Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 02 décembre, 05:36
Accueil > Actualité > Science/Ecologie > Centrale nucléaire de Penly : La vigilance est de mise

Centrale nucléaire de Penly : La vigilance est de mise

Incendie à la centrale nucléaire de Penly


Alors que l'Autorité de sûreté nucléaire a mis fin au dispositif de crise installé suite à l'accident survenu dans la centrale de Penly, la porte-parole d'Eva Joly a appelé à demeurer "hyper-vigilant".

La centrale nucléaire de Penly compte deux réacteurs
La centrale nucléaire de Penly compte deux réacteurs AFP/Charly Triballeau

Michèle Rivasi, la députée européenne verte et porte-parole d'Eva Joly, a estimé ce vendredi que les problèmes survenus jeudi dans la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime, représentaient un « incident » et qu'il était impératif de rester « hyper-vigilants ». Au micro de LCI, la spécialiste des questions nucléaires a ainsi expliqué: « le nucléaire, quand il y a un incident, on est toujours très vigilants car un incident peut conduire à autre chose ». Et d'insister: « il va falloir être hyper-vigilants vis-à-vis de cette eau très radioactive ».

Pas d'opérations "exceptionnelles"

Arrêté depuis jeudi suite à deux départs de feu, le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire était en cours de refroidissement dans la nuit de jeudi à vendredi. Dominique Minière, le directeur du parc nucléaire d'EDF a précisé que le réacteur endommagé restera « plusieurs jours à l'arrêt ». EDF souhaite en effet réparer la pompe du circuit primaire du deuxième réacteur et « comprendre ce qui s'est passé dans le détail ».

Dès que le réacteur sera en « arrêt à froid », les équipes pourront pénétrer le bâtiment et intervenir sur le circuit primaire. Assurant qu' « on ne redémarrera pas avant de savoir ce qui s'est passé », Dominique Minière a toutefois laissé entendre qu'une intervention pourrait avoir lieu dans la soirée ou au cours du week-end. Il a également souligné que les opérations de réparation « sont des opérations que l'on connaît, ce ne sont pas des opérations exceptionnelles ».

Le spécialiste nucléaire de Greepeace a, quant à lui, estimé qu'en « terme de type d'accident, c'est un accident grave au sens de la sûreté ».

 

Actu France-Soir

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par emeraude, le 6 avr à 10:33

    emeraude
    L'union fait la force

    On dirait que cet événement est un avertissement: dans la Lettre de N Sarkosy notre Président fait allusion au nucléaire, mais ce domaine exige trop de compétences, de connaissances pour être simplement cité. Dorénavant, toujours, ce ne sont pas que tel ou tel mouvement politique, scientifique qui doit surveiller le nucléaire, ce risque représente une immanente gravité. Soyons en sûrs.



    Signaler un abus  
Publié : 06/04/12 - 09h56
Mis à jour : 06/04/12 - 09h56
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur