Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 05 décembre, 22:49
Accueil > Actualité > Santé > Failles dans le dépistage du sida : 50.000 Français ignorent qu’ils sont contaminés

Failles dans le dépistage du sida : 50.000 Français ignorent qu’ils sont contaminés

Santé


La contamination par le sida ne faiblit guère en France, où les efforts du dépistage restent insuffisants et les tests réalisés encore trop tardivement.

la Journée mondiale de lutte contre le sida aura lieu le 1er décembre
la Journée mondiale de lutte contre le sida aura lieu le 1er décembre SIPA

Trente ans après la découverte du VIH, la lutte pour améliorer le retard au dépistage constitue un enjeu majeur, a martelé mardi le Dr Jean-Yves Grall, le directeur général de la santé. L’Institut national de veille sanitaire (InVS) et de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) ont présenté mardi les dernières données épidémiologiques sur le sida en France. Le constat est amer : le dépistage stagne et le nombre de nouvelles contaminations ne baisse pas, à environ 7.000 cas par an. « Pour une pathologie aussi grave, cela reste énorme », a souligné Caroline Semaille, de l’InVS. D’autant que 50.000 Français ignorent qu’ils sont contaminés par le VIH. A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre, outre la nécessité de se protéger lors des rapports sexuels, les autorités de santé martèlent un objectif : réduire de 80 % à 90 % les nouvelles infections d’ici à cinq ans en triplant le nombre de tests de dépistage. Le point sur l’épidémie.

Stagnation des dépistages et des séropositivités découvertes

Depuis 2008, le nombre de cas de séropositivité découverts reste stable, alors qu’il avait diminué entre 2004 et 2007. En 2010, sur 5 millions de tests de sérologie réalisés, environ 6.300 personnes ont ainsi pris connaissance de leur séropositivité. Près de huit dépistages sur dix sont réalisés en laboratoires de ville et seuls 8 % ont lieu lors d’une consultation de dépistage anonyme et gratuit. L’Ile-de-France concentre 44 % des nouveaux cas d’infections, tandis que la Guadeloupe et la Guyane en représentent 9 %. Pour l’InVS, ces données constituent avant tout un « état des lieux » qui permettra de mesurer l’impact des stratégies mises en place par le plan initié en 2010 pour améliorer le dépistage.

Augmentation chez les homosexuels masculins et les plus de 50 ans.

C’est une mauvaise nouvelle : la seule catégorie où le nombre de découvertes de contaminations augmente de façon marquée est celle des hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes. L’an dernier, 2.500 homosexuels ont appris leur séropositivité, « le plus souvent diagnostiqués à la suite d’une prise de risque », indique l’InVS. Agés de 37 ans en moyenne, ils représentent 40 % de l’ensemble des découvertes. Fait préoccupant : la part des homosexuels de moins de 25 ans découvrant leur statut positif est en hausse régulière depuis 2003. Chez les hétérosexuels, le nombre de découvertes diminue faiblement depuis deux ans pour atteindre 3.600 cas l’an dernier. Les personnes nées à l’étranger représentent 2.500 de ces cas, en majorité des femmes, d’origine subsaharienne. « Il est nécessaire de rester très prudent, car la transmission des autres infections sexuellement transmissibles persiste », tempère l’InVS. Autre fait notable, la classe d’âge des plus de 50 ans augmente chaque année depuis 2003, totalisant 18 % des découvertes en 2010.

Trop de dépistages à un stade tardif

Parmi les découvertes de séropositivité en 2010, 15 % sont intervenues à un stade sida. Un chiffre stable depuis 2007, mais peu satisfaisant. Aujourd’hui, seulement 36 % des diagnostics sont réalisés à un stade précoce. « Près de 70 % des personnes découvrent leur séropositivité alors qu’un traitement aurait déjà pu leur être proposé », déplore l’Inpes. Plus grave, environ 50.000 Français sont contaminés sans le savoir. Les plus touchés par ce retard de dépistage sont les plus de 40 ans ayant des rapports hétérosexuels. Or, selon les autorités de santé, « dépister précocement représente à la fois un bénéfice pour la personne, mais aussi pour la collectivité, en réduisant le nombre de transmissions du VIH dans la population ». Non seulement car la connaissance de son statut séropositif entraîne une diminution des pratiques à risques, mais aussi parce que la mise sous traitement antirétroviral permet de réduire la quantité de virus dans l’organisme.

Banaliser le dépistage et réduire le retard de diagnostic

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’Inpes et le ministère de la Santé réactivent une vaste campagne médiatique (*). Son slogan : « Le dépistage fait partie de votre vie sexuelle. Faites le test du VIH et des autres IST. » Objectif : banaliser ce geste anonyme et gratuit pour « doubler puis tripler » le nombre de dépistages. Les moins de 25 ans, « pour lesquels la perception du risque est peut-être abstraite », sont particulièrement visés. Parmi les autres axes, les autorités sanitaires veulent renforcer le rôle des médecins de ville : s’ils diagnostiquent moins de seniors, « ils dépistent plus d’homosexuels masculins et de personnes à un stade précoce que leurs confrères hospitaliers », note l’InVS. Par ailleurs, la Direction générale de la santé a agréé 32 structures associatives pour réaliser près de 64.500 « tests rapides à orientation diagnostique » (TROD) l’an prochain. Visant les publics les plus concernés, mais qui échappent aujourd’hui au dépistage, ils livrent le résultat en 30 minutes.

(*) Informations sur www.sida-info-service.org ou 0.800.840.800

Vers une fin de la pandémie ?

Pour la première fois, l’hypothèse de voir à long terme la pandémie s’achever n’est plus jugée fantaisiste : « La science, l’appui politique et la riposte communautaire commencent à produire des résultats tangibles et certains », a affirmé Michel Sidibé, directeur exécutif d’Onusida, en présentant le dernier rapport de l’organisation. En effet, jamais autant de personnes n’ont vécu avec le virus du sida dans le monde : en 2010, ils étaient 34 millions, dont 68 % pour le seul continent africain. Près de la moitié des séropositifs ont accès à un traitement, ce qui a permis de sauver 700.000 vies en 2010. Autre avancée : les nouvelles infections (2,7 millions, dont 390.000 enfants) régressent, atteignant leur niveau le plus bas depuis 1997.

Par J. D.
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Santé

Réactions à cet article15 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 09:38

    Anonyme-77656
    savoir ne pas avoir de

    savoir ne pas avoir de rapports sexuels est un mode de vie acceptable, les jeunes ne pensent qu a ça...



    Signaler un abus  
  • Par soizic78, le 30 nov à 10:10

    soizic78
    V I H

    Comment peut-on affirmer que 50 000 personnes ne savent pas qu'elles sont porteuses du virus ? Comment le savez-vous et pas elles ???



    Signaler un abus  
  • Par toc, le 30 nov à 10:26

    toc
    mouais, bofje ne crois plus

    mouais, bof
    je ne crois plus au SIDA
    je crois à une maladie inventée de toute pièce pour faire du business
    je crois que les tests sont hautement peu fiables (ça se dit, ca ? Tongue )
    je crois que passer un test, c'est tirer à la courte paille, et que si diagnostic positif, ce sera le traitement médicamenteux lui-même qui affaiblira, puis tuera la personne
    je crois que c'est une belle machine à fric
    et tellement honteuse
    d'ailleurs, le virus n'a JAMAIS été isolé
    mais c'est tout de même une belle machinerie savamment mise en place dans l'opinion public pour faire des malades, des morts et du fric
    tout ça, inpunément ("on veut votre bien")


    une questino tout de même : "50.000 Français ignorent qu’ils sont contaminés par le VIH" : si eux-mêmes ignorent qu'ils seraient "contaminés", d'où vient ce chiffre ???? qui l'a mesuré et comment ?
    Je crois à de belles foutaises destinées à faire un peu peur, à vendre des tests.


    Quelle belle époque sur la Terre ...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 11:18

    Anonyme-77656
    Stop

    Le virus a été isolé en 1983, il faut arrêter un peu avec la théorie du complot.

    Le virus du Sida est une réalité, les tests sont fiables et les traitements ont fait leurs preuves de leur efficacité (Compare le taux de survie de malade non traités à ceux traités justement.)


    Le chiffre de 50.000 est une donnée probabiliste régie par des lois mathématiques.


    Tenir ce genre de propos Toc, est une insulte aux malades et à toute les associations de malade et aux scientifiques qui travaillent s’arrache pied depuis 30 ans pour stopper cette pandémie.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 11:28

    Anonyme-77656
    Verité ???

    Que l on mette en route la théorie somatidienne en route pour tout le monde..... Et il n y aurait plus de maladie ..... Ah mais j oubliais, c est comme pour le cannabis, le lobbying pharmaceutique ainsi que tout le corps médical en prendraient pour leur rang..... Est ce de la démocratie ????



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 11:34

    Anonyme-77656
    @Toc Je crois que le système

    @Toc Je crois que le système nous entube sur pas mal de point mais là il ne faut pas abuser! Je fais des études de santé et j'ai étudier le VIH dans tout les sens. Évidement qu'il existe et si vous êtes si sur du fait qu'il n'existe pas ayez donc des rapport non protégés réguliers avec un séropositif... Certaine personne se rendent compte de leur contamination seulement après avoir les premiers symptômes d'immunodéficience. C'est pour ça que l'on peut dire avec des méthodes statistiques (sachant le nombre de contamination moyenne et le nombre de nouveau dépistages) que certaines personnes sont contaminées sans le savoir. La solution est dans ce problème, si on parvient à connaitre et traiter par trithérapie toutes les personnes infectées, alors le nombre de nouvelles contaminations chutera car traité le virus se transmet très peu...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 11:46

    Anonyme-77656
    message à toc

    Vous n'y croyez plus ? Vous croyez que c'est un mensonge ? vous n'avez vraisemblablement jamais vu de sidéens dans votre vie. Vous ne savez pas ce que c'est le sida alors comment pouvez-vous dire que ça n'existe pas. Allez donc dire à mon colocataire sidéen depuis 20 ans, qui ne prend plus de traitement depuis des années, que la perte de sa jambe est liée à une maladie qui n'existe pas. Allez donc dire à ceux qui sont infectés de ne pas se traiter. Rien que le fait que de plus en plus de gens vivent avec le sida sur le continent africain depuis qu'ils ont accès au traitement (récemment) devrait vous faire comprendre qu'il ne s'agit pas d'une blague. Vous pensez que c'est une machine à fric ? savez-vous combien coûte un traitement anti-rétroviral par mois ? 1000€ par personne. Ne pensez-vous pas qu'au lieu de faire des réformes sur les arrêts maladies pour renflouer la sécu, le gouvernement n'aurait pas mieux fait d'arrêter les frais avec cette "blague" ? Vous êtes complètement à côté de la plaque et vous ne savez même pas de quoi vous parlez.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 12:12

    Anonyme-77656
    pas de réponse à toc

    il s'agit vraisemblablement d'un troll qui veut faire réagir en crachant sur les souffrances morales et physiques des personnes séropositives. Ne lui faites pas le plaisir de répondre.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 12:18

    Anonyme-77656
    VIH probablement pas la cause du SIDA

    En afrique si vous faite un test il suffit que 2 bandes détecte des protéines retrovirus et hop vous avez le syndrome. En France, c'est 3 et en Australie c'est 4.

    En grande bretagne les tests sont considéré comme peu fiable.

    Enfin, rappelons que les tests ne cherche pas le virus dans le sang, on ne l'a jamais trouvé dans le sang de malade, uniquement dans des expériences de laboratoire ou dans les éprouvettes sont créer les conditions d'apparition de rétro virus


    http://info-resistance.org/tv-utile/10-mensonges-autour-du-sida/



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 12:26

    Anonyme-77656
    Message à orbitale. Le

    Message à orbitale.

    Le Syndrome du SIDA existe, rappelons que c'est un syndrome qui vient d'une immuno déficiences et que les drogues, la transfusion sanguine, la malnutrition, le stress, les radicaux libres sont immunodépresseurs. De fait, c'est la relation entre VIH et SIDA qui est remise en cause par de nombreux scientifiques.


    Des gens sont bien atteint du syndrome, mais pour autant il n'ont pas forcément le VIH. Le VIH n'a d'ailleurs jamais été isolé dans le sang de personne considéré comme atteinte du SIDA. Le VIH isolé pour la première fois en 1983 par Montagnier le dut dans une éprouvette, pas dans le sang de malade.


    Il y a un complot mondial contre la santé et pour faire tourner l'industris pharmaceutique qui est la plus puissante au monde.


    http://info-resistance.org/tv-utile/complot-mondiale-contre-la-sante-claire-severac/



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 17:53

    Anonyme-77656
    @kuota Alors comment

    @kuota Alors comment expliquer vous que le nombre de personne en SIDA ai reculé devant les trithérapies? Des nos jours rare sont les séropositifs sous trithérapie qui passent en SIDA. Ça arrive mais c'est rare... Et certaines patient ayant atteint le stade SIDA peuvent retrouver un niveau immunitaire correct en étant placés sous trithérapie. Comment l'expliquez vous?



    Signaler un abus  
  • Par toc, le 30 nov à 18:30

    toc
    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 20:08

    Anonyme-77656
    Cédric 7 Face à l'immuno

    Cédric 7

    Face à l'immuno dépression l'organisme est attaqué par des virus divers, des bactérie qui ne résiste pas à la Trithérapie. Mais la Trithérapie détruit aussi des cellules saines.


    Avoir le SIDA, je crois que ce n'est pas forcément avoir un virus VIH... c'est un syndrome et un syndrome peu se soigner de divers façon. Le Professeur Montagnier à jetter un pavé dans la marre en disant qu'en afrique on ferait mieux de mettre en place un programme alimentaire, des mesure d'hygiène plutot que des médicament pour voir reculer les immuno dépressions.


    Le sydrome SIDA existe, mais il est plus que probable que l'hypothèse de départ n'était pas la bonne. Mais trop tard, le VIH devenu l'homme à abattre génère des milliard de profit pour l'industrie pharmaceuthique, les médias, les politiques, les peoples se sont emparé du sujet... Revenir en arrière... reconnaitre l'erreur de diagnostique... aie aie personne n'ose le faire

    http://info-resistance.org



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 22:13

    Anonyme-77656
    la trithérapie agit sur la

    la trithérapie agit sur la rétrotranscriptase inverse, l'intégrase ou la protéase du VIH. "La thérapie tue les bactéries" c'est comme de dire "les antibiotiques sont utiles pour une infection virale"... Par définition en tout cas le SIDA c'est l'immunodéficience induite par le VIH. Maintenant je suis loin de dire que c'est la seule cause d'immunodéficiences. On en trouve d'autre, génétiques ou acquise. Mais le VIH est certainement le virus qui cause la plus grave immunodéficience acquise... Vous devriez rencontrer des malades pour comprendre que les théories que l'on peut trouver sur internet à propos du VIH sont des fabulations. Et sinon comment expliquez vous que quelqu'un chez qui l'on détecte le VIH fait un SIDA dans les 5 à 10ans qui suivent son infection?



    Signaler un abus  
  • Par melina07, le 19 fév à 20:35

    melina07
    le pr montanier le dit an

    le pr montanier le dit an faite le sida se soigne lazt ont cest tres bien que sa a tuer des gens en parfaitement en bonne sante le stress manque digienne et plussieur cas de guerisont un ecossais un irlandais plussieurs cas en afrique les grand groupe pharmasotique ont guerit du sida ont nous a menti et je parle en connaice de cause



    Signaler un abus  
Publié : 30/11/11 - 07h48
Mis à jour : 30/11/11 - 07h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur