Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 27 septembre, 12:28
Accueil > Actualité > Politique > Présidentielle 2012 : Hervé Morin, envers et contre tous

Présidentielle 2012 : Hervé Morin, envers et contre tous

Présidentielle 2012


Le président du Nouveau Centre sera officiellement candidat à l'élection présidentielle le 27 novembre. Il se déclarera sur ses terres normandes. Mais ses ambitions ne semblent inquiéter aucun parti.

Candidat à la présidentielle, Hervé Morin se dit décidé à aller jusqu'au bout
Candidat à la présidentielle, Hervé Morin se dit décidé à aller jusqu'au bout SIPA

Il avait prévenu que « personne ne le ferait taire ». Après Jean-Pierre Chevènement la semaine dernière, Hervé Morin a confirmé mercredi qu’il serait l’un des acteurs de la présidentielle.

Pas question de faire profil bas : le chef du Nouveau Centre a choisi de se déclarer en grande pompe. « J’annoncerai ma candidature au pied du Pont de Normandie qui enjambe ce magnifique estuaire qu’est la Seine, là où j’ai mes racines, là où ma mère est enterrée », a expliqué sur BFM et RMC ce quinquagénaire issu d’une famille d’agriculteurs, en précisant que le cérémonial aurait lieu le 27 novembre.

''Une demi-douzaine de combattants''

Déterminé depuis des mois à porter les couleurs centristes, Hervé Morin se sent pousser des ailes depuis la défection de son rival du Parti radical, Jean-Louis Borloo, le 2 octobre dernier. Au point de présenter sa candidature comme un gage de survie pour sa tendance politique. « Notre famille de pensée doit être représentée à l’élection présidentielle. Si elle ne l’est pas, c’est qu’elle a décidé de s’effacer et de disparaître. Si j’annonçais que je n’étais pas candidat, que signifierait notre volonté d’exister au sein du Parlement ? », avait lancé l’ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy il y a un mois, lors des Journées parlementaires du Centre.

Galvanisé par la mission qu’il s’est confiée, Hervé Morin affiche le plus grand dédain face aux critiques et aux inquiétudes émanant de son propre camp. « Giscard disait qu’une campagne se mène avec une demi-douzaine de combattants. Je les ai », se vante le propriétaire de chevaux de course.

''Voter Bayrou, c'est voter socialiste''

De nombreux centristes le pressent cependant de retirer une candidature créditée d’à peine 1 % des intentions de vote dans les sondages. « Une candidature à la présidentielle doit être utile à la majorité et au centre. Est-ce le cas pour celle d’Hervé Morin ? Je dis franchement non », a lâché il y a quelques jours le ministre de la Fonction publique, François Sauvadet (Nouveau Centre), en précisant qu’il ne soutiendrait pas celui qu’il décrit pourtant comme « un ami ».

Hervé Morin sait que sa maigre notoriété risque de ne pas peser lourd face à François Bayrou, dont il a été le bras droit lors de la présidentielle de 2007. L’élu normand contre-attaque en dénonçant le manque de clarté du chef du Modem. « Voter Bayrou, c’est voter socialiste », ne cesse de marteler Morin, en prévenant que le « mépris » de son ancien mentor pour Nicolas Sarkozy « le conduira inévitablement vers François Hollande » (PS). Contrairement à lui : « j’appellerai à voter à droite si je ne suis pas au second tour », a-t-il fait savoir.

Ambitions personnelles

Une prise de position que certains parlementaires centristes lui reprochent. « A titre personnel, j’estime que François Bayrou est le seul candidat légitime pour incarner le centre indépendant », a indiqué à plusieurs reprises Philippe Folliot, député apparenté Nouveau Centre.

D’autres centristes accusent Hervé Morin de défendre surtout des ambitions personnelles. « Il se déclarera, puis retirera sa candidature, c’est écrit depuis le début. Cette position n’a qu’un seul objectif : négocier un poste auprès de Sarkozy », avait jugé le borlooiste Jean-Christophe Lagarde, numéro deux du Nouveau Centre, juste après l’abandon de son poulain.

Du pain bénit pour la majorité, soucieuse de ne pas disperser les voix de la droite au premier tour. « Je constate qu’il n’y a pas d’adhésion à la candidature d’Hervé Morin de la part de ses propres troupes », a raillé le secrétaire général adjoint de l’UMP, Marc-Philippe Daubresse, en certifiant « ne pas être inquiet » de la candidature du leader centriste. « Il va être de plus en plus en solitaire », a-t-il poursuivi. « On souhaite qu’il revienne à des choses plus logiques comme l’a fait Jean-Louis Borloo, qui a constaté que, dans la période où nous étions, il n’y avait pas la place pour une candidature supplémentaire. Morin veut peut-être délivrer un message avant de se retirer à un moment donné. »

La hauteur de la marche

Il en faudrait plus pour déstabiliser le député de l’Eure, qui clame vouloir faire « le plus gros score possible ». « J’ai conscience de la hauteur de la marche, mais je pense que ce n’est pas simplement une candidature de témoignage », a-t-il encore assuré mercredi, faisant fi des moqueries. Le leader centriste affirme avoir en vue deux sièges de campagne potentiels « depuis longtemps prédéterminés » et bénéficier de « l’accord de principe » d’une grande banque française pour son financement.

Résignés devant l’obstination de leur chef, les opposants de Morin se montrent désormais fatalistes. « La seule chose qu’ils lui demandent maintenant, c’est de prendre ses responsabilités en allant jusqu’au bout, pour éviter que les centristes perdent la face une deuxième fois après la surprise Borloo. Mais pour l’instant, il n’a rien dévoilé de ses intentions », confie-t-on au Nouveau Centre. Pour accéder à l’élection tant convoitée, Hervé Morin doit encore recevoir l’intronisation des militants de son parti lors d’un congrès organisé début février. Les débats s’annoncent houleux.

 

Par Marie-Laure Hardy
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 08:44

    Anonyme-77656
    + nul tu meurt

    Avec son passé de ministre des armées pour envoyer des p'tits jeunes en "Afganistant" et sur d'autres conflits sur la planète... c'est un nul à chi.. !!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 11:33

    Anonyme-77656
    MORIN LE RABATTEUR

    Personne n’est dupe de la manœuvre.

    Il appellera ensuite ses électeurs à voter à droite s’il n’est pas au second tour dit-il, autrement dit pour Sarkozy. Au second tour ose-t-il encore dire ! Je n’hésiterai pas une seule seconde devant une telle bouffonnerie à rendre ma carte du parti en menus morceaux pour préserver ma dignité.

    Il nous joue là l’idiot utile. Ce n’est pas là l’attitude qu’on attend d’un responsable de parti.

    Les électeurs de Morin sont non seulement pris pour des imbéciles mais ils sont déjà promis à être vendus au marché aux esclaves moyennant pour lui un avantage qui sera négocié préalablement. Décidemment la politique a perdu ses lettres de noblesse face à une telle attitude aussi méprisante pour le suffrage universel.



    Signaler un abus  
  • Par charlou54, le 10 nov à 12:06

    charlou54
    quel passé !!!

    Je me demande quelle mouche, si ce n'est celle du coche,  a bien pu piquer Morin. Qu'a t il fait pour la France ou au moins pour le peuple pour prétendre à l'investiture suprème ? Son passage à la Défense reste annecdotique et minable; le ridicule ne tue pas bien heureux pour lui .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 13:05

    Anonyme-77656
    Il a bien raison

    C'est tout de même bien aille présenter ces idées. Oui, s'il n'est pas au second, il appellera sûrement à voter Sarkozy mais est-ce génant ? Reproche-t-on aux verts ou aux communistes de se présenter alors qu'ils appelleront à voter Hollande au second tour ?


    Hervé a des idées à porter.



    Signaler un abus  
  • Par Mémoire active, le 10 nov à 13:20

    Mémoire active
    Une balle dans le pied

    Si c'est pour montrer que le Centre existe vraiment, Hervé Morin nous tire une balle dans le pied et brise le rêve de voir le Modem reprendre le flambeau de l'UDF pour peser vraiment face aux décombres de la Chiraquie.                        Tir raté pour un ancien Ministre de la Défense.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 13:26

    Anonyme-77656
    Intox ou erreur?

    Quel programme? quelle compétence? a quoi joue M.Morin? quel intérêt pour la famille centriste de suivre un tel candidat? Et pourtant ce courant de pensée humaniste,libéral, pragmatique indépendant des dogmes, doit être présente étant seule en mesure de proposer une gestion d'union nationale.

    Nous aurons à investir le plus compétant le plus crédible, celui qui depuis trois ans oeuvre au rassemblement :Jean ARTHUIS



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 15:28

    Anonyme-77656
    comme les autres bla

    encore un qui va faire comme borlo . sarko va lui promettre un bon poste et hop l'affaire est dans le sac. a droite il ni a personne qui a des boules la ou je pense pour contrer le pseudo president



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 15:50

    Anonyme-77656
    L'UDF a toujours été claire

    L'UDF a toujours été claire et a toujours soutenu la droite. Le Modem ne peut donc vouloir reprendre le flambeau. Jean Arthuis, qui a de grandes qualités, doit lui aussi être clair. Les électeurs du Centre ne peuvent revivre la même chose qu'après le premier tour de 2007.


    Hervé Morin a sûrement des défauts mais au moins, il est clair dans sa ligne. Il a d'ailleurs présenter plusieurs pistes comme la TVA sociale ou une réelle remise en question des 35 h, la création d'une nouvelle tranche d'imposition pour les plus aisés, etc...


    Je pense sérieusement qu'il ira au bout.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 nov à 18:22

    Anonyme-77656
    Rassurez vous

    Le centre peut et doit être le trait d'union des idées et projets répondant aux fondamentaux de notre république Liberté Egalité Fraternité dans leur application pragmatique, excluant de fait tout dogmatisme Y compris la doctrine socialiste dont les exemples d'application :URSS, Allemagne National-Socialiste (NAZI) Cuba,Corée du Nord,Chine n'insitent à l'adhésion. Ceci n'exclue pas d'accepter la démocratie et de tenir compte des propositions et avis des électeurs minoritaires quel que soit leur choix. Ce n'est que dans cet état d'esprit que l'Union Nationale souhaitable particulièrement en ce moment sera possible.

    Etes vous rassuré Peter?



    Signaler un abus  
  • Par Bluesun, le 11 nov à 03:13

    Bluesun
    Hervé Morin va se ramasser

     et donner ses quelques voix à Sarko....


    Et après nos politiques, se demandent pourquoi les français se désintéressent de la politique...  



    Signaler un abus  
Publié : 10/11/11 - 08h30
Mis à jour : 10/11/11 - 08h57
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur