Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 17 novembre, 19:23
Accueil > Actualité > Société > Agent de joueurs - “Il y a des métiers bien plus beaux que celui-là”

Agent de joueurs - “Il y a des métiers bien plus beaux que celui-là”

Société


Frédéric Guerra fut pendant dix ans l’agent de l’international français Sidney Govou. Il défend maintenant des intérêts de Loïc Rémy, Rio Mavuba ou encore Anthony Mounier. En cette période intense de transferts, il porte un regard franc sur son métier, entre passion et désappointement.

FRANCE-SOIR. Comment êtes-vous devenu agent de joueur ?
FRÉDÉRIC GUERRA.
J’ai toujours été dans le football, d’abord jeune comme simple joueur – j’ai aujourd’hui 54 ans – et ensuite comme président de l’AS Villeurbanne. Je suis resté fidèle au club de mon quartier, qui n’existe plus maintenant. A l’époque nous étions en troisième division et nous ne parlions pas argent dans le foot. Chez les amateurs, j’ai souvent vu des joueurs très talentueux mais bloqués par des entraîneurs qui préféraient voir leurs joueurs chez eux, même à ne rien gagner, plutôt que dans des clubs professionnels. Et je me suis dit que je n’aimerais pas que l’on fasse pareil à mes enfants. Donc je me suis très vite comporté avec les joueurs comme s’il s’agissait de mes enfants. S’ils peuvent avoir une chance de réussir, il faut la leur donner. De fil en aiguille, j’ai acquis un peu d’influence pour finalement croiser la route de Sidney Govou en 1999, qui entrait alors sur le devant de la scène.

Dans quel contexte ?
Je l’avais vu jouer, puis un jour je me suis retrouvé à côté de lui. Je lui ai demandé s’il possédait un agent, et il m’a dit non. Je lui ai ensuite demandé s’il en voulait un, et il m’a dit oui. Et lorsque je lui ai demandé s’il voulait que ce soit moi, il m’a encore répondu oui. Je lui ai alors dit : « Mais ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Les gens en qui tu as le plus confiance en ce moment, je suppose que ce sont tes parents. Il faut donc qu’on les rencontre, et s’ils sont d’accord à la fin de l’entretien pour que je devienne ton agent, eh bien on le fera. Mais tu ne peux pas prendre une décision aussi importante sur un coup de tête. » C’est parti comme ça. Et puis Florent Balmont est arrivé, et plein d’autres.

De combien de joueurs vous occupez-vous maintenant ?
Une vingtaine, dont Loïc Rémy, Anthony Mounier, Florent Balmont, Rio Mavuba, Albin Ebondo. Certains agents en possèdent beaucoup plus. Je pense que si l’on veut faire les choses efficacement, c’est difficile d’en avoir plus que vingt. Pour avoir de la confiance, de l’amour et de l’envie, c’est le maximum.

En quoi consiste l’examen d’agents de joueurs ?
Il est organisé par la Fédération française de football. A l’époque, je n’étais que le 46e Français à le passer. Il était basé sur des sessions ayant trait au domaine du football mais je me rappelle d’un moment qui a été très fort. Il y avait une question morale et éthique à traiter, et cette question c’était : pourquoi voulez-vous devenir agent ? Il a fallu que je réfléchisse pendant un moment et expliquer que cette idée de participer à des belles histoires était plus importante que l’argent que cela pouvait représenter.

Comment se déroulent vos journées ?
Je reçois beaucoup d’appels. Dernièrement, Bernard Lacombe m’a appelé à 6 h 35 du matin, et d’autres présidents du club peuvent m’appeler jusqu’à très tard le soir. Dans la journée, ce sont souvent les entraîneurs, les présidents et les directeurs sportifs qui ont entendu qu’un de mes joueurs est suivi par un club qui me contactent. Les joueurs préfèrent plutôt m’appeler le soir, parfois à minuit, bien qu’en cette période ils le font rarement, étant en vacances.

Quel est l’aspect le plus difficile de ce métier ?
Voyager, car finalement je n’aime pas trop, alors que j’effectue parfois trois déplacements à l’étranger par semaine.

De quelles qualités doit-on disposer pour l’exercer ?
Il faut faire comprendre à ses joueurs qu’ils sont des bons footballeurs mais qu’ils n’ont pas toujours inventé le vaccin contre le sida. Ils tapent dans un ballon, signent des autographes, répondent à la télévision mais ils n’en demeurent pas moins des hommes et non des extraterrestres. Le plus dur, c’est de leur faire comprendre ça.

Combien touchez-vous de commission lorsqu’un transfert est conclu ?
Elle varie selon les montants du transfert. En moyenne, entre 5 % et 7 %. Selon les années, on peut très bien gagner sa vie ou non. C’est très variable.

Aux yeux du grand public, le métier d’agent de joueurs est très critiqué. Etes-vous sensible à ces critiques ?
Ce n’est pas évident du tout. Moi, ce qui m’affole le plus, c’est que ce métier fasse autant rêver les gens. Dans leur esprit ils se disent : « Ce joueur a été transféré tant, son agent a donc gagné tant. » Ces raccourcis me gênent. Si vous demandez à mon épouse, elle va vous dire qu’elle ne me voit presque pas car je travaille sept jours sur sept et dix-huit heures sur vingt-quatre. Alors oui, nous sommes bien rémunérés, et dans le monde du sport il y a des gens qui sont plus en difficulté que moi. Mais j’ai exercé pendant trente ans dans le bâtiment, dont vingt ans d’artisanat, avant de faire ce métier.

Dans le bâtiment ?
Oui. Et je trouve que je pratiquais alors sans doute le plus beau métier du monde, sculpteur sur plâtre. J’ai fait ça pendant trente ans en n’ayant pas une seule interview et depuis que je suis devenu maquereau tout le monde m’appelle. Je trouve qu’il y a des métiers bien plus beaux que celui-là.

Maquereau est un terme très fort…
Maquereau, ou boucher, ou marchand de viande. Ce sont des métiers qui sont médiatisés alors que d’autres pourraient l’être davantage.

Beaucoup de joueurs se plaignent d’avoir été escroqués par leurs agents. Sont-ils trop naïfs ?
Etre joueur, c’est un moment de vie très spécial. Un joueur, pour être bon en football, ne doit faire que du football pendant toute son enfance. Pendant ce laps de temps, le garçon étudie peu pour jouer beaucoup. Finalement, entre 20 et 30 ans, il se retrouve à la tête d’une fortune colossale que certains chefs d’entreprise qui ont 150 salariés ne possèdent pas. Sauf que le chef d’entreprise de 150 salariés arrive à cette situation de manière très structurée, avec pleine de choses en tête mais surtout des études et des valeurs. Un chef d’entreprise avec une fortune entre ses mains est bien plus méfiant parce que la vie lui a appris à être méfiant. Alors qu’un joueur de foot, qui est encore un enfant, rencontre plein de gens du monde de la nuit qui lui promettent mont et merveilles. C’est difficile.

Par Maxime Mianat
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 6 août à 23:10

    Anonyme-77656
    salut monsieur

    je m apelle rodrigue je joue au foot.j aimerai vous avoir comme agent par ce que vous aime bien vos joueurs et moi le foot c est ma vie .je veux bien reuissit dans ca car je tien au foot c est toue por moi



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 14 sep à 18:34

    Anonyme-77656
    slt monsieur

    je nomme valley alla je suis un jeune joueur ivoirien résident au Maroc désire entré en contact avec vous monsieur étant que son agent de joueur m'aide à réussir dans le football .



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 9 oct à 11:33

    Anonyme-77656
    slt mr

    slt mr je suis ravi de lire votre dossier et je suis imterressé.

    je m'apelle agboessi didier joueur béninois evolue en l1 au bénin dans l club de mambas nors fc .

    mr l'agent fifa j'ai besin de votre aide pr reussi ma carrière.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 19 mar à 00:18

    Anonyme-77656
    aide

    Bonjour Mr


    En effet je suis originaire de la cote d'ivoire(abidjan )et je me nomme

    gbadia franck


    j'ai acquis une tres bonne base dans le domaine du football grace au Centre de Formation aux quel j'ai parcouris.Voir Mon CV Sportif en Pièces Jointes.


    Je suis Un Milieu sortan gauch & droit .

    Et un joueur assez complet et vous aurez l'occasion decouvrir toutes mes qualités athletiques.


    Je suis pret à donner le meilleur de moi- meme et mettre toutes mes qualités à votre disposition si vous me donner l'occasion .

    POUR PLUS D'INFORMATIONS VEUILLEZ ME CONTACTER PAR MAIL,Ou Par Telephone


    (+225) 09 42 37 38 ou 34 71 37 84 Ligne Direct


    ¤ Champs de vision du jeu

    ¤ Maitrise de balle

    ¤ Réussi a s'adapté au Milieu sorten gauch & droit

    ¤ Bonne pointe de vitesse

    ¤ Physique

    ¤Technique

    ¤ Percutant

    Sincères Salutations

    gbadia franck



    Signaler un abus  
Publié : 25/06/09 - 17h46
Mis à jour : 12/03/10 - 14h13
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur