Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 08 décembre, 03:02
Accueil > Actualité > Société > Cette ligne à grande vitesse qui met le feu au Sud

Cette ligne à grande vitesse qui met le feu au Sud

Société


Au fur et à mesure que le tracé de la LGV Paca se précise dans le département du Var, un mistral d’inquiétude exaspérée souffle parmi les agriculteurs et de nombreux habitants. Au point que le préfet tente une médiation.

La LGV Paca, source de tensions
La LGV Paca, source de tensions SIPA

« On est en train de gâcher le premier département touristique français ! Tout cela pour gagner quelques minutes entre Paris et Nice ! » Max Bastide, le maire divers gauche de Puget-Ville, charmante commune de plus de 3.600 habitants, n’en finit pas de fulminer. Depuis qu’il a connaissance des projets de tracés de la ligne à grande vitesse, la fameuse « LGV Paca », il est en effet dans une colère noire. « Engager 20 millions d’euros dans cette histoire, c’est irresponsable, inacceptable ! », renchérit-il, avec d’autant plus de fermeté qu’il sait que son sentiment est largement partagé, par des dizaines d’élus, mais aussi par de nombreux citoyens des villages varois ou azuréens. Ce n’est pas sans raison si, vendredi dernier, plusieurs centaines de viticulteurs et d’agriculteurs à bord de tracteurs et de voitures, scindés en deux cortèges venus de La Crau et de La Cadière d’Azur (Var), ont convergé vers Toulon pour manifester contre les projets de tracés. Et ce n’est pas sans raison non plus si les banderoles qui ont circulé dans l’agglomération à cette occasion étaient dépourvues de toute équivoque, avec des messages du genre : « Non aux rails dans nos vignes ! », « Je veux rester vigneron, pas contrôleur ou cheminot ! » ou encore « Mon village n’est pas à vendre ! ». Cette tension – croissante de jour en jour – s’explique pour au moins deux raisons. D’abord, les terrains directement concernés représentent une superficie assez considérable. Sébastien Perrin, le président des Jeunes agriculteurs du Var, ne manque d’ailleurs pas une occasion de le souligner : « Nous sommes opposés au passage de la ligne à grande vitesse (LGV) au milieu de nos terres agricoles, qui va impacter plus de 1.700 ha de terres ! » martèle-t-il. Ensuite et surtout, l’exacerbation du sentiment d’exaspération trouve son origine dans cette conviction, hélas ! souvent justifiée, que c’est à plus de 800 kilomètres au Nord, à Paris donc, que les décisions, dans la plus totale irresponsabilité et la plus grande ignorance des réalités locales, sont prises et que « l’art de gâcher un village » se cultive avec un parfait mépris technocratique. Tout en assurant qu’« il n’est pas question de couper la main qui tient la fourchette », Sébastien Perrin clame d’ailleurs haut et fort qu’il « n’est pas d’accord sur la façon dont Réseau ferré de France (RFF) gère la communication de ce dossier ». Alain Baccino, le président de la chambre d’agriculture du Var, ne paraît pas loin de son côté de partager son avis. A fortiori parce qu’il se désole d’observer que « l’inquiétude grandit au fur et à mesure que le projet se précise »… « Le dernier tracé coupe La Cadière et Le Beausset en deux, déplore pour sa part Olivier Cade, le porte-parole de l’association des vins de Bandol, avant de crier au sacrilège : « On sacrifie deux villages médiévaux ! On va remettre du béton là où nos ancêtres ont enlevé les pierres pour planter de la vigne ! »

Rien d’étonnant dans ces conditions que les agriculteurs varois soient de plus en plus « vent debout », que des associations opposées au projet de la LGV aient tendance à se multiplier et que les manifestants toulonnais se soient rendus en cortège mais comme un seul homme au conseil général pour y déposer une motion collective. Dans ce document, ils ne se sont pas contentés pas de faire valoir que « le projet de Réseau ferré de France n’a pas été demandé par la profession agricole et qu’il présente des dangers réels et irréversibles pour toutes les communes concernées ». Ils ont également dénoncé le fait, à leurs yeux, rédhibitoire, que « les conséquences directes et indirectes n’ont pas été évaluées à leur juste valeur ». Avant de rappeler avec force que « c’est la qualité de vie dans son ensemble et l’impact sur les paysages et les terroirs qui font la renommée du Var qui sont en jeu ». Mieux encore, le mouvement de protestation « sonne le tocsin » auprès des parlementaires de la région et des différents partis politiques. Devançant l’appel en renfort, les représentants d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) se sont joints à la manifestation toulonnaise. De son côté, la députée UMP Josette Pons, devenue illico presto adepte du « Pas de pays sans paysan », a fait savoir urbi et orbi qu’elle était « aux côtés » des protestataires « pour défendre l’agriculture varoise »… Enfin, le préfet s’est mis à beaucoup recevoir ces jours derniers. Du coup, comme par enchantement, le dossier semble connaître un début d’évolution… Sans tabler trop hâtivement sur une victoire décisive, Antoine Pastorelli, le président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles note ainsi avec une petite pointe de satisfaction amusée que le préfet vient de prendre le double engagement, d’abord et avant tout de demander dès ce début de semaine le retrait pur et simple du tracé direct, et ensuite de solliciter la remise en question de l’emplacement d’une des principales gares (la gare Est). Dans le Var, plus qu’ailleurs peut-être, le pire ne saurait être définitivement sûr.

Repères

Le Var ou la nouvelle guerre du rail

 * En son dernier état connu, le projet de tracé de la ligne à grande vitesse en région Provence-Alpes-Côte d’Azur a un impact direct sur plus de 1.700 hectares de terres dans le département du Var. Une superficie amplement suffisante pour semer le trouble et déclencher une nouvelle guerre du rail.

 

* L’agriculture varoise représente 6.000 exploitants, plus de 40.000 emplois induits et près de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

 

J.-P. Th.

Plus d'articles Société

Réactions à cet article8 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 24 oct à 07:35

    Anonyme-77656
    et un de plus

    comme la LGV limoges poitiers ça confirme que RFF

    se fout complétement de l'environnement

    pire en limousin méme les élus sont pour la LGV

    moi ma petite ville est rayée de la carte sur le tracé retenue alors qu'il existe le POLT qui serait beaucoup plus judicieux mais on nous ment de partout

    il faut croire que ces projets absurdes profitent à quelqu'un qui se moque du peuple!



    - Signaler un abus  
  • Par archipene, le 24 oct à 08:28

    archipene
    LGV PACA

    Sauf que le coût de cette LGV n'est pas de 20 millions mais de 20 milliards d'euros !! Et encore, aux conditions économiques de 2008 !


    Pour 200 km....! Qui dit mieux?



    - Signaler un abus  
  • Par archipene, le 24 oct à 08:30

    archipene
    Sauf que le coût de cette LGV

    Sauf que le coût de cette LGV n'est pas de 20 millions, mais de 20 milliards d'euros, et encore aux consitions économiques de 2008 !!


    Pour 200 km. Qui dit mieux?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 oct à 10:22

    Anonyme-77656
    Sous terre

    Pourquoi ne pas creuser un long tunnel ? Plus cher et plus long à réaliser mais plus discret et ne perturbe pas trop en surface. A savoir comment ça fonctionne niveau pression de l'air quand un engin circule à grande vitesse dans un tuyau.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 oct à 10:31

    Anonyme-77656
    scandaleux

    il est intolérable de ne pas tenir compte des dégâts que va produire cette ligne dans le paysage régional sans compter la spoliation des terres agricoles. Et pour quel résultat ? gagner du temps ? ce temps qu'ls vont perdre dans les embouteillages ou au restaurant pour signer des contrats ? Les auteurs de ce projet devraient être condamnés pour non respect du bien d'autrui.



    - Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 24 oct à 10:36

    HeyBaal
    Les touristes ne vont plus

    Les touristes ne vont plus aller à puget ville, je sais pas si l'économie va s'en remettre ...


    Sérieusement, les enjeux dans le sud sont multiples.


    Certes, le tourisme est important, et une ligne de chemin de fer n'y est pas totalement incongrue, quoiqu'un maire puisse en dire (surtout un maire de gauche concernant un transport en commun ...).


    Mais il faut bien comprendre la pression touristique que subissent ces départements. Ce qui les fait vivre les met aussi à genoux. L'immobilier a explosé. La population aussi. On en arrive au stade où la manne financière est de moins en moins acceptée. Alors quand on vient vous dire qu'on va faire un chemin de fer, exproprier, créer des nuisances, etc ... que ça va couter des millions dans ces régions qui ont déjà fait beaucoup pour le tourisme et qui paient des impôts exorbitants pour que les allemands et les hollandais aient de belles rues et plages propres, ça fait beaucoup.


    Maintenant, les réseaux routiers étant saturés, peut on se passer de rails ? Si ce maire a une meilleure idée, peut être pourrait il nous en faire part ?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 oct à 13:05

    Anonyme-77656
    LGV PACA. le VAR SACRIFIE! NON JAMAIS...

    Pour répondre à HeyBaa je signale que d'une part les opposants à ce projet sont aussi bien de droite que de gauche,et d'autre part je suis pour le développement des transports en commun mais s'agissant du tracé des métropoles il existe des solutions alternatives bien moins destructrices et coûteuses



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 oct à 15:48

    Anonyme-77656
    Taux de remplissage pas assez grand.

    LGV Paca coûte 60 millions par km...le plus élevé au monde ! Comment réduire les coûts ? La seule solution est d'augmenter son trafic. Taux de remplissage pas assez grand.



    - Signaler un abus  
Publié : 24/10/11 - 07h05
Mis à jour : 24/10/11 - 07h10
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 18:55

      403650 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 16:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 20:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 16:21

      238750 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 22:39

      186400 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur