Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 19 janvier, 12:33
Accueil > Actualité > Santé > Dépenses de santé : le grand gâchis

Dépenses de santé : le grand gâchis

Santé


Le trou de la Sécurité sociale a triplé en trois ans, atteignant 29,8 milliards d’euros en 2010. Dans aucun autre pays, la Sécu n’atteint un tel gouffre, qui menace le système tout entier.

Didier Migaud, président de la Cour des comptes
Didier Migaud, président de la Cour des comptes SIPA

Des dépenses folles, des coûts incontrôlés, des négligences, des contrôles insuffisants et des abus. Résultat : jamais les pertes de la Sécurité sociale française n’ont été aussi élevées, alors que le déficit mine notre pays comme un cancer, selon les experts. La Cour des comptes lance un cri d’alarme, car le trou de la Sécu devient totalement fou. Dans une conférence de presse, jeudi à Paris, le président de cette cour impartiale, Didier Migaud, a pressé le gouvernement de s’attaquer à cette spirale infernale. Selon lui, « la dette sociale est un poison lent et le système de protection sociale a besoin d’être désintoxiqué. […] Il faut infléchir en priorité la dépense avant d’envisager des prélèvements supplémentaires au regard de notre niveau élevé de prélèvements obligatoires ».

Dans son rapport de 579 pages, la Cour des comptes reconnaît que l’ensemble des prestations sociales a permis d’amortir le choc de la crise sur les plus « fragiles », soit 8,2 millions de personnes qui se situaient au-dessous du seuil de pauvreté. Mais cela est-il encore supportable, tant le déficit s’accroît ? En effet, ce « trou de la Sécu » est « une spécificité française », souligne la Cour. Il s’aggrave depuis dix ans et il a augmenté presque chaque année depuis trente ans. En clair, les présidents Mitterrand, Chirac et Sarkozy ne se sont jamais attaqués à cette spirale infernale qui pourrait, selon la Cour des comptes, faire s’effondrer tout notre système de protection sociale.

Une dette sociale unique en Europe

Cette dette a représenté 30 milliards, uniquement pour les intérêts d’emprunt réglés depuis 1996. Notre dette sociale est ainsi condamnée à grossir sans cesse. L’accumulation des déficits s’élève désormais à… 136 milliards d’euros, soit un peu de 10 % de la dette publique (1.591 milliards d’euros). Cette spirale dans le rouge des comptes sociaux est une anomalie, comme l’écrit la Cour des comptes : « Aucun de nos grands voisins européens n’accepte un tel déséquilibre de sa protection sociale. Le besoin de financement des administrations sociales françaises – y compris l’assurance chômage et les régimes complémentaires – est le plus élevé de la zone euro en 2010. » Cette anomalie traduit, selon les magistrats de la Cour, un « effet de ciseaux » entre des recettes assises en grande partie sur les revenus du travail, sensibles à la conjoncture et donc à la crise, et une progression des dépenses certes entretenue par la crise, mais surtout par des absurdités, des rigidités, des abus et des gaspillages. En clair : on gaspille, on paie ou on rembourse, sans trop se poser de questions…

Huit fois plus de tranquillisants que les Allemands

La première source de gaspillage consiste en des dépenses annuelles beaucoup trop élevées de médicaments : 36 milliards d’euros en 2010 ! Quelques exemples : nous consommons huit fois plus de tranquillisants que les Allemands et six fois plus que les Anglais… qui se portent aussi bien que nous. Comment justifier un tel écart ? La Cour avance une explication : « Le système d’admission au remboursement des médicaments et de fixation du prix apparaît à cet égard insuffisamment rigoureux, peu transparent et pas assez encadré, notamment dans les hôpitaux. »

En outre, deux autres facteurs ont joué : les prescriptions trop systématiques des médecins et le lobby des laboratoires pharmaceutique, toujours puissant au sein de l’administration française, à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Autre incohérence : la politique de diffusion des génériques. Malgré dix années d’efforts, la proportion des génériques (20 % en volume de ventes) est trois fois inférieure chez nous que chez nos voisins anglais et allemands. Pis, leur prescription recule pour certains médicaments. Un exemple : pour les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), utilisés pour le traitement des ulcères d’estomac et du côlon, le taux de prescription de génériques est tombé de 71 % (2006) à 63 % en 2009, soit un recul de huit points en trois ans. La Cour explique ces gaspillages par des campagnes « anti-génériques » lancées par certains laboratoires. La Cour appelle donc le gouvernement à mettre en place « des règles claires et précises pour l’admission au remboursement et la fixation des prix des médicaments ».

Trop de médecins…

Autre mal français : on rembourse trop de médicaments jugés inutiles par les scientifiques, et parfois même nuisibles pour les patients. Chaque année, 2 à 3 milliards d’euros sont ainsi gaspillés en remboursements inutiles ou inappropriés. Les médecins ont leur part de responsabilité dans ce gâchis… mais aussi les patients.

Autre révélation de la Cour des comptes : contrairement aux idées reçues, il n’y a jamais eu autant de médecins dans l’Hexagone et, après un petit creux, leur nombre augmentera encore à partir de 2019. Une surmédicalisation pèserait à terme sur les comptes de l’assurance maladie… Trop de médecins en chiffres absolus, mais mal répartis, entre médecins généralistes et spécialistes, ou entre villes, quartiers difficiles et campagnes. Leur inégale répartition coûte cher et demande « des mesures gouvernementales fortes, plus efficaces » que celles mises en œuvre jusqu’ici. Ainsi, la majoration de 20 % de la rémunération des médecins généralistes exerçant en zone « déficitaire en médecins » a bénéficié depuis 2005 à 700 d’entre eux pour un coût de 20 millions d’euros par an. Sur ces 700, on ne compte que 50 nouveaux praticiens installés.

Doublement du nombre de sages-femmes

Autre bizarrerie : le nombre des sages-femmes a doublé depuis vingt ans (19.200 en 2010). Elles travaillent à l’hôpital (à 75 %) et en profession libérale (18 %). Ces spécialistes doublonnent avec la profession de gynécologue-obstétricien. Pourtant ces derniers représentent le gros des coûts de santé, avec 72 milliards d’euros de dépenses d’assurance maladie chaque année.

Autre gâchis : la gestion des hôpitaux. Très chère, peu rigoureuse, trop lourde. Certes le gouvernement s’est attaqué à ce problème, mais les restructurations hospitalières sont encore timides. Celles-ci sont indispensables au vu de la convergence tarifaire entre hôpitaux publics et privés. En 2018, cette convergence suppose une perte de recettes annuelles de 7 milliards d’euros pour les hôpitaux publics. Les CHU (centre hospitaliers universitaires) sont plus particulièrement visés par cette réforme tarifaire. Une enquête de la Cour sur cinq CHU montre que les efforts de maîtrise de la masse salariale (60 à 65 % des charges) restent insuffisants.

Trop d’exonérations injustifiées

La Sécurité sociale s’accompagne aussi d’un grand nombre d’exonérations, centrées sur des types d’actes ou sur des catégories de personnes. Ainsi, les affections de longue durée (ALD, elles sont remboursées à 100 % sur six mois reconductibles) ont coûté 8 milliards d’euros. Concernant près de 10 millions de personnes, ils ne font l’objet d’aucun suivi financier en continu. Comment peut-on verser de telles sommes sans en vérifier l’utilisation ni traquer d’éventuels abus ? Certains médicaments dits « irremplaçables et particulièrement coûteux » sont intégralement remboursés, en application de décisions ministérielles, sans que leur coût le justifie toujours. Exemple : en 2010, sur les 497 médicaments de cette catégorie, le prix moyen était de 404 € avec un maximum de… 11.930 € ; selon la Cour, des coûts excessivement élevés et non contrôlés. Résultat : les dépenses en médicaments pour les ALD ont augmenté de 10 % en 2009… trois fois plus que l’inflation.

Les graves abus de la couverture maladie complémentaire

La couverture maladie complémentaire est un beau fromage (24 milliards d’euros de prestations en 2003) que se partagent les mutuelles, les institutions de prévoyance et les sociétés d’assurances. En 2010, elle a représenté près de 14 % de la dépense totale de soins, contre 12,5 % en 1995. Des aides publiques (sous forme de niches fiscales et sociales), de l’ordre de 4,3 milliards d’euros en 2010, ont bénéficié à ces souscripteurs de contrats collectifs. Or, souligne la Cour, « les personnes aux revenus modestes ne sont pas les premiers bénéficiaires de ces contrats collectifs, plus fréquents dans les grandes entreprises, aux salaires plus élevés. Ces niches sont ainsi à l’origine d’effets d’aubaine pour les salariés des catégories moyennes et supérieures ».

Les hommes politiques français, de tout bord et de tout temps, ont coutume de dire qu’ils possèdent le « meilleur système de santé du monde », sans trop savoir ce qui se passe ailleurs. Le rapport de la Cour des comptes nous rappelle à la réalité. Nous ne sommes pas forcément les meilleurs, mais nous sommes les plus dépensiers. Le niveau de déficit, comme pour les comptes de l’Etat, a atteint un seuil inacceptable. La dette sociale et ses intérêts sont devenus démentiels. La gravité de la situation exige de vraies réformes, une gestion financière rigoureuse, de réels contrôles et une consommation pondérée de médicaments. Bref, pour sauver la Sécu, il faudra du courage, de la responsabilité et du bon sens. Sans cela, le président de la Cour des comptes, Didier Migaud (PS), le dit sans détour, les déficits mettront en péril l’existence même de notre protection sociale : « Il faut mettre fin à un déficit injustifiable. »

La carte Vitale doit permettre l’économie de 6.000 emplois

Dans leur rapport, les magistrats de la rue Cambon s’étonnent. La France a été le premier pays à mettre en place la carte Vitale. Or, aujourd’hui, nous sommes dépassés par plusieurs de nos voisins qui ont dématérialisé totalement les feuilles de soins prescrits à l’hôpital ou chez un médecin. La Cour considère que la dématérialisation totale des 500 millions de feuilles de soins annuelles (encore fréquentes chez les médecins) aboutirait à une économie de 6.000 emplois pour les caisses d’assurance maladie. La dématérialisation des prescriptions pharmaceutiques n’a, elle, jamais été engagée. Au total, le coût de gestion administratif du régime général représente 10 milliards d’euros par an. Pour la Cour, une réduction de 10 % de ces frais de gestion, soit une économie de 1 milliard d’euros, doit être atteinte à moyen terme, notamment grâce à l’informatisation totale des feuilles de soins.

Yvan Stefanovitch
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article20 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 07:24

    Anonyme-77656
    N'importe quoi !

    votre article manque singulièrement d'analyse, c'en est impressionnant ! la professions de sage-femme doublonne avec celle de gynécologue-obstétricien : ne savez vous donc pas que cette dernière spécialité n'est plus enseignée , que le nombre d'obstrétricien(ne)s décroît sans cesse ?

    Du grand n'importe quoi en résumé.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 07:35

    Anonyme-77656
    de toutes les façons,

    ce sont encore une fois de plus les travailleurs qui vont payer la note !!!

    augmentations des cotisations, remboursement moindre des médicaments, double sanction !!!

    quand allons arrêter de soigner gratuitement tout le monde aux frais des cotisants ?

    c'est ça la reflexion a avoir avant 2012 !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 07:38

    Anonyme-77656
    Silence radio sur Aide médicale de l'État (AME)

    * L'aide médicale de l'État (AME) est un dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d'un accès aux soins.


    Vous pouvez bénéficier de l'AME si vous êtes dans une des situations suivantes :


    -personne étrangère en situation irrégulière au regard de la réglementation relative au séjour en France (absence de titre de séjour ou de récépissé de demande),

    -personne ayant droit du bénéficiaire de l'AME ( enfant, personne à charge),

    -personne étrangère placée en rétention administrative,

    -personne (française ou étrangère) gardée à vue.


    * Au chapître : Trop de médecins…


    Il y a des quotas étudiants français, alors la France embauche des medecins étrangers dans les milieux hospitaliers.On comprend mieux la gabgie !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 07:52

    Anonyme-77656
    Et pourtant

    Et pourtant les médicaments sont de moins en moins remboursés par la SS. Les mutuelles remboursent mais en profitent pour augmenter encore plus leurs cotisations. Cherchez l'erreur. Les abus de la CMU sont plus nombreux qu'on veut bien le dire et certains sont complices. D'autres (médecins, pharmaciens,..) sont en mailles avec des prothésistes et facturent plusieurs fois la même prestation, etc...Quant aux hôpitaux, j'ai des doutes sur leur intégrité. Le système de soins en France doit être préservé, çà passe forcément par une chasse aux fraudeurs, patients et praticiens. Il y a du pain sur la planche (SS et aussi Allocations Familiales).



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 07:57

    Anonyme-77656
    ET ALORS !

    Combien coute la guerre. Vive la santé publique !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 08:21

    Anonyme-77656
    le trou...de la Sécu....

    dématérialisation des prescriptions....hé hé, mais vous voyez le topo....avec tous ces planqués qui vont monter au créneau....la blague de celui qui arrive en retard qui croise celui qui part avant l'heure...ce n'est pas tellement faux....horaires dynamiques...ça veut tout dire...ouverture à tout et n'importe quoi !!!je connais même une personne qui travaillait à la sécu qui a été en dépression durant presque 4 ans...puis a arrèté de bosser avant l'âge de la retraite..je suis sûr qu'il a +de retraite que moi, avec mon rabbe de trimestres....pour qui, pour quoi ??? les médicaments sont trop chers....certes, mais il faudrait peut être creuser du côté des pharmaciens...et pourquoi de +en+ de médocs ne sont même plus étiquetés au niveau prix ??? comparaison impossible...je vais m'arrèter sur un sujet que je ne maitrise pas trop, mais la question est posée...."les fameux 10F du litre d'alcool fort "+de 25°" de l'époque, et qui était la taxe Sécu....cet argent est il arrivé dans les caisses de la Sécu ???? j'aimerais bien savoir !!!! quant à la carte Vital....photo et toutes les infos sur la puce...je n'ai rien à cacher, et ceux qui sont contre, ils paient et se font rembourser 6 mois après....pourquoi dans notre Pays, faut il tjrs être contre tout....les assos et les râleurs, pour une fois SILENCE RADIO...merci



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 08:30

    Anonyme-77656
    honte à tous l

    il faudrait revoir tout le système de la sécu et en particulier les ALd(affection longue durée)la sécu oblige les gens à consommer même s'ils n'en ont pas besoin et s'ils ne prennent pas leur medicamants;il faut qu'ils soient de bons malades,les gens ont peur de perdre leur ALD,donc achetent les medicamants même s'ils ne le prennent pas.les armoires de certains croulent sous les produits perimés;et ils vous disent "ah ben c'est la sécu qui paye"....



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 08:40

    Anonyme-77656
    securite sociale

    tiens je croyais que la gestion des affaires par la droite etait plus efficace que la gauche.

    les reformes de madameBACHELOT le resultat ou est il?....

    mot cle : GASPILLAGE



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 09:56

    Anonyme-77656
    Fîtes des contrôles

    nous avons connu des personnes qui allaient voir leur médecin traitant qui prescrivait des médicaments pour envoyer dans leurs pays d'origine (leurs parents), Afrique, Ile Maurice... Résultat,un des point du trou de la sécu, et les Français sont de moins en moins bien remboursés et ensuite ce sera les mutuelles. Les Français en ont ras le bol de voir sur le bulletin de paie les cotisations de la sécu qui partent je ne sais où. Faîtes des contrôles. Il y a trop d'abus.Idem pour les cartes vitales, nous avons été victimes de ce trafic.Alors Messeiurs réagissez, nous perdons notre sécu.



    Signaler un abus  
  • Par purxlx1000, le 9 sep à 12:49

    purxlx1000
    Ste sécurité sociale

     Idem  que  la  R-A-T-P,   que   la   SNCF.......... CES  établissements  qui à  la base   étaient,   SAINS   et   propres  sont  devenus   des établissements   gangrénés,  par  des  petits  chefs  à   TOUS   les  niveaux;  ce  sont "EUX"  les premiers   pourrisseurs   ensuite  vient   TOUS  LES  PROFITEURS,  ces  légions  d'immigrés   pris  en  charge   TOTALEMENT,  dés  qu'ils  posent  le premier  pas  sur  le  sol   FRançais.LES  droits sociaux ça se  méritent !



    Signaler un abus  
  • Par ROMEO1936, le 9 sep à 13:20

    ROMEO1936
    CONSTERNANT

    A lire les posts , je propose qu'on arrète de rembourser les vieux.Ce sont eux qui coutent le plus cher à la sécu.Je ne sais pas si les électeurs du FN seraient d'accords , eux qui sont prèts à laisser crever tous ceux qui ne sont pas blancs.



    Signaler un abus  
  • Par bascou, le 9 sep à 13:43

    bascou
    Oser dire !

    Avant de s'expeimer il faut dire qu'on n'est pas raciste, qu'on est pas au FN... etc mais on sait bien que le trou de la sécu vient que des millions de personnes sont soignés gratuitement (avec interventions lourdes et longues) qui n'ont jamais cotisées et ne cotiseront jamais. Il faut donc stopper toutes ces inégalités ou alors dire haut et fort que ceux qui cotisent paieront plus cher leurs cotisations ou seront moins remboursées pour que tous ceux dont je parle puissent venir chez nous se faire soigner gratuitement. Naturellement ne sont pas en cause les associations qui travaillent pour sauver des enfants atteints de malformation cardiaques par exemple... parce qu'à eux la sécu fait payer plein pot les opérations.



    Signaler un abus  
  • Par Lucy091, le 9 sep à 14:12

    Lucy091
    La CMU responsable !

    Les gens qui ont la CMU ne débourse pas un seul centime ,donc ils n'ont aucune raison de se priver de médecins ,de médicaments ,qu'ils jettent d'ailleurs ,ils en ont tous des tirors pleins ,c'est une grosse erreur du gouvernement de ne pas exiger au moins 2/3 euros à chaque prescription ,ces mêmes gens achètent souvent des cigarettes à 6 £ le paquet ,ils achètent des portables à des prix fous ,il faut responsabiliser tout le monde ,sauf bien sûr les maladies très graves ! Mais il n'y a pas d'autres solutions ,responsabiliser les utilisateurs qui se rendent à la pharmacie ,comme s'ils allaient à la boulangerie ! Pendant ce temps on nous augmente la CSG ,à nous les très pauvres qui n'avons pas les moyens d'avoir une mutuelle ,ni de nous soigner !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 15:03

    Anonyme-77656
    fin de la sécu

    La sécu ne sert qu'aux médecins et à la CMU,et quelqu'autres pros de la santé pourquoi ne pas laisser libre choix . Je ne vois pas pourquoi je dois payer une caisse dont je ne profite pratiquement plus . Même en ALD , certains traitements (confort) et certains transports ne sont plus remboursés . je ne vois pas pourquoi on devrait taxer plus les mutuelles qui sont bien gérées , alors que la sécu , c'est la cata , qu'on la mette entre les mains d' organismes privés ,

    la fin de la sécu serait un soulagement pour moi.

    Je suis pour udes caisses privées , même en payant plus , au moins on connait les garanties , alors que maintenant c'est au jour le jour que la ceinture se sert et avec peu d'information .



    Signaler un abus  
  • Par naelle, le 10 sep à 08:40

    naelle
    Eternel déficit

    A la fin de l'année, j'arrête de m'offrir une complémentaire santé car trop cher.


    Je n'ai pas le droit à la cmu car mon concubin travaille mais à 3 avec un salaire !


    La dernière usine produisant du paracétamol en France a été fermée en 2008, tout a été délocalisé en CHINE. Et la sécu est toujours en déficit. Normal vu le nombre de personnes qui cherchent en vain du travail.


    Quant à ALD, mon compagnon est diabétique insulino-dépendant et ce gouvernement a déjà essayé de ne rembourser qu'une seule bandelette par jour alors qu'il en faut une pour chaque repas et à chaque hypoglycémie.Et pour chaque prise de sang afin de mesurer son hémoglobine glyquée, la sécu ne le rembourse pas à 100 %.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 sep à 15:18

    Anonyme-77656
    TROP C'EST TROP

    Et oui trop de gens se font soigner avec la carte du beau frère, ou autre, d'autres se font prescrire des arrêts maladie parce qu'ils ont des travaux a faire chez eux, ou pour faire leur grand nettoyage de pâques,parce qu'on a la CMU et qu'on ne paye rien on jette son dentier parcequ'il fait un peu mal, alors qu'il n'y a qu'un petit réajustement à faire en revoyant son dentiste, pour un oui, pour un non on fait faire des bilans, des radios, enfin tout et n'importe quoi. Je dis ce que j'ai constaté personnellement autour de moi. Des gens qui restent hospitalisés parce qu'ils n'ont pas de famille qui puissent veiller sur eux, de l'hopital hop en maison de repos, et vous vous attendez désespérément une place pour vous même ou un membre de votre famille. Que ces gens qui ne payent rien s'assument un peu quand même, et laissent la place à ceux qui ont cotisé toute leur vie, paye des mutuelles à des coûts exhorbitants, le gaspillage des médicaments doit cesser, le médecin doit s'assurer que son patient a suffisamment de remèdes et ne pas les prescrire à tour de bras. Les laboratoires sont suffisamment riche. Quant aux médecins il n'en manque pas, qu'ils se déplacent la nuit et les week-end, qu'ils arrêtent d'engorger les urgences ou médecins de nuit. C'est une honte, la mienne est toujours en vacances. Où sont nos vrais médecins de famille ? qui venaient à toutes heures du jours où de la nuit ? maintenant vous avez 40° de fièvre et on vous dit "vous ne pouvez pas passer au cabinet ?" voilà pourquoi on fait appel à des médecins étrangers, et on ne sait même pas si leurs diplômes sont valables ............



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 sep à 22:38

    Anonyme-77656
    Bientot plus de sécu

    Bientôt plus de sécurité sociale, faudra vous y faire. Ce n'est pas une plaisanterie.



    Signaler un abus  
  • Par teddy, le 11 sep à 23:22

    teddy
    A ROMEO 1936

    QUEL RAISONNEMENT  VOTRE COMMENTAIRE EST  INDECENT



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 sep à 23:24

    Anonyme-77656
    Les mutuelles remboursent

    Les mutuelles remboursent plus que la sécu qui pourtant nous pontionne lourdement ,alors laissons tomber la Secu ,refusons de payer la CSG et donnons une partie de ces économies aux mutuelles ,elles gereront mieux et on sera mieux remboursés!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 sep à 15:48

    Anonyme-77656
    francoeur

    bravo comme ça on privatise la sécu c est ce qu attendent les assureurs depuis que NS est au pouvoir!!!



    Signaler un abus  
Publié : 09/09/11 - 06h59
Mis à jour : 09/09/11 - 07h00
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur