Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 27 juin, 06:08
Accueil > Actualité > Santé > Prostate : Le dépistage peut-il être dangereux ?

Prostate : Le dépistage peut-il être dangereux ?

Santé


Selon un très sérieux groupe de travail américain, le test sanguin PSA pour détecter le cancer de la prostate ne devrait plus être fait aux hommes en bonne santé âgés de 50 ans ou plus.

L'étude réalisée aux États-Unis remet sérieusement en cause l'efficacité du test PSA
L'étude réalisée aux États-Unis remet sérieusement en cause l'efficacité du test PSA SIPA/WENN

Fini la controverse autour du test sanguin pour détecter le cancer de la prostate ? Un important comité fédéral américain, le Groupe de travail des services de prévention des Etats-Unis, vient en tout cas de lancer une véritable « bombe » dans le domaine médical : il a en effet conclu dans un rapport rendu public que le test sanguin prostate specific antigen (PSA) ne devrait plus être recommandé aux hommes en bonne santé. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne permet pas de sauver des vies et qu’il conduit à des traitements inutiles. Cette prescription quelque peu révolutionnaire se fonde sur les résultats de cinq essais cliniques.
« Le manque de précision du test PSA et son incapacité à distinguer les tumeurs bénignes des tumeurs agressives signifie qu’on diagnostique un cancer de la prostate à mauvais escient à un nombre conséquent d’hommes », souligne noir sur blanc le rapport du comité fédéral américain, avant de préciser : « S’il y a un bénéfice, il est très mince au bout de dix ans ».

Effectué de façon routinière aux Etats-Unis chez tous les hommes à partir de 50 ans, le test mesure le taux d’une protéine produite par la prostate et aide à détecter la présence de cellules cancéreuses dans cette glande. En France, il est souvent effectué à l’occasion d’un bilan de santé.
Mais de nombreux praticiens reconnaissent qu’une vaste majorité d’hommes, même porteurs des cellules cancéreuses, ne sont jamais affectés par ce type de cancer dont l’évolution est souvent très lente. Et même pour ceux qui souffrent d’une tumeur agressive de la prostate, le test ne semble pas améliorer le taux de survie, puisque rien, rigoureusement rien ne montre jusqu’à présent un avantage à commencer un traitement plus tôt pour ces cancers qui font des métastases…

Sérieuses complications

Dès 2010, l’American Cancer Society (ACS), qui ne recommande plus de pratiquer des tests PSA de routine pour la plupart des hommes depuis les années 1990, avait exhorté les médecins à parler franchement avec leurs patients de ses risques et limites.
Largement utilisé depuis les années 1990, le test PSA a eu des conséquences néfastes pour un grand nombre d’hommes qui ont subi à sa suite des biopsies et autres traitements souvent inutiles, avec parfois de sérieuses complications.

"Désastre de santé publique"

Selon le comité fédéral, les résultats du test PSA ont conduit un million d’Américains à être opérés de la prostate ou à subir des radiothérapies, voire les deux. Parmi ces patients, au moins 5.000 sont décédés après l’intervention chirurgicale et de 10.000 à 70.000 ont souffert de troubles graves. Le comité estime aussi que 200.000 à 300.000 d’entre eux souffrent d’impuissance, d’incontinence ou des deux.

Ces complications et le grand nombre d’hommes à en souffrir ont même conduit l’inventeur du PSA, le Dr Richard Ablin, à le qualifier de… « désastre de santé publique » ! Cependant, par ses fort « déroutantes » révélations, le comité fédéral américain ne va sans doute pas manquer d’affronter une très vive résistance de certains laboratoires pharmaceutiques et médecins pour qui le PSA est très lucratif. Le marché qu’il représente serait supérieur à 3 milliards de dollars par an…




J.-P. Th.
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 10 oct à 08:52

    Anonyme-77656
    Inquiétant

    J'ai un ami proche qui grâce au dépistage par test sanguin des PSA vient d'être opéré d'un cancer de la prostate à un stade non invasif. Même si la sécurité sociale ne devait plus rembourser ce test, je le ferai à mes frais quand même.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 oct à 09:07

    Anonyme-77656
    Bien portant égale malade qui s'ignore !

    Tiens pour avoir eu cette opinion il y a quelques mois dans mon milieu professionnel je me suis fait "lyncher " verbalement ,et traiter d'irresponsable ,rétrograde et compagnie ..et ce test n'est pas le seul test inutile et dangereux ,le plus étonnant étant que dans une société ou tout le monde critique les pratiques pour ramasser du fric , et le mercantilisme de tous les secteurs à juste titre d'ailleurs ,les labos et les milieux médicaux soient exempts de ces attaques ,comme si une auréole les nimbait ..Rien qu'une émission comme allo docteur vous inciterait à passer un examen quasiment chaque jour pour tout organe du corps dans lequel apparemment rien jamais ne va ..Malade s'ignorant comme du temps de Molière



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 oct à 09:08

    Anonyme-77656
    l'interrogation

    alors, plus on avance dans la science, plus on recul, c'est à n'y rien comprendre. mais ou sont donc les Marie et Jolio curie?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 oct à 09:33

    Anonyme-77656
    Révélation inquiétante

    J'ai bien l'impression qu'on ne nous dit pas tout sur ce cancer. L'interprétation du taux de PSA et souvent de son évolution ou de sa stagnation légèrement au dessus de la dite norme est différente d'un urologue à l'autre. Lequel détient la vérité? Quoi croire? Je ne sais plus à quel SEIN me vouer et me demande si je vais continuer mes prises de sang tant la révélation est inquiétante.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 oct à 09:50

    Anonyme-77656
    HA OUI

    VOUS SAVEZ ,LES ETATS UNIENS 'BOF;pour se qu'ils valent.Ils n'ont pas ecrit la bible que je sache??????????????



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 oct à 11:56

    Anonyme-77656
    sans surprise

    Je ne suis pas surpris des conclusions des américains; mon PSA vient de grimper à 20, ce qui m'a valu une biopsie très invasive... dont le résultat est négatif... mais il faut dire que j'ai un adénome bénin, ce qui fausse, hélas, les résultats des mesures du taux de PSA dans le sang.

    Je vois que je suis donc loin d'être le seul!....



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 oct à 08:37

    Anonyme-77656
    @Daffy

    Tant mieux pour vous si le résultat est négatif. Mais il aurait pu être positif et vous auriez été bien content de l'avoir fait. De toute façon vs l'êtes puisque vous voilà rassuré. Vous avez des hommes de 75/80 ans avec un taux PSA de 2 ou 3 maxi. Si ceux de 5O ans ont 4 ou 5 voire plus c'est bien dans le second cas que ce n'est pas normal, alors 2O pensez!!!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 oct à 15:35

    Anonyme-77656
    moi aussi...

    ben moi aussi j'y suis passé,opéré bien sûr après avoir suivi les conseils du chirurgien, et je me demande toujours si tout ça était vraiment nécessaire.Plus d'érection,ça vous change le reste de la vie,et même si à 65 balais on ne pense pas qu'à ça, y'a encore des fois où on voudrait encore "jouer"...je vous passe les détails...

    mais le plus frustrant est le sentiment d'avoir peut-être été pris pour un "client" qui a nourri le système et rien de plus !!! grrrrr...



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 oct à 15:51

    Anonyme-77656
    J'y suis passé

    Moi, le cancer prétendument "peu actif" de la prostate détecté grâce au PSA, je l'ai eu. Passons sur les détails, je me suis décidé pour la solution radicale. Deux ans et demi après, je ne le regrette pas : ça représente quand même 30% des cancers masculins et je mourrai d'autre chose. Tout ça, ce sont des économies en perspective pour les caisse maladie et retraite. "Oui, vous avez un cancer de la prostate ! Non on ne va pas vous l'enlever, parce que c'est une grosse opération coûteuse, en plus au début, ça va vous occasionner quelques désagréments". Ben voyons ! allez dire ça à Mitterrand ! Et si Sarkozy, Hollande ou Carlos Gohn l'avaient, leur cancer en gestation, on le leur laisserait ? De qui on se moque, là ?!



    - Signaler un abus  
  • Par KrisEon, le 22 mai à 02:21

    KrisEon
    Médecine business

    Il serait intéressant d'analyser ce qui se passe en France où la médecine business n'est pas encore aussi développée qu'aux USA.



    - Signaler un abus  
Publié : 10/10/11 - 06h35
Mis à jour : 10/10/11 - 07h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238750 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186400 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur