Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 19 décembre, 10:23
Accueil > Actualité > Société > 200 millions sur une voie de garage !

200 millions sur une voie de garage !

Société


Conséquence de la baisse du fret ferroviaire : plus de 300 locomotives « pourrissent » à la gare de triage de Sotteville-lès-Rouen

332 machines sont à l’arrêt, dont 164 considérées comme neuves et occupent 12 voies de stockage, ce qui correspond au total à une longueur de 6,5 kilomètres
332 machines sont à l’arrêt, dont 164 considérées comme neuves et occupent 12 voies de stockage, ce qui correspond au total à une longueur de 6,5 kilomètres SIPA

Ce sont plus de 200 millions d’euros, payés par le contribuable, qui pourrissent sur des voies de garage de Sotteville-lès-Rouen… En passant par le très fréquenté boulevard industriel de cette ville de Seine-Maritime, on ne peut pas les rater : sur le pont de Quatre-Mare, qui surplombe la plus grande gare de triage française, on est forcément attiré par ces longues files de locomotives, stockées depuis des mois sur les voies de chemin de fer. « Il n’y en a jamais eu autant », témoignent les employés d’une société de location de matériel qui ont, juste en face, une vue imprenable sur ce désolant spectacle, cet étrange cimetière de locos encore en vie. Au dernier comptage effectué cette semaine, 332 machines sont à l’arrêt, dont 164 considérées comme neuves. La plupart d’entre elles ont d’ailleurs été récemment restaurées, réparées dans les ateliers Sottevillais, d’autres sont quasi neuves, donc bonnes pour le service, pour 30 ans au moins… 

Attelées les unes derrière les autres, ces machines « diesel » et « diesel électrique » occupent 12 voies de stockage, ce qui correspond au total à une longueur de 6,5 kilomètres. Et chaque semaine, les 12 files s’allongent, au grand désespoir des cheminots qui, en un an, ont vu l’activité fret ferroviaire se réduire inexorablement. « Une machine comme ça coûte entre 1,5 et 2 millions d’euros », souligne Grégory Laloyer, de la fédération CGT-Cheminots. « Si vous considérez que pour certaines d’entre elles il y a un peu de vétusté, ce sont plus de 200 millions d’euros, payés par le contribuable, qui pourrissent ici. Quel gâchis ! Quel scandale ! ». Car si les locos les plus anciennes sont vouées à prendre racine dans ce cimetière improvisé, si certaines sont vouées à la destruction – « même si elles peuvent encore dépanner », reprend Thierry, technicien de maintenance de ces machines –, les autres pourraient être transférées vers des régions en manque de moyen. « Et notamment en région Paca où la SNCF manque de machines et doit régulièrement suspendre des lignes. Ici, 80 % des machines stockées sont polyvalentes, c’est-à-dire qu’elles peuvent aussi bien tracter des wagons de marchandises que des wagons passagers », ajoute Grégory Laloyer.

Déclin du fret

Mais non, bien au contraire, elles sont sur voie de garage, offertes aux taggeurs et aux vandales qui viennent régulièrement voler le cuivre, le câblage, les éléments recyclables… Pour tous les cheminots de cette immense zone de fret, pour les nombreux amoureux de tout ce qui touche au rail, ce spectacle est insoutenable d’autant que les bruits de couloir poussent les syndicats à révéler que d’ici peu, ce sont près de 600 machines qui seront stockées à Sotteville-lès-Rouen. Une situation qui émeut aussi Pierre Bourguignon, le député maire PS de cette ville qui a récemment rencontré les cheminots pour leur apporter son soutien. Il a dénoncé, dans un courrier adressé fin janvier à Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l’Ecologie et des Transports, « le démantèlement de l’outil de travail qui a commencé avec la fin du tri par gravité en avril 2010, ayant pour conséquence de laisser nombre de matériels, roulants et non roulants, à l’abandon ». Pour les syndicats, ce cimetière de locomotives est la face visible d’une activité en plein marasme : la part du fret ferroviaire a, au cours des dix dernières années, chuté de moitié, entraînant une baisse des effectifs.

Riposte annoncée

La grogne monte donc à Sotteville-lès-Rouen, mais aussi dans les triages de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) ou de Miramas (Bouches-du-Rhône) où, là aussi, le volume de travail décroît chaque jour. « Et c’est là où nous interpellons aussi la ministre », reprend Grégory Laloyer. « Car l’objectif annoncé lors du Grenelle de l’environnement était de porter, d’ici à 2022, à 25 % le volume des marchandises transportées en mode fluvial ou ferroviaire. Ce sera difficile de l’atteindre car aujourd’hui Fret SNCF, filiale de Geodis, préfère privilégier sa branche camion au détriment du ferroviaire. » A Sotteville-lès-Rouen, qui fut pendant des années l’une des gares de triage les plus modernes d’Europe, les syndicats préparent donc la riposte avec plusieurs actions prévues dans les prochains jours. Car personne n’a oublié qu’ici, dans les années 1980, ce sont quelque 2.000 wagons qui, chaque jour, transitaient sur cette zone. Aujourd’hui, il n’en passe qu’une dizaine, à quelques mètres de ces interminables files de locomotives que la rouille souille un peu plus chaque jour.

Le fret en chute libre

Selon les chiffres de la direction et des syndicats, l’activité fret de la SNCF au niveau national est passée de 55 milliards de tonnes-kilomètres à 26 milliards ces dix dernières années. Et entre 2008 et 2010, les effectifs dédiés à ce secteur sont passés de 14.933 à 11.793, affirment les syndicats.

De notre correspondant Michel Manfredi
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Réactions à cet article11 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 13:16

    Anonyme-77656
    Locos en panne

    Si les cheminots avaient moins fait grève, il y aurait plus de trains et moins de camions pour transporter le fret.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 13:29

    Anonyme-77656
    Merci les grèves

    La baisse catastrophique du fret SNCF est dû uniquement à son manque de fiabilité à cause des grèves. C'est le même problème que les ports français. Merci la CGT. Il est piquant de constater que ce syndicat proteste contre cette baisse... Le Fret SNCF est dans un monde concurrentiel !



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 14:06

    Anonyme-77656
    il n'y à pas que les grèves

    C'est facile d'accuser les gens qui ont essayé un moment donné de défendre leur outil de travail et par la même de faire comprendre au public que la SNCF était en danger de par les orientations gouvernementales prises et qui mènent maintenant à ce qu'on peut voir sur cette photo (c'est à dire une vraie désolation pour moi qui aime mon métier)!!!

    Je vous rappelle que le Fret ferroviaire est libéré depuis 2003 et que le privé n'a pas fait mieux.

    Je pense que vous prenez votre voiture et que vous circulez sur les routes de France.

    Vous n'avez rien vu changer depuis quelques temps avec ces murs de camions de toute l'Europe (les chauffeurs aussi).

    On vient en plus de les autoriser à passer à 44 tonnes (bonjour les dégats sur les routes de vos villages) c'est vous qui allez payer.

    Arrêtons de stigmatiser certaines catégories de gens, hier les cheminots, aujourd'hui les agriculeteurs, demain ce sera peut être vous!!!

    Merci de m'avoir lu

    Alain



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 15:45

    Anonyme-77656
    psy

    D'un simple point de vue psychiatrique, j'aimerais beaucoup rencontrer "en vrai" travapeur et PierreMF, pour comprendre par quelle "construction intellectuelle" (on ne peut pas parler de "raisonnement" dans leur cas) ils arrivent a déterminer que ceux qui ont défendu le fret, essayé d'empêcher des fermetures de gares et de lignes et demandé plus d'investissement pour qu'il se développe, seraient responsable de son déclin.

    Et comment ceux qui ont voulu le flinguer depuis les années 70 pour passer au "tout camions" seraient ses promoteurs...

    Je suis sur que ce serait vertigineux et très intéressant, d'un strict point de vue médical.

    Quant a la concurrence, parlons-en.

    Veolia fret, qui devait montrer a la vieille SNCF comment on bosse et comment on gagne des sous avec le train, a déposé le bilan en avril 2009.

    ECR ne va pas beaucoup mieux et est en train (ha ha ha ) de battre le record du nombre de jours de grève tous réseau confondu.

    Quoi qui'l en soit, la séparation de RFF et de la SNCF en 1997, même mal faite et inopportune, a au moins eu le mérite de faire voir ce que coûte l'infrastructure (le train est le seul a payer son infra la ou tout le monde paie pour les routes, canaux, ports, aéroports, etc...) et ce que rapporte l'exploitation: la SNCF/exploitant gagne 1 milliard par an, malgré ses grèves et ses "preneurs-d'otage-privilégiés-feignants".


    Ça devrai en faire réfléchir certains.


    Ça devrait...



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 17:01

    Anonyme-77656
    A la recherche des vrais coupables

    Nous vivons une drôle d'époque!


    Alors qu'une majorité de nos ancêtres se sont battus, certains même jusqu'à la mort, pour obtenir une certaine justice sociale avec la création du système de retraite par répartition, de la sécurité social donnant accès aux soins gracieusement à chaque salarier du privé comme du publiques, des salaires permettant de se loger et de se nourrir et de nourrir nos enfants convenablement, vous osez montrer du doit les salariés qui perdent des journées de salaires pour défende et préservé leurs acquis et ceux dont vous bénéficiiez ?


    Vous qui critiquez si bien les cheminots, prenez-vous le train quotidiennement ? Subissez-vous les retards et les annulations de trains pour des causes bidon ?

    Moi ouvrier, usager du train sur la ligne Rouen paris, je peux vous dire que ce n’ai pas forcément les jours de grèves que l’on est le plus «emmerdé ». Ces jours là, nous avons la « chance » d’être informé la veille des trains qui seront supprimés. Tous les jours je subis des retards et des annulations de trains. Pour des problèmes de locos en panne, des incidents informatiques Etc.… Le manque de personnel n’en est-il pas la cause ? Combien de jours de grèves sur 365 comparé au nombre de jours sans problème de ponctualité ?

    C’est marrant mais depuis que je prends le train, j’ai toujours vu un employé au guichet me vendre un billet, un autre donner le départ, un autre conduire le train, un autre contrôler, arriver à la bonne destination malgré un nombre incalculable d’aiguilles !

    Peut être existe-t-il des faignants aux chemins de fer, mais je vous assure qu’il en existe autant dans ma boite et certainement dans la votre aussi. Et je reste persuadé que les cheminots grévistes ne gagnent pas plus que vous, malgré ce que l’on veut vous faire croire !

    Alors si vous vous considérez ouvrier exploité et que vous n’avez pas le pouvoir de vous défendre, laissez et encouragé ceux qui peuvent le faire pour vous sans les montrer du doigt.

    A bonne entendeur

    Le coucou



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 fév à 19:06

    Anonyme-77656
    N'importe quoi !

    Les grèves ne sont pas l'excuse à l'augmentation du nombre de camion. Qui conduit de plus en plus les camions ? Des chauffeurs étrangers (moins chers) ! C'est du aux grèves aussi, bandes de malins ? Réflechissez un peu !!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 fév à 00:16

    Anonyme-77656
    Histoire vraie

    Cela remonte à plus de 20 ans. Une personne de ma famille s'était associée avec plusieurs personnes pour acheter une grosse quantité d'huîtres pour Noël et la St Sylvestre, pour des restaurateurs, etc.


    Mais le wagon a été bloqué par une grève jusqu'à début janvier.


    Il a fallu:

    - s'excuser auprès des clients qui n'avaient pas été livrés,

    - les indemniser entièrement (y compris la franchise de l'assurance) et pour certains leur verser une compensation pour ne pas les perdre définitivement,

    - aller vider le wagon qui empestait.


    Cela lui est arrivé une fois, pas deux car il n'a plus jamais fait confiance au Fret SNCF. Quand on risque d'y laisser sa chemise et que le Fret ne fait aucun geste commercial, on n'y revient pas deux fois.


    Voilà pourquoi le Fret, qui est gravement déficitaire depuis de nombreuses années, a de moins en moins de marchandises à transporter: les entreprises sont des clients, pas des usagers.


    Et c'est au Fret de s'adapter à leurs contraintes, pas l'inverse.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 fév à 16:18

    Anonyme-77656
    à lire ces quelques messages,

    à lire ces quelques messages, les défenseurs du capitalisme ont de beaux jours devant eux. L'objectif est atteint, mettre tout sur le dos des salariés cheminots pour développer le camion et quelques industriels du transport sans scrupules, qui par contre exploitent bien plus facilement des forças de la route sous- payés.

    N'oubliez pas, mesdames et messieurs les "casseurs de grévistes", que ce sont ces mêmes patrons et dirigeants politiques à leurs bottes, qui font porter le déficit de la sécu sur les étrangers ou rmistes, le déficit des retraites sur les fonctionnaires...etc...

    Méditez sur ce qui se passe dans l'énergie et la casse d'EDF. Ouverture à la concurrence, producteur privés, plus d'entretien...et la facture explose! Au fait, la casse du service public des télécom a fait qu'il y a moins de grévistes dans cette boite, mais j'ai pas vu ma note diminuer..



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 mar à 21:55

    Anonyme-77656
    Votre faute

    Les cheminots ont des avantages que nulle autre entreprise ne peux avoir.

    Salaire, environ 2200 euros net pour un conducteur ordinaire, en déplacement ca peux monter à plus de 4000e!!!

    Sans compter le train gratuit, les logements locatif réservé aux cheminots à tarifs avantageux, location de voiture (avis) à - 35 pourcent, retraire à 50 ans,...et j'en passes!!!

    Les employés à la sncf sont des avantagers, il font grèves pour maintenir la retraite à 50 ans (conducteurs), sous prétexte que c'est un métier dur, et après ils viennent travailler dans le privé (alors qu'auparavant, C'est tous juste si ils ne jetaient pas des cailloux quand ont passé avec des locs privés)


    Vous n'êtes vraiment pas crédibles!

    Moi je suis conducteur dans le privé, si vous aurez moins abusés de l'entreprise, le privé n'existerez pas, et fret sncf serait toujours rentable

    je ne serez pas la aujourd'hui,à galerer,gagner 3 francs 6 sou,avec des conditions de travail deplorable, mais à la sncf.

    Vous n'êtes pas entièrement responsables, mais en grande partie



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 10 mar à 06:36

    Anonyme-77656
    @cheminots privés

    Arrête de réciter ta plaquette de pub et renseigne toi sur la réalité.

    Les "avantages" des cheminots ont été donnés pour compenser des salaires plus bas que dans le privé, et non par altruisme, simplement parce que ça coutait moins cher que de monter les salaires.

    Quand a la vieille litanie "privé = pas de greves". lit un peu ça.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/03/09/97002-20110309FILWWW00508-all-greve-des-conducteurs-de-trains.php

    C'est pas exactement l'huma, c'est pas exactement ce que tu penses, mais c'est juste la réalité...

    Désolé.


    A propos, tu ne travaillerais pas dans le groupe ferroviaire qui est une filiale de la DB ?


    Si oui: re-désolé...

    ;-)



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 mar à 22:00

    Anonyme-77656
    N'importe quoi !

    Ah qu'est ce qu'ont peu lire comme âneriesn à commencer par l'article :


    1. Non ce n'est pas le contribuable qui paye ses locos, mais les SNCF sur ses propores fonds en tant qu'EPIC.

    2. Non, les cheminots ne se font pas 2200 EUR par mois. Je suis cheminots et je gagne 1300 EUR par mois, primes incluses (je travail 3 dimanches sur 4 dans un mois !)

    3. Non les cheminots non pas la retraites à 50 ans, c'est fini çà, alors arrêter d'envier sur un sujet qui n'exisite plus.

    4. Oui les Cheminots on acces à certains trains gratuitement, mais des gens qui travaillent dans une cuisine centrale ramène de la bouffe le soir (moi la bouffe je la paye), quelqu'un qui travail dans le TP pour avoir des engins à dispos pour du terrassement person (moi je paye)... en cherchant bien, chaque métier à une avantage : seulement c'est mieux de cracher du venin sur le voisin et de l'envier.

    5. Les logements ne sont pas prix avantageux mais au tarif du cours actuel.


    Je suis cheminot, je gagne 1300 EUR par mois, paye 470 EUR de loyer pour un 48M², je payent l'impots sur le revennu plein pot, je n'ai le droit à aucune aide social : NON je m'éstime pas privilégié !


    Si c'est le club med' : postulez !



    - Signaler un abus  
Publié : 18/02/11 - 06h47
Mis à jour : 18/02/11 - 06h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 18:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 16:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 20:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 16:21

      238720 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 22:39

      186400 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur