Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 26 novembre, 12:50
Accueil > Actualité > Société > Culture du maïs OGM : Autorisée mais le gouvernement veut agir

Culture du maïs OGM : Autorisée mais le gouvernement veut agir

Alimentation et santé


Les ministres de l'Agriculture et de l'Écologie ne sont pas satisfaits de la décision prise par le Conseil d'État. Ce dernier a en effet annulé, lundi, la suspension de culture du maïs OGM Monsanto.

La culture du maïs OGM a toujours été perturbée
La culture du maïs OGM a toujours été perturbée SIPA/Paolo Giovannini

« Je suis plus déterminée et plus convaincue encore qu'en 2008 de la nécessité pour nous d'interdire la culture du Monsanto 810 en France ». Les mots de Nathalie Kosciusko-Morizet sont forts. La ministre de l'Écologie ne veut pas céder face aux défenseurs des OGM. Pour elle, pas question de cultiver le maïs. Pourtant, le Conseil d'État en a décidé autrement. Il a en effet annulé lundi la suspension de culture du maïs OGM Monsanto prise par le gouvernement français en février 2008.

Dans sa décision, le Conseil d'État argumente. « Tirant les conséquences de l’arrêt de la Cour de justice européenne (en septembre), le Conseil d’État relève que le ministre de l’Agriculture n’a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d’avoir apporté la preuve de l’existence d’un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l’environnement », a dit le Conseil. Réponse directe de la ministre de l'Écologie. « Nous sommes en ce moment même en train d'étudier les modalités juridiques pour poursuivre cette interdiction » a-t-elle déclaré. « Quatre études sont venus conforter les inquiétudes qu'on avait en 2008 », a-t-elle ajouté en précisant que le Haut Conseil des biotechnologies avait notamment fait état de « lacunes dans la surveillance » des effets du Monsanto 810 sur les insectes.

François Hollande aussi

Nathalie Kosciusko-Morizet n'est pas la seule à avoir réagi. Bruno Le Maire, s'exprimant devant quelques journalistes à l'Assemblée nationale, a lui aussi affirmé que le gouvernement restait «défavorable» à ce type de culture car « il reste encore trop d'incertitudes sur les conséquences pour l'environnement ». Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande, par la voix de sa porte-parole, a demandé le dépôt d'une « nouvelle procédure activant la clause de sauvegarde sur des bases juridiques plus solides ».

Du côté des ONG le même appel à l'action rapide du gouvernement a été lancé: « Si le gouvernement ne fait pas le nécessaire, en mettant en place une nouvelle interdiction, on risque de voir réapparaître les OGM dans nos champs dès le printemps prochain », a prévenu Sylvain Tardy, directeur des campagnes de Greenpeace France. Figure de proue de la lutte contre les OGM, José Bové s'est aussi exprimé disant, « il ne se passe pas une semaine depuis 2008 sans qu'une nouvelle information ne vienne étayer le dossier à charge contre la variété de maïs de Monsanto 810 ». 

Pour le moment, Mosanto a donc gagné une bataille mais sans doute pas la guerre. Le gouvernement n'a pas l'intention de lâcher ce dossier.

Actu France-Soir

Réactions à cet article6 commentaires

  • Par Madiran, le 29 nov à 12:30

    Madiran
    Conseil ?

    En quoi le conseil d'Etat prend-t-il une décision ? Il est "conseil", ce n'est pas lui qui décide !



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 29 nov à 13:44

    HeyBaal
    @Madiran

    Au lieu de prendre du temps pour laisser un commentaire, utilisez le pour vous renseigner.


    Concernant les OGM, tout le monde dit que c'est nocif, et ce depuis plusieurs années. Et pourtant pas une seule étude vérifiable ne le prouve. On est sensé croire sur parole des vidéos invérifiables où des voix off inquiétantes nous expliquent que les souris qu'on voit, là, ben elles ont mangé des OGM et maintenant elles ont 18 rates et 45 poumons. Mais enfin puisqu'on vous le dit ... Et après ces mêmes personnes reprochent aux gens d'être des moutons parce qu'elles ne s'opposent pas aux OGM et "gobent" tout ce que leur disent mosanto, le gouvernement, les capitalistes, la cia, etc ...


    Apparemment 4 études sont en cours en France. J'attends les résultats et les commentaires des scientifiques sur le sérieux des protocoles employés avec beaucoup d'intérêt.



    Signaler un abus  
  • Par ire, le 29 nov à 19:32

    ire
      Le conseil d'état est

      Le conseil d'état est peuplé de gratte papiers qui se veulent grands penseurs et qui en ce cas prennent le contre pied d'une élémentaire prudence . Encore une institution qui a besoin d'être remaniée energiquement pour être adaptée au 21eme siècle .



    Signaler un abus  
  • Par agattha, le 30 nov à 08:31

    agattha
    soyons nature

    avez vous lus le livre sur Monsanto.?


    Pour moi, je garde plus que des doutes sur les OGM après cette lecture. ce qui me choque le plus c'est l'imbrication des dirigeants et la valse des dirigeants dz chez Monsanto aux organismes d'état US, comme si cela servait à les absoudre:Nous travaillons pour le gouvernement nous n'oserions pas empoisonner le monde!


    Pour une fois que notre chef le l'état prend une bonne décision donnons lui notre bénédiction, c'est si rare, ....à moins qu'il ne change encore d'avis!!!


    Quoiqu'il en soit une agriculture tradiytionnelle sans trop de pesticides et autres saloperies reste tout de même ma préférence, mais quand serza-t-il dans quelques années avec la prolifération de CO2 de toutes vos voitures et des rejets dans l'atmosphère des usines. Faisons du fric , faisons du fric, même si nous devons mourir comme des homards:cuits dans l'eau. a plus Tongue Stare



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 18:16

    Anonyme-77656
    Sans vouloir être polémiste,

    Sans vouloir être polémiste, il y a ceux qui attendent des résultats d'analyses pour se prononcer, et ceux qui tout de go voient en les OGM une énième pestilence...

    De mon côté, ce à quoi je suis sensible, c'est le DÉTOURNEMENT opéré par les semenciers à des fins purement commerciales ou spéculatives, ceci au nom d'avancées technologiques qui auront les répercussions qu’ont déjà eu, par exemple, l’industrialisation du nucléaire, ou encore la production à une échelle industrielle de moyens amenant une pollution de même dimension (pétrochimique : accident du golfe du Mexique, nucléaire : Tchernobyl, Fukushima). Celles-ci en partie démontrées par quelques scènes du documentaire de Marie-Monique Robin : "le monde selon monsanto".

    Mais conscient aussi de ma place, je me demande à quoi cela nous sert de prêter le flanc à des polémiques qui sur le fond ne changent rien.

    Et entamer un débat parce que quelques multinationales veulent s'élever au dessus de la moyenne, je pense qu'à un moment ou à un autre, un rééquilibrage s'opère comme pour tout ce qui est soumis à la mécanique terrestre... D'ailleurs, qui est exempt de payer ses comptes ? Même la vie, qui tous nous anime, peut elle aussi disparaître un jour... Qu'en savons-nous ?

    Encore une fois, nous commettons les mêmes erreurs que nos prédécesseurs, s'occuper plus d'autrui que de s'équilibrer en son âme et conscience.

    Que des groupes tels que monsanto, limagrain, basf et cætera existent montre bien que nous ne savons pas nous contenter de ce que nous avons déjà : une existence qui, en dépit de tout ce que nous constatons, n’est mise à profit que pour élever des idéologies forcément imparfaites et déséquilibrées...

    Puisque chaque humain ici bas a, en principe, son libre arbitre, qu’attendons-nous pour nous contenter de ce que nous avons déjà, et quoi qu’on en dise, reste forcément éphémère...

    À mon avis, la société que nous laisserons à nos descendants cumulera toutes les tares / déséquilibres que nous n’avons pas su éliminer, et dont l’une d’elles sera la perversion des chaînes moléculaires engagées de mains d’hommes par le biais des applications génomiques au domaine du vivant.

    Encore une fois, est-ce que cela change quoi que ce soit à, par exemple, la rotation planétaire et conséquemment : chaque « apparition » prenant place sur terre entraîne logiquement sa disparition future ? Là-dessus, je n’ai aucun doute, par contre sauvegarder ce que nous appelons la croissance ou la société, je me demande bien comment nous pourrons continuer de les pérenniser quand tout en ce bas monde s’inscrit dans un cycle.

    Vertueux ou vicieux, à nous de choisir, n’est-ce pas ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 nov à 18:48

    Anonyme-77656
    Idée de titre ?

    J'ai juste omis de mettre un titre.

    Il pourrait être : "humanité, quel prix pour ta société ?", ou encore "quel environnement laisserons-nous à nos descendants ?".

    Enfin, et celui là, j'en suis sûr : "humanité, que de maux on commet en ton nom..."



    Signaler un abus  
Publié : 29/11/11 - 08h15
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur