Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 19 février, 11:45
Accueil > Actualité > Politique > La République des avocats

La République des avocats

Politique


Sarkozy ? Président et avocat. Borloo ? Possible Premier ministre et avocat. Copé ? Probable futur patron de l’UMP et avocat. Peu à peu, les robes noires prennent le pouvoir.

Quel est le point commun entre Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo, François Baroin et Jean-François Copé ? Réponse n°1 : tous les quatre occupent ou devraient occuper bientôt des fonctions-clés à la tête du pouvoir. Pour Borloo, on parle de Matignon. Peut-être Bercy pour le jeune et sémillant ministre du Budget. Et les rênes de l’UMP pour Copé. Réponse n°2 : ils sont tous… avocats. Ainsi que sept autres membres du gouvernement : Michèle Alliot-Marie, Christine Lagarde, Hervé Morin, Jean-Marie Bockel, Patrick Devedjian, Georges Tron ou encore Pierre Lellouche. Sans oublier Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports sur le départ, qui serait en passe de prêter serment. Et le gouvernement n’est pas la seule arène politique où l’on compte autant de robes noires. A l’Assemblée nationale, c’est la quatrième profession la plus représentée (voir notre infographie). Au total, pas moins de 64 parlementaires ont été ou sont inscrits au barreau (44 députés et 20 sénateurs sur un total de 920 élus des deux chambres).

Fait nouveau observé ces dernières années : la reconversion sur le tard de personnalités du monde politique. De Rachida Dati à Jean-François Copé en passant par Dominique de Villepin ou Frédéric Lefebvre, ils sont de plus en plus nombreux à profiter des équivalences qui leur permettent d’embrasser une nouvelle carrière d’avocat.

« On se sert de la politique pour devenir avocat »

Alors, simple phénomène de mode ou tendance révélatrice d’une nouvelle donne au sein du monde politique ? Pour l’historien Gilles Le Béguec, auteur de La République des avocats (Armand Colin, 2003), la situation est très différente de celle qui prévalait sous la IIIe République. « A l’époque, un Gambetta ou un Poincarré se servait de ses talents d’avocat pour entrer en politique. Aujourd’hui, c’est l’inverse : on se sert de la politique pour devenir avocat. » Mais qu’ils le deviennent sur le tard ou par vocation, les hommes politiques avocats ont indéniablement le vent en poupe. « Certes, rien de comparable avec la grande période de la République des avocats qui comptait 200 parlementaires au tournant du siècle », explique le professeur de Nanterre. « Mais comparé à la chute brutale des années 1960-1970, où leur nombre tombe en dessous de la barre des cinquante, on assiste clairement aujourd’hui à un retour des avocats. A mon avis, ce phénomène risque de s’accentuer. »

Pour l’historien, c’est sous Mitterrand, lui-même avocat et qui aimait s’entourer de nombreux confrères tels Robert Badinter ou Roland Dumas, que la pompe a été réamorcée. Un fait qui ne suffit toutefois pas à lui tout seul à expliquer ce renversement de tendance. « D’un débat public essentiellement centré sur l’économie et la diplomatie dans les années 1970, on est passé à l’omniprésence des questions de société, de justice et de déontologie », avance Gilles Le Béguec.

Les nouveaux héros

Pour Michel Bénichou, ancien président de la conférence des batônniers de France, la figure de l’avocat aurait même ces dernières années gagné en popularité : « L’affaire Outreau a renversé la tendance. La figure du petit juge en a pris un sacré coup, au bénéfice des victimes et de leurs avocats. » Une image de « nouveaux héros » qui a de quoi attirer aussi des politiques en mal de popularité.

Par Noémie Taylor
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Politique

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 28 oct à 13:13

    Anonyme-77656
    Histoire d'Affaire

    Comme par hasard ils sont tous avocats des affaires, pour mieux connaitre les ficelles qui ménent au trésor , c'est pour cette raison qu'aujourd'hui la justice est devenue celle des affaires qui protégent d'autres affaires vous m'avez compris.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 oct à 09:37

    Anonyme-77656
    Seul point commun?

    Si c'était le seul point commun de ces "Ténors" de la politique mais voilà, il y en a au moins un autre tellement plus sournois.......!



    Signaler un abus  
Publié : 28/10/10 - 08h46
Mis à jour : 27/10/10 - 19h39
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur