Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 10 avril, 12:00
Accueil > Actualité > Politique > Redécoupage électoral - Les grands ciseaux d’Alain Marleix

Redécoupage électoral - Les grands ciseaux d’Alain Marleix

Politique


Avec 33 circonscriptions législatives supprimées, contre 22 créées, le projet de redécoupage électoral présenté mercredi en Conseil des ministres va faire grincer pas mal de dents.

Chargé de redécouper la carte électorale pour la première fois depuis plus de vingt ans, le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Alain Marleix a sorti ses ciseaux. Et le résultat ne va pas faire que des heureux. Le projet qu’il présente mercredi en Conseil des ministres supprime 33 circonscriptions législatives, mais en crée 22 autres dans 16 départements et trois collectivités d’outre-mer (Polynésie, Saint-Martin - Saint-Barthélemy, Mayotte). Les Français de l’étranger seront en outre représentés par 11 députés. Le nombre de sièges à l’Assemblée nationale sera maintenu à 577.

L’objectif est de tenir compte des évolutions démographiques, alors que la France est passée de 55 à 64 millions d’habitants depuis le dernier découpage électoral, celui de Charles Pasqua en 1986. « Notre but est de réduire les disparités et les écarts entre les différentes circonscriptions », explique Alain Marleix, qui souligne que le député de la 2e circonscription de Lozère représente 35.000 habitants, contre 220.000 pour celui de la 6e du Var. Le Conseil constitutionnel avait sommé le gouvernement de mettre fin à ces déséquilibres avant les prochaines législatives, en 2012.

« Bec et ongles »

Mais comme en 1986, l’opposition accuse le gouvernement d’avoir découpé les circonscriptions de manière à favoriser son camp. Cette nouvelle carte électorale, c’est « 40 circonscriptions législatives en moins pour la gauche, ce qui fait que la gauche devra avoir 52 % des voix si elle veut avoir la majorité à l’Assemblée nationale », accuse ainsi la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry.

Sur les 33 circonscriptions supprimées, 18 sont détenues par un député de gauche et 15 par un député de droite. Mais l’opposition tirera profit de la création de nouveaux sièges, assure Alain Marleix. Le projet, souligne-t-il, a reçu le feu vert de la commission indépendante présidée par l’ancien président du Conseil constitutionnel Yves Guéna, et du conseil d’Etat.

Le PS dénonce en particulier la suppression à Paris de trois des 21 sièges. Le maire Bertrand Delanoë a accusé le gouvernement de faire du « charcutage » électoral pour tenter de s’emparer de la capitale. Et il entend se battre « bec et ongles ». Les débats, prévus en octobre au Parlement, s’annoncent donc houleux.

Par Christine Ollivier
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Politique

Publié : 28/07/09 - 16h06
Mis à jour : 12/03/10 - 14h19
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur