Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 24 octobre, 04:28
Accueil > Actualité > Santé > Anti-obésité : Un nouveau traitement autorisé aux Etats-Unis

Anti-obésité : Un nouveau traitement autorisé aux Etats-Unis

Alimentation et santé


Pour la première fois depuis plus de dix ans, les Etats-Unis ont autorisé la commercialisation d'un traitement contre l'obésité, le Belviq.

Près d'un tiers de la population adulte souffre d'obésité aux Etats-Unis
Près d'un tiers de la population adulte souffre d'obésité aux Etats-Unis SIPA/JAUBERT

Autorisé mais contesté. Alors qu'un tiers de la population américaine adulte souffre d'obésité, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé mardi qu'elle autorisait la commercialisation du Lorcaserin (Belviq). Fabriqué par le laboratoire Arena Pharmaceuticals, ce dernier est ainsi le premier traitement anti-obésité à être mis sur le marché depuis 13 ans outre-Manche. La décision de la FDA entérine par ailleurs une recommandation faite ultérieurement par un comité d'experts indépendants, lesquels s'étaient prononcés en faveur de la commercialisation de ce médicament. A noter, ce même comité s'était opposé en 2010 à la mise sur le marché du Belviq. Il avait alors fait valoir des inquiétudes quant à la formation de cancers du sein chez des rats.

Réguler l'appétit

Le Belviq agit sur l'organisme en régulant l'appétit et ce, en agissant sur un récepteur de sérotonine dans le cerveau. Cette dernière est une hormone et un messager chimique du système nerveux central jouant un rôle régulateur dans plusieurs fonctions psychologiques dont, outre l'appétit, le sommeil et l'agressivité. Ce traitement est désormais autorisé pour des adultes dont l'indice de masse corporelle, (IMC soit le poids divisé par le carré de la taille), est de 30 ou plus, ou pour ceux dont l'IMC est de 27 mais souffrent d'au moins une des maladies liées au surpoids (hypertension artérielle, diabète de type 2 ou cholestérol élevé).

« L'obésité menace le bien-être des patients et constitue une inquiétude majeure de santé publique », a déclaré le Dr Janet Woodcock, directrice de Centre d'évaluation des médicaments à la FDA. Et d'ajouter que: « L'approbation de ce traitement, utilisé de façon responsable et combiné à un régime alimentaire et à un mode de vie sains, offre une option de traitement aux Américains qui sont obèses ou en surpoids et souffrent d'au moins une pathologie liée à leur excès poids ».

D'autres traitements autorisés ?

Comparativement à un placebo, un traitement avec le Belviq pendant une période allant jusqu'à un an a entraîné une perte de poids moyenne allant de 3% à 3,7%, selon un essai mené auprès de 8.000 patients. Environ 47% des participants qui ne souffraient pas de diabète de type 2 (adulte) ont perdu au moins 5% de leur poids contre environ 23% chez ceux qui étaient traités avec un placebo. Outre le Belviq, la FDA pourrait aussi approuver le 17 juillet l'anti-obésité Qnexa du laboratoire américain Vivus, également recommandé par un comité d'experts.

 

Actu France-Soir (Avec AFP)

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par nellyolson, le 28 juin à 12:45

    nellyolson
    ça me fait trop rire, un

    ça me fait trop rire, un nouveau traitement autorisé en AMERIQUE faites fermé déjà tous les restos mal-bouffe et vous verrez fondre la plus grande majorité des obéses en amerique, ils prennent un traitement avec un grand verre de soda  pour mieux l'avaler pfff



    Signaler un abus  
  • Par Taratata21, le 28 juin à 14:49

    Taratata21
    Médicaments anti-obésité

    Curieux que ces médicaments soient issus exclusivement de labos américains. Ensuite est-on sûr que l'on ne joue pas encore à l'apprenti sorcier ? Si dans quelques temps (mois ou années) on s'aperçoit qu'il y a des effets secondaires graves comme avec le Médiator que se passe-t-il pour les gens qui en auront consommé et qui par conséquent sont déjà malades ? L'obésité est néfaste à la santé, mais toute cette précipitation ne l'est pas moins.



    Signaler un abus  
  • Par le Magnaud, le 28 juin à 15:25

    le Magnaud
    De toutes manières :

    il n'y a pas plus d'obèses aux USA ( actuellement) qu' en France ; pour vous convaincre ,venez constater ,par exemple ,à Saintes (,entre autre lieux de France),dans les "grandes surfaces" .Nous avons largement rattrappé ( hélas) sur ce point les Etats- Unis .           le Magnaud



    Signaler un abus  
  • Par le Magnaud, le 28 juin à 15:50

    le Magnaud
    ça n'est pas un nouveau

    médicament qu'il faut inventer ;ce qu'il faut inventer c'est la  suppression  ,concernant les " petits (es) chéris(es) de zéro à 16 ans", du plus stupide des slogans soixante-huitards :"il est interdit d'interdire" ; valable aussi pour les autres disciplines d'éducation que la nourriture .    le Magnaud



    Signaler un abus  
Publié : 28/06/12 - 12h30
Mis à jour : 28/06/12 - 12h30
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur