Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 17 novembre, 19:40
Accueil > Actualité > Santé > Cancer de l'ovaire : Le dépistage systématique inutile et nocif

Cancer de l'ovaire : Le dépistage systématique inutile et nocif

Lutte contre le cancer


Non seulement le dépistage systématique du cancer de l'ovaire n'améliorerait pas le taux de guérison et de survie à cette maladie mais en plus, il présenterait des risques non négligeables.

Le cancer de l'ovaire touche chaque année 4.600 personnes en France
Le cancer de l'ovaire touche chaque année 4.600 personnes en France SIPA

Les résultats de l'étude américaine sont édifiants : le dépistage systématique du cancer de l'ovaire est non seulement inutile, mais en plus, il serait potentiellement nocif. Telles sont les conclusions d'un vaste essai clinique mené aux Etats-Unis, relayées par la revue indépendante Prescrire. L'étude a porté sur plus de 78.000 femmes, âgées de 55 à 74 ans, sans antécédents particuliers, pendant une douzaine d'années.

Les « sujets » ont été divisés en deux groupes : la majoritié d'entre elles n'avait subi aucun examen. Les autres avaient été soumises aux techniques de dépistage classique, une échographie transvaginale et un dosage du marqueur tumoral, le CA 125.

Un dépistage sur dix est un "faux positif"

Conclusion : non seulement la mortalité par cancer de l'ovaire a été similaire dans les deux groupes, tout comme le nombre de cancers découverts à un stade avancé – environ 77% des cancers dans chacun des groupes. Mais, pire, dans le groupe « dépistage », près de 10% des femmes ont eu pour résultat un « faux positif ». Traduction : une femme sur dix s'est vu diagnostiquer un cancer de l'ovaire qu'elle n'avait pas... Un tiers d'entre elles a subi une intervention chirurgicale qui, dans 15% des cas, s'est conclue par de sévères complications.

Si le dépistage systématique du cancer de l'ovaire (le septième cancer le plus fréquent chez les femmes) ne s'avère donc pas efficace, il est important de rappeler que celui du cancer du col de l'utérus montre d'excellents résultats.

Actu France-Soir

Réactions à cet article11 commentaires

  • Par Valerie3, le 8 fév à 10:05

    Valerie3
    Non c’est tout à faut faux !

    Non c’est tout à faut faux ! même sur hahaped on a démenti ça.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 11:21

    Anonyme-77656
    Même chose pour le dépistage du cancer du sein

    C'est la même chose pour le dépistage du cancer du sein et les mammographies systématiques.

    En effet,le dépistage du cancer du sein fait actuellement l'objet d'une forte remise en question au sein de la communauté scientifique. Il serait inutile et dangereux, en raison de faux positifs massifs et à cause du risque de cancers radio-induits.

    Voyez le site du Dr Girard, avec son article du 10 octobre dernier: "Les entourloupes du mois rose : mammographie". (Il suffit de faire une recherche sur Google).



    Signaler un abus  
  • Par Brune d'Abondance, le 8 fév à 11:32

    Brune d'Abondance
    Même chose pour le cancer du sein


    C'est la même chose pour le pseudo-dépistage du cancer du sein avec les mammographies systématiques!


    En effet, le dépistage du cancer du sein fait actuellement

    l'objet d'une forte remise en question au sein de la communauté scientifique.

    Il serait inutile et dangereux, en raison de faux positifs massifs et à cause

    du risque de cancers radio-induits.Voyez le site du Dr Girard, et son article du 10 octobre

    dernier: "Les entourloupes du mois rose : mammographie". (Il suffit

    de faire une recherche sur Google).




    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 11:44

    Anonyme-77656
    Pas tout à fait

    Si je comprends bien, ce n'est pas le dépistage en lui même qui est nocif, mais les conséquences d'un mauvais diagnostic.

    Dommage que le titre de l'article soit imprécis, voire trompeur, à vouloir faire court quand la vérité est ( comme toujours) un tout petit peu plus compliquée...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 12:34

    Anonyme-77656
    Des résultats troublants

    Une échographie occasionnelle ainsi qu'un dosage de marqueurs serait dangereux ? On se demande bien comment c'est possible. Par qui a été financée cette étude, exactement ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 12:37

    Anonyme-77656
    Le cancer du sein : ca n'a rien à voir

    La mammographie, contrairement à l'échographie ou à l'IRM, est un examen ionisant (et accessoirement très douloureux), comme toutes les radios et les scanners. D'où l'importance de l'utiliser à bon escient. A ce que je sache, c'est surtout à éviter pour les jeunes femmes.



    Signaler un abus  
  • Par H2O, le 8 fév à 13:52

    H2O
    A NE PAS FAIRE SI HIPOCONDRIAQUE

    TOUT EST DANS LE TITRE !



    Signaler un abus  
  • Par H2O, le 8 fév à 13:56

    H2O
    A NE PAS FAIRE SI HIPOCONDRIAQUE

    IL N' Y A PAS D' EXAMENS AVEC PRELEVEMENT DE MATIERES ORGANIQUES SANS RISQUES.



    Signaler un abus  
  • Par Brune d'Abondance, le 8 fév à 14:19

    Brune d'Abondance
    le cancer du sein, c'est la même chose

    C'est la même chose pour le cancer du sein, non pas pour le mode opératoire, mais par la philosophie commune qui prétend  généraliser un pseudo-dépistage systématique.  Dans les deux cas, ce type de démarche  cause des faux positifs massifs, avec leur cortège de traitements invasifs inutiles, d'opérations et de mutilations, dont les femmes sont les victimes passives parce que mal et incomplètement informées.


    Les mammographies  sans raison sont à éviter effectivement par les jeunes femmes, mais aussi par les femmes matures. Je ne peux que vous inciter à lire les articles  très bien documentés du Dr Girard:  "Les

    entourloupes du mois rose : mammographie"


    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article230&lang=fr


    "La face obscure de la mammographie"   http://www.rolandsimion.org/spip.php?article162&lang=fr



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 15:13

    Anonyme-77656
    Dépistage inutile et nocif

    Le titre est au contraire très clair et très précis. C'est bien le dépistage qui est l'évènement déclencheur des diagnostics erronés (faux positifs) et de leurs conséquences désastreuses pour les patientes concernées (opérations inutiles).

    Pour ceux qui voudraient s'informer plus en détail, voici une source primaire: "Annals of Internal Medicine, Baldwin LM, et al "Vignette-based study of ovarian cancer screening: Do US physicians report adhering to evidence-based recommendations?" Ann Intern Med. 2012;156:182-194."

    Une étude britannique a également montré que le dépistage du cancer de l'ovaire présentait des risques non négligeables. Ainsi sur 10.000 femmes dépistées de 50 à 74 ans, 25 à 60 d'entre elles seraient amenées à subir des opérations injustifiées.("Health Technol Assess 1998; 2: i-iv, 1-84").

    Enfin la problématique est tellement préoccupante, qu'aux Etats-Unis la United States Preventive Services Task Force (USPSTF) ainsi que l'American College of Obstetricians and Gynecologists ont émis des réserves, même en ce qui concernes les patientes présentant des antécédents familiaux ou génétiques.

    ("Ovarian Cancer Screening Common Despite No Proof

    By Charles Bankhead, Staff Writer, MedPage Today

    Published: February 07, 2012")


    Reviewed by Dori F. Zaleznik, MD; Associate Clinical Professor of Medicine, Harvard Medical School, Boston



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 fév à 15:26

    Anonyme-77656
    Cancer de l'ovaire : dépistage systématique voire dangereux

    C'est ce que j'ai compris çà propos des différents spécialités de la médecine en ce qui concerne les découvertes et la politique. Et c'est la pédiatrie qui m'en a fait prendre conscience. On clame des résultats récents partout et on "impose" aux personnes de suivre les nouvelles consignes (tout ceci est relayé par une politique commerciale) et on s'aperçoit quelques temps (bien souvent quelques années) plus tard que ce qui a été dit est faux, au moins partiellement et que les nouvelles méthodes ne sont pas si bonnes que cela. Ça s'ajoute aux nouveaux médicaments pas assez ou mal testés ou encore dont les mauvais résultats sont ignorés. Conclusion : comment avoir confiance ?



    Signaler un abus  
Publié : 08/02/12 - 09h54
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur