Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 17 août, 07:49
Accueil > Actualité > Santé > Anorexie : “Faute de soins, ma fille anorexique est morte”

Anorexie : “Faute de soins, ma fille anorexique est morte”

Santé


En entrant à l’hôpital, Aurélie, 19 ans, espérait guérir de l’anorexie dont elle souffrait depuis deux ans. Un espoir brisé. Faute de soins, la jeune fille est décédée en une semaine.

À 19 ans, Aurélie, atteinte d'anorexie mentale, ne pesait que 30,4 kg
À 19 ans, Aurélie, atteinte d'anorexie mentale, ne pesait que 30,4 kg DR

Erreur de diagnostic, soins inadaptés voire inexistants, transfert dans une clinique non médicalisée… Les négligences dont a été victime Aurélie P., 19 ans, lui ont coûté la vie. L’hôpital public de Melun et la clinique privée du Pays-de-Seine ont été reconnus responsables, au début de l’année, du décès de leur jeune patiente. Le premier a été condamné par le tribunal administratif de Melun à verser 3.000 € aux parents de la jeune fille. La seconde, jugée par le tribunal de grande instance de Fontainebleau, a été condamnée à verser en tant que préjudice moral 15.000 € à chacun des parents et 10.000 € au frère de la victime. Une première. Aujourd’hui, le délai de l’appel étant dépassé, Pascale, sa maman, a accepté de se confier. Un témoignage bouleversant.

Un « état de famine »

27 janvier 2005. Aurélie, accompagnée de sa mère, se présente aux urgences médicales de l’hôpital de Melun. Elle se souvient : « Aurélie est venue de son plein gré. Elle avait prévenu ses amis de son hospitalisation. Elle voulait s’en sortir. Elle a accepté la perfusion qui pourtant lui faisait très peur. Je me souviens avoir téléphoné à Romain, son petit frère, en lui disant : “Ne t’inquiète plus pour Lilie, tu peux aller t’amuser, ta sœur est en sécurité.” Je la confiais à des professionnels qui allaient l’aider. »

L’état de santé d’Aurélie est alors critique. Le rapport du médecin urgentiste qui la reçoit l’atteste : « Anorexie majeure, auscultation impossible […]. » Pourtant, dès son arrivée, aucune pesée ne sera jamais effectuée. Par la suite, aucun protocole de soins ne sera clairement défini. Faute de place, la jeune fille sera ballottée de services en services. « Un soir, j’ai vu ma fille seule dans le réfectoire de l’hôpital en train de nettoyer avec frénésie toutes les tables. Personne ne s’en souciait, s’insurge Pascale. A la maison, quand Aurélie était en pleine crise d’angoisse, elle pouvait frotter ainsi la table de la salle à manger pendant vingt-cinq minutes si je n’y mettais pas un terme. Je l’ai immédiatement signalé aux soignants qui m’ont rétorqué : “Ne vous inquiétez pas, tout va bien !” J’ai fait confiance aux médecins… » Le jour de son décès, une semaine plus tard, Aurélie ne pesait plus que 30 kg pour 1,64 m (IMC de 11,3 indiquant un état de famine).

« Elle se voyait toujours trop grosse »

Depuis 2003, Pascale se bat seule contre l’anorexie qui aliène chaque jour en peu plus sa fille. Tout a commencé par un banal régime. Aurélie est en classe de seconde. Comme beaucoup de jeunes adolescentes, sensibles au diktat de la minceur, la lycéenne se trouve un peu ronde. « Elle voulait simplement perdre quelques kilos, explique sa maman, mais elle est tombée dans l’excès. Très vite, j’ai vu qu’elle ne s’alimentait pas normalement. Elle tenait à préparer elle-même ses repas. Elle faisait bouillir la viande pendant des heures. Tous les arguments pour lui faire entendre raison, toutes les disputes restaient vaines. Elle se voyait toujours trop grosse. »
La bachelière brillante et appréciée de tous commence à s’isoler. Les amis se font rares. Sa famille, désemparée, consulte médecins et psychothérapeutes, sans succès. « Moins elle mangeait, plus je me sentais impuissante, soupire Pascale. Elle au contraire, plus elle maigrissait, plus elle était euphorique. L’ambiance à la maison est devenue difficile… »

« Le drame aurait pu être évité »

Ce jour-là, Aurélie est transférée à la clinique privée du Pays-de-Seine, un établissement psychiatrique non médicalisé. Bien qu’elle vienne de passer six jours à l’hôpital de Melun, la jeune femme arrive dans un état d’extrême fatigue. Son poids est alors de 30,4 kg pour 1,64 m. « Les médecins n’ont pas pris en compte la gravité du cas d’Aurélie, explique Me Rémi-Pierre Drai, l’avocat de la famille. Aurélie a quitté l’hôpital sans avoir vu de docteurs, sans examen médical, ni prise de sang. Le médecin qui l’a accueillie lors de son entrée dans l’établissement privé note pourtant dans son rapport : “Anorexie mentale sévère. Limite comme indication pour notre structure.” Ils avaient conscience du risque vital encouru par Aurélie lors de ce transfert. Le drame aurait dû être évité ! »

A peine arrivée à la clinique, les incidents s’enchaînent inexorablement. Quelques heures après son transfert, Aurélie est trouvée inconsciente au pied de son lit. Aucune mesure de surveillance ne sera prise. Peu de temps après le dîner, elle régurgite sa boisson. Les infirmières en avertissent le médecin qui note l’incident dans son rapport, sans plus de mesures. Quelques minutes après, Aurélie est en détresse respiratoire. La jeune fille fait un arrêt cardiaque. Les mesures de réanimation seront sans succès.

Reconnus responsables de la mort d’Aurélie, l’hôpital de Melun et la clinique du Pays-de-Seine n’ont pas fait appel de la décision. « Cette condamnation prouve bien que ce n’est pas la maladie qui a tué ma fille de 19 ans, c’est la négligence, s’insurge Pascale. Ils ont volé la vie de ma Lilie. »

Les signes qui peuvent vous alerter

– Amaigrissement de plus en plus rapide.

– Amaigrissement niés sincèrement par la patiente car il y a distorsion de l’image du corps.

– Justification rationnelle, et souvent très convaincante, de son comportement : nécessité de perdre du poids, problème digestif, allergie alimentaire…

– Hyperactivité physique et intellectuelle (pratique intensive du sport, hyperinvestissement scolaire).

– Frilosité.

– Apparition d’un duvet sur la peau.

– Appauvrissement de la vie sociale.

– Signes cliniques de dénutrition : altération de la peau qui devient sèche et peut peler, ongles cassants, chute de cheveux, problèmes dentaires, disparition des règles, ralentissement cardiaque, hypotension.

Noémie Kanno
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Santé

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par toutoune1, le 28 juin à 08:37

    toutoune1
    Deux années...

    Pendant lesquels ses parents ont fait quoi?

    Nous n'avons aucuns éléments pour pouvoir dire quoi que ce soit...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 juin à 09:11

    Anonyme-77656
    L'anorexie mentale étant une

    L'anorexie mentale étant une maladie psychiatrique, pourquoi ne l'ont ils pas emmenée directement à l'HP, structure bien mieux adaptée pour prendre en charge ce genre de problèmes. Hospitaliser une anorexique se fait avec l'avis et l'aide d'un psychiatre.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 juin à 12:27

    Anonyme-77656
    ma nièce

    Aurélie, ma nièce, tu nous manques! Le combat de ta maman a payé. Mère courage, petite belle soeur, justice t'est enfin rendue!! Aurélie, repose enfin en paix!



    Signaler un abus  
  • Par mamanfanfan, le 28 juin à 18:50

    mamanfanfan
    Pendant lesquels ses parents ont fait quoi?

    Qui ose poser cette question ?


    Ils ont lutté les parents, ils ont cherché à comprendre, ils ont soutenu, épaulé, aimé, choyé …. Ils ont tenté de faire taire toutes ces questions qui ne recevaient pas de réponse ; de ne pas se laisser submerger par les angoisses jusqu'au jour ou dépassés, à bout de force (et pourtant ils en auraient encore eu tant pour continuer à lutter aux côtés de leur enfant) ils se sont tournés vers les médecins qui, eux, prétendaient savoir …. !

    Ils ont fait quoi les parents ? Ne vous posez plus la question car ces parents, ils continuent à lutter, à se poser toutes ces questions que ne recevront jamais de réponse. Et au delà de leurs souffrances, au delà de leurs cris inaudibles, de leurs larmes de feu qui ont asséché leurs sourires, ces parents, ils continuent à Aimer , à espérer que d'autres Aurélie ne soient pas piégées dans les filets de l'anorexie.


    "Ils ont fait quoi les parents ? " Et vous, qu'auriez-vous fait ??????



    Signaler un abus  
  • Par mamanfanfan, le 28 juin à 18:52

    mamanfanfan
    a toutoune1

    "Pendant ces deux ans ils ont fait quoi les parents ?" Qui ose poser cette question ?


    Ils ont lutté les parents, ils ont cherché à comprendre, ils ont soutenu, épaulé, aimé, choyé …. Ils ont tenté de faire taire toutes ces questions qui ne recevaient pas de réponse ; de ne pas se laisser submerger par les angoisses jusqu'au jour ou dépassés, à bout de force (et pourtant ils en auraient encore eu tant pour continuer à lutter aux côtés de leur enfant) ils se sont tournés vers les médecins qui, eux, prétendaient savoir …. !

    Ils ont fait quoi les parents ? Ne vous posez plus la question car ces parents, ils continuent à lutter, à se poser toutes ces questions que ne recevront jamais de réponse. Et au delà de leurs souffrances, au delà de leurs cris inaudibles, de leurs larmes de feu qui ont asséché leurs sourires, ces parents, ils continuent à Aimer , à espérer que d'autres Aurélie ne soient pas piégées dans les filets de l'anorexie.


    "Ils ont fait quoi les parents ? " Et vous, qu'auriez-vous fait ??????



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 28 juin à 20:22

    HeyBaal
    Un peu facile d'emmener son

    Un peu facile d'emmener son enfant mourant à l’hôpital pour leur reprocher son décès. Si cette fille est décédée c'est parce qu'elle ne s'alimentait plus, pas parce qu'on ne l'a pas surveillé.

    @mamanfanfan ceux qui "osent" se poser cette question sont ceux qui ne se posent pas d'oeillères. Votre laïus tout entier est fantasmé, depuis les efforts des parents jusqu'aux prétentions des médecins. Personne ne sait ce qui s'est passé, mais au moins on n'invente pas.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 juin à 21:55

    Anonyme-77656
    à mamanfanfan

    merci mamanfanfan d'avoir écrit les mots que, malgré ma colère, je n'arrivais pas à trouver pour répondre. Quel manque d'empathie, souhaitons à toutoune de ne jamais connaître ces affres là! Et si, malheureusement, il ou elle devait avoir un jour à se poser ces questions.........



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 28 juin à 23:42

    Anonyme-77656
    Toutoune

    Qui est tu vous toutoune et heybaal pour parler ainsi ? Comment pouvez vous juger l'histoire d'une famille qui a traverser une telle épreuve. L'anorexie est une maladie dont on peut guérir mais pas qd les centres hospitaliers sont des incapables. Quel parent mettrais en cause la parole du médecin? Les infamies de ce genre ne sont pas les bienvenues ici. Seul le soutient est ici tolérable. Qu'elle repose en paix cette petite et que sa famillle puisse continuer tant bien que mal



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 29 juin à 00:01

    Anonyme-77656
    Comment pouvez-vous ?

    Comment pouvez-vous Toutoune et Heybaal parler ainsi ? Cet article n'a pas été écrit pour que des internautes blessant viennent y poster des remarques déplaisantes et déplacées. Eux seuls savent ce qu'ils on endurés et ce que Aurélie à endurer. Ces médecins à qui tout le monde confie sa vie, auxquels les parents d'Aurélie on fait confiance ont manqué en leur devoir, il était donc évident qu'ils soient punis pour leur incompétence. Il n'est en aucun cas mis en doute les efforts de la famille pour sauver Aurélie. Ces commentaires viennent pourrir le moral de cette famille qui essaye tant bien que mal de vivre sans sa petite Aurélie. Car mettez-vous à leur place, quoi de pire que de perdre un enfant ?

    Ce message ne vous ouvrira surement pas les yeux mais au moins je sais que plusieurs personnes seront d'accord.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 déc à 11:00

    Anonyme-77656
    comment osez vous les deux là

    comment osez vous les deux là du dessus dire que c la faute au parents je suis anorexique et je sais combien c'est dur Aurélie voulait s'en sortir



    Signaler un abus  
Publié : 28/06/11 - 06h55
Mis à jour : 28/06/11 - 07h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur