Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 01 décembre, 19:54
Accueil > Actualité > Politique > Plan Fillon : de la rigueur et des "sacrifices"

Plan Fillon : de la rigueur et des "sacrifices"

Plan de rigueur


Le nouveau plan de rigueur dévoilé lundi par le Premier ministre doit permettre à la France de trouver 65 milliards d’économies d’ici à 2016 pour respecter ses engagements en matière de déficit.

SIPA/FRANCOIS MORI

Rassurer les marchés sans effrayer les Français : c’est le numéro d’équilibriste auquel s’est livré François Fillon lundi. Visage grave et regard cerné, le Premier ministre n’a pas hésité à se montrer alarmiste pour justifier le nouveau plan d’austérité pluriannuel élaboré dans l’urgence, moins de trois mois après celui du 24 août. « Le mot de faillite n’est plus un mot abstrait, notre souveraineté économique, financière et sociale exige des efforts collectifs et prolongés, et même quelques sacrifices. Notre pays ne doit pas être condamné un jour à mener une politique imposée par d’autres », a-t-il insisté. Au pied du mur, Fillon espère tranquilliser l’agence de notation américaine Moody’s, qui menace de remettre en cause la précieuse notation triple A dont bénéficie la France. Il compte pour cela mettre un terme à « 30 années durant lesquelles nous avons vécu à crédit, avec une dette dont la valeur n’a jamais cessé d’augmenter ». Premier défi de taille : ramener le déficit public à 4,5 % du PIB en 2012, malgré la révision de la prévision de croissance, de 1,75 % à 1 %. Le plan de bataille de Matignon s’appuiera sur le relèvement de l’impôt sur les sociétés et de la TVA à taux réduit, assorti d’un énième coup de rabot sur les niches fiscales, d’une réduction des dépenses de santé et d’une accélération surprise de la réforme des retraites

"Une opération de mystification"

Au total, ces mesures de rigueur représentent un « effort supplémentaire de 65 milliards d’euros d’ici à 2016 », dont « 7 milliards en 2012 et 11,6 milliards en 2013 ». François Fillon prévoit ainsi de rétablir l’équilibre des comptes publics d’ici quatre ans, avec « un seul objectif, celui de protéger les Français contre les graves difficultés que rencontrent aujourd’hui plusieurs pays européens ».

Logiquement salué par l’UMP, ce discours a été violemment fustigé par l’opposition. Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a dénoncé une « immense opération de mystification » et de « dilapidation du modèle social français ». Le gouvernement « s’enferre dans une politique dangereuse pour l’économie et injuste socialement », a renchéri la finaliste des primaires Martine Aubry. Les socialistes savent qu’à six mois de la présidentielle, le spectre de la Grèce ne suffira peut-être pas à immuniser le gouvernement contre la colère sociale. Le syndicat FO a déjà indiqué « ne rien exclure » en termes de mobilisation, son secrétaire général Jean-Claude Mailly qualifiant l’accélération de la réforme des retraites de « provocation ».

Impôts : l’ultime tabou est tombé

« Je ne serai pas le président qui augmente les impôts » : cette phrase, Nicolas Sarkozy n’a cessé de la marteler depuis son arrivée à l’Elysée. Pendant la campagne présidentielle, il avait promis de « rendre aux Français » pour 68 milliards d’euros en baissant de quatre points le taux de prélèvements obligatoires. Une promesse mise en œuvre dès 2007 via le « paquet fiscal » voté pendant l’été. Celui-ci prévoyait une série d’exonérations – pour ceux qui empruntaient pour acheter un logement, ou pour ceux qui faisaient des heures supplémentaires –, mais aussi le désormais célèbre bouclier fiscal, qui devait faire en sorte qu’aucun contribuable ne soit imposé au-delà de 50 % de ses revenus. C’était avant que la crise vienne amputer les recettes de l’Etat et que le poids de la dette de l’Etat devienne insupportable. Jusqu’à hier, Sarkozy avait toutefois réussi à sauver les apparences : d’augmentations d’impôts, il n’était officiellement pas question, seulement de « réduction des niches fiscales », même si, au final, cela revient bien à augmenter les prélèvements obligatoires. Parallèlement, le gouvernement multipliait plus ou moins discrètement les microtaxes (sur les sodas, sur les clés USB, sur les nuits d’hôtel…). Face à l’impopularité de la mesure, Sarkozy avait aussi fini par renoncer au bouclier fiscal début 2011, mais tout en diminuant l’impôt sur la fortune (ISF) pesant sur les plus riches. Lundi, c’est donc l’ultime tabou de la Sarkozie qui est tombé avec l’augmentation du taux réduit de TVA, passé de 5,5 à 7 %, l’augmentation de 5 % de l’impôt sur les sociétés et le gel du barème de l’impôt sur le revenu.

Marie-Laure Hardy
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article25 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:29

    Anonyme-77656
    Emprunt

    Maintenant que nos grands seigneurs continues à nous serrer la ceinture, nous taxer tant et plus, ils vont pouvoir emprunter à qui mieux mieux... il faut bien reffiler des "sou" à la Grèce, Afrique, etc... Ettttttt leurs salaires pharaonniques



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:33

    Anonyme-77656
    la crise

    il vaut mieux en rire que d'en pleurer,la droite a creusée son trou pour être enterrer en 2012 faire des économie,oui, mais pas a nous !!! à l'état !!

    Mr Hollande,a eu un bon mot, réduire de 30 % les salaires du gouvernement, lui s'il passe en 2012 ?vat-il le faire ?? le gouvenement a été trop loin d'un seul coup la crise ne date pas d'hier mais on recule pour mieux sauter,et on se casse la gueule,ET QUI PAIE LA NOTE NOUS LE PEUPLE



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:38

    Anonyme-77656
    toujours les mêmes

    la rigueur toujours pour les mêmes. gel des salaires de nos pauvres dirigeants. on aurait aimé en tendre BAISSE DE SALAIRE cela aurait été juste et non pas un effet d'annonce qui ne sert a rien.on leur retirerai 1000 euros par mois ils ne verrait m^me pas la difference cette bande de nuls. il est plus courageux de s'en prendre aux petits



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:42

    Anonyme-77656
    étrangler l'éducation

    Continuer d'étrangler l'éducation nationale en supprimant des postes est une erreur suicidaire pour le pays.



    Signaler un abus  
  • Par Jacynthe, le 8 nov à 08:45

    Jacynthe
    La rigueur

    Toutes ces mesures annoncées, ne pourront aboutir, si non que pour peu de temps, car dans un  peu plus de cinq mois, un nouveau gouvernement sera en placde avec un nouveau plan, qui je l'espère sera moins injuste.


    Pour ma part, mon choix est fait, je voterai pour Mme Marine LEPEN.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:46

    Anonyme-77656
    raz le bol

    entièrement d'accord pour une reduction de 30 pour cent des salaires des dirigeant cela serait enfin une bonne mesure. mais la??????????????????????? toujours les mêmes qui paient les pots cassés. raz le bol.les pauvres cons de la crise toujours les mêmes. protegeons les nantis c'est cela la politique de droite.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:50

    Anonyme-77656
    Bachelot

    Elle devrait travailler à la sncf.Elle vient de dire à la radio que les nouvelles mesures du gouvernement sont faites pour protéger les français.A la sncf ils disent la même chose quand ils font grêve.C'est pour le bien des utilisateurs.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 08:51

    Anonyme-77656
    plus 175 %

    En 2007, Nicolas Sarkozy a augmenté de 175 % son salaire de président de la république. Il a fait ensuite construire et aménager en appartement un avion très cher pour ses déplacements. Fillon, pour se rendre à sa maison familiale du Mans utilise un Falcon bien plus cher que le train ou l'autoroute.



    Signaler un abus  
  • Par kaptanoglux, le 8 nov à 08:53

    kaptanoglux
    l'exemple ? ptdr, à pleurer plutôt


    Salaires ministres et président gelés ? pourquoi pas réduits ?


    Et puis on verra en 2012.


    Ni ps ni ump, reste M. Mélenchon ou Mme Le Pen.


    Triste choix, pauvre France




    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 09:04

    Anonyme-77656
    Criss, Christ et crise

    Encore un coup de criss (poignard malais) dans l'eau car le messie, le nouveau Christ de gauche va arriver pour règler la crise. Il nous annonce des miracles et ses propositions seront lourdes de conséquences pour les nantis et nous, pauvres hères, l'air de rien seront aux anges, béats d'admiration, avec rien. On aura cru le "mou" et son vague programme mais, les fonds manquant, la crise aura crû inexorablement, elle perdurera, déferlera comme une vague, une lame de fond. Certains pour éviter la crise de nerfs, iront même voir un Père, représentant du Christ c'est pour dire, comme nous le rappelait mon maître Raymond Devos, à quel point ils seront désespérés.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 09:10

    Anonyme-77656
    Impôts:

    mais non, il n'est pas tombé, puisque seulement 50% des ménages paient des impôts !!!


    a quand les diverses allocations incluent dans les revenus et déclarés comme tels !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 09:22

    Anonyme-77656
    pourquoi ne pas remettre

    en cause le nombre de députés puisque les grandes décisions sont prises au parlement européen, le nombre de sénateurs puisqu'ils sont absents plus que de raison, et vu leur grand âge, se serait leur rendre service, revoir à la baisse les salaires et indemnités de TOUS les élus, revoir à la baisse les avantages de TOUS ces élus, secrétaire, voitures de fonction, appartement de fonction, arrêter de distribuer de l'argent à TOUS les nouveaux arrivants en France sous prétexte de droits de l'homme, et il y en a d'autres des mesures à prendre en urgence !!!



    Signaler un abus  
  • Par napoleon solo, le 8 nov à 10:03

    napoleon solo
    Advienne que pourra

    À un moment donné, ce ne sera plus des emprunts qu'il faudra faire aux banques : les citoyens iront se servir directement dans leurs poches (coffres) sans autre forme de procès et ils l'auront bien cherché. Marius Jacob et Buenaventura Durruti vont faire des émules... Austérité oblige.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 10:28

    Anonyme-77656
    Austérité pour les Français

    Austérité pour les Français ::: Lors de la visite en Côte d'Ivoire Monsieur Guéant à offert un premier lot de 34 véhicules de police et de gendarmerie, un lot d'ordinateur, des uniformes, des matraques. Propos de M° Guéant considère que cela est une première livraison et qu’il y en aurai d'autre .... Mais qui paie toute cette générosité ainsi que la prochaine visite d'Ouattara en France ? sans aucun doute la générosité du petit peuple Français et de nos jeunes de plus en plus misérable, que l'on trouvent,

    résident dans la rue toutes les nuit.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 10:29

    Anonyme-77656
    Pour le Peuple, LA RIGUEUR

    Petit bombe ou simple pétard mouillé ? L'information du Sun, publiée samedi 5 novembre et reprise par le plus sérieux Corriere Della Serra stipulait qu'à l'occasion du G20, Nicolas Sarkozy aurait passé son séjour dans la suite présidentielle de l'hôtel de luxe Majestic.


    Tarif évoqué par le tabloïd anglais : 37.000 euros la nuit. Une somme qui fait forcément réagir en cette période de crise.


    La rumeur a rapidement enflé et l'Elysée a tenu à démentir avec vigueur, par la voix de Franck Louvrier, conseiller en communication de l'Elysée : "Faux, c'est dix fois moins", assure-t-il au Monde. Soit autour de 3.500 euros la nuitée.



    Signaler un abus  
  • Par xray, le 8 nov à 10:30

    xray
    Plan de rigueur



    Les Anglais ont trouvé la solution, 

    eux ! 

    Ils ne cotisent pas à l’Europe. 



    Se

    sortir de l’Europe !
     
    Et,  vite ! 

    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/06/30/se-sortir-de-l-europe-et-vite.html 





    Signaler un abus  
  • Par Ana Sailland, le 8 nov à 10:49

    Ana Sailland
    123

    a)exiger l'abrogation de l'article 123 du traité de Lisbonne


    b)Rendre aux peuples l'intégralité du pouvoir de gestion de la monnaie:


    -gestion démocratique de la création monétaire fiduciaire


    -gestion démocratique de la création monétaire scripturale (et réappropriation de la charge liée aux intérêts)


    -contrôle démocratique de l'inflation et de l'indexation des bas revenus sur l'indflation


     


    Mais mais mais : aux yeux des patrons de la planète, mieux vaut peut être plumer la piétaille que de priver la finance privée du cadeau monstrueux et astronomique et illégitime qu'on lui a offert sans contrepartie : la gestion du système monétaire de l'union européenne. Des amitiés peut être ?


    Notons bien que NS a judicieusement fait placer le susdit article 123 dans "son" traité. Serait il un pompier incendiaire ? ce serait grave.


     


    Et la curieuse cécité ne se retrouve pas confinée à droite .......


     


    Indignons nous



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 11:03

    Anonyme-77656
    Plan de rigueur pour qui ?

    Plan de rigueur pour les Français mais pas pour nos dirigeants.Ils gèlent leur rémunérations, mais ne les baissent pas. N'oublions pas que lorsque M. Sarkozy a été élu Préident, il a augmenté son salaire et ceux des ministres de 70%. Moi, ma PETITE retraite complémentaire n'a pas été gelée, elle a été diminuée. (J'ai commencé à travailler à 14 ans et juqu'au bout. J'ai 67 ans). Donc, nous petits Français nous en avons toujours bavé et cela continuera afin que la droite ou la gauche vive comme de "papes" .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 11:15

    Anonyme-77656
    Les seigneurs

    Pourquoi mettre des enfants au monde, ils seront forcément malheureux. Les salaires de la classe moyenne sont là pour subvenir aux grands besoins de nos dirigeants qui gaspillent notre l'argent. Si le peuple n'exitait plus, nos dirigeants seraient-ils capables de cultiver la terre, de fair les courses, préparer les repas et seuls de faire face à tous ce que rencontre "LE PEUPLE". NON. Avant ils y avaient les rois, les seigneurs, les courtisans... et ça continue.



    Signaler un abus  
  • Par pierre Challenge, le 8 nov à 11:51

    pierre Challenge
    Imposé par les agences de notation...

    La politique ne doit être imposée ni par "d'autres" comme dit le ministre ni par les agences de notation...La politique doit être au-dessus du marché, elle doit l'encadrer pour le bien commun de tous les citoyens. Toute autre politique n'est qu'un détournement au profit d'une minorité incivique. Asclépios http://pierrechallenge.overblog.fr



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 12:05

    Anonyme-77656
    PERE LARIGEUR

    PERE LA RIGUEUR

    Donc si je calcule bien 7 milliards d’économies pour 2012, 12 milliards pour 2013 et 46 milliards jusqu’à 2016 alors que nos prévisions de croissance sont constamment révisées à la baisse.

    2016 sera très probablement un objectif à atteindre mais guère atteignable si la situation internationale actuelle persiste.

    Est-ce que cela signifiera qu’au-delà de 2016 la rigueur non seulement continuera mais s’accentuera ?

    Ce qui m’inquiète c’est cette demi- vérité que vous ne voulez pas annoncer à un mourant en laissant croire que demain ça ira mieux.

    Ce qui est décourageant c’est que malgré les efforts d’un peuple (voir la Grèce et l’Italie peu ou prou) les agences de notation font la loi de la façon la plus cynique et les notes dérapent à la baisse malgré tout.

    Donc cette logique à courir perpétuellement derrière la note est un cauchemar sans fin et les peuples sont donc condamnés à perpétuité à labourer un champ stérile.

    Voilà la feuille de route qui attend tous les candidats à la présidentielle.

    Le peuple français a donc le droit de savoir et les candidats le devoir de dire si désormais ce sont les agences qui mèneront la danse sur ce monde et de manière définitive.

    Cette question est fondamentale dès le départ.

    Si c’est cette option qui est choisie alors même le débat pour la présidentielle n’a plus de sens et je peux rendre ma carte d’électeur puisqu’un président (ou une présidente) n’a plus en mains le destin de son pays dès lors qu’il devient un super intendant aux ordres de ces agences de notation.

    Nous entrons alors réellement dans une autre ère qui est celle de la gouvernance mondiale et l’Europe a donc servi de tremplin au piège funeste en servant de cheval de Troie. Nos futurs dirigeants rentreraient dans le camp de la collaboration et nos peuples seraient soumis à la dictature.

    Les peuples réagiront fatalement de manière violente et l’Europe ne garantira plus la paix.



    Signaler un abus  
  • Par mich2pains, le 8 nov à 13:43

    mich2pains
    Quand on vous dit que l' UMPS , ç'est du pareil au meme !

    Encore des mesurettes qui confinent à " l'Emplatre sur jambe de bois"  !


    Qui , de la gOOOOche ou de la dreOOOate osera s'attaquer aux vrais gaspillages d'argent Public ?


    Suite à une "Décentralisation" mal ficelée , on a empilé les doublons , les redondances en matière de gaspillage !


    Les "Régions" et " Départements" n'ont césses de recruter des improductifs .


    A ces derniers , l'umps ne s'attaque pas !


    Et pourtant , il eut été facile et révélateur d'interroger les payeurs de cette gabegie : Voulez-vous payer dans vos impots de toutes sortes , un "Chargé de la culture" au niveau de l'état + lun autre au niveau de la Région , + un autre au niveau du " Département" , + un autre au niveau de la " Communauté des Communautés" , + un autre au niveau de la " Commune"   ? ??????


    En intérrogeant par Réferendum , les électeurs - Contribuables , on aurait su avec certitude , leur pouvoir contributif !


    En empilant TOUS les strates Administratifs que compte la France , on multiplie les dépenses inutiles !


    A mépriser les électeurs - Contribuables au point de ne jamais les solliciter,ces derniers finissent par se mettre " Hors-course" ........


    S'il est vrai que  , "Trop d'impots tue l'Impot" , il est tout aussi exact que " l'on ne fait pas avancer un ane , uniquement à coups de batons " !!!!!!


    A prétendre que l'on risque de détruire la " Croissance" avec le plan "Fillon" , tout en ne touchant pas à ces strates adinistratifs , ç'est se mettre le doigt dans l'oeil , pour ne pas dire a


     


     


     



    Signaler un abus  
  • Par aladine, le 8 nov à 18:08

    aladine
    des promesses oui mais voila

    des promesses oui mais voila le spectre de la crise est arrivé ,30 années de laxisme de profit ,de taper dans les caisses ,d'avancer la retraite de 5 années pour se faire élire ,que de gachis pendant 30 années toute pièce a un revers et peut être que lorsqu'il a promis il ne pensait pas a un tel fléau que cette crise qui touche bien nombre de pays ,j'écoutais monsieur hamon (jamais élu par le peuple)parler du fouquets il en est encore la!!!!et bien parlons de toutes les familles a entretenirent de monsieur mittérand!!si facile d'oublier et de jeter la pierre!!vos fameuse 35 heures qui devaient ouvrir sur l'emploi des emplois jeunes qui finissaient en queue de poisson,sachant que les élections arrivent je pense que sarkosy aurait pu nous passer du beurre pour sa réelection non il parle assume sachant que toutes vérités n'est pas bonnes a dire,l(hypocrisie le mensonge passent mieux (chapeau)mais un peu de taxe pour les plus riches j'apprécirais ,chacun doit mettre la main a la pate,c'est trop facile de jeter la pierre a ceux qui font le sale boulot et de venir dire ont en est sortis (pas grace a vous madame la gauche)quel poste désire ce cher hamon et harlem désir ?je ne parle pas de vos deux super woman (aubry royal)elles règlent tous d'un coup de baguette magique ,a tous les écouter tous peu être réglés en un tour de mains ,et bien j'ai plus de respect pour les vérités même si elles font bobo que pour l'hypocrisie 'ont a donnés pendant 14 années ont en voit le résultat merci j'ai donnée



    Signaler un abus  
  • Par aladine, le 8 nov à 18:12

    aladine
    bravo monsieur baroin

    un commentaire de monsieur baroin joli!!


    François Baroin répondait à une question du député socialiste

    Pierre-Alain Muet, qui dénonçait la politique économique du gouvernement

    trop favorable à ses yeux aux plus favorisés. Le ministre de l'Economie

    a répliqué en attaquant le programme du Parti socialiste, affirmant que

    le gouvernement faisait preuve de courage dans la tourmente,

    contrairement à la gauche accusée de faire preuve de démagogie.


    "Est-ce du courage de mentir, de basculer dans la démagogie, de taire la

    vérité, de vous accrocher à des vieilles lunes socialistes qui vous ont

    certes conduit par effraction au pouvoir en 1997?", a-t-il demandé .Bravo pour des paroles qui sont vrais ,un peu de franchise avant les elections nous change!!!



    Signaler un abus  
  • Par mich2pains, le 8 nov à 19:26

    mich2pains
    Il va falloir TOUT remettre à plat , et vite .....

    Je faisais allusion aux "millefeuiles" administratif français , dans mon mail ci-dessus .


    Sur la CINQ ( C dans l'air) hier soir , un économiste nous apprenait que les collectivités territoriales avaient recruté plus de 260.000 fonctionnaires de plus , ...hors redistribution de la part de l'Etat !.......


    Mais , sans etre un économiste de renom , n'importe lequel des téléspectateurs a pu remarquer que l'Etat continue d'employer des " LAQUAIS" encostumés , pour ouvrir et fermer les portes à l'Elysée , à Matignon , à L'Assembléée Nationale , au Sénat et , certainement ailleurs .....Sans parler des autres " GROOMS" qui leur ouvrent les portes de voitrures .......Sans parler des autres larbins qui ne servent qu'à faire passer le mot d'un député à un autre , à l'Assemblée Nationale ! Sans parler de tous ceux qui , sabre au clair , poirottent sur le péron d'un batiment public ! ...


    A ce tableau de décadence d'une République , il ne manque plus que l'Etat embauche ,  comme fonctionnaires , des " Fabricants de ...chaises à porteurs , ainsi que les porteurs qui vont avec ....... 


    Comme j'aurais aimé que le FILLON fasse des coupes claires dans cette gabegie qui touche au train de vie de l'Etat , au lieu de me prendre pour un con , au lieu de faire l'amalgame entre une infirmière trés utile pour la société et un " Grouillot" de service qui ouvre des portes ........


    Au futur gagnant du  Super-Tirage du loto de Juin 2012 ( l'Elysée) , je lui recommande vivement de s'attaquer de toute urgence à ces sources d'économies ci-dessus et de prendre ENFIN en compte , les Rapports de la Cour des Comptes ! Faute de quoi , je ne rechercherai que trés mollement un emploi , sur lequel il me faudrait payer un impot sur le revenu et , avec lequel , je devrais alimenter toutes ces SANGSUES de la RIPOUX-blique !.... 



    Signaler un abus  
Publié : 08/11/11 - 08h00
Mis à jour : 08/11/11 - 08h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur