Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 23 octobre, 18:12
Accueil > Actualité > Science/Ecologie > Energie éolienne : Une électricité qui va nous coûter cher

Energie éolienne : Une électricité qui va nous coûter cher

Science/Ecologie


Les premiers parcs marins d’éoliennes vont être aménagés au large des côtes françaises. Coût : 20 milliards, facturés aux abonnés d’EDF.

Les éoliennes à l'assaut de la mer
Les éoliennes à l'assaut de la mer SIPA

A partir de 2015, la construction de 1.200 éoliennes offshore (en mer) dans la Manche et l’Atlantique coûtera 20 milliards d’euros aux abonnés à EDF. Le gouvernement veut ainsi créer ou maintenir 10.000 emplois autour de la construction navale et des grands ports français avec des éoliennes fabriquées principalement en Allemagne, au Danemark et en Espagne. Chacun de ces 10.000 emplois « assistés » coûtera donc 2 millions d’euros aux 27,6 millions d’abonnés à EDF… Nettement plus que les créations d’emplois dans le photovoltaïque.

La malédiction française des énergies renouvelables

En fait, depuis une dizaine d’années, l’industrie de l’Hexagone a loupé le coche de la quasi-totalité des énergies renouvelables, à l’exemple du photovoltaïque, de l’éolien et de la méthanisation agricole ou des ordures ménagères. L’éolien offshore échappera-t-il à cette malédiction française ? Cet espoir a conduit les pouvoirs publics à lancer aujourd’hui le premier volet de leur plan éolien offshore. Cet appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie porte sur 600 éoliennes de 5 MW (mégawatts) de puissance chacune. Ce parc sera réparti sur cinq sites (voir la carte). Ces fermes éoliennes marines représenteront une puissance totale de 3.000 MW, l’équivalent de deux EPR, les réacteurs nucléaires de dernière génération. Avant la fin de l’année, le gouvernement doit lancer un nouvel appel d’offres pour un second parc offshore équivalent.

L’éolien français très en retard

Il était temps, dirait M. de La Palice… Deuxième gisement éolien marin en Europe, la France ne compte pas une seule éolienne offshore en exploitation, contre 436 en Grande-Bretagne pour une puissance de 1.340 MW. Explication de ce retard : jusqu’à présent, les gouvernements successifs se sont toujours refusés à relever le tarif de rachat par EDF de l’électricité éolienne offshore, fixé à 13 centimes d’euro le kWh, depuis 2006, contre 18 centimes en Angleterre. Dominique de Villepin puis François Fillon n’ont pas voulu prendre le risque politique d’alourdir la facture mensuelle des 27,6 millions de foyers abonnés à EDF. En effet, par le biais de la CSPE (Contribution du service public de l’électricité) encaissée sur sa facture, l’abonné paye la différence du prix de vente entre le nucléaire (3 centimes le kWh), l’éolien terrestre (8 centimes) et le photovoltaïque (20 à 46 centimes).

50 % du matériel sera importé

C’est d’ailleurs pour épargner les abonnés que François Fillon a stoppé, en décembre dernier, le fantastique développement de l’énergie photovoltaïque. Pour justifier ce coup d’arrêt, le gouvernement avait souligné que 90 % des panneaux photovoltaïques installés dans l’Hexagone provenaient de Chine. En 2011, le rachat de l’électricité solaire aura coûté 998 millions d’euros aux abonnés à EDF. Le même gouvernement donne, à l’inverse, un coup de fouet à l’installation d’éoliennes offshore sur nos côtes, dont 50 % du matériel (notamment les turbines et les pales) sera importé de l’étranger, par des filiales des sociétés Areva et Alstom.

L’addition sera douloureuse. A partir de 2015, les abonnés devront débourser chaque année, au minimum 2,6 milliards d’euros pour couvrir le rachat de l’électricité éolienne offshore (contre 2,4 milliards d’euros pour le photovoltaïque). Le prix de rachat s’établira entre 20 et 22 centimes d’euro le kWh, le plus cher d’Europe, en raison de la profondeur de la mer, de la distance par rapport à la côte et du raccordement qui reste payé, chez nous, par l’exploitant.

Pas d’autre plan B

Certes, il s’agit de respecter les engagements du Grenelle de l’environnement : 23 % de l’énergie consommée dans l’Hexagone, en 2020, devra être produite par de l’énergie renouvelable. Or l’éolien offshore reste le seul plan B pour atteindre l’objectif, l’explosion du photovoltaïque étant désormais bridée à 500 MW par an. L’éolien terrestre n’arrivera jamais à couvrir, comme il le devait, un quart de la puissance des 23 % d’énergies renouvelables, c’est-à-dire 19.000 MW. Pour l’instant, il atteint près de 6.000 MW, mais sa croissance s’est ralentie. Le Parlement a multiplié, ces dernières années, les obstacles administratifs et financiers.

“Atomic Anne” a tué la filière française

L’ancienne présidente d’Areva, Anne Lauvergeon, est la première responsable de l’inexistence d’une branche industrielle française spécialisée dans la construction d’éoliennes terrestres ou offshore. A peine nommée en 1999 à la tête de la Cogema (spécialisée dans la production et l’enrichissement de l’uranium) par DSK, ministre des Finances à l’époque, elle va rapidement fusionner cette société avec Framatome, groupe spécialisé dans la fabrication de centrales nucléaires. Au passage, « Atomic Anne » a littéralement exécuté la division éolienne de Jeumont Industrie, filiale d’Areva installée à Maubeuge, dans le Nord, seule société française spécialisée jusqu’ici dans la fabrication d’éoliennes de grande puissance.

« A l’évidence, Anne Lauvergeon ne croyait pas à la diversification intelligente du groupe nucléaire Areva dans la construction d’éoliennes », explique aujourd’hui Jean-Daniel Lévi, directeur général adjoint de Framatome jusqu’en 2001. A cette époque, Jeumont Industrie avait pourtant déjà fabriqué et vendu plusieurs dizaines d’éoliennes de près de 1 MW dans le cadre du plan Eole 2005.

Réalisant son erreur, Anne Lauvergeons a racheté, à partir de 2007, le fabricant éolien allemand Multibrid pour plusieurs centaines de millions d’euros. La même année, le français Alstom (constructeur de centrales nucléaire, du TGV, des TER et de trams) a acquis, pour 350 millions d’euros, le fabricant espagnol d’éoliennes Ecotechnia.
La même absence de politique industrielle a condamné la filière photovoltaïque : Total a préféré mettre la main sur l’américain Sunpower, en juin 2011, plutôt que d’aider le leader français Photowatt, actuellement au bord de la faillite.

Yvan Stefanovitch
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article14 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 07:24

    Anonyme-77656
    POURQUOI PAS UNE VOTATION ?

    Si nous étions en démocratie on nous donnerait le choix !

    Les éoliennes devraient être petites et réserver à l'alimentation des fermes isolées. Elles ne devraient pas être raccordées aux réseaux !



    Signaler un abus  
  • Par pieds sur terre, le 11 jui à 08:45

    pieds sur terre
    éh oui!

    faut choisir, les énergies très chères et peu productives ou le nucléaire, pour moi le choix est fait, bye les écolos!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 09:37

    Anonyme-77656
    pourquoi ?

    Pourquoi un article à charge ? pourquoi ne pas parler du coût du kWh avec l'EPR qui avec qu'il nous a coûté pour le moment vaut 2 fois plus cher que le coût de l'éolien terrestre ? pourquoi EDF se place sur ce terrain ?

    @ pieds sur terre : c'est vrai que la précarité à toujours été une solution... plus de 85% de l'énergie en France est produite à l'aide d'un combustible que l'on ne possède pas et que l'on importe (je ne ferais pas de topo sur les méthodes d'extraction). Je ne suis pas écolo et loin de là, j'ai juste un minimum de logique et je m'informe, je ne lis pas uniquement un seul article afin de tenter de m'informer moi... il paraitrait judicieux que vous lisiez les démarches Négawatt. C'est vrai le nucléaire, c'est génial ! Il faut aussi savoir que depuis la mise en place du nucléaire, nous avons "payé" pour le démantèlement. Actuellement, il y a plus de 120 milliards d'euros qui auraient du être présent pour ce démantèlement mais EDF en a fait autre chose.

    @Darius : la majorité des français souhaite une sortie progressive du nuc, on ne respecte pas ce choix non plus ...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 09:52

    Anonyme-77656
    Petite correction

    Contrairement à ce qui est dit tout au long de l'article, la CSPE est payée par TOUS les consommateurs d'électricité, quel que soit leur fournisseur : EDF, Poweo ou tout ce que vous voulez. C'est une charge en plus du prix de l'électricité, en 2011 elle se porte à 7,5€/MWh. Et elle sert à la fois à compenser les tarifs d'achat des EnR, mais aussi le tarif d'achat de la cogénération, et à assurer la péréquation tarifaire (électricité payée le même prix en métropole et dans les dom/tom/corse).


    Pour plus d'informations : http://www.cre.fr/en/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/montant



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 10:11

    Anonyme-77656
    Oui à toutes les énergies alternatives

    Quand on entend les tenants du nucléaire parler d'énergie propre, on rit jaune (sic !) Il serait temps de se tourner vers d'autresw ressources et de développer celles existantes. Quid des usines marémotrices, de l’hydraulique, du solaire...? Areva, ERDF et les gouvernements qui se sont succédés (de gauche comme de droite !) ont tout fait depuis des décennies pour fermer la porte à ces solutions : suppression des crédits à la recherche et au développement au profit du nucléaire, "seule ressource rentable", nous disait-on lorsqu'on se battait contre Golfech, Braud... et autres constructions hasardeuses. On sait maintenant ce qu'il en est après les multiples catastrophes qui se sont suivies ces dernières années... mais on ferme les yeux ! Quand va-t-on prendre la mesure du cataclysme annoncé ? Moi, je suis prêt à payer plus cher, si c'est nécessaire, le kwh et je sais que nombre d'entre nous y sont prêt ! Mais de grâce sortez de ce bourbier qui nous coûtera beaucoup plus cher malheureusement en le démantelant qu'en le laissant en l'état ! La vie de nos enfants a encore plus de valeur que cette aberration !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 10:21

    Anonyme-77656
    CTA ?

    pourquoi ne pas parler de la CTA dans ce cas ? car beaucoup de personnes ignorent son existence et son "utilité" pour EDF et GDF ! (en gros nous cotisons directement sur leur caisse de retraite)



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 10:25

    Anonyme-77656
    mais encore

    On ne parle pas de l emprunt de 1 milliard d'euros pour le nucléaaire, demandé dernierment par M. Sarkozy.

    Pour la CSPE la plus grande partie reste la péréquation tarifaire, l'éolien environ 2,5€ par foyer et par an selon le SER et l'ademe.

    Rien et tout noir rien est tout blanc, maintenant le nucléaire coute bien plus que les éoliennes, de nombreux chiffres sont classés "secret défense", c'est comprehensible, la france est le pays qui a lancé le nucléaire, elle ne va donc pas se tirer une balle dans le pied en critiquant ces ou ses installations... Et puis il y a plein d'epr à vendre...et apres tout les déchets et les nuisances futures, peu importe on ne sera plus la...allez hop sous le tapis...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 10:43

    Anonyme-77656
    On ne peut pas nous faire croire n'importe quoi

    @Pieds sur terre,,,t'a la tête en l'air.

    Les Japonais ne connaissent pas bien le mot "ECOLO" et pourtant la population est contre le nucléaire.

    Croyez moi , ils ont les pieds sur terre dans l'avenir.

    L'Électricité propre n'est pas très très cher!!

    On peut te faire croire n'importe quoi

    0,1056€ kw/h chez Enercoop



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 11 jui à 21:47

    Anonyme-77656
    ouvrez les yeux Bon sang de bon soir

    hé bé non ....l'éolien ne remplacera pas le nucléaire bien au contraire ...bien incapable ...avec ces machines nous aurons aussi plus de thermique ça c'est certain ...son côté aléatoire oblige ...question de souplesse pour un approvisionnent régulier . Vous vous faite tous avoir avec cette technologie ...du faux vert , du clientélisme politique ...une nouvelle pollution et beaucoup de fric pour quelques multi nationales a qui on donne des prix garantis ....A 11 km tellement monstrueux que vous verrez la deuxième tranche ne pourra pas se faire ... a moins que par miracle ils trouvent des zones peux profondes a 30 km !!!?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 jui à 08:55

    Anonyme-77656
    @carlino

    Vous n'avez strictement aucun argument, c'est triste. Si au moins il y avait quelque chose de plausible mais non même pas... et avant de pondre des choses insensées basées uniquement sur une pensée d'il y a 20ans, pensez à lire quelques docs faits par Olivier Sidler...

    et surtout que cracher au complot d'un coté mais pas de l'autre me parait bien désolant



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 jui à 10:23

    Anonyme-77656
    @wogue

    ...pourquoi parlez vous de Olivier Sidler ? ça n'a rien a voir c'est Expert en énergie du bâtiment . c'est un type formidable ...il fait de la vrai écologie intelligente lui ....les économies d'énergie , l'efficacité énergétique, isolation, réduction des gaspillages , géothermie , solaire ( pour sa propre consommation ! stockage ) etc si il y a complot c'est bien du côté du gouvernement qui nous fait dépenser des milliards pour une nouvelle pollution inadaptée a la France ..l'éolien industrielle qui est une technologie proportionnellement bien faible et irrégulière . c'est aussi une catastrophe pour l'environnement .c'est ça que je dénonce ...tout le contraire de l'écologie telle que je la conçois en tous les cas .. lisez la revue l'écologiste n° 31 vous comprendrez ....c'est une revue sérieuse et apolitique ....précision je suis pas pro nucléaire !!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 jui à 11:06

    Anonyme-77656
    @carlino

    Monsieur Carlino, évidemment nous allons vers des maisons passives, comme bcp je veux développer un bouquet énergétique constituté de l'éolien du solaire et photovoltaique, centrale biomasse, géothermie, force marée motrice, hydroélectrique... Vous parlez des manipulations politiques Valéry Giscard d’Estaing : quel réseau d’influence?

    ‐ Valéry Giscard d’Estaing a épousé en 1952, Anne‐Aymone Schneider, la petite‐fille du baron Charles

    Schneider, et se trouve ainsi lié à l’un des plus gros groupes industriels européens de l’époque : le

    groupe Empain‐Schneider. C’est ce groupe à travers sa filiale Framatome‐Creusot‐Loire, qui en

    France détient le brevet des réacteurs PWR (brevet américain Westinghouse), la seule filière

    technologique qui sera développée pour le parc de centrales nucléaires d’EDF quand VGE sera

    président de la république.

    ‐ Jacques Giscard d’Estaing, cousin de Valéry Giscard d’Estaing. a été directeur, en 1975, de la

    SOMAIR (la société des mines d’uranium de l’Aïr) au Niger. Il est aussi au Conseil d’administration de

    la COMUF (compagnie des mines d’uranium de Franceville) au Gabon, et développe des relations

    avec le Centre‐Afrique de Bokassa. En 1976, quand Westinghouse sort de Framatome, c’est Jacques

    Giscard d’Estaing qui est chargé de lier les activités du Commissariat à l’énergie atomique et de

    Framatome.

    ‐ Philippe Giscard d’Estaing, frère de Jacques : il est administrateur de Thomson‐CSF qui travaille pour

    le nucléaire.

    ‐ Enfin, François Giscard d’Estaing, frère de Jacques et Philippe : il est PDG de la Banque française du

    commerce extérieur (BFCE). Dans ces années là, la France est l’un des pays les plus proliférant et

    vend du nucléaire partout. Valéry est alors le représentant de commerce du nucléaire et toutes les

    ventes passent par la BFCE.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 12 jui à 11:34

    Anonyme-77656
    d'autre part

    les trafics d'influence sont partout, maintenant au lieu de pinailler je pense qu'il faut tout miser sur l'éducation, la recherche et le développement, développer de nouvelles sources d'énergie et donner de l'emploi aux docteurs et autres bac+5, nos compétences s'en vont et nous ne créons rien!!! Nous sommes un grand pays fumiste qui nuit à son avenir à cause de la pression des lobbies...Maintenant au lieu de donner 1milliard d'euros à une filiere dont plus personne ne veut,on pourrait investir dans la recherche avec la force marée motrice ou autres...Mais bon vu qu'il n'y plus aucun président et politiques visonnaires...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 jui à 10:37

    Anonyme-77656
    energie eolienne cher

    IL est grand temps de mettre en mouvement


    L ENERGIE LIBRE

    informez vous sur cette science et prenez conscienne

    pour l avenir des generations futures



    Signaler un abus  
Publié : 11/07/11 - 07h02
Mis à jour : 11/07/11 - 07h19
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur