Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 13 août, 17:02
Accueil > Actualité > Politique > Présidentielle second tour : Le choix de Bayrou très commenté

Présidentielle second tour : Le choix de Bayrou très commenté

Présidentielle 2012


François Bayrou a indiqué qu'il voterait pour François Hollande au second tour de l'élection présidentielle. Un coup dur pour Nicolas Sarkozy. Un choix largement commenté par la presse quotidienne. Les éditorialistes analysent...

François Bayrou a choisi : il votera pour François Hollande
François Bayrou a choisi : il votera pour François Hollande AFP/BERTRAND LANGLOIS

Daniel Ruiz de La Montagne

« Avec un panache certain, François Bayrou a fait le choix de ses valeurs démocrates chrétiennes. (...) Après avoir trop longtemps confondu isolement et solitude, le candidat du MoDem fait le constat que sa campagne a été un échec idéologique et que la bipolarisation rejette aux oubliettes giscardiennes cette idée que la France pourrait être gouvernée au centre. Le pari est risqué. Mais François Bayrou ne pouvait renier ses convictions jusqu'à avaler les couleuvres du discours sur le repli, les frontières, les douanes et la droitisation outrancière vers le Front national. (...) Stratégie ? Pas de procès en arrière-pensée mais la phrase explicite de François Hollande, jeudi matin à France Inter, sur "ceux qui seront à nos côtés, dimanche, appartiendront à la majorité présidentielle" semble avoir résonné très fort. Le MoDem a besoin d'un groupe à l'Assemblée nationale et vient de saisir la perche en s'inscrivant clairement contre la stratégie de Buisson. (...) »

Michel Bassi dans L'Eclair des Pyrénées

« (...) C'est une décision grave, historique. Historique, en effet, car elle rompt avec un passé où les modérés ont constamment cohabité et travaillé avec la droite républicaine pour assurer le gouvernement de la France. Elle rompt surtout avec ce qui faisait la raison d'être du Modem, héritier de l'UDF créée par Valéry Giscard d'Estaing, c'est-à-dire la constitution au centre même de l'échiquier politique d'une force démocratique également éloignée des deux extrêmes. (...) François Bayrou dit vouloir, par son geste, "rendre possible l'union nationale" à laquelle il aspire. Elle se bâtirait, si l'on comprend bien, sur les décombres encore fumants de l'UMP - que Marine Le Pen elle aussi revendique. Mais le renforcement de la gauche, auquel, qu'il le veuille ou non, il contribue, n'est-il pas contradictoire en son principe même avec ce dessein ? ».

Patrick Fluckiger dans L'Alsace

« En votant Hollande, le centriste François Bayrou sort de l'isolement dans lequel il s'était enfermé en 2007, quand il avait refusé de choisir entre l'actuel président et Ségolène Royal. Il reprend pied dans le jeu politique dont il avait été violemment exclu malgré ses 18 % de l'époque. Le centriste a perdu toutes les élections du quinquennat et a vu son capital divisé par deux le 22 avril dernier. Il ne pouvait rester hors-jeu plus longtemps : il aurait cuit à l'étouffée pendant les cinq ans à venir, dans l'attente d'une rituelle quatrième candidature en 2017. En choisissant... de choisir, il reprend la main. (...) Dans un premier temps, Bayrou mise, clairement, sur la victoire de François Hollande prédite par tous les sondeurs, et encore plus nettement depuis le débat de mercredi. Il prend acte... et il prend date, car il est persuadé que quelques mois suffiront pour mettre en défaut (de paiement) un gouvernement socialiste, si celui-ci s'obstine à multiplier les dépenses. Et c'est alors que le président du MoDem pense pouvoir peser au sein d'une union nationale dont les contours restent à définir, mais qu'il estime indispensable et inéluctable pour redresser la France. (...) ».

Ceux pour qui son choix aura de grandes conséquences

Francis Brochet dans Le Progrès de Lyon

« C'est plié ? Oui, pensent nombre d'entre nous, qui mercredi soir n'ont pas regardé le débat. Oui, affirment aussi tous les sondages, et depuis déjà des mois, et qui persistent aujourd'hui malgré leurs approximations du premier tour. C'est plié, semble dire François Bayrou, proposant l'union nationale à François Hollande et à lui seul... Il en est cependant encore deux pour affirmer que rien n'est fait: François Hollande, par prudence, et Nicolas Sarkozy, par persévérance. Tous deux font le job, jusqu'au bout, en vrai pros qu'ils sont, par respect des électeurs. Alors faisons comme eux, commentateurs et électeurs, faisons notre job jusqu'à dimanche, sans prétendre précéder l'avenir. Attendons, pour commenter la victoire de l'un ou de l'autre, qu'elle soit effective. Et surtout allons voter, pour participer à la victoire - ou à la défaite, ce qui n'est pas moins citoyen ».

Hervé Favre dans La Voix du Nord

« (...) C'est un coup dur pour Nicolas Sarkozy mais il l'a à vrai dire bien cherché, en faisant de bout en bout campagne en ignorant le centre et en flattant la droite de la droite. La rupture entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy était déjà écrite dans son livre pamphlet de 2009, Abus de pouvoir, le réquisitoire le plus cinglant contre le président sortant. Il lui restait à la traduire dans les urnes. C'est fait. Un choix plus personnel que tactique. En soutenant même du bout des lèvres Nicolas Sarkozy, François Bayrou se serait placé en position de force dans la recomposition du centre et de la droite en cas de défaite du président sortant. Il a choisi de favoriser une victoire de François Hollande qu'il considère comme un moindre mal. Cavalier solitaire du quinquennat qui s'achève, François Bayrou est encore loin d'une éventuelle nouvelle majorité "hollandaise" ».

Actu France-Soir (Avec AFP)

Réactions à cet article14 commentaires

  • Par Malatesta, le 4 mai à 09:39

    Malatesta
    Salubrité Publique !

    Le ralliement de François BAYROU à F. HOLLANDE, est sain pour nos

    valeurs républicaines et pour notre jeunesse. Les thèmes que BAYROU à

    employés sont effectivement nettement suffisant pour comprendre leur

    cohérence contrairement à ce que peu prétendre le propagandiste

    démagogue et hypocrite Sarkozy. Honneur à François BAYROU donc pour

    cette lucidité républicaine !



    Signaler un abus  
    • Par oeildelynx, le 4 mai à 09:52

      oeildelynx
      ce n'est pas un ralliement

       Ce n'est pas un ralliement, c’est une conviction.


      Seul l'intérêt de la France le guide.


      Il a choisit Hollande parce qu’il est pour la moralisation de la politique.


      C’est un choix fort d'un homme de conviction même si cela le dessert sur le plan personnel.


      Mes respects Monsieur.


       



      Signaler un abus  
      • Par alain51, le 4 mai à 10:09

        alain51
        confondez pas

        avec ses convictions et le rattrapage politique , je suis centriste , il faut connaitre le passé des convictions du parti pour savoir , étant dans ce débat interne , son raisonnement a été tres mal recu , il ne fait qu'affaiblir le parti et tant mieux pour mr hollande , pour ce qui est de la moralisation que ce soit gauche ou droite ce sera la meme chose il suffisait de voir la campagne présidentielle sans respect des uns et des autres



        Signaler un abus  
  • Par alain51, le 4 mai à 10:04

    alain51
    ralliement

    je suis centriste , mais ne suivrais pas les consigne de vote de mr Bayrou , car ce n'est qu'une manoeuvre politique et éviter la casse , je ferais parti des électeurs qui quitteront le parti , le parti centiste sont les valeurs giscardiennes , pour ce qui est de faire passer mr hollande l'avenir le dira mais ce n'est qu'amener MLP dans un fauteuil pour la suite



    Signaler un abus  
    • Par oeildelynx, le 4 mai à 11:36

      oeildelynx
      Alors

      Alors voter pour Sarkozy, pour vous c'est voter pour une République irréprochable.


      Bizarre vos convictions!!



      Signaler un abus  
      • Par alain51, le 4 mai à 12:58

        alain51
        interprétaion

        vous lisez mal , quand a mes convictions je n'ai jamais dit que je voterais mr sarkozy , le centre aurait du etre d'union mais pas de discours démagoges , comme je vois en mr hollande un courant gaulliste ,et si vous aviez bien lu je ne voterais ni pour l'un ou l'autre



        Signaler un abus  
    • Par Anonyme-80191, le 4 mai à 13:16

      Anonyme-80191
      on s'en fout

      Marine n'a pas besoin d'un homme le cu entre deux fauteuils



      Signaler un abus  
  • Par the duke, le 4 mai à 10:51

    the duke
    Alors lui c'est le meilleur !

    Il n'arrete pas de parler de rassemblement et d'union et il divise encore sa famille



    Signaler un abus  
  • Par Aglaë, le 4 mai à 10:54

    Aglaë
    Bayrou...

    Bayrou a détruit l'UDF, dont le créateur était Giscard d'Estaing. En prenant position por François Hollande, il a détruit le MODEM, ni de droite et ni de gauche. Cet un homme néfaste, ce qu'il a fait à droite, il le fera à gauche.


    La seule solution pour lui, s'il lui reste un peu d'honneur, c'est de se retirer de la vie politique aprés le 6 mai.



    Signaler un abus  
  • Par Bibinou, le 4 mai à 11:32

    Bibinou
    Stop à l'hypocrisie !

    La morale en politique n'a pas le même sens pour tout le monde. Pour certains, elle commence là où elle s'arrête pour d'autres. Donc, les thèses qui tendent à vouloir moraliser la politique s'inscrivent dans une stratégie électoraliste : soit on veut "casser" un candidat, soit on veut briguer un quelconque avantage, comme l'obtention d'un ministère, par exemple. Tous les parangons de vertu qui,dans le passé, ont prêché,comme Bayrou, la moralisation du système se sont "cassé les dents".



    Signaler un abus  
  • Par the duke, le 4 mai à 11:40

    the duke
    interressant =

    Si c'est cela ( voir lien) son choix !!!!!!!!


    http://by153w.bay153.mail.live.com/mail/



    Signaler un abus  
  • Par Jakyburn, le 4 mai à 13:50

    Jakyburn
    Un traître :

    ... Bayrou est un traître : traître à quoi, à qui, avait demandé sur ce forum un(e) internaute ??: mais... à ses électeurs, ceux qui lui ont fait confiance ,tout simplement ,et qui se retrouvent...cocus !!!!



    Signaler un abus  
  • Par Jako, le 4 mai à 14:51

    Jako
    Il ne s'est pas défilé !

    Bayrou est un homme courageux. Il n'est pas de ceux qui mangent dans la "gamelle" de MLP et qui vont dire le contraire le lendemain. NS a voulu faire de l'UMP, un parti godillot en tentant de raboter toutes les aspérités. Même si il se suicide politiquement, il peut se regarder dans la glace. La balle est dans le camp de l'UMP qui va imploser.



    Signaler un abus  
    • Par alain51, le 4 mai à 19:02

      alain51
      reponse

      je peux vous dire il suffit de regarder mes messages dans le forum, vous ,vous ne pouvez pas parler du sujet interne au modem , mais il vient de donner un gransd coup de main  a MLP , ump va imploser comme la france



      Signaler un abus  
Publié : 04/05/12 - 08h48
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur