Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 02 décembre, 23:46
Accueil > Actualité > Politique > Résultats présidentielle : Etat et sondeurs face au risque Twitter

Résultats présidentielle : Etat et sondeurs face au risque Twitter

Présidentielle 2012


Face au risque d'une fuite des résultats de l'élection présidentielle sur les réseaux sociaux, l'Etat va mettre en place une "cellule de veille" sur Internet. De leur côté, les sondeurs en appellent à la "responsabilité" de leurs clients.

Avant 20h, les chiffres circulent sous le manteau dans les instances politiques et chez les journalistes.
Avant 20h, les chiffres circulent sous le manteau dans les instances politiques et chez les journalistes. AFP/Lionel Bonaventure

Que faire contre la divulgation des estimations de vote sur les réseaux sociaux avant 20h ? A deux semaines du premier tour, la question – qui s'est déjà posée plusieurs fois depuis 2007 – préoccupe les autorités compétentes. A la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale de l'élection présidentielle (CNCCEP) et à la Commission des sondages, l'heure est à la « pédagogie ». Mardi a été publié un communiqué de presse commun qui rappelle la règle (l'interdiction de la diffusion de sondages ou d'estimations par quel que moyen que ce soit) et les sanctions qui s'y rapportent (de 3.750 à 75.000 euros d'amende).

L'avertissement suffira-t-il ? « Peut-être que les gens respecteront spontanément la loi », veut croire Jacques-Henri Stahl, rapporteur général de la CNCCEP. En attendant, une « cellule de veille d'une dizaine d'agents » sera mise en place les jours de scrutin pour surveiller les utilisateurs des réseaux sociaux. « On scrutera ce qui se passe », assure le rapporteur général, grâce à des « recherches par mots clefs ». Et de prévenir : « En cas d'infraction, la Commission ne pourra pas intervenir pour suspendre un compte Twitter mais elle saisira le juge pénal ».

Chiffres sous le manteau

Pour la CNCCEP, la « seule façon » d'éviter la divulgation des résultats avant l'heure serait « d'aligner l'horaire de fermeture des bureaux de vote » à 20h dans toute la France. Mais cette mesure - décriée par les maires  - a été écartée lors de la publication du décret de convocation des électeurs, « bien avant que la Commission ne se constitue », indique Jacques-Henri Stahl.

Impopulaire auprès des maires de petites communes dont les bureaux ferment à 18h, la mesure est également critiquée par les sondeurs. « C'est se prémunir d'une difficulté pour en rencontrer une autre », affirme Emmanuel Rivière, directeur du département Opinion de TNS Sofres. D'après lui, « on se retrouverait dans une situation où l'ouverture des antennes à 20h donnerait lieu à toutes les approximations ». Car c'est non seulement grâce aux sondages à la sortie des urnes dans la journée mais aussi au dépouillement des premiers bulletins de vote dans des bureaux « test » fermés plus tôt, que les instituts parviennent à des estimations fiables.

« Une fois qu'on a ces données, les chiffres circulent sous le manteau chez les journalistes et dans les instances politiques », admet Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département Opinion publique à l'Ifop. « C'est à chacun d'être sûr des interlocuteurs à qui il confie ses estimations », juge-t-il. Même son de cloche à TNS Sofres. « Il n'est pas envisageable que les journalistes découvrent les résultats à 20h, ils ne pourraient pas préparer leurs infographies et leurs commentaires », plaide Emmanuel Rivière. Et de renvoyer ses clients à leur responsabilité : « Il faut qu'ils en contrôlent la diffusion ».

A relire. Résultats présidentielle : Twitter va-t-il faire sauter l'élection ?

Par Chloé Demoulin

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par bourdel, le 10 avr à 15:54

    bourdel
    le cellule de veille

    il ne faudrait pas qu elle devienne une cellule de police de la pensée,méfiance!



    Signaler un abus  
  • Par pinson, le 10 avr à 16:50

    pinson
    lamentable

     en arriver à mettre une cellule de veille en France c'est tragique


      les journalistes sont-ils si peu respectueux,si avides d'être le 1er,lamentable et on est en France... nous faudra t-il un jour avoir des observateurs pour faire régner l"ordre" à la télé,la presse,internet...que c'est triste et on dit que notre pays est un beau pays ,à en douter et après l'élection à ne plus y croire



    Signaler un abus  
Publié : 10/04/12 - 15h37
Mis à jour : 10/04/12 - 17h12
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur