Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 20 mars, 15:45
Accueil > Actualité > Politique > Présidentielle : En 2002, l'Union sacrée pour Chirac

Présidentielle : En 2002, l'Union sacrée pour Chirac

Présidentielle 2012


« La bombe Le Pen », comme le titrait France-Soir au lendemain du 21 avril 2002, coule Lionel Jospin dès le premier tour et propulse Jacques Chirac vers un second mandat.

Jacques Chirac à son GQ de campagne parisien le 5 mai 2002, à l'issue des résultats du second tour
Jacques Chirac à son GQ de campagne parisien le 5 mai 2002, à l'issue des résultats du second tour AFP/Patrick Kovarik

Les candidats. L'offre politique est particulièrement abondante en cette année 2002. Les « Sages » du Conseil constitutionnel ont validé 16 candidatures, un record sous la Ve République. Président et Premier ministre sortants de cohabitation, Jacques Chirac et Lionel Jospin font figure de favoris. Si les candidats du Parti communiste, de Lutte ouvrière et du Front national, Robert Hue, Arlette Laguiller et Jean-Marie Le Pen, ne sont pas nés de la dernière présidentielle, la plupart passent leur baptême du feu élyséen. C'est le cas notamment du centriste François Bayrou, du souverainiste de gauche Jean-Pierre Chevènement, du Vert Noël Mamère, d'Olivier Besancenot, porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire, d'Alain Madelin, président de Démocratie libérale, de la chrétienne-démocrate Christine Boutin, de l'écologiste Corinne Lepage, de la radicale de gauche Christiane Taubira, de l'ex-FN Bruno Mégret, du trotskyste Daniel Gluckstein et de Jean Saint-Josse, candidat de Chasse, pèche, nature et traditions (CPNT).

Premier tour. Ce 21 avril à 20 heures, la France se fige. Ce n'est pas le visage de Lionel Jospin qui apparaît sur les écrans de télévision au côté de celui du président sortant, mais celui de Jean-Marie Le Pen. Le leader du Front national a fait mentir tous les pronostics en rassemblant 16,86% des suffrages contre 16,18% pour le candidat socialiste. Avec moins de 200.000 voix de retard sur son concurrent d'extrême-droite, le Premier ministre est privé de second tour. Un choc et une humiliation pour la gauche, qui n'avait pas été éjectée du podium depuis l'élection de 1969 et le face-à-face Pompidou-Poher. Dans la foulée des résultats, Lionel Jospin annonce mettre un point final à sa carrière politique. Avec un score modeste de 19,88%, Jacques Chirac n'a pourtant pas de quoi pavoiser.

Vidéo INA. Lionel Jospin annonce qu'il se retire de la vie politique :

Évènements de campagne. Jusqu'à ce chaotique 21 avril, la course à l'Elysée n'a pas passionné les Français, comme l'illustre l'abstention historique du premier tour, à 28,4%. Sûr de son avantage et obnubilé par son bras-de-fer avec Chirac, Lionel Jospin s'est déclaré candidat par un simple fax envoyé à l'AFP. Conforté par les sondages, le chef d'orchestre de la « gauche plurielle » a laissé les candidatures se multiplier à sa gauche. Erreur fatale qu'il a payé comptant dans les urnes : au soir du premier tour, ses partenaires de gauche totalisent plus de 15% des suffrages. Contrairement à Jacques Chirac et à Jean-Marie Le Pen, le chef du gouvernement a aussi négligé le thème de l'insécurité, qui a pris une place centrale dans la campagne. Selon certains observateurs, l'opinion publique a pu être sensible à l'impact de certains faits divers très médiatisés, comme le massacre mené à Nanterre par Richard Durn trois semaines avant le scrutin. Ou l'agression trois jours avant le premier tour de « Papy Voise », un retraité de la banlieue d'Orléans.

(La Une de France-Soir au lendemain du premier tour du 21 avril 2002. Crédits : DR)

Second tour. Soutenu par la quasi-totalité des candidats éliminés au premier tour et une opinion publique remobilisée, Jacques Chirac est réélu le 5 mai avec 82,21% des voix. Il a engrangé quelque 19 millions de voix supplémentaires. Du jamais-vu depuis l'instauration de la Ve République. Mais avec 17,79% des suffrages, Jean-Marie Le Pen a lui-aussi progressé. Peut-être pas assez à son goût toutefois. « Je ne serai pas surpris d'avoir 51% des voix », avait-il lancé, bravache, lors d'une conférence de presse d'entre-deux tours. Le leader d'extrême-droite a sans doute bénéficié du report des voix de Bruno Mégret, son ancien protégé, seul candidat de premier tour à n'avoir pas appelé à voter Jacques Chirac avec Arlette Laguiller.

(La Une de France-Soir le 6 mai 2002, après le second tour. Crédits : DR)

Évènements de campagne. L'entre-deux tours n'a réservé aucun suspense. Jacques Chirac savait sa victoire assurée dès le soir du 21 avril. La mort dans l'âme, tous les leaders de gauche ont appelé à voter pour lui. Le président-candidat s'est même épargné le traditionnel débat des finalistes, arguant que « face à l'intolérance et à la haine, il n'y a pas de transaction possible, pas de compromission possible, pas de débat possible ». Plusieurs manifestations monstre anti-Le Pen ont été organisées entre le 21 avril et le 5 mai. Le 1er mai, c'est une marée humaine de 1,3 million de personnes (chiffres de la police) qui s'est déversée sur tout le pays.

Vidéo INA. Jacques Chirac refuse de débattre avec Jean-Marie Le Pen :

Par Ghislain Fornier de Violet

Réactions à cet article7 commentaires

  • Par le Magnaud, le 20 avr à 17:22

    le Magnaud
    L'union sachrée des

    COCUS sous la coupe du  "TRAITRE ETALON" pendant 5 années...



    Signaler un abus  
  • Par langue de pivert, le 20 avr à 17:22

    langue de pivert
    L'Histoire ne repasse pas les plats !

    2012 n'et pas 2002 !


    Hollande n'aurait aucune chance contre Mme LePen !



    Signaler un abus  
    • Par pasloi, le 20 avr à 18:10

      pasloi
      y'a pas photo ! . . .

        Là, y' pas photo et même contre Sarko le score devrait être encore plus édifiant ! . . .  Donc dimanche c'est le départ de la "Régate" gagnante pour Marine ! . . .



      Signaler un abus  
  • Par garigou13, le 20 avr à 17:27

    garigou13
    jacquo

    supermenteur,supervoleur   et SUPERLACHE d'avoir refuser le débat avec jmlp 12 ans de stagnation!!!



    Signaler un abus  
  • Par POVFRANCE, le 20 avr à 17:34

    POVFRANCE
    L'UNION SACREE UMPS....

    ....on en voit le résultat ......la punition c'est DIMANCHE !



    Signaler un abus  
  • Par POVFRANCE, le 20 avr à 17:36

    POVFRANCE
    POURQUOI PAS.....

    Une DOUBLE PEINE ............Le Pen - Mélenchon  ???


    Car le François , il courre et beugle comme un dératé !  C'est louche ???



    Signaler un abus  
  • Par nolan, le 20 avr à 18:39

    nolan
    CETTE FOIS

    VOUS ALLEZ PAYER VOS MENSONGES ET VOS MANIPULATION DU PEUPLE DE FRANCE ,LES FRANCAIS TRAHIT PAR L,UMPS AURONT POUR RECOURS LE F N ET MARINE LE PEN!!!



    Signaler un abus  
Publié : 20/04/12 - 16h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur