Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 23 octobre, 14:41
Accueil > Actualité > Santé > Servier : Du Mediator au Protelos...

Servier : Du Mediator au Protelos...

Scandale du Mediator


Les laboratoires Servier sont au coeur d'un véritable scandale. Après le Mediator, les rapports concernant le Protelos auraient eux aussi fait l'objet d'une falsification. Auparavant, c'est l'Isoméride qui avait était mis en cause. Les laboratoires Servier sont sur la sellette.

Le Mediator, médicament du scandale
Le Mediator, médicament du scandale SIPA

Le Mediator

Tout à commencer avec ce médicament. Antidiabétique largement détourné comme coupe-faim qui a été retiré du marché en 2009 après 33 ans de commercialisation, le Mediator serait responsable de 500 à 2.000 morts, selon diverses études réalisées à la demande de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Dans une plaquette publicitaire, il apparaît noir sur blanc que le Mediator était présenté aux médecins prescripteurs non pas comme un traitement contre le diabète, mais contre l'obésité. La plaquette sur laquelle s'appuyaient les visiteurs médicaux dans les années 80 pour promouvoir le médicament montre clairement que ces derniers vantaient le Mediator comme étant « le traitement des polysurcharges métabolliques ». Si les laboratoires Servier ont toujours réfuté toute promotion de ce médicament comme un traitement du surpoids, le document publié en mai accable la firme pharmaceutique.

Mardi, on apprenait par deux chercheurs ayant travaillé pour les laboratoires Servier que les laboratoires ont dissimulé la vraie nature du Mediator qui a fait de 500 à 2.000 morts en France de 1976 à 2009. Publié par Libération, le témoignage des deux hommes affirmaient également que  la présentation du médicament avait été falsifiée pour pouvoir le commercialiser. Le Mediator a été présenté comme un antidiabétique, ce qu'il n'était pas, afin d'obtenir l'autorisation de mise sur le marché (AMM), alors qu'il s'agit d'une amphétamine coupe-faim. C'est en tout cas, ce qu'ils ont confirmé aux juges chargés d'une information ouverte notamment pour homicides et blessures involontaires à Paris.

Le Protelos

Mercredi, les accusations concernent un autre médicament, le Protelos. Toujours selon Libération, les laboratoires Servier ont falsifié des documents relatifs à ce médicament contre l'ostéoporose. « Un autre front judiciaire menace le laboratoire Servier », écrit Libération qui « révèle les conclusions d'un rapport d'inspection de l'Agence européenne des médicaments sur le système de pharmacovigilance du labo ». Ce rapport, poursuit le quotidien, « conclu que Servier a caché aux autorités de santé des cas d'effets secondaires du Protelos ». « Ce document accablant est aujourd'hui entre les mains des juges », écrit Libération. Il a été réalisé par l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé" à la demande de l'EMA. « D'après les conclusions de cette enquête, le labo a commis huit écarts majeurs et deux écarts critiques, c'est à dire des violations et des violations graves de la réglementation, dont certaines affectant de façon négative la sécurité ou le bien-être des patients ou posant un risque potentiel pour la santé publique ».

« En d'autres termes, Servier n'aurait pas déclaré aux autorités des cas graves susceptibles de remettre en cause le médicament" poursuit le rapport, qui date de 2010, alors que le Protelos a été lancé en 2004 ».

L'Isoméride

Avant le Mediator, il y a eu l'Isoméride. Médicament cousin du Mediator, à la composition chimique proche il a été commercialisé aux Etats-Unis en 1995 avant d'être interdit deux ans plus tard. Lui aussi est accusé d'avoir provoqué des problèmes aux valves cardiaques. Pour le vendre sur le marché américain, Le Figaro assurait en juin dernier que les laboratoires Servier ont caché la gravité des effets secondaires de son médicament

Selon le journal, Servier et ses partenaires américains Wyeth-Ayerst, American Home et Interneuron « ont dissimulé des effets secondaires pour obtenir l'autorisation de mise sur le marché du coupe-faim ». Une accusation qui s'appuie, assure le quotidien, sur des documents émanant du ministère belge selon lesquels des pathologies cardiaques ont été décelées chez des patients belges qui prenaient de l'Isoméride. Dans un communiqué, les laboratoires Servier ont « démenti catégoriquement et fermement avoir menti aux autorités américaines ou autres » et parlaient d'un « amalgame ». Le groupe pharmaceutique répond aussi aux accusations selon lesquels le retrait de l'Isoméride aurait du tirer la sonnette d'alarme pour le Mediator alors commercialisé en France : Selon eux à cette époque, « aucune donnée scientifique et aucun signal de pharmacovigilance ne permettait de mettre en doute la sécurité du Benfluorex (le principe actif du Mediator, ndlr) ».

Actu France-Soir

Réactions à cet article5 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 7 sep à 09:57

    Anonyme-77656
    droit d'exercice???

    Bonjour,


    Si les nouvelles sont vérifiées il faudrait voir 2 choses:

    - le mensonge et la tromperie sur le Mediator a causé des morts. S'il est prouvé que le labo a menti sur les effets, dans ce cas on rentre bien dans un cas d'empoisonnement. Je ne sais pas si les victimes vont requalifier les faits mais cela serait en grosse pastie justifié.

    - mensonge, tromperie?? y a t'il une possibilité d'interdiction d'exercice comme pour un medecin? l'Etat et les agence ne peuvent ils pas faire une "mise sous tutelle" de ce laboratoire fraudeur, et y mettre des dirigeants "honnetes"?


    Servier, on connaissait plus ou moins le lobbying poussé auprès des politiques, il faudrait voir les implications ministérielles qui ont contribué à ce résultats.


    fripouille



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 sep à 12:30

    Anonyme-77656
    fripouille : t'es qui !

    le procés.... après on verra : les français condamnent toujours avant que la défense puisse s'exprimer... et après on dit que la justice n'est pas bonne quand les conclusions ne vont pas dans leurs sens... cherchez l'erreur !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 7 sep à 12:32

    Anonyme-77656
    fripouille : t'es qui ! t'a tout faux !

    le procès.... après on verra : les français condamnent toujours avant que la défense puisse s'exprimer... et après on dit que la justice n'est pas bonne quand les conclusions ne vont pas dans leurs sens... cherchez l'erreur !



    Signaler un abus  
  • Par Claudec, le 8 sep à 09:05

    Claudec
    Il y a plus ...


    ... il y a corruption

    généralisée. Mettre au pilori les labos, qui sont probablement

    loin d'être nets, ne suffit pas. Les prescripteurs que sont les

    médecins, de même que les pharmaciens qui jouent les Ponce Pilate,

    sont tout autant sinon davantage coupables et en tout cas complices.

    Les exemples ne manqueraient pas ! Comme par exemple celui de ce

    médecin de ville (qui ne doit pas être unique) effectuant des

    visites à domicile d'une rare rentabilité, en facturant à chacun

    des pensionnaires d'une maison de retraite située à quelques

    centaines de mètres de son cabinet, y compris à ceux vivant en

    couple dans la même chambre, la majoration forfaitaire pour

    déplacement ; ou celui de ces centres d'examen et pharmaciens

    prescrivant et délivrant systématiquement des médicaments par

    conditionnements de dizaines d'unités dont une seule n'est

    d'ailleurs pas toujours nécessaire. Les uns et les autres ne cessent

    de traire sans la moindre retenue la SS avec la bénédiction de

    celle-ci qui, censée faire appliquer des règles et appliquer des

    contrôles laisse en grande partie faire, sauf grand-messes

    médiatiques organisées à l'occasion de révélations trop

    scandaleuses pour être passées sous silence.


    Le tout encouragé par des

    cochons-de-payants qui en redemandent.


    Quid des emplois ? demandent certains.

    À ce prix-là, ne sont-ils pas trop chers payés ?




    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 sep à 18:00

    Anonyme-77656
    Médiator - protelos

    Mais non Mr Serbier et ses sbires n'ont rien fait de mal, au contraire, ils ont produit des médicaments pour la "santé" des malades. Alors pourquoi falsifier des rapports, nier l'évidence,des patients sont morts !!! Et ce Mr Servier fait le fanfaron et salue de la main comme s'il était un personnage médiatique important !!Médiatique, il va l'être , mais au tribunal !!



    Signaler un abus  
Publié : 07/09/11 - 09h25
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur