Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 05 décembre, 10:11
Accueil > Actualité > Science/Ecologie > Centrale de Penly : Vers un "retour à la normale" ?

Centrale de Penly : Vers un "retour à la normale" ?

Incendie à la centrale nucléaire de Penly


A l'origine de l'arrêt automatique du réacteur : l'incendie de deux flaques d'huile, qui a précédé une fuite d'eau « sur un joint » de la pompe de refroidissement.

La centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime
La centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime SIPA/BEAUFILS

EDF a annoncé vendredi « un retour à la normale » sur le circuit de refroidissement du réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), après un « incident » classé provisoirement de niveau 1 par l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) qui a conduit à l'arrêt du réacteur. Le réacteur a continué à refroidir toute la nuit et devrait être en « arrêt à froid » (permettant une intervention sur le circuit primaire de refroidissement) "peut-être ce soir" ou un peu plus tard dans le week-end, a expliqué vendredi à l'AFP Dominique Minière, directeur du parc nucléaire d'EDF.

A l'origine de l'arrêt automatique du réacteur : l'incendie de deux flaques d'huile, qui a précédé une fuite d'eau « sur un joint » de la pompe de refroidissement. Une eau radioactive a été « collectée dans des réservoirs prévus à cet effet (...) à l'intérieur du bâtiment réacteur », a précisé EDF, en assurant que l'incident n'avait eu eu « aucune conséquence sur l'environnement ».

"Plus de transparence"

De son côté, l'ASN a « provisoirement » classé l'événement en niveau 1 sur l'échelle Ines (échelle internationale des événements nucléaires), qui en compte 7, le 1 étant le moins grave. L'Autorité, qui a envoyé une mission d'inspection sur place vendredi, a précisé que le redémarrage du réacteur serait soumis à son autorisation.

Eva Joly, candidate Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à l'Elysée, a demandé vendredi dans un communiqué « la plus grande transparence et le plus grand sérieux » sur cette affaire. « Les pro-nucléaires nous présentent une technologie high-tech et complètement contrôlée », mais « ces incidents donnent plutôt le sentiment d'une plomberie vétuste », accuse-t-elle, soulignant également « qu'un capteur défaillant a provoqué l'arrêt du réacteur numéro 2 de Saint-Laurent » (Loir-et-Cher). « Une fois de plus, j'attends du gouvernement qu'il garantisse toute la transparence sur les événements de Penly », conclut Mme Joly.

"Un incident très sérieux"

Arrêté jeudi pour un « problème mineur » de défaillance d'un capteur d'eau, le réacteur numéro 2 de la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux devrait être remis en service comme prévu vendredi dans l'après-midi, selon EDF. De son côté, Yannick Rousselet, chargé du nucléaire à Greenpeace France, a demandé que l'ASN exige d'EDF un « contrôle de toutes ses pompes (de refroidissement) de tous ses sites ». La secrétaire nationale d'EELV, Cécile Duflot, a regretté un « incident très sérieux », mais « ce n'est pas une catastrophe ». « Il y a un manque de transparence autour du nucléaire », a déclaré l'élue francilienne. S'il devait se passer la même chose à Penly qu'à Fukushima, « ça veut dire qu'il n'y a plus de Dieppe, qu'il n'y a plus d'habitants au Tréport pendant des centaines d'années », a-t-elle averti.

Interrogé en marge d'un déplacement à Vaulx-en-Velin (Rhône) François Hollande, candidat PS à la présidentielle, a évoqué « un incident ». « Je n'utilise pas un incident pour défendre un point de vue », a déclaré le député de Corrèze. « Je ne change pas non plus de position en fonction d'un certain nombre d'événements, c'est ce qui me distingue du candidat sortant », a-t-il ajouté.

A Penly, les diagnostics et réparations sur le réacteur pourraient commencer à partir de ce week-end, lorsque la pression atmosphérique du circuit primaire aura été ramenée à 1 bar, selon EDF. Tôt dans la matinée, la pression avait déjà été ramenée à 28 bars, contre 155 en fonctionnement normal du réacteur. La centrale pourrait rester à l'arrêt pendant 4, 5 ou 6 jours, voire jusqu'à une dizaine de jours. Ce « sont des opérations que l'on connaît, ce ne sont pas des opérations exceptionnelles », a précisé M. Minière. « On ne redémarra pas avant qu'on ait compris ce qui s'est passé dans le détail », a-t-il assuré.

Actu France-Soir (Avec AFP)
Publié : 06/04/12 - 17h30
Mis à jour : 06/04/12 - 17h30
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur