Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 18 novembre, 23:42
Accueil > Actualité > Science/Ecologie > Reims recrute un "jury des nez"

Reims recrute un "jury des nez"

Science/Ecologie


Une cinquantaine de bénévoles surveilleront les odeurs suspectes dans l'ouest de la ville où s'étendent l'écopôle et la station d'épuration.

Jean-Louis Dutel est chargé de recruter des nez qui surveilleront les odeurs de l'écopôle rémois.
Jean-Louis Dutel est chargé de recruter des nez qui surveilleront les odeurs de l'écopôle rémois. France Soir

« Nous l'appelons déjà le jury des nez », explique Jean-Louis Dutel, de la direction du développement durable de la communauté d'agglomération Reims Métropole (200.000 habitants). « Le recrutement a commencé. Ce sont des citoyens bénévoles, une cinquantaine de riverains de l'ouest de Reims et des communes associées Saint-Brice-Courcelles, Champigny et Saint-Thierry. »

Ces bénévoles, pour la plupart des chefs d'entreprises installés sur les lieux, vont surveiller les odeurs désagréables que dégagent la vaste station d'épuration rémoise et les centres de tri et de valorisation des déchets qui la cerne (déchets ménagers, verts, de compostages, de déchetterie, de ferrailleurs, boues d'épuration). « Nous créons de toute pièce un observatoire des odeurs sur un rayon de trois à quatre kilomètres, précise Jean-Louis Dutel. Notre objectif, c'est de corréler ses données avec ceux de la météo et de la rose des vents. »

 

Logiciel adéquat

Depuis l'écopôle de Reims (Marne), le visiteur voit en effet pointer au loin la cathédrale des sacres, le centre-ville touristique sous les vents dominants. « Le jury des nez dressera une cartographie des odeurs gênantes que nous communiquerons à la population. Nous verrons ensuite avec les industriels comment remédier aux désagréments. »
Le jury des nez commencera ses observations en mars 2011. Elles dureront une année. Il faudra auparavant former chaque nez à sa mission de renifleur dans la zone du rayonnement de l'écopôle et même au-delà. Chaque bénévole sera bientôt équipé d'un téléphone portable et d'un ordinateur muni du logiciel expoll.net. Il pourra ainsi décrire et localiser les odeurs malsaines que son nez aura senties au gré de ses allées et venues.

De notre correspondant Yves-Marie Lucot
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Science/Ecologie

Publié : 07/02/11 - 07h37
Mis à jour : 07/02/11 - 07h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur