Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 18 janvier, 17:21
Accueil > Actualité > Santé > Le Sommeil : Un allié de poids pour rester mince

Le Sommeil : Un allié de poids pour rester mince

Alimentation et santé


Faire de longues nuits de sommeil empêcherait de prendre du poids.

Dormir au moins sept heures par nuit aiderait à se prémunir d'une prise de poids excessive
Dormir au moins sept heures par nuit aiderait à se prémunir d'une prise de poids excessive SIPA

Dormir pour ne pas grossir. Une étude américaine, publiée dans le journal scientifique de l'American Academy of Sleep Medicine, a récemment révélé que dormir au moins sept heures par nuit aiderait à se prémunir de la prise de poids.

Une équipe de chercheurs de l'université de l'Etat de Washington a en effet mis en évidence l'influence que peut avoir le sommeil sur la ligne. « Moins vous dormez, plus vos gènes contribuent à votre poids. A l'inverse, plus vous dormez moins ils agissent sur votre poids », a ainsi expliqué Nathaniel Watso, neurologiste et principal auteur de cette étude, au cours d'un entretien accordé à US Today.

Petits, moyens ou grands dormeurs

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont collecté des données sur la taille, le poids et le temps de sommeil de quelques 604 jumeaux et « faux » jumeaux. Agés en moyenne de 37 ans, ceux-ci ont ensuite été répartis en différents groupes et ce, en fonction de leur durée de sommeil. Considérant que la durée moyenne de sommeil par nuit est de sept heures, les chercheurs ont ainsi fait trois groupes : les petits dormeurs (moins de sept heures par nuit), les moyens dormeurs (entre sept et neuf heures) et les grands dormeurs (plus de neuf heures). Ils se sont alors aperçus que ceux qui dormaient le moins présentaient davantage de risques génétiques de surpoids.

L'hormone de la faim

Alors que les vertus du sommeil sur la santé sont d'ores et déjà connues depuis plusieurs années, cette étude parvient toutefois à se distinguer en soulignant le rôle de gènes. Et si ses auteurs ne sont pas encore parvenus à déterminer quels sont exactement les gènes qui sont impliqués dans ce lien de cause à effet, ils ont cependant réussi à affirmé que le manque de sommeil avait une incidence sur la ghréline, l'hormone de la faim.

Actu France-Soir (Avec AFP)
Publié : 04/05/12 - 15h09
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur