai une personnalité, que certains qualifieraient même de forte. J’existe. Je n’aime pas l’idée d’être diluée dans un « les ». Ça m’agace un peu. 

“Ai-je le profil d’une roue de secours”

F.-S. Comment qualifieriez-vous le bilan de Devedjian à la tête des Hauts-de-Seine ?

I. B. Il est indéfinissable.

F.-S. On dit que vous serez candidate à la présidence pour « chauffer » la place pour Jean Sarkozy. Il serait appelé à vous succéder après 2012…

I. B. Franchement, est-ce que j’ai le profil d’une roue de secours ? J’ai vu naître Jean Sarkozy, c’est un garçon extrêmement brillant. Il a tout l’avenir devant lui. Moi, je n’ai plus tout l’avenir devant moi. J’ai une vraie ambition pour mon département. Il faut qu’on investisse, qu’on ait des projets structurels.

F.-S. Les divisions à droite ne risquent-elles pas de favoriser la gauche ?

I. B. Mais il n’y a pas de divisions ! Il y a un renouvellement d’une partie des conseillers généraux, ce qui est tout à fait normal. Il est clair que le président actuel est contesté par sa propre majorité. Cette majorité se réunira le 31 mars – je dirais : en conclave – et décidera de son représentant. C’est simple.

F.-S. Et Nicolas Sarkozy suivra tout cela de très près…

I. B. C’est le département du Président, et je comprends que ça vous passionne. Nous avons tous des liens d’affection avec lui, moi plus que d’autres. Mais, à un an de la présidentielle, le département n’est pas, pour lui, un enjeu. Moi qui vois souvent le Président, je ne lui parle jamais des Hauts-de-Seine. Je suis peut-être la seule, d’ailleurs ! Il y a 1.001 sujets plus intéressants à évoquer avec lui. Il a d’autres préoccupations.

F.-S. Il a pourtant la réputation de s’occuper de tout…

I. B. C’est pas Robocop non plus ! Il sait hiérarchiser ses priorités.

F.-S. Il s’agit quand même de son fils !

I. B. Vous savez, quand un père se retrouve en face de ses enfants devenus adultes, il comprend assez vite qu’il est vain de leur donner trop de conseils, ou de suivre les choses de trop près. Le président, qui est père et grand-père, le sait parfaitement.

 

Propos recueillis par C. O.
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 14 fév à 08:26

    Anonyme-77656
    hum

    quand ces gens LA ?

    commence a jurer,,c"est très mauvais signe

    ou je me marre,,il n"y a pas de divisions ?

    vu le spectacle LAMENTABLE de l"UMP,les gens QUITTE le partis

    faite bien mumuse;;cela va se payer prochainement dans les urnes



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 fév à 17:25

    Anonyme-77656
    En Soarkozie

    C'est en quelque sorte le royaume de la Sarkozie car c'est l'ancien fief électoral de Nicolas Sarkozy et aussi le département le plus riche de France.


    "Jean Sarkozy sera élu face à Patrick Devedjian à la tête des Hauts-de-Seine."


    C'est ce qu'assurait au Post Isabelle Balkany, "la marraine en politique" du fils cadet du chef de l'Etat, en octobre 2009.


    Résultat : les Balkany, à la fois amis du chef de l'Etat et "parrains" en politique de Jean Sarkozy auraient échaffaudé un scénario pour que le fils du chef de l'Etat arrive à ses fins, tout en douceur... Comment ?


    C'est Nicolas Sarkozy lui-même, qui piloterait l'opération, selon Le Canard Enchaîné du 24 novembre.


    Le journal satirique, qui se base sur les confidences de Patrick Balkany et d'autres notables UMP du département, raconte en détail ce "deal".


    Le scénario serait le suivant : aux lendemains des élections cantonales de mars 2011, le fauteuil de Devedjian devrait être attribué à titre transitoire à un sarkozyste pur jus, en la personne d'Alain-Bernard Boulanger, maire de Villeneuve-la-Garenne. Une fois Nicolas Sarkozy réélu, ce "candidat fantoche" serait prié de laisser son siège dès l'été 2012 à Jean Sarkozy.


    * Sollicité par Le Post, l'élu en question n'a pas répondu.


    Dans un article publié le 19 novembre, le journal local des Hauts-de-Seine "Première heure" évoque également "une mandature de transition" de 2011 à 2014, citant le nom du maire de Meudon, Hervé Marseille, comme l'éventuel "candidat fantoche". C'est déjà lui qui avait cédé son siège au conseil d'administration de l'Epad, pour qu'il soit repris par Jean Sarkozy.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 fév à 18:56

    Anonyme-77656
    CASUFFI

    Encore elle. Les Balkany c'est usant. Il serait temps que les électeurs changent leur vote dans ce département.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 fév à 12:00

    Anonyme-77656
    Lamentable

    au moment où le chômage touche durement les français, y compris dans les Hauts-de-Seine, cette gueguerre de copains coquins donne une bien triste image d'une certaine classe politique, préoccupée uniquement pas sa survie politique



    Signaler un abus  
Publié : 14/02/11 - 07h50
Mis à jour : 14/02/11 - 09h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur