Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 22 mai, 05:10
Accueil > Actualité > Politique > Passation de pouvoirs : La liste des invités du président Hollande

Passation de pouvoirs : La liste des invités du président Hollande

François Hollande président


Il fallait avoir montré patte blanche pour être présent mardi à la cérémonie de passation des pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Des prix Nobel, des Corréziens, des amis et mêmes quelques adversaires politiques... Petite revue des invités.

Les invités de François Hollande, massés dans la salle des fêtes du palais de l'Elysée
Les invités de François Hollande, massés dans la salle des fêtes du palais de l'Elysée AFP/BERTRAND LANGLOIS

Hormis les représentants des « corps constitués », ils ne sont qu'une petite trentaine de privilégiés à avoir été conviés mardi à la cérémonie de passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Même les enfants du nouveau président ont été exclus d'une cérémonie qui se veut en rupture avec celle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Sur sa liste d'invités personnels, outre sa compagne Valérie Trierweiler, le nouveau président a en revanche inscrit les anciens Premiers ministres socialistes: Pierre Mauroy, Laurent Fabius, Edith Cresson, Lionel Jospin accompagné de son épouse Sylviane Agacinski, ils étaient tous sans la salle des fêtes de l'Elysée, aux côtés de la Première secrétaire du PS Martine Aubry. Seul Michel Rocard, qui a connu récemment des ennuis de santé, était excusé.

Pierre Bergé et Pierre Lescure

Côté socialiste, était également présente la garde rapprochée de Hollande: Pierre Moscovici, Manuel Valls, Faouzi Lamdaoui, Stéphane Le Foll et Jean-Pierre Jouyet, un ami proche de Hollande qui a gaffé le matin même en confirmant que Jean-Mac Ayrault allait être nommé Premier ministre: "Je le regrette", a-t-il confié à BFMTV. "J'ai encore vu ce matin que je n'étais pas fait pour la politique..."

À également été conviée une délégation de parlementaires corréziens, ainsi que l'homme d'affaires Pierre Bergé, le directeur du Théâtre du Rond-Point Jean-Michel Ribes et le journaliste et homme de médias Pierre Lescure.

Lors de l'arrivée de François Hollande, sur la musique des Indes galantes de Jean-Philippe Rameau, on pouvait apercevoir également Mazarine Pingeot, la fille de François Mitterrand, mais aussi le patron de la CFDT François Chérèque et celle du Medef Laurence Parisot,

Egalement invités mardi, le Premier ministre démissionnaire François Fillon, qui croisera peut-être son probable successeur Jean-Marc Ayrault, le président PS du Sénat Jean-Pierre Bel, le président (UMP) de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer, le président chiraquien du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré, ainsi que le patron du Conseil économique et social Jean-Paul Delevoye. Les représentants des religions étaient aussi présents, dont le recteur de la Grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur.

Moins d'invités qu'en 2007 et... 1981

Convié en tant que président du groupe écologiste au Sénat, le sénateur EELV Jean-Vincent Placé a également pu serrer la main du nouveau président mardi.

Pour marquer l'importance à ses yeux de la culture et de la recherche, François Hollande a aussi invité plusieurs prix Nobel, dont Luc Montagnier (Médecine) et Jean-Marie Le Clezio (Littérature). Des personnalités que François Hollande, suivi de près par Valérie Trierweiler, a longuement salué après avoir prononcé son premier discours de nouveau président.

Le nouveau président ayant souhaité une cérémonie sobre, la liste d'invités est au final nettement plus limitée que celle de Nicolas Sarkozy lors de la passation de pouvoirs en 2007 et surtout qu'en 1981: François Mitterrand avait convié pas moins de 500 personnes le jour de son investiture.

Nombre des personnalités de gauche ont été copieusement huées à leur arrivée à l'Elysée par les militants UMP passés devant le palais, où partisans et adversaires de l'ancien président s'affrontaient aux cris de « Nicolas merci » ou « Nicolas dégage ». 

Par Sylvain Chazot et Christine Ollivier

Réactions à cet article11 commentaires

  • Par parkhurst, le 15 mai à 10:37

    parkhurst
    C'est de bon augure que de

    C'est de bon augure que de limiter les réceptions fastes.



    Signaler un abus  
  • Par bidule 1er, le 15 mai à 10:52

    bidule 1er
    au fond

    j'aime bien ce côté simple, pourvu que çà dure ? car l'europe ne lui façilitera pas le travail mème si on est pas pour hollande faut faire avec



    Signaler un abus  
  • Par FN, le 15 mai à 11:36

    FN
    Honte

    Pandent cinque ans je vais avoir honte d etre Francais.



    Signaler un abus  
    • Par JERRY, le 15 mai à 20:05

      JERRY
      si vous voulez être français,

      si vous voulez être français, commencez par écrire correctement le français...on pourra vous croire.



      Signaler un abus  
      • Par bidule 1er, le 16 mai à 05:54

        bidule 1er
        oui

        C'est bin vrai çà ,LOL



        Signaler un abus  
    • Par pas béte, le 16 mai à 13:59

      pas béte
       tu peux toujours t enroler

       tu peux toujours t enroler ds la légion étrangére  ............



      Signaler un abus  
  • Par Procuranté, le 15 mai à 11:58

    Procuranté
    HIATUS

    Ni Segolène, ni Thomas Hollande ... Et, le malaise palpable de V. Trieweiller.


    Qui etait à sa place ??


     



    Signaler un abus  
  • Par bercegayant, le 15 mai à 13:59

    bercegayant
    nicolas

      C  ' est  un  mal  appris  ! !  Quand on quitte  un endroit, on dit "au revoir" ! !  A sa décharge, son départ n'est pas volontaire, les électeurs  l'ont fait partir ! !  C'est pas glorieux ! ! !   C' est sûr ! ! ! !



    Signaler un abus  
  • Par Medoc1111, le 15 mai à 14:03

    Medoc1111
    et les talonnettes?

    Espérons qu'ils se sont transmis les talonnettes car celui là n'est pas un nain, mais presque.



    Signaler un abus  
  • Par Medoc1111, le 15 mai à 14:06

    Medoc1111
    Pierre Bergé=Bolloré

    Les nouveaux riches sont arrivés .Les nouveaux privilégiés aussi. 



    Signaler un abus  
  • Par Procuranté, le 15 mai à 19:50

    Procuranté
    Si tous les 5 ans

    On se retrouve avec un tel protocole au coût exorbitant. Combien coûte cette grand messe ?


    Magnifique l'hôtel de ville de Paris. Quel est le coût de son entretien ? A quelle hauteur le montant de la dette ? 



    Signaler un abus  
Publié : 15/05/12 - 10h26
Mis à jour : 15/05/12 - 11h09
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur