Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 23 octobre, 01:39
Accueil > Actualité > Santé > Cancer : Enfin des bonnes nouvelles !

Cancer : Enfin des bonnes nouvelles !

Santé


Un nouveau médicament permet de réduire considérablement les risques de cancer du sein : une des importantes avancées annoncées au Congrès mondial de cancérologie, à Chicago (USA).

Chaque année 1,3 million de femmes sont diagnostiquées d’un cancer du sein dans le monde
Chaque année 1,3 million de femmes sont diagnostiquées d’un cancer du sein dans le monde SIPA

Les plus grands spécialistes en cancérologie sont réunis jusqu’au 8 juin, pour la conférence mondiale de American Society of Clinical Oncology), à Chicago, rendez-vous annuel majeur. Des progrès, parfois majeurs, sont annoncés et donnent des raisons d’espérer aux millions de malades. Rien qu’en France, les cancers causent près de 150.000 morts par an.

Cancer du sein : un anti-œstrogène miracle

Chaque année 1,3 million de femmes sont diagnostiquées d’un cancer du sein dans le monde. S’il est le plus fréquent des cancers féminins dans les pays occidentaux, il est aussi l’un des mieux soignés, avec un taux de survie à cinq ans de 85 % en France. Reste que cette maladie entraîne la mort de près de 50.000 femmes par an. Voici un nouvel espoir : l’Aromasine, un médicament qui empêche la production d’œstrogènes (laboratoire Pfizer), réduit de 65 % le risque de cancer du sein ou de récurrence chez les femmes ménopausées. C’est le résultat encourageant d’une vaste étude menée de 2002 à 2010 sur 4.560 femmes ménopausées aux Etats-Unis, au Canada et en France, par l’équipe du Pr Paul Goss, professeur à Harvard.

Ces femmes saines présentaient au moins un risque de cancer du sein ou de récurrence : elles étaient par exemple âgées de plus de 60 ans ou avaient déjà été soignées d’une tumeur. Chez celles qui ont ingéré de l’Aromasine mais ont tout de même développé un cancer pendant l’essai, les tumeurs étaient de plus petite taille, et les cancers les plus agressifs moins nombreux. En termes de santé publique, l’enjeu de ces résultats est de taille. « Non seulement notre étude montre une réduction impressionnante du risque de cancer du sein mais aussi d’excellents résultats concernant les effets secondaires », se réjouit le Pr Goss.

La radiologie des ganglions contre la récidive

Chez les femmes ayant subi une intervention chirurgicale pour extraire une tumeur précoce du sein, un traitement radiologique des ganglions lymphatiques (situés sous les bras) allonge de plus de 30 % la durée de survie sans réapparition du cancer. Ce résultat provisoire, issu d’une étude menée par le Dr Timothy Whelan de la faculté McMaster au Canada, pourrait généraliser une pratique « anti-récidive », jusqu’ici réservée aux patientes considérées comme à haut risque de récurrence : celles qui présentent plus de trois ganglions axillaires ou une tumeur de plus de 5 cm.

Mélanome : énorme espoir avec la thérapie génique

Une « énorme avancée ». C’est ainsi que le Dr Paul Chapman, du centre du cancer Memorial Sloan-Kettering à New York, qualifie les résultats d’une étude très attendue portant sur un traitement du cancer de la peau. L’objectif de cette thérapie expérimentale : cibler et neutraliser un gène dont la mutation est liée à la moitié des mélanomes avancés. Chez un grand nombre des 675 malades auxquels il a été administré, le traitement par Vemurafenib (laboratoire Roche) a réduit la taille de la tumeur. Le risque de décès a, en outre, chuté de 63 % par rapport aux résultats obtenus avec une chimiothérapie classique. Deux progrès de taille, car jusqu’à présent il n’existait aucun traitement efficace une fois que ce cancer était généralisé. Ainsi, ce traitement « pourrait devenir l’une des deux seules thérapies permettant de prolonger la survie de patients atteints d’un mélanome avancé », selon le chercheur.

Cancer du poumon : allonger la survie

Peut-on améliorer la survie dans le cancer du poumon, le plus mortel chez l’homme, le troisième plus dangereux chez la femme ? Le laboratoire Roche a présenté les résultats d’un essai mené sur des patients atteints d’une forme avancée, dite « cancer du poumon non à petites cellules », qui touche 10 % des malades. Ces 1.275 patients ont reçu en première intention du Tarceva (erlotinib). Selon ces résultats, le traitement – par rapport à une chimiothérapie standard – a presque doublé leur temps de survie sans progression de la maladie et a réduit de 63 % le risque de progression.

Cancer de la prostate : un vaccin futuriste

Il ne s’agit pour l’heure que d’une étude exploratoire, mais elle pourrait augmenter de façon significative la durée de vie des patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique. Les chercheurs du Kimmel Cancer Center de Philadelphie ont injecté à des malades un « vaccin » réalisé à partir de leurs propres cellules immunitaires congelées, prélevées avant la progression de la maladie. Selon les premiers résultats, les patients qui ont reçu ce traitement ont prolongé leur survie de 10 mois de plus que les autres, affichant une survie médiane de 20 mois, contre 9,8 mois.

J. D.
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Santé

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 07:43

    Anonyme-77656
    1999

    ne croyez-vous pas qu'il faudrait vérifier vos dates avant de publier des inepties?

    l'AROMASINE a été délivrée en 1999 en Europe, ce n'est pas un nouveau médicament anti cancéereux mais déjà ancien! ma mère le prenait déjà à cette date.

    http://www.prnewswire.co.uk/cgi/news/release?id=153641



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 08:48

    Anonyme-77656
    Pourquoi ?

    Pourquoi à chaque fois que l'on parle du cancer du sein, nous montre t on une femme entrain de faire une mamographie, le sein bien écrasé dans la machine ? Je trouve ça inutile limite dégradant. Qu'est ce que cela apporte à l'information ? rien



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 10:45

    Anonyme-77656
    Merci

    Merci d'avoir réutilisé cette photo.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 11:17

    Anonyme-77656
    merci anamerrel pour votre réaction

    et on attend un gros plan sur un scrotum masculin lors de votre prochain article sur le cancer de la prostate.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 11:20

    Anonyme-77656
    Lapsus

    " Sont diagnostiquées d'un cancer " me semble être une phrase très douteuse, grammaticalement parlant !sans vouloir jouer les pédants on diagnostique et l'on n'est pas diagnostiqué d'un ..



    Signaler un abus  
  • Par yvanoe71, le 6 juin à 11:38

    yvanoe71
    cancer de la prostate

    Apparemment DSK n'a pas besoin de ce nouveau traitement contre le cancer de la prostate



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 11:52

    Anonyme-77656
    Photo

    Pourquoi cette photo ? quel est l'intérêt de montrer ce type de photo faussement médicale...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 11:54

    Anonyme-77656
    @subtelle

    Mme Grognon qui sais tout et critique à tout va comme c'est la mode en ce moment dans les torchons de commentaires que l'on lit régulièrement, on ne vous dit pas que l'aromasine est une nouvelle molécule dont on vient de découvrir les effets bénéfiques contre le cancer du sein, on vous dit que l'on vient de démontrer son intérêt en PRÉVENTIF (soit primaire pour les personnes à risque, soit secondaire pour éviter les récidives) avec une bonne efficacité ET une bonne tolérance chez des personnes NON malades, ce qui est totalement différent de son emploi chez des personnes encours de traitement...

    Bonne journée à vous maintenant que vous avez compris que des chercheurs n'ont pas redécouvert les bienfait de l'aromasine avec plus de 10 ans de retard !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 6 juin à 14:29

    Anonyme-77656
    aromasine

    Soit c'est vous qui avez écrit l'article et vous êtes amnésique soit vous n'avez pas vu le sous titre de l'article et vous avez besoin de lunettes!

    Je ne critique rien je dis seulement que ce médicament n'est pa nouveau! bonne soirée à vous .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 juin à 21:05

    Anonyme-77656
    danger

    attention aux prétendus traitements préventifs. Ils sont extrémement difficiles à prouver en terme d'efficacité. Pour être prouvés il faut des populations en nombre très élevé et les gains en durée de survie sont souvent très modestes. Ce sont les industriels qui, en premier, sont bénéficiaires.

    FR



    Signaler un abus  
Publié : 06/06/11 - 06h40
Mis à jour : 06/06/11 - 06h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur