Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 27 novembre, 22:48
Accueil > Actualité > Politique > Résultats législatives : Ségolène Royal n'y croit plus

Résultats législatives : Ségolène Royal n'y croit plus

Élections législatives 2012


Ségolène Royal joue son destin politique ce dimanche à La Rochelle. Si elle est battue, la socialiste devra abandonner son ambition de présider l'Assemblée nationale. Dans le quotidien espagnol ''El Pais'', elle semble déjà ne plus y croire.

Ségolène Royal a voté peu après 11h
Ségolène Royal a voté peu après 11h AFP/Xavier Léoty

Elle arrive avec le sourire en compagnie du député-maire sortant Maxime Bono. Ségolène Royal vient voter juste après 11h, ce dimanche, pour le second tour des élections législatives. L'ancienne candidate à l'élection présidentielle sourit. Elle n'en est pas moins crispée. « C'est une journée un peu tendue, avoue-t-elle devant les caméras. (…) Jusqu'au bout que cela va le faire dans les urnes. »

La journée est « tendue », point d'orgue d'une semaine politique hors du commun et marquée par le message de Valérie Trierweiler sur Twitter. Ou comment la compagne du président de la République s'est invitée dans le débat politique pour soutenir l'opposant de Ségolène Royal à La Rochelle, Olivier Falorni. Les mots de Valérie Trierweiler ont défrayé la chronique. Ils sont venus cristalliser l'importance du scrutin de la première circonscription de Charente-Maritime. Ce dimanche 17 juin, Ségolène Royal convoite bien plus qu'un siège de député; elle joue son destin politique.

L'enjeu est grand. Si Royal perd, elle devra abandonner son ambition de perchoir. Absente du gouvernement, elle demeurera uniquement présidente de la région Poitou-Charente. La présidence de l'Assemblée nationale échoira à un autre socialiste.

Le seul trophée de l'UMP

Dimanche, dans les rues de La Rochelle, l'intéressée fait mine de se battre jusqu'au bout. Dans les colonnes d'El Pais, elle paraît pourtant ne plus y croire. Déjà. Elle juge la victoire « difficile », mais « pas impossible ». Une manière comme une autre d'envisager la défaite.

« Ségolène Royal est le seul trophée que l'UMP va conquérir dans ces élections », confie-t-elle au quotidien espagnol. La faute à qui? À Olivier Falorni qui, malgré les injonctions du PS, du Premier ministre et même du président de la République, s'est maintenu? Une situation « incompréhensible », selon Royal. « Les dissidences sont une catastrophes politiques », souffle-t-elle. Est-ce également la faute de Valérie Trierweiler? Ségolène Royal refuse de commenter le message de la compagne de François Hollande, avouant juste avoir vécu une « situation difficile ».

La faute aux ''machos''

« Votre rêve de présider l'Assemblée Nationale, c'est fini? », demande El Pais. « Oui. Ça c'est grillé, les grands machos ne pouvaient pas le tolérer ». En fait, pour l'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007, la responsabilité de cet échec –encore hypothétique en ce dimanche après-midi– revient aux « machos » parmi lesquels elle cite Philippe Marchand, ancien président du conseil général de la Charente-Maritime, Lionel Jospin et Jean-Pierre Raffarin, ancien président de la région Poitou-Charente.

En cas de défaite, des responsables seront désignés. Cela ne changera rien au destin de Ségolène Royal qui, malgré tout, a déjà fait savoir qu'elle n'arrêtera pas la politique.

 

Par S. C.

Réactions à cet article9 commentaires

  • Par nellyolson, le 17 juin à 17:30

    nellyolson
    ah bon parce qu'elle croyait

    ah bon parce qu'elle croyait avoir une place à l'assemblée, avec la gauche lorsqu'il y a une défaite c'est toujours la faute de la droite, la remise en question le ps ne connait pas, la gauche se parfume à  la mégalomanie et quand ça ne prend pas ils montrent du doigt



    - Signaler un abus  
  • Par Henri Canne, le 17 juin à 17:38

    Henri Canne
    chaque travail mérite salaire

    son  "travail" ignoble vis à vis de son ami et collègue socialiste comme elle, qu'elle a viré, mérite le salaire qu'elle va recevoir !



    - Signaler un abus  
  • Par Procuranté, le 17 juin à 18:00

    Procuranté
    Les dissidences

    sont une catastrophe politique, plus ravageuses encore lorsquelles confrontent les deux femmes du président.Valou ne supporterait pas que la Royale ségolène ne monte sur le trône ( perchoir ). Trop de pouvoir qui lui ferait ombrage.



    - Signaler un abus  
  • Par pasloi, le 17 juin à 18:04

    pasloi
    Au suivant !..........

     "Elle n'y croit plus ! . . ." , bon et bien voilà une bonne chose de faite ! . . . ( au suivant .........)



    - Signaler un abus  
  • Par Ferdinand P, le 17 juin à 18:12

    Ferdinand P
    TRIERWEILER 1 ROYAL 0 ?

    Ce serait un coup de tonnerre .Si elle est battue , elle deviendra le symbole de la défiance du peuple vis à vis du nouveau pouvoir .



    - Signaler un abus  
    • Par fred201080, le 17 juin à 18:59

      fred201080
      plus que la defiance

      imaginez que vous ayez une place quasi acquise et que qqun viennent la prendre juste parce qu elle est plus connue que vous alors que vous travaillez depuis des années dans cette ville , il est normal de vouloir rester et que les electeurs votent pour vous plutot que pour une parachutée là que pour presider l assemblée et non pour s occupée de votre ville ( en gros sego n en a rien a faire des interets de la rochelle et aurait dù resté dans les 2 sevres où elle a ete deputé de 88 a 2007)



      - Signaler un abus  
  • Par teddy, le 17 juin à 18:30

    teddy
    NELLY

    bonsoir j ai les larmes aux yeux tellement je suis contente le bonheur  dommage je ne peux en dire plus a + TEDDY



    - Signaler un abus  
  • Par Wiseman, le 18 juin à 08:00

    Wiseman
    Enfin un peu de lucidité!

    Tiens, elle est capable de discernement? C'est bien la première fois qu'elle démontre un soupçon de lucidité! Mieux vaut tard que jamais.



    - Signaler un abus  
  • Par Mister enderby, le 18 juin à 08:03

    Mister enderby
    Volens ou non volens ?

    Avec sa diatribe un peu forcée contre les "machos" ,Ségolène vient sans doute d'installer au  perchoir  Guigou ,pour laquelle le PS risque d'avoir désormais les yeux de chimène ne serait- ce que pour échapper à l'outrageante insinuation  de "sexisme" !



    - Signaler un abus  
Publié : 17/06/12 - 17h24
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 18:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 16:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 20:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 16:21

      238720 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 22:39

      186380 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur