Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 20 août, 12:36
Accueil > Actualité > Santé > Baclofène : Le traitement miracle attire les foules

Baclofène : Le traitement miracle attire les foules

Traitements de demain


Ce relaxant musculaire est prescrit pour réduire la dépendance à l’alcool. Aucune évaluation scientifique mais la demande explose.

Le baclofène pour lutter contre l'alcoolisme ?
Le baclofène pour lutter contre l'alcoolisme ? SIPA

Le Baclofène, c’est l’histoire originale d’un médicament connu depuis des dizaines d’années pour relaxer les muscles, et qui affiche une efficacité redoutable pour traiter l’alcoolisme. Le produit ne dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) que pour traiter les contractures spasmodiques, notamment dans les cas de scléroses en plaques.

Il n’empêche : 20.000 patients sont déjà traités, et la demande enfle encore. Le public a découvert ce traitement en 2008 en lisant Le Dernier Verre, un livre signé par le Pr Olivier Ameisen, professeur de cardiologie à l’université de l’Etat de New York. Le médecin raconte comment il a testé sur lui-même le Baclofène et guéri son alcoolisme. Une bombe médiatique ! Et un espoir immense pour tous ceux qui vont de cure en rechute. Des milliers de patients ont consulté pour obtenir une prescription, parfois en vain. Les praticiens ont hésité à utiliser ce médicament hors AMM, et sans études sur lesquelles s’appuyer. Les doses utilisées pour vaincre la dépendance sont très élevées, et les effets secondaires à long terme ne sont toujours pas connus.

"Nous croulons sous les demandes"

Beaucoup de patients se rabattent sur Internet à la recherche d’informations, de conseils, et de contacts. Les malades s’entre-aident et les numéros de médecins prescripteurs s’échangent. Quelques praticiens comme le Dr Renaud de Beaurepaire, chef de service au groupe hospitalier Paul-Guiraud (Val-de-Marne) ou le Dr Bernard Joussaume, tous deux membres de l’association Aubes, prennent publiquement position sur le médicament.

Alors qu’en juin, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) mettait en garde les médecins contre la prescription de Baclofène chez des malades alcoolos dépendants, en juillet, c’est l’annonce d’une prochaine étude clinique qui est faite. L’efficacité du médicament dans le traitement de l’alcoolisme va donc être officiellement évaluée. L’effet est immédiat : « Nous croulons sous les demandes de gens qui veulent déjà accéder au traitement », confie Sylvie Imbert, présidente de l’Association Baclofène. Les malades cherchent à se procurer le médicament et s’échangent leurs « recettes » pour convaincre les médecins récalcitrants.

Les patients doivent signer une décharge

Les praticiens soulignent l’importance d’être suivi médicalement. La posologie est extrêmement variable d’un patient à l’autre, et doit être contrôlée par un spécialiste. Le Dr de Beaurepaire milite pour que ses confrères prescrivent ce « médicament extraordinaire », tout en précisant qu’« il faut y aller par paliers au niveau de la posologie, en étant très attentif aux effets secondaires ». En septembre, l’association Aubes mettra d’ailleurs en ligne un forum à destination des médecins.

Pour l’heure, les médecins qui prescrivent le Baclofène hors AMM font signer une décharge au patient. Celui-ci ne peut donc pas ignorer qu’il expérimente un traitement à ses risques et périls. Une sorte de contrat qui selon le Dr de Beaurepaire « n’a pas de valeur juridique mais pourrait en avoir une si la situation l’exige »…

Pour le Dr Joussaume, le traitement a déjà fait ses preuves, n’allez pas lui parler de médicament miracle : « Ce n’est pas plus miraculeux que la pénicilline pour traiter la chaude-pisse ! Le miracle, c’est seulement quand il n’y a aucune raison que ça guérisse. »

Serena Santucci
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article59 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 10:06

    Anonyme-77656
    Guérie Merci à AUBES pour son soutien

    J'ai commencé le baclofène en septembre 2010, grâce à l'association AUBES , qui m'a accompagnée tout au long de mon parcours et m'a indiqué un médecin prescripteur. Je suis aujourd'hui guérie, après plus de 30 ans d'alcoolisme.

    Je reste toujours impliquée pour aider les autres,comme d'autres l'ont fait pour moi.

    Ces réticences sont scandaleuses quand on pense que l'alcool tue plus de 120 personnes par jour et que le baclofène est le seul traitement qui fonctionne.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 12:14

    Anonyme-77656
    Baclofène

    J'ai eu la chance que mon médecin accepte de suite de me suivre dans l'aventure en dépassant l' AMM. Par notre confiance l'un envers l'autre il a refusé que je signe quoi que ce soit comme décharge. Je suis indifférente à l'alcool ( 160 mg ) et sans efforts depuis plus d'un an et je remercie le forum baclofene.fr pour tout le soutien qui m'a été apporté. N'hésitez en venant nous rejoindre :)



    Signaler un abus  
  • Par YBaclo, le 19 août à 12:21

    YBaclo
    Miracle !

    Bonjour,


    Bravo pour cet article, il présente très bien la situation.


    Mais pourquoi parler de "miracle" ? !


    Lorsqu'en mars 2010 j'ai été soigné et libéré de mon alcoolisme en 3 semaines, je ne suis pas allé brûler un cierge en criant au miracle !


    J'ai simplement constaté que le médicament tenait ses promesses et que la découverte du Pr Olivier Ameisen est la plus grande découverte médicale de ce siècle.


    Depuis, avec d'autres, nous militons au sein de l'Association Baclofène ( www.baclofene.org ) pour faire connaître et reconnaître l'efficacité et l'innocuité du Baclofène dans le traitement de la maladie alcoolique.


    Notre forum, www.baclofene.com , est un espace de discussion sur l'emploi du baclofène dans le traitement de l'alcoolo-dépendance.

    Un espace d'entraide pour tous ceux, nombreux, qui cherchent à sortir de cette terrible maladie qu'est l'alcoolisme


    Cordialement,


    Yves Brasey Vice-Président de l'Association Baclofène.



    Signaler un abus  
  • Par sylvie31, le 19 août à 13:41

    sylvie31
    Le baclofène n'est pas un miracle mais une découverte !!

    Tout d’abord merci pour votre article.


    J’ai une requête : que les journalistes cessent enfin d’employer le mot

    miracle. Le baclofène n’a rien d’un médicament miracle, il s’agit tout

    simplement d’une découverte extraordinaire. Celle faite au début des années

    2000 par un homme, Olivier Ameisen, touché par la maladie alcoolique et qui

    voulait vivre.


    10 ans plus tard, P. Jaury va enfin conduire des essais cliniques qui

    permettront de valider ou d’invalider cette découverte. Il s’écoulera encore au moins 2

    ans avant que les résultats ne soient publiés.


    Mais sur le terrain de plus en plus de médecins acceptent de prescrire, cela

    permettra, en attendant les résultats des essais, de sauver une partie des 45

    000 vies que l’alcool fauche chaque année et d'épargner bien des souffrances à

    des familles touchées par ce fléau.


    Sylvie – Association BACLOFENE – www.baclofene.org




    Signaler un abus  
  • Par Viva de Provence, le 19 août à 13:59

    Viva de Provence
    Ce n'est pas un miracle mais y ressemble.

    Bonjour à tous.


    Très bel article,sincèrement, merci.


    Nous sommes des miliers à avoir été guéris de notre alcoolo-dépendance sans parler des autres addictions, je fais partie de l'une d'elle et des milliers sont en voie de guérison.Grâce à la découverte du siècle du Dr Olivier Ameisen qui relate sa propre guérison avec le Baclofène dans son livre "le dernier Verre".Là où  tous les traitements, cures postcures ont échoués, le Baclofène a réussi.


    Après 4 mois de traitement seulement, je retrouvais ma liberté. Il fallait qu'elle serve à quelque chose,alors j'ai participé à la création d' une Association d'entraide, dans laquelle, toute personne dépendante reçoit de l'aide, des conseils, les coordonnées d'un médecin prescripteur et surtout une écoute et de la compréhension .On ne peut comprendre que ce que l'on a vécu.


    A très vite.


    Viva


    Association BACLOFENE.


    www.baclofene.org


     


     



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 14:02

    Anonyme-77656
    Avant de vous faire part de

    Avant de vous faire part de mon parcours, je tenais à réagir au post YBaclo, vous avez entièrement raison il n'y a pas de miracle à utiliser un médicament efficace pour soigner une maladie...

    Personnellement, j'ai commencé le baclofène en mars 2010, et depuis je suis indifférent à l'alcool (200mg/jour)... Mon médecin prescrivait déjà du baclofène, donc pour moi ce fut plus facile que pour de nombreux malades (comme j'ai pu le constater sur le forum http://www.forum-baclofene.fr), j'en profite pour remercier l'association AUBES qui m'a beaucoup soutenu et que l'on peut retrouver ici http://www.alcool-et-baclofene.fr/ sans l'aide de mon médecin et du forum, il y'a de fortes chances pour que je ne sois plus là à l'heure actuelle... Je trouve les réticences à utiliser le baclofène pour soigner les malades scandaleuses... Si jamais on trouvait un remède contre le cancer, y'aurait il autant de réticences à prescrire le médicament...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 14:11

    Anonyme-77656
    Guéri

    J'ai commencé le baclofène en mars 2010, aujourd'hui, je ne bois plus... Pourquoi...???? Parce que j'ai eu la chance de rencontrer un médecin qui me l'a prescrit sans faire de chichi, et parce que j'ai été aidé par le forum http://www.forum-baclofene.fr et l'association AUBES http://www.alcool-et-baclofene.fr/ ... Je pense sincèrement, que sans toutes ces personnes, je ne serait pas là actuellement...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 14:52

    Anonyme-77656
    Pas un miracle,mais une découverte historique

    Pour moi,le baclofène ne relève pas du miracle,il entrera dans l'histoire comme le sont aujourd'hui les antibiotiques,les vaccins,qui soignent des maladies autrefois incurables...Mais il faudra du temps,beaucoup de temps,hélas,pour changer les représentations liées à la maladie alcoolique...Mon mari est sous baclofène depuis fevrier 2011,indifférent à l'alcool depuis plus de 2 mois à 200mg par jour...Nous remercions le Pr Ameisen bien entendu mais aussi tous ceux qui se demènent ,le forum suivant http://www.forum-baclofene.fr/ sans le quel nous n'aurions pu trouver si vite les ressources ncéssaire à un tel combat,et aussi l'association AUBES http://www.alcool-et-baclofene.fr/ qui se bat au quotidien pour que ce traitement ne soit plus donné en "cachette" par quelques médecins courageux...Un grand merci à eux!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 14:53

    Anonyme-77656
    soigné

    avec le baclofene à 120mg et bien content mais un sevrage de 5 jours avant



    Signaler un abus  
  • Par M.Heureux, le 19 août à 15:10

    M.Heureux
    Une longueur d'avance

    C'est un peu désespérant de penser qu'encore 120 personnes en france meurt chaque jour à cause de traitements inappropriés, ou de théories voulant que tout repose sur la seule volonté.


    Le baclofène, je le prends depuis juin 2011 et suis actuellement indifférent à l'alcool. C'est à dire que si je bois un verre ça ne me rend pas tout rouge, ça ne me donne pas des convulsions, ça m'indiffère juste totalement, alors bhein je ne bois pas, car je n'en ai pas l'envie.


    Sans des gens comme ceux qui ont fondé AUBES et qui aiguillent les personnes sur le protocole à suivre et les démarches pour convaincre son médecin il y aurait encore moins de guéris à l'heure actuelle http://www.forum-baclofene.fr     


    Les gens meurent, chaque jour, plus que pour bien d'autres maladies, il y a un traitement, il suffit de faire des études de cas sur les milliers de personnes déjà traitées pour se rendre compte qu'il n'y a pas photo, ce traitement marche  extrêmement bien. Combien de suicides, de cancers, de familles brisées pour enfin se bouger et réagir ? Moi je suis en Belgique, et le travail, le combat porté par AUBES je compte bien le porter au niveau de mon pays également, trop de vies gâchées et de mauvais traitements inadéquats pour marginaliser des gens qui ne demandent qu'à vivre simplement et normalement.


    Renseignez-vous sur le site, lisez quelques témoignages, vous aurez vite compris qu'il s'agit juste d'un médicament qui aide les gens à se retrouver et à redémarrer la vie.


    Merci le Baclo et merci AUBES car sans le témoignage des gens présents sur ce site rien de tout cela ne serait possible.


    H.M.



    Signaler un abus  
  • Par breizh, le 19 août à 15:23

    breizh
    Action / réaction

    Bonjour,


    Un grand merci pour cet article, qui changera certainement la vie de certains de vos lecteurs.


    A ce jour, aucun traitement n'a révélé de guérison absolue à l'alcoolisme, les anciens alcooliques abstinents se retrouvent en permanence en conflit avec eux mêmes en présence de boissons alcoolisées.


    En aucun cas un médicament ne peut être qualifié de miraculeux, cependant, la découverte du Dr Ameisen à déjà changé la vie de milliers de personnes.


    Il était plus que temps que des essais cliniques soient effectués, dans 2 ans, ce médicament pourra enfin être prescrit, car j'en suis sur, ces essais prouveront la réelle efficacité de ce traitement contre l'alcoolisme.


    Merci aux associations soutenant le Dr Ameisen, et permettant aux alcooliques de trouver de l'espoir, et une voie de guérison.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 15:25

    Anonyme-77656
    A oublier rapidement

    Bonjour. Il me semble que les effets secondaires du baclofène (surtout en haut dose) sont bien plus grave que les manques durant quelques jours pour comprendre et expérimenter le "alcool zéro". Je crois que le baclofène ne permet pas se rendre compte qu'on a éventuellement des troubles d'alcoolisation.

    Je crois que ça vaut la peine de faire un saut sur les forums "baclofène" pour se rendre compte que la thérapie du Prof. O. Ameisen est un pet dans l'eau. C'est mon avis.

    Concernant les 20'000 patients, est-ce qu'il y a la possibilité d'avoir la preuve. Il me semble que les "amis du baclofène" a tendance de gonfler les chiffres.



    Signaler un abus  
  • Par sylvie31, le 19 août à 16:17

    sylvie31
    20 000 Patients

    Bonjour Blasius


    Concernant les 20 000 malades alcooliques possiblement traités par le baclofène, les chiffres ne viennent pas des "amis du baclofène" mais de F. Paille membre de la SFA et expert auprés de l'AFSSAPS - http://www.creapharma.fr/news/alcool-pas-de-medicament-miracle-0061.htm


    Prescription hors AMM. « L’AFSSaPS a recensé à peu près 20 000 prescriptions de Liorésal® qui seraient, compte tenu des posologies utilisées, probablement en rapport avec l’alcoolo-dépendance. Le phénomène de la prescription hors AMM s’il est en augmentation, reste donc malgré tout limité », explique le Pr François Paille.


    Je t'accorde que son aveu est très étonnant, d'autant qu'il est intéressé par d'autres molécules que le baclofène : http://www.baclofene.org/?p=1185 et ne me semble pas très partial avec le baclofène : http://www.baclofene.org/?p=1168.


    Sylvie - Association BACLOFENE - www.baclofene.org


     



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 16:24

    Anonyme-77656
    un miracle : non une grande découverte : oui

    Alcoolo dépendante depuis plus de 20 ans, ayant tout essayé pour m'en sortir, j'ai eu la chance de tomber sur l'association AUBES et son forum http://forum-baclofene.fr/

    Ce forum m'a soutenue, et présente l'avantage indéniable de bénéficier de l'intervention régulière d'un médecin prescripteur, l'un des pionniers en France, qui a tout de suite suivi l'appel d'Olivier Ameisen. Cela m'a permis d'affiner en toute confiance mes répartitions, de répondre à toutes mes interrogations, mes doutes parfois, et de m'accompagner avec tous les autres membres jusqu'à la guérison.

    Cette découverte extraordinaire va bientôt être enfin reconnue à sa juste valeur !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 16:43

    Anonyme-77656
    sur le chemin de la guerison

    bonjour,


    grace a l'excellent site/forum www.baclofene.com, j ai commence un auto-traitement en Espagne ou le baclofene est disponible sans ordonnance. J espere approcher de l'indifference prochainement et de ce sentimment de revivre dont les "guéris" parlent tous.


    Arrêter sans aide, je peux le faire du jour au lendemain sans aucun problème, mais socialement c'est difficile et le désir sera toujours présent (donc des rechutes inévitables).


    Le baclofene attaque le problème a la racine en supprimant l envie dans le cerveau, c'est idéal. Reste a savoir ses effets sur la santé... pas très inquiet aux vue de l'histoire du baclofène surtout quand, a 34ans, on vit dans la crainte d'avoir une cirrhose! Pas une fin très glorieuse.


    Espérons que les prochains essais cliniques démontreront sont efficacité, cela ne fera gagner d'argent a personne et c'est là la plus belle morale de cette histoire.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 16:45

    Anonyme-77656
    sur le chemin de la guerison

    bonjour,


    grace a l'excellent site/forum www.baclofene.com, j ai commence un auto-traitement en Espagne ou le baclofene est disponible sans ordonnance. J espere approcher de l'indifference prochainement et de ce sentimment de revivre dont les "guéris" parlent tous.


    Arrêter sans aide, je peux le faire du jour au lendemain sans aucun problème, mais socialement c'est difficile et le désir sera toujours présent (donc des rechutes inévitables).


    Le baclofene attaque le problème a la racine en supprimant l envie dans le cerveau, c'est idéal. Reste a savoir ses effets sur la santé... pas très inquiet aux vue de l'histoire du baclofène surtout quand, a 34ans, on vit dans la crainte d'avoir une cirrhose! Pas une fin très glorieuse.


    Espérons que les prochains essais cliniques démontreront sont efficacité, cela ne fera gagner d'argent a personne et c'est là la plus belle morale de cette histoire.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 16:45

    Anonyme-77656
    Guéri en 3mois et demi

    Je suis guéri de 15 années d'addictions lourdes et multiples (alcool, dérivés morphiniques, codéïne, benzodiazépines, le tout en très forte quantité).

    Un grand merci aux médecins qui osent franchir le pas et sauvent des vies grace au Baclofène.

    Un grand merci au Forum baclofène.com et à ses membres. Je suis sorti de l'enfer le 29 juillet dernier, j'ai la chance de revivre alors que d'autres qui n'ont pas connu le baclofène sont déja, malheureusement morts. Seul le baclofène guéri de l'alcoolisme. Toutes les cures que j'ai fait sous benzos antidep et aotal n'ont réussi qu'a me refaire plonger et baisser les bras.


    Un grand merci à olivier Ameisen.


    Christophe.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 16:55

    Anonyme-77656
    Gueri au baclofène en 3 mois et demi

    Bonjour, merci au médecins qui osent franchir le pas et sauver des milliers de vie grace au baclofène. Je suis guéri depuis le 29 juillet dernier en trois mois et demi de traitement au baclofène de 15 années d'addictions multiples et très lourdes. Merci à l'association baclofène.org et au forum baclofène.com qui m'ont soutenu pendant l'évolution de mon traitement.


    Ne laissons plus mourir les gens dans l'ombre et chers Médecins prescrivez s'il vous plait, vous dont le métier consiste à sauver des vies.


    Merci à Olivier Ameisen.


    Christophe.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 17:27

    Anonyme-77656
    Il manque encore tout plein

    Bonsoir


    Même en mettant 2 fois le même témoignage le chiffre annoncé de 20'000 patients est encore bien loin. Je ne connais pas la quantité de tirage du livre du Prof. O. Ameisen, il pourrait donner une information concernant ses livres vendus, l'information sera plus exacte et vu que c'est pratiquement une "obligation" pour faire parti du club disant des .... adeptes.

    Blasius



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 17:56

    Anonyme-77656
    si ?

    Vous pensez quand même pas que tous les guerris l'ont été grâce à la croyance en une molécule miracle, si ?

    quand aux effets du baclo dont parle BLASIUS, je les ai vécus à l'extreme et me soigne toujours avec. C'est un choix.

    Docteur KIRITZE-TOPOR,je vous avais demandé de l'aide il y a plus d(un an.

    Si c'est le cas, merci d'avoir œuvré à la mise en place de l’étude du docteur JAURY.

    Sinon, dommage...pour beaucoup.

    marco



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 18:13

    Anonyme-77656
    en cours de traitement

    j'ai découvert cette application du baclofène depuis quelques mois.

    étant dubitatif, j'ai éclusé tout ce que j'ai pu trouver concernant ce traitement.

    Beaucoup d'infos très intéressantes ici : http://www.alcool-et-baclofene.fr

    finalement j'ai trouvé une grande aide sur le forum http://www.forum-baclofene.fr

    convaincu et voulant m'en sortir, j'ai eu grâce à ces contacts les coordonnées d'un médecin prescripteur.

    j'ai commencé mon traitement depuis quelques semaines.

    même à faibles doses, cela influe sur ma consommation d'alcool.

    j'ai hâte de voir les effets se renforcer.

    J'espère vivement que ce traitement soit pris au sérieux, car les quelques effets secondaires sont minimes comparés à ceux liés à une alcoolisation importante.

    Pourvu que cela se démocratise.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 19:04

    Anonyme-77656
    en cours de traitement aussi...

    et avec la volonté d'en sortir.


    C'est nécessaire d'avoir un moment cette volonté de s'en sortir. C'est à dire sortir du déni de cette maladie qui nous touche. La prise de conscience est importante et je ne voulais pas rentrer dans ces structure quasi "sectaires" existantes.

    Sans sortie du déni et prise de conscience, rien n'est possible. Or il n'y a pas de structures réelles existante et encore moins de traitement. Ceux existants sont destructeurs. Ces structures et traitements sont une garantie de rechute assurée...

    Le Baclofène offre une voie permettant de sortir de l'addiction et de la maladie.

    Ce sont des faits auxquels le corps médical reste sourd et aveugle. Le Baclmofène étant un générique ne rapporte "rien" aux labos qui pourraient mener des études cliniques sérieuse. Seules les structures de santé publique sont donc à même ces études hors AMM. Leur frilosité est indéniable après avoir laisser faire sur le Médiator, médicament encore sous licence, scandaleusement utilisé hors AMM comme coupe faim...!!! On sent bien le poids des labos... et le sérieux laxisme des instances...!!!

    Donc oui au Baclofène pour ses résultats patents et vérifiables.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 22:25

    Anonyme-77656
    le choix est rapide

    Pas d'etudes sur le traitement....combien de témoignages de réussites, l'alcool tue à tout point de vue; le risque d'utiliser un traitement hors AMM, tres limité puisque utilisé depuis plus de vingt ans; le risque est plus connu de rester addict à l'alcool; j'ai décidé et commencé le traitement grace au forum baclofene.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 22:39

    Anonyme-77656
    Juste un grain de sel

    Bonjour,

    A moi de témoigner.

    Je ne m'adresse pas aux convaincus, mais aux curieux, proches, médecins, lecteurs de passage.

    Il y a un mois, j'ai entamé un traitement de baclofene.

    J'avais été gagné par cet espoir fou de sortir enfin du cycle infernal de l'alcool. Nul n'est besoin de vous le décrire : tout le monde connait quelqu'un qui etc ... malgré les cures, malgré toute l'attention des proches, quelqu'un qui replonge toujours, car "Qui a bu boira", car il fait des "promesses d'ivrogne" car lui même se déteste et culpabilise d'être malade. Un comble !

    J'avais réussi à convaincre mon médecin de tenter l'expérience, car à ce jour, cela reste une expérience.

    En deux mots : du jour au lendemain, et à un très faible dosage, j'ai ressenti une sérénité inconnue, qui me permettait de penser sans être submergé par les émotions, à bien des choses de mon passé, qui me bloquaient précédemment dans le schéma "je bois pour oublier que ma femme m'a quitté", "elle m'a quitté parce que je buvais", "je bois pour oublier que je bois".

    Cette tranquillité nouvelle me permet depuis de faire des choses inimaginables auparavant : la vaisselle, le rangement, sortir, sourire, regarder les autres, faire rire mes collègues à nouveau. Vous n'avez pas idée.

    D'un naturel sceptique, je me méfie de toutes les idées reçues, et en particulier des miennes.

    Aussi, je me renseigne, et en internaute avisé, lis tout ce qui se dit ou se fait à ce sujet.

    Dans toutes les sociétés humaines, il y a les purs, les durs, les grincheux, les sceptiques, les je m'en foutistes, les prophètes auto-proclamés, ... les suiveurs, trop contents d'espérer enfin, leurs conjoints, mère, fils, les dingues qui trouvent une tribune.

    Internet est un village. Je me réjouis que chacun puisse y faire entendre son point de vue : je lis régulièrement Blasius, notamment. Salut Blasius et merci.

    Au delà des chapelles et de ces contingences, il me semble salutaire que votre journal ait évoqué ce sujet.

    Des études sont en cours, la science avance. L'ignorance ne peut que reculer.

    Merci de votre attention.

    Untel



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 août à 23:05

    Anonyme-77656
    en cours de traitement

    Un médecin qui me suit chaque semaine depuis la fin novembre. Actuellement 10 comprimés de Baclofène par jour. Peu d'effets secondaires. Terminé le stade "pulsions".Pour moi un réel espoir de guérison. Bien sûr il faut le vouloir, et il y a l'aide extraordinaire en se connectant: http://www.forum-baclofène.fr,

    et AUBES http://www.alcool-et-baclofène.fr/



    Signaler un abus  
  • Par phedre, le 19 août à 23:46

    phedre
    témoignage de guérison

    Un grand merci pour cet article et pour les différents

    témoignages de guérison auxquels j'ajoute le mien. Le baclofène m'a permis

    aussi de vaincre cette maladie en quelques mois et de supprimer les traitements

    à base de benzodiazepine et les anti-dépresseurs. Ce médicament n'a que peu

    d'effets secondaires et l'organisme s'y adapte très bien pour un bénéfice

    extraordinaire: être libéré d'une dépendance mortelle à terme et nocive

    socialement. En outre, le coût pour la société est modique comparé à celui des

    cures de sevrage. J'ai trouvé une aide formidable au travers du forum

    http:/www.forum-baclofene.fr ,mis en place par l'association de AUBES sans

    lequel je n'aurais sans doute pas eu le courage de continuer à augmenter les

    dosages pour atteindre la dose seuil. Un grand merci aux animateurs du forum

    qui consacrent leurs heures de loisirs à encourager ceux qui luttent pour leur

    survie. Les bénéfices de ce traitement sont évidents, les expérimentations en

    cours permettront de le démontrer scientifiquement pour pouvoir enfin,

    accompagner les patients qui se sentent bien seuls pour l'instant !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 01:07

    Anonyme-77656
    vers la liberté...

    Après avoir entendu parler sur le net du baclofène et contacté l'association AUBES (http://www.alcool-et-baclofene.fr/), j'ai commencé à me soigner au baclofène en février dernier.


    Un mois plus tard, parvenu à une posologie de 90 mg, ma consommation quotidienne de vin avait diminué des 3/4.


    Dans les semaines qui ont suivi, j'ai également passé quelques jours sans toucher à l'alcool. je n'en ressentais tout simplement plus l'envie.

    Preuve également que le baclofène permet d'atteindre le sevrage sans passer par les cures prescrites habituellement.


    Certes il y a pour certains patients dont je fais partie des effets secondaires.

    Ces derniers occasionnent de la gène, mais ne sont pas dangereux et finissent tôt ou tard par disparaitre.

    D'ailleurs que sont-ils comparés aux effets secondaires de l'alcool ?


    Aujourd'hui à 140 mg, je ne suis pas encore tout à fait indifférent à l'alcool. Je sais que c'est juste une question de temps. Déjà ma santé c'est grandement améliorée. Je revis. .


    Merci aux gens du forum-baclofène (http://www.forum-baclofene.fr), dont l'aide et les encouragements me sont précieux pour avancer vers la guérison.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 05:51

    Anonyme-77656
    proche de la liberté

    Voilà 2 mois que j'ai découvert un article de Amesein, je me suis précipitée pour trouver le livre, j’habite dans une île lointaine donc pas évident,j'ai fait venir le baclofène. Je suis allée trouver mon médecin qui avait aussi de la famille alcoolique. Elle a lu le livre et a été convaincue de la molécule. Aujourd'hui, je suis presqu'indifférente à l'alcool, je prenais 4 bouteilles de vin par jour. Je pense qu'il doit me rester quelques semaines à peine pour arriver à la liberté. Quel bonheur d'avoir enfin trouvé une porte de sortie. L'alcoolisme est une maladie terrible. Il y a peu de temps, c'était encore une honte et on en sortait pas.

    Merci d'avoir publié cette article, s'il pouvait ouvrir la porte à d'autres malades. Vous auriez gagné une sacrée bataille


    Julie Maurice



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 06:04

    Anonyme-77656
    Oublié! un grand bravo et

    Oublié! un grand bravo et merci à l'association Baclofène. Vous n'imaginez pas l'énergie que dépense les modérateurs - ex alcooliques - pour aider les autres. Vous n'imaginez pas !


    Julie Maurice



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 07:06

    Anonyme-77656
    réponse à BLASIUS

    JE suis très choquée de vos 1ers mots "Il me semble que les effets secondaires du baclofène (surtout en haut dose) sont bien plus grave que les manques durant quelques jours "...Quand on a vu plusieurs fois son mari essayer d'arreter de boire,avec des souffrances physiques terribles,une culpabilité et une honte dévorantes de ne pas y arriver et l'entendre dire qu'il préfèrerait "creuver plutot que d'arreter l'alcool",je peux vous dire que les effets secondaires du baclofène sont du "pipi de chat"!Alors ,oui, il y a des effets secondaires(mais pas pour tout le monde)mais qu'y a t il de pire?Etre un peu somnolent,avoir (paradoxalement)des insomnies,avoir du mal à trouver ses mots...ou alors partir tous les jours bosser avec plusieurs verres de vin dans l'estomac,les enfants dans la voiture?ou ne plus etre en état de rentrer chez soi,garé sur le bas coté d'une route craignant de créer un accident?ou encore de vomir en pleine nuit,dans le lit au risque de croire que,peut etre,il s'agit d'une hémorragie digestive?Vraiment,je m'insurge contre tous ces préjugés moyennageux qui consistent à dire que "c'est une question de volonté,c'est tout!"Oui,il en FAUT de la volonté pour guérir,le traitement par baclofène n'agit pas en deux jours,il a ,comme tout médicament existant,une liste d'effets secondaires...mais il guérit,moi,il a rendu la Vie à mon mari,et à moi aussi...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 08:25

    Anonyme-77656
    Pour Mme HOM

    Vous cassez pas la tête, il porte bien son pseudo !

    Blasius, Blasé...

    On peut rajouter aussi négatif, sans espoir, sans gentillesse. Désespérant des gens comme ça. Faut les ignorer



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 08:52

    Anonyme-77656
    Réponse à Mme HOM

    Bonjour


    C'est très bien. Je suis heureux pour vous. Une précision: Je ne suis pas contre le baclofène pour guérir les troubles d'alcoolisation.


    J'ai pu prendre connaissance qu'avec une motivation d'arrêter l'alcool et une faible dose de baclofène la guérison peut être possible.


    Arrêter l'alcool ou alcool zéro "devrait" être le but recherché.


    Après la "guérison" je ne vois pas pour quelle raison il "faut" prendre le baclofène jusqu'à la fin de sa vie. Lisez les témoignages.


    Autre chose ce qui me "frappe". Ce sont les deux associations Baclofène qui se tirent dans les jambes. Vu de l'extérieur ça ressemble à un jardin d'enfants.


    J'ai comme l'impression que l'association Baclofène tient absolument à prouver au Prof. O. Ameisen qu'elle est la meilleure.


    Personnellement je trouve que ce n'est pas le cas.


    Sur le forum "Baclofène & Alcool" je trouve surtout des personnes avec des troubles d'alcoolisation qui grâce au baclofène désirent continuer à "picoler". Quand on leurs parle de l'alcool zéro, ça crie au scandale.


    Et ce sont eux qui ont besoin de prendre le baclofène en grande dose.


    Pour les personnes motivées du "alcool zéro" ce n'est visiblement pas le cas, les petites doses suffisent.


    Aux deux associations: Mettez-vous ensemble justement pour donner la force au molécule, pendant que vous vous tirez dans les jambes et selon la façon de voir des choses selon le Prof. O. Ameisen, parce que pendant ce temps il y a plein de nouveaux morts.


    Blasius



    Signaler un abus  
  • Par Vénus, le 20 août à 09:58

    Vénus
    Un témoignage de plus...

    Il a fallu 9 semaines pour que mon conjoint se sorte de son alcoolisme avec le Baclofène. Cela fait maintenant plus de 2 ans qu'il est devenu indifférent à l'alcool, qu'il n'en a plus envie. Alors, oui, je m'investis sur le forum et dans l'association Baclofène pour que ce traitement soit reconnu et prescrit par le plus grand nombre. Chacun y a droit.



    Signaler un abus  
  • Par breizh, le 20 août à 10:11

    breizh
    120 MORTS PAR JOUR BLASIUS

    En effet, pathétique remarque, il y a plein de nouveaux morts, aucun remède définitif, un seul qui fait parler de lui.


    Heureusement Blasius, des gens comme toi qui détiennent la vérité interviennent pour nous faire comprendre qu'en France, on laisse encore crever des gens en leur disant que pour s'en sortir seule force est la volonté.


    Bravo Blasius, tu fais partie de ces personnes qui font bien avancer les choses...En ne faisant RIEN!!!


    Grâce à toi et à ta nonchalence Blasius, la faim dans le monde n'existera plus, la maldie non plus.


    Vraiment, merci pour ta participation active...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 10:13

    Anonyme-77656
    guérie aussi

    Guérie à 120mgs comme je le voulais. Je bois comme tout le monde de temps en temps. Je retravaille car aujourd'hui j'en suis capable.Je fais face aux problèmes engendrés par l'alcool durant toutes ces années car j'en suis capable. Je suis libre de mes décisions car j'en suis capable.



    Signaler un abus  
  • Par Eliane, le 20 août à 10:17

    Eliane
    Bonjour

    Plusieurs années d'alcoolisme: J'ai failli devenir folle et perdre la vie en étant soignée par les méthodes traditionnelles : ad, aotal, révia, benzodiazépines...car cela ne m'empêchait absolumment pas de boire et même pire, je 'controlais' encore moins ma consommation d'alcool.


    Il m'a fallu menacer mon alcoologue d'arrêter tout suivi (2ans) et avoir de sérieuses enguelades pour obtenir une prescription de baclofène, alors que j'étais à 30mg d'anti-dépresseurs, 70mg de benzodiazépines et que je continuais de boire... C'était il y a six mois.


    En  3 semaines et à 70mg de baclofène, avec arrêt des benzodiazépines, aotal et révia...j'ai céssé de boire = effets positifs du baclofène mais aussi effets secondaires massifs.Les effets secondaires ont disparus au bout de deux mois. J'ai pu arrêter les anti-dépresseurs. Il m'arrive de boire 2 ou 3 verres de vin quand je sors dîner avec des amis, par plaisir et sans que cela entraîne la compulsion à boire dès le lendemain & les jours suivants...J'ai ainsi pu me "resocialiser" sans crainte... Dans mon combat contre l'alcool il y a avait "ne  plus sortir par peur de boire" pendant les périodes d'abstinence, et "ne plus sortir par peur de trop boire" et de perdre mes relations à cause de mon incapacité à gérer pendant les périodes d'alcoolisations...


    La différence de coût en termes de santé pour moi et pour la sécu est tout simplement énorme. Je pourrais ne plus boire du tout, j'imagine, en augmentant ma dose de baclofène mais je n'y tiens pas vraiment : ainsi je reste "dans les clous" à 70mg quotidiens....


    Il y a un mois, j'avais oublié de faire renouveler mon ordonnance et mon alcoologue était en vacances, je suis allée voir mon médecin traitant...Refus de sa part, j'ai dû le menacer de me procurer du baclofène sur internet pour obtenir une ordonnance et encore je n'ai obtenu que 40 mg quoitidens et 30 de benzodiazépines, que j'avais pourtant céssé des mois auparavant et qui eux sont addictifs. Cela alors que ma transformation est évidente pour tous : bonne mine, 7 kilos en moins, discours et état psychique clairs, plus de dépression.


    J'ai changé de médecin traitant et ma pharmacienne qui me félicite souvent pour ma transformation l'a "rayé" de sa liste de toubibs 'fiables'. 



    Signaler un abus  
  • Par croquelavie, le 20 août à 10:19

    croquelavie
    guérie aussi

    Guérie à 120 mgs comme je le voulais. Je bois comme tout le monde  de temps en temps. Je retravaille car j'en suis capable aujourd'hui. Je fais face aux problèmes engendrés par tant d'années d'alcool car j'en suis capable. Je suis libre de mes décisions car j'en suis capable.


    Bref, en un mot comme en cent : j'avance car j'en suis capable grâce au baclo.



    Signaler un abus  
  • Par breizh, le 20 août à 10:36

    breizh
    EFFETS SECONDAIRES & BLASIUS

    En ce qui concerne les effets secondaires...que dites vous des dommages collatéraux liés à la prise d'alcool???


    Effets secondaires de l'alcool: 120 morts par jour, mais cela est un détail.


    Lorsqu'un malade du cancer a des effets secondaires à cause de la chimio, il n'arrête pas le traitement...


    Je ne m'en remets pas...Thétique!!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 11:14

    Anonyme-77656
    La vie repart

    Tout ce que je peux dire est que depuis mai 2011 je suis devenu indifférent à l'alcool. Je ne bois plus une bouteille de whiskey par jour plus 1 ou 2 bouteilles de vin. Je suis libéré de cette prison. Grâce à quoi? Le Baclofène. Un ami m'avait parlé d'un de ses frères qui a été guéri de son alcoolisme par la prise de ce médicament. J'ai d'abord lu le livre d'Olivier Ameisen . Puis, j'ai fait des recherches sur internet et j'ai trouvé le site http://www.forum-baclofene.fr. Puis celui de l'association AUBES http://www.alcool-et-baclofene.fr/. J'ai trouvé un médecin et en deux mois j'ai atteint ce niveau qui me rend indifférent à l'alcool. Je peux même boire un verre de temps en temps si j'en ai envie sans retomber dans une spirale infernale. Voila. Ma vie est repartie grâce à ce médicament. Je remercie les personnes du forum pour leur aide et leur soutien.Juste un mot à Blasius, je crains que vous n'y êtes pas du tout. Visiblement, vous ne comprenez rien à l'alcoolisme.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 11:16

    Anonyme-77656
    Blasé

    Ne plus causer avec Blasé. Ignorer. Perte de temps et d'énergie. Vivre et trier;



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 11:36

    Anonyme-77656
    Les troubles d'alcoolisation

    Bonjour paul@paris


    L'expression "troubles d'alcoolisation" est éventuellement une expression plus adapté que le mot d'alcoolisme.


    Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le Docteur Philippe Batel quelqu'un de compétant concernant les troubles d'alcoolisation.


    Il se pourrait bien que je comprends autant des "troubles d'alcoolisation" que le Prof. O. Ameisen. Il écrit dans son livre qu'il a appris beaucoup sur ce sujet chez les Alcooliques Anonymes. Je connais les dires et les écrits des Alcooliques Anonymes, ainsi nous avons nos informations de la même source.


    Blasius



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 11:57

    Anonyme-77656
    baclofène

    Depuis 18 mois , je suis abstinent sans effort,et sans besoin ressenti . Par rapport aux traitements precedents ( 2 cures) aucune similitude, merci à mon docteur qui me l'a prescrit sans décharge . Merci aussi à l'association Aubes, www. forum-baclofene.fr



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 12:22

    Anonyme-77656
    Deuxième grain de sable ...

    Bonjour,


    Avez-vous remarqué comme des gens qui poursuivent le même objectif, ici sortir de la dépendance à l'alcool, qui n'ont pas les mêmes idées sur la méthode à suivre, peuvent en arriver à se dénigrer les uns les autres ?

    L'alcoolisme, ou appelez ça comme vous voudrez est un fléau qui tue, qui estropie, et laisse certains d'entre nous hagards et terrifiés, porteurs d'une charge émotionnelle intense.

    Les morts ne liront pas ces commentaires, jusqu'à preuve du contraire.

    Nous autres les vivants, nous regroupons par affinités, désespoir ou calcul, quelle importance ?

    Je suis persuadé que chacun de ces groupes a ou a eu au moins une bonne idée concernant le "problème avec l'alcool". Des AA aux différents forums que je ne citerai pas, d'autres l'ont assez fait.

    Pensons que certains de nos lecteurs sont aujourd'hui dans cet état d'hébétude, que leur esprit balance entre l'espoir et l'envie de se suicider. Respectons le en nous respectons, nous. L'urgence de leur situation peut amener certaines personnes à s'expprimer avec véhémence, à être vexées de propos maladroits ou définitifs apparemment.

    En plus de la compassion, il faut à mon sens un peu de modestie, de réserve, oserais-je dire d'intelligence ?

    Aller chez le voisin apprendre ce qu'il a inventé de mieux n'est pas pour autant cautionner l'ensemble de son procédé.

    Acceuillir le contradicteur ne présente aucun risque, si lui même agit avec respect.

    Nous avons tous à apprendre des autres, et d'abord, le fait qu'on est tous dans le même bateau, et toujours vivants, pour l'instant.

    Alcooliques de tous les groupuscules, Unissez vous !



    Signaler un abus  
  • Par Florette, le 20 août à 13:16

    Florette
    Guérie

    Bonjour,


    J'ai fait un commentaire hier soir, mais il semble qu'il ne soit pas passé. J'espère que cette fois sera la bonne !


    Après plus de 30 ans d'alcoolisme, je suis guérie depuis un an grâce au Baclofène. Auparavent, j'ai fait les traitements traditionnels qui ont tous échoué. Avec des médicaments dangereux comme l'Esperal ou inutiles comme l'Aotal .De plus, je ne souhaitais passer toute ma vie à penser à ne plus penser à l'alcool.


    J'ai lu le livre du Professeur Olivier Ameisen, et je me suis rendue compte que l'alcoolisme était une maladie. Que ce n'était pas une tare et que seul la volonté ne pouvait suffire. J'ai été guérie en quelques semaines et je ne bois que très rarement un verre.  


    Un PHRC va commencer en fin d'année. Mais en attendant les résultats, combien de personnes vont mourir ?


    Cécile - www.baclofene.org et pour l'entraide www.baclofene.com 



    Signaler un abus  
  • Par AK, le 20 août à 14:49

    AK
    Ouvrir les yeux

    Il est grand temps que les soit disantes grandes instances de la santé ouvrent les yeux et arrête se cacher derrière l'ombre des effets non connus à long terme! On laisse mourir 120 personnes par jours, car ce médicament ne rapporte rien au labos! Et ce sont ces même labos qui finance l'Affsap... Il y a comme une erreure dans l'équation non?


    J'ai commencer le traitement il y a peu, et, bien que ne soit pas encore "guérit", je ressent les effets positif du Baclofène sur ma consomation... Certes il me reste du chemins a parcourir, mais avec le soutien des membres d'un forum ainsi que de la volonté, je sais que je vais m'en sortir...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 15:52

    Anonyme-77656
    attention danger

    effets secondaires extremement dangereux pour les riches alcoologues etlaboratoires fournisseurs des produits aussi inefficaces que potentionnellement dangereux et onereux.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 août à 20:29

    Anonyme-77656
    Pas un miracle, un remède efficace!

    Mère d'un alcoolique de 40 ans, je me réjouis de voir qu'enfin on ose parler du baclofène qui a et qui va sauver des vies, n'en déplaise aux piètres détracteurs qui semblent ignorer la souffrance que les malades et leurs proches endurent. Qu'ils lisent donc le livre du Dr Ameisen et les nombreux témoignages sur forum-baclofène.fr ou le site de l'association AUBES:alcool-et-baclofène.fr. Rendons hommage aux Dr de Beaurepaire,Jousseaume, Jaury qui se sont battus pour qu'une étude soit lancée. Combien de morts aurait-on pu éviter si les pouvoirs publics n'étaient pas aux ordres des laboratoires? C'est scandaleux!



    Signaler un abus  
  • Par Maman, le 20 août à 21:10

    Maman
    Pas un miracle, un remède efficace

    Mère d'un alcoolique de 40 ans qui a commencé le baclofène en mars 2009, je me réjouis de voir que la presse ose enfin parler de ce médicament qui sauve nombre de malades n'en déplaise à ses piètres détracteurs qui semblent ne pas connaître les souffrances endurées par les malades et leurs proches. Il suffit de lire les témoignages sur le site http://www.forum-baclofene.fr/ ou sur le forum de AUBES http://www.alcool-et-baclofène.fr .


    Rendons hommage aux Dr de Beaurepaire, Jaury, Jousseaume qui se sont battus pour qu'une étude soit lancée. Combien de morts aurait-on évité si nos gouvernants étaient moins préoccupés par le profit des riches laboratoires? C'est scandaleux!



    Signaler un abus  
  • Par GIRARDIN2, le 20 août à 22:04

    GIRARDIN2
    la molécule du siècle

    Oui le baclofène est la SEULE molécule efficace pour soigner l'alcoolisme, il faut aller voir les témoignages sur le forum :


    http://www.forum-baclofène.fr


    et aussi se rendre sur le site de l'association AUBES :


    http://www.alcool-et-baclofène.fr


    Le Professeur Ameisen est un bienfaiteur de l'humanité ainsi que les médecins qui s'investissent pour promouvoir le Baclofène dans le traitement de la maladie alcoolique. A chaque découverte il y a toujours eu des détracteurs, ils ne pourront pas éternellement nier l'évidence...et puis il y a des conflits d'intérêts comme dans tous les domaines...les faits sont là et les faits sont têtus : OUI cette molécule soigne l'alcoolisme et de plus en plus de patients en bénéficient, ce n'est pas parce que quelques uns ont tort qu'ils auront raison....ce qui importe c'est que des vies soient sauvées...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 août à 12:08

    Anonyme-77656
    Le bienfaiteur

    Bonjour GIRARDIN2


    Je trouve que vous faites fort avec un jugement qui vous appartient. Mais bon, rêver c'est permis. Est-ce que vous le connaissez personnellement ou uniquement après lecture de son livre?


    Actuellement, à ce jour, rien, absolument rien est prouver.


    Olivier Ameisen aidera le professeur Philippe Jaury à établir le protocole pour un essai clinique qui est, il me semble, financer par le Gouvernement en France.


    J'espère que les critères du protocole seront connus.


    En 2013 on saura un petit peu plus.


    Ainsi n'importe qui pourra se faire une idée concernant les bienfaiteurs de l'humanité.


    Blasius



    Signaler un abus  
Publié : 19/08/11 - 07h45
Mis à jour : 19/08/11 - 07h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur