Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 26 novembre, 12:14
Accueil > Actualité > Politique > Législatives : Les écolos à la peine pour obtenir un groupe

Législatives : Les écolos à la peine pour obtenir un groupe

Élections législatives 2012


En lice pour le second tour dans seulement quarante des soixante circonscriptions que leur avait réservé le PS, les écologistes espèrent toujours constituer un groupe, même en deça des 15 députés nécessaires.

Elu dès le premier tour, Noël Mamère vise la direction du groupe écolo.
Elu dès le premier tour, Noël Mamère vise la direction du groupe écolo. AFP/Joel Saget

« Il ne faut pas se leurrer », a tranché Daniel Cohn-Bendit mardi matin sur France Inter : « Nous n'avons pas fait un bon score ». Référence péssimiste aux cinq tous petits pour cent que les candidats « autonomes » d'Europe Ecologie-Les Verts(EELV) ont décroché dimanche soir dans les urnes. Au point de passer à côté d'un groupe ? « Ca va être juste, mais c'est possible », a encouragé l'eurodéputé. Depuis dimanche soir, les écolos préfèrent retenir une fourchette haute : entre 12 et 18 députés. Et non celle les donnant plutôt entre 8 et 14. Si toutefois ils ne parvenaient pas à faire élire 15 d'entre eux, certains à EELV comptent déjà demander l'abaissement du seuil nécessaire, comme cela avait été le cas (à 10) pour le groupe écolo créé en septembre au Sénat.

"On avait peut-être de mauvais candidats"

Le héros malgré-lui des écolos s'appelle Harry Durimel : seul candidat en solo à pouvoir se maintenir  (15,46%) au second tour en Guadeloupe face à Eric Jalton, socialiste ayant obtenu plus de 55% des voix mais qu'un taux élevé d'abstention contraint à un second tour.

Les autres écolos à avoir gagné leur ticket pour dimanche prochain sont des candidats qui ont bénéficié de circonscriptions réservées dans le cadre de l'accord PS-EELV. Elles étaient au nombre de soixante. Les écologistes ne s'y maintiennent que dans 40. Un bilan décevant. A mettre sur le compte de « candidatures "dissidentes"  hostiles », explique Jacques Archimbaud, secrétaire national EELV propulsé directeur adjoint au cabinet ministériel de Cécile Duflot. « Il faut dire qu'on avait peut-être aussi de mauvais candidats dans certains coins », persifle quant à lui Cohn-Bendit, persuadé qu'EELV « paie (son) mode de désignation des candidats ».

Les ténors à la fête

Sans surprise à Paris, où la dissidence PS a été décapitée avec doigté, la patronne des écolos est en bonne posture. La nouvelle ministre des Territoires et du Logement a manqué de se faire élire (48,74%) dès le premier tour mais devra encore se débarrasser dimanche de son adversaire UMP (18%). Une formalité dans une circonscription (6e) taillée pour elle. Paradoxalement, le siège de Duflot ne tombera pas pour autant dans l'escarcelle des écolos puisque la ministre le laissera à la sortante PS Danièle Hoffman-Rispal (qui a accepté d'être sa suppléante).

Dans la 10e circonscription, Denis Baupin, lui, ne laisserait sa place pour rien au monde. Frisant les 43% dès le premier tour, l'adjoint de Bertrand Delanoë est en excellente position pour battre l'UMP Chenva Tieu, dont les origines - censées canaliser le « vote communautaire » - n'auront pas déjoué les pronostics (23,13%). Promenade de santé en prévision également en province pour François de Rugy, député sortant de Loire-Atlantique, qui devance (48%) son rival UMP de 6 points.

Enfin, mention spéciale pour Noël Mamère, député de Gironde depuis 1997, qui s'est offert le luxe d'être réélu au premier tour avec 51,98% des voix. De quoi conforter les ambitions du « marieur » de Bègles pour la présidence d'un hypothétique groupe écolo à l'Assemblée.

Espoirs douchés

Le boulevard ouvert pour les ténors d'EELV ne saurait dissimuler la déception immense d'autres écologistes qui ont vu dimanche soir leurs - sérieux - espoirs douchés.

Hécatombe par exemple en Bretagne où Michel Balbot (Côte d'Armor) a été relégué (12%) en quatrième position derrière une divers gauche en tête, un UMP et une Front de gauche. Même sort pour Magali Deval (Finistère) supplantée (21%) de moins d'un point par le divers gauche Jean-Luc Bleunven ou encore pour Agathe Remoué (Ile-et-Vilaine), evajolyste écrasée (13%) par le divers gauche Louis Feuvrier (31%). Douche froide également dans la Sarthe (Loire-Atlantique) pour Thierry Pradier (Sarthe) qui cale (15%) en troisième position derrière un divers gauche et dans l'Orne (Basse-Normandie) pour Omar Ayad qui se contente des miettes (4%) derrière un divers gauche en tête, un UMP et un FN.

Surprise limitée mais bonne dose d'amertume dans le Rhône et en Bourgogne où la dissidence de gauche comptait ses meilleurs atouts. A Lyon, le candidat radical de gauche Thierry Braillard (26%), soutenu à grands renforts par le maire PS Gérard Collomb, a devancé l'écologiste Philippe Meirieu (18%), contraint au désistement. Et dans la 2e circonscription de Saône-et-Loire, la dissidente PS Edith Gueugneau (30%), adoubée par Arnaud Montebourg, a éclipsé l'écologiste Nicolas Guillemet (15%).

Ballotages favorables, triangulaires : Les écolos à suivre

A des degrés divers, huit écologistes pourraient sortir gagnants d'un ballotage. C'est le cas d'Eva Sas (Essonne), trésorière d'EELV, et de Michèle Bonneton (Isère) qui devancent chacun dans leur circoncription l'UMP, de Jean-Louis Roumegas (Hérault) qui talonne de près (26,55%) un candidat UMP (26,63%), de Brigitte Allain (Dordogne), de François-Michel Lambert (Bouches-du-Rhône), et de Laurence Abeille (Val-de-Marne).

C'est aussi faisable pour Christophe Rossignol (Indre-et-Loire) et François Simon (Haute-Garonne) qui ont réussi à se débarrasser chacun de leur côté des dissidents socialistes. Le premier en devançant sa rivale Divers gauche de plus de 10 points, le second en obtenant le désistement du dissident Alain Fillola, arrivé moins deux points derrière lui.

Deux écologistes n'échapperont pas, eux, à une triangulaire. Pari risqué mais jouable pour Christophe Cavard (Gard), arrivé en tête (30%) à Nîmes. L'écologiste pourrait en effet confirmer - dans cette circonscription où Sarkozy a devancé Hollande le 6 mai - face à une droite divisée. En face de lui, l'UMP Franck Proust (27%) et la FN Sylvie Vignon (25%) ne sont visiblement décidés à ne se désister ni l'un ni l'autre. Pari plus compliqué pour Léla Bencharif (Loire) qui s'est invitée, elle, (22%) entre le député sortant chrétien-démocrate (PCD) Dino Cinieri (33%) et le FN Robert Hayraud (21%). Dans cette circonscription (4e), François Hollande a tout juste franchi les 50% le 6 mai.

A Roubaix (Centre Est Nord), pas de triangulaire en perspective mais bien un combat fratricide sur fond... d'extrême droite. L'écologiste encore en lice, Slimane Tir, n'a rien pour lui : largement distancé (21%) par le dissident PS Dominique Beart qui a viré en tête (36%), il a également été désigné par Marine Le Pen comme le seul candidat écolo à faire battre. Une consigne de vote claire à l'attention des 20% d'électeurs qui ont voté au premier tour pour la candidate FN arrivée troisième, Françoise Coolzaet.

Par Chloé Demoulin

Réactions à cet article20 commentaires

  • Par KrisEon, le 12 juin à 20:05

    KrisEon
    Dany l'a dit

    Bombardé désormais grand stratège des écolos, Dany ne manque pas de délivrer des messages surprenants d'évidence et qui n'étonnent personne.



    Signaler un abus  
  • Par Jakyburn, le 12 juin à 21:34

    Jakyburn
    Quand on voit...

    ...leur minable résultat au 1er tour.... ils ne méritaient même pas d'apparaître au second !!!



    Signaler un abus  
  • Par tympan, le 12 juin à 22:28

    tympan
    et puis quoi encore !

    C'est déjà une énormité que ces gens aient des élus avec 5% aux élections . On voit très bien qu'il y a besoin de réforme dans cette 5 ème république . Elle est périmée , comme les élements qui la constitue .



    Signaler un abus  
  • Par tympan, le 12 juin à 22:34

    tympan
    qui sont ils ,

    les Verts ne sont en fait que les " Jacquouille "du PS 



    Signaler un abus  
  • Par louison-marie, le 13 juin à 06:21

    louison-marie
    Hallelujah !

    Y a peut-être un bon dieu finalement...



    Signaler un abus  
  • Par franny46, le 13 juin à 09:26

    franny46
    elle aussi ??

    c'est bizarre avec si peu de voix, être ministre, député, etc... finalement Marine a raison, avec tous les gens qui ont voté pour son parti... elle aussi a droit à une part du gâteau ??? non ?


    d'autant plus que le PS est arrivé avec des voix du FN ! juste retour !



    Signaler un abus  
  • Par ALHTZ, le 13 juin à 09:28

    ALHTZ
    QU'ILS SE PLANTENT

    J'espère qu'ils vont se planter. Ce n'est plus des écolos mais des carriéristes lorsque l'on voit DUFOT et MAMERE.  Quel niveau.



    Signaler un abus  
  • Par parisienne, le 13 juin à 10:35

    parisienne
    un groupe?

    Ces écolos, si il y avait dans notre pays une morale, compte tenu de leurs résultats aux précédentes élections, ne devraient obtenir aucun poste à l'assemblée nationale, il est vrai que chaque jour ,on nous serine, que cette gouvernance est normale!!!!!!



    Signaler un abus  
    • Par Tonymalt, le 13 juin à 14:08

      Tonymalt
      Pas de morale

      Bonjour Parisienne, il ne s'agit pas de morale mais de démocratie et de justice. Vous avez parfaitement raison nous sommes le seul pays d'Europe a avoir un régime parlementaire totalitaire. Les députés UMPS sont là pour se goinfrer uniquement.La France, le Peuple dont ils en ont plein la bouche pour en parler ils n'en ont rien à faire. Il est temps que le "Peuple de France" se relève et chasse tous ces imposteurs. Aux urnes Citoyens.



      Signaler un abus  
  • Par I HAD A DREAM, le 13 juin à 10:41

    I HAD A DREAM
    BIPOLARISATION

    EE-LV subit les conséquences de la BIPOLARISATION de la politique par les médias ..Qu'on ne nous parle pas de DEMOCRATIE avec ce système .C'est tout le contraire et c'est un cercle vicieux : les français "votent utile" et du même coup alimentent les caisses des partis UMP et PS .Ils sont de plus en plus riches et les autres partis "rament " .Difficile de garder son INDEPENDANCE de parti dans ces conditions .UMP et PS asservissent les autres partis . C'est la DEMOCRATIE qui est perdante !


     



    Signaler un abus  
  • Par Callaghan, le 13 juin à 10:50

    Callaghan
    La faute à Cécile DUFLOT. Ne cherchez pas ailleurs.

    Quand une ministre du logement déclare être favorable à la dépénalisation du " cannabis " et que c'est la volonté du parti EELV, excusez-moi de le dire, je leur claque la porte au nez et je vote ailleurs. Aujourd'hui, EELV et Cécile Duflot sont sanctionnés par les sympathisants. Les parents de cette jeunesse ne veulent se retrouver comme l'Espagne, un vrai cauchemar. Et surtout ne jetez pas votre échec sur le dos de mauvais candidats. C'est mesquin de votre part. Assumez vos erreurs. Merci.



    Signaler un abus  
    • Par dude, le 13 juin à 11:55

      dude
      j'espère .....

      que beaucoup d'écolos réagirons comme vous !! et voir DUFLOT à un poste de ministre malgrè cela c'est scandaleux !! ministre du logement ? saura t'elle promouvoir les constructions écolos en paille en terre ,en bois ?? j'en doute si elle aussi compétente que de placer


      en tant que diplomée avec un DEA de géographie le japon dans l'hemisphère sud !! il est vrai que lorsque l'on fréquente une université" très active "pour la subvertion à gauche ....au moins c'est payant ....en polirique la preuve !



      Signaler un abus  
  • Par Henri Canne, le 13 juin à 11:58

    Henri Canne
    les écolos

    Les écolos ont fait partie de la flotte de sous-marins, de torpilleurs, de contre-torpilleurs, de canonières, aux ordre de l'amiral commandant du Vaisseau Fantôme pour couler le cuirassier Sarkosy. Ils font eux aussi partie de l'équipage maudit du Hollandais Volant. En bon pirates, ils veulent du butin et du bon. Là est la question !



    Signaler un abus  
    • Par Henri Canne, le 13 juin à 19:52

      Henri Canne
      faute d'orthographe

      j'e n'avais pas relu :  "aux ordres" (il y en a plusieurs) s'écrit au pluriel Tiens, à monsieur Meireux,ponte ou honte c'est selon, du Mammouth et aussi écolo, je demande comment s'écrit " je n'avais" ou "je navet" ? 



      Signaler un abus  
  • Par Catiglione, le 13 juin à 12:49

    Catiglione
    Remise à zéro

    ...de tous les compteurs. C'est cela qu'il faut à ce pays qui se permet de donner au monde entier et avec une arrogance de haut vol des leçons de démocratie.



    Signaler un abus  
  • Par tasman, le 13 juin à 12:51

    tasman
    Monsanto 810

    La guerre contre le monsanto 810 n'est pas finie.


    Puisqu'il y a des écolos au gouvernement ils doivent prendre la relève NKM pour continuer à le faire interdire en France.


    C'est leur devoir, mais bizarre on entend jamais, l'excellent Cohn bendit, sur ce sujet, s'il vous plait les écolos, au lieu de parler sans arrêt des vos scores minables, parler plutôt des sujets pour lesquels vous êtes soi disant engagés.


    Affaire à suivre de près.


    Que personne n'oublie MONSANTO 810.


     



    Signaler un abus  
  • Par Tonymalt, le 13 juin à 14:17

    Tonymalt
    Avis de recherche

    Ou est passé eva ? Personne pour répondre ? Il faut tenir meeting comme pour sauver les baleines avec les deux représentantes en titre : aubry - duflot !


     



    Signaler un abus  
  • Par Belle 26, le 13 juin à 15:24

    Belle 26
    Les verts !!!

    Il ne devrait même pas avoir de sièges ...!! Un score faible, voir inexistant....mais grâce à une subtile tambouille : ils arrivent à en avoir ! Pas logique car cela ne représente en aucun cas le vote des électeurs. VIVE LA PROPORTIONNELLE !!!!!!!!!!!!!!!!!



    Signaler un abus  
  • Par JJJ, le 13 juin à 20:45

    JJJ
    Obtenir un groupe:)

    On peut bien se targuer d'être un pays démocrate.


    Le EELV représente tout juste 3% des Français'ont 'peur' de ne pas avoir de groupe (15 députés au minimum). 


    Alors que le FN représente au bas mot 20% des Français, et eux seraient content d'avoir 3 députés.


    Je suis de plus en plus écoeuré de cette politique, mais par dessus tout des électeurs, qui se font systématiquement avoir depuis 30 ans.


     



    Signaler un abus  
  • Par messa2, le 13 juin à 22:27

    messa2
    Impossible



     Les Ecolos-Rigolos : J’ai bien dis une

    fois qu’ils sont peu nombreux qu’on les voit pas. Ils sont exactement 621 000 Adhérents

    dans le camp des verts, répartis à travers toute la France. C’est  inimaginable de  penser qu’un jour et ce jour ne viendra pas que

    les Ecolos auront 15 sièges à l’Assemblée Nationale. Où peut-on trouver ces Rocking-chair

    écolos ,  peints en vert ? Surement chez

    Marie claire Maison.





    Signaler un abus  
Publié : 12/06/12 - 19h26
Mis à jour : 12/06/12 - 19h26
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur