Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 19 mai, 10:16
Accueil > Actualité > Santé > Affaire du Dr Bonnemaison : L'Ordre des médecins confirme la plainte

Affaire du Dr Bonnemaison : L'Ordre des médecins confirme la plainte

L'urgentiste de Bayonne accusé d'euthanasie


Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) a confirmé la plainte de son président contre le Dr Nicolas Bonnemaison mercredi. Le médecin est soupçonné d'avoir euthanasié sept patients.

Mardi, Nicolas Bonnemaison avait été laissé libre sous contrôle judiciaire par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Pau
Mardi, Nicolas Bonnemaison avait été laissé libre sous contrôle judiciaire par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Pau MaxPPP/Le Deodic David

Désormais, c'est officiel. La plainte contre l'urgentiste de Bayonne a été confirmée par le Conseil national de l'ordre des Médecins (CNOM), réuni mercredi devant la juridiction disciplinaire. Une décision qui vient ainsi soutenir le dépôt de plainte de son président. 

Le Dr Nicolas Bonnemaison est accusé d'avoir aidé sept patients à mettre fin à leurs jours. La décision de le soutenir a été votée à bulletin secret au terme d'un long débat.

Une décision en contraste

Le 8 septembre, déjà, le président de l'Ordre national des médecins, le Dr Michel Legmann, avait annoncé qu'il allait porter plainte contre celui qui a relancé le débat sur l'euthanasie en France depuis sa mise en examen le 12 août dernier. Soupçonné d'euthanasie active sur au moins quatre patients entre avril et août 2011, le Dr Bonnemaison divise le milieu hospitalier. Fort d’un soutien populaire massif, une pétition en sa faveur a récolté plus de 40.000 signatures.

Cependant, pour l'Ordre dans cette affaire, les dispositions de la loi Leonetti sur la fin de vie et le Code de déontologie médicale « n'ont pas été respectés ». Cette décision contraste avec la position du conseil de l'Ordre départemental des médecins, qui a décidé de ne pas porter plainte contre le practicien. L'urgentiste, responsable du court séjour au pôle réanimation-urgences à l'hôpital de Bayonne, est soupçonné d'avoir pratiqué des injections de « substances ayant entraîné le décès immédiat » à au moins quatre patients au cours des cinq derniers mois. Mardi, l'urgentiste avait été laissé libre sous contrôle judiciaire. 

Actu France-Soir

Réactions à cet article15 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 10:58

    Anonyme-77656
    bravo l'ordre des médecins

    Les gens doivent comprendre que derrière l'affaire Bonnemaison, se profile l'idée de ne plus soigner les personnes âgées ou les maladies chères. Avancer camouflé derrière des bonnes intentions pour endormir l'opinion devient une constante du système de destruction des acquis sociaux, de la liberté, de l'entraide.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 11:00

    Anonyme-77656
    quelle logique

    Beaucoup de politiques sont contre le concept d'euthanasie, mais par contre n'agissent en rien dans les conflits d'interets du monde pharmaceutique qui s'est soldé par Servier et les milliers de morts causés par le médiator....


    Ou est la logique de la chose??? la Bioéthique est bien lointaine quand on parle de "gros sous".


    C'est clair souvent dans cet univers politique la main droite ne voit pas ce que fait la main gauche, mais tout de même il y a des limites dans l'absurde.


    La majorité des francais sont "pour" l'euthanasie dans les cas de fins de vie difficile, pourquoi attendre cla fait un beau sujet de "référendum" oui ou non pour l'euthanasie "active" dans le cadre d'une fin de vie douloureuse avec des souffrances que même la morphine de soulage pas.


    Nos politiques sont loin d'avoir la science infuse, et je suppose que nombreux sont ceux qui ont eux aussi contournés la loi pour des proches atteints.


    Donnons le choix aux familles, ce sont des affaires "privées" et "intimes", voir des politiques s'étalés sur le sujets dans les médias à quelquechose d'indécent d'inpudique touchant au révoltant.



    Signaler un abus  
  • Par gbsevigne, le 15 sep à 11:03

    gbsevigne
    c'est un acte criminel.......

    Les réalités doivent être vues en face : Le Dr Bonnemaison a commis un acte criminel avec intention de donner la mort. Cela est fondamentalement différent d'une aide à vivre ses derniers moments, apaisé, tranquilisé, dignement. C'est ce qui se passe aujourd'hui, de manière généralisée, dans toutes relations soignants-soignés d'une haute valeur éthique. L'acte de Bonnemaison est criminel la position du Conseil de l'ordre départemental indigne. Faut-il légiférer sur l'euthanasie ? Faut-il légaliser le "suicide médicalement assisté" ? Questions essentielles..... mais qui relèvent de choix de société et pas d'un médecin ou d'un soignant qui, ici ou là "pète les pblombs".



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 11:19

    Anonyme-77656
    EUTHANASIE

    BONTé je pense que les personnes qui n'ont jamais vécu l'agonie d'un étre cher ne peuvent pas comprendre ! on abbat des chevaux , des betes sans consciences parce que c'est "inhumain" de les laisser souffrir?? et les humains alors??le seul hic c'est que ca se sache vive les gens qui ont les tripes d'abreger les tortures. voila mon avis



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 11:53

    Anonyme-77656
    à l'heritage

    EH Oui,fripouille69, gbsevigne, rouquette, Sur tout on déclare rapidement que les vieux soufrent et que leur vie est un calvaire. Comme ça plus vite à l’héritage ! VOILA la raison véritable !!!

    D’ailleurs, rouquette, j’espère que t’as la santé d’un cheval…

    faudrait rééditer Mein Kampf…



    Signaler un abus  
  • Par Liolic, le 15 sep à 12:55

    Liolic
    Evolution

    La France est un vieux pays qui préfère l'hypocrisie à l'évolution. Il faudrait réformer l'ordre des médecins où il ne reste plus que des "médecins administratifs ratés".


    Heureusement que sur le terrain il y a de vrais médecins humanistes, qui respectent leur serment. Il est facile pour celui qui n'a pas souffert d'être intolérant.


    Je suis malade et je souffre. S'il arrive un moment où la souffrance devient insupportable, j'espère trouver un tel médecin qui m'aidera à finir ma vie en tant qu'homme et non comme un légume!


    Mes respects Docteur Bonnemaison.



    Signaler un abus  
  • Par gbsevigne, le 15 sep à 13:37

    gbsevigne
    des choix éthiques à l'acte criminel

           Liolic, que le débat soit clair. Faut-il permettre le suicide médicalement assisté ? Faut-il autoriser l'euthanasie ? Si oui, qui décide ? quand ? comment ? Aujourd'hui l'usage généralisé des anti-douleurs comme la morphine lié aux divers hypnétiques permet pour la quasi totalité des maldes une fin digne, apaisé, tanquilisé, sans souffrances. C'est une autre chose que d'être soignant et d'accompagner que de décider l'injection d'un substance mortelle à effet immédiat. C'est un acte qui n'est pas destiné à soulager mais à débarrasser. En cela il est criminel et contraire à toute déontologie. Faut-il se débarrasser des tétraplégiques, des handicapés, des malades du sida....? Chacun doit réfléchir à la porté de ce qu'il écrit. Même dans des réactions immédiates du genre de celles-ci.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 13:41

    Anonyme-77656
    Criminel en liberté

    L'ordre des médecins il peut dire ce qu'il veut ...en France il faut avoir tué au moins une dizaine de personnes avant d'être mis en tôle...c'est la justice des gros portefeuilles qui décide !!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 14:27

    Anonyme-77656
    docteur Bonnemaison

    Mon amie est décédée dans des souffrances atroces,tout en ayant gardé sa conscience!et je ne parle pas de l'état de son pauvre corps qui sentait terriblement mauvais! Je regrette de ne pas avoir porté plainte contre la clinique où elle était hospitalisée; hélas,il n y a pas eu un docteur Bonnemaison pour la soulager



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 14:44

    Anonyme-77656
    pauvre France

    Ce médecin délivrait des personnes de la maladie qui les torturaient , paradoxalement on tue tous les jours des gens écrasés par les impots et taxes de toutes sortes en France mais là.....Normal normal normal.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 17:02

    Anonyme-77656
    Décès dans les hôpitaux et cliniques

    Il y aurait, dit-on, de 15.000 a 18.000 déces accidentels, dans les hopitaux et cliniques françaises, par fautes professionnelles ou erreurs de precriptions. C'est suffisant, a mon avis. Il n'est pas nécessaire d en rajouter d autres volontairement.



    Signaler un abus  
  • Par Bluesun, le 15 sep à 21:05

    Bluesun
    L'ordre des médecins

    aime la majesté des souffrances humaines......


    Plutôt souffrir en attendant de mourir, c'est la devise de l'odre des médecins.


    Mais leur devise sera t-elle toujours à l' identique, le jour où eux mêmes se trouveront  dans leur lit de souffrances????


     



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 15 sep à 23:24

    Anonyme-77656
    et la guerre

    Il y a les guerres qui tuent des gens en bonne santé, les accidents nucléaires, les médicaments, la délinquance je ne vais pas en faire la liste, on est horrifié un moment et puis on oublie.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 16 sep à 15:35

    Anonyme-77656
    je suis pour!!

    a EGOSUM pour écrire ce que vous écrivez,c'est donc que VOUS,le voyez comme cela!eh oui,l'héritage n'est ce pas? REVOLTANT! vous n'avez surement pas assisté à l'agonie insoutenable d'un proche,auquel les famaux 'soins palliatifs" n'apportaient plus aucun allégement.....Je ne vous souhaite pas ,d'en arriver là...Bonne journée,...Monsieur!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 16 sep à 18:54

    Anonyme-77656
    né sous vichy on y retrouve ses origines

    C'est donc sous le régime de Vichy, en dévoyant le projet législatif du 7 mars 1928 de M. Ernest Couteaux, député socialiste du Nord, que la loi du 7 octobre 1940 [2] - parue au JO le 26 octobre - créé un Ordre des Médecins comprenant le Conseil supérieur de la médecine et les Conseils départementaux. Cette loi supprime aussi les syndicats. Elle est complétée par la loi du 26 mai 1941 portant sur l'exercice illégal de l’art médical et de l’art dentaire et par celle du 26 novembre 1941 qui règle les élections à l’Ordre des médecins [3].

    On constate donc que organisation ne peut renier ses origines



    Signaler un abus  
Publié : 15/09/11 - 09h58
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur