Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 11 décembre, 02:17
Accueil > Actualité > Société > Les disparues de l'Isère - La cellule d’enquête « Mineurs 38 » va bientôt livrer ses conclusions

Les disparues de l'Isère - La cellule d’enquête « Mineurs 38 » va bientôt livrer ses conclusions

Société


Douze gendarmes travaillent depuis bientôt deux ans sur neuf affaires criminelles non élucidées, plus une autre résolue, survenues en Isère. Un dispositif unique en France qui devrait s’achever très prochainement.

Depuis le printemps 2008, un groupe d’enquêteurs travaille sur neuf dossiers de meurtres ou d’enlèvements d’enfants non élucidés, mais aussi sur une autre, résolue. Tous commis entre 1983 et 1996 en Isère. D’ici à quelques semaines, les familles des victimes devraient connaître les avancées de la cellule baptisée à l’époque « Mineurs 38 ».
 
Sept gendarmes de la section de recherches de Grenoble et cinq analystes criminels de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) de Rosny-sous-Bois ont recoupé des informations, mené de nouvelles investigations, tenté de faire parler les indices en leur possession, notamment grâce aux avancées de la science.

Réunion d’ici à quelques semaines

Initialement prévue la semaine dernière, la réunion d’information a été repoussée car les enquêteurs poursuivent leurs recherches. « Une réunion de restitution devait avoir lieu le 21 janvier avec les familles et la presse afin de rendre compte des travaux menés par les enquêteurs.
 
Mais, finalement, des investigations complémentaires se sont avérées nécessaires », a déclaré à France-Soir Véronique Denizot, substitut général au parquet de Grenoble. Cette réunion est donc finalement repoussée à « quelques semaines », le temps d’achever ces dernières vérifications. Après quoi la cellule devrait fermer. « Cela ne veut pas dire que nous clôturons les dossiers. Nous étudierons ce qu’il est possible de faire ou pas à partir des investigations qui ont été menées », insiste la magistrate.
 

La colère des familles


Mercredi, c’est en écoutant la radio que les familles des « disparus de l’Isère » ont appris que la justice s’apprêtait à, semble t-il, classer le dossier. Jaques Pradel, dans son émission Café crimes, diffusée sur Europe 1, leur a également « révélé » que le numéro vert mis en place par les enquêteurs était désactivé depuis plusieurs semaines. En découvrant la nouvelle, Ferouz Bendouiou, la sœur de Charazed, l’une des disparus, a contacté la station : « Je suis très choquée d’apprendre que ce numéro n’est plus valable, s’est-elle indignée à l’antenne. Déjà, au départ, il n’y avait personne au bout du fil quand on appelait, juste un répondeur (…) A quoi bon mettre en place un numéro pendant des années si on ne relance pas régulièrement des appels à témoins. »
 
Au printemps 2008, le parquet général de Grenoble avait autorisé le regroupement des affaires des disparus de l’Isère et confié les investigations à une cellule d’enquête de la gendarmerie baptisée « Mineurs 38 », composée notamment de cinq analystes criminels de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) de Rosny-sous-Bois.
 
Quelques semaines plus tard, dans un entretien accordé à France-Soir, Mme Bendouiou dénonçait : lors de la disparition de sa sœur, en 1987, « les policiers n’avaient pas mené d’enquête très poussée et nous ont vite mis à l’écart. Tous les jours, mon père allait les voir, il quémandait des informations. Il dérangeait. Les policiers l’ont envoyé promener. Plus tard, en rencontrant d’autres parents de disparus, j’ai entendu la même histoire. On nous a traités comme des chiens ! Avec le recul, nous avons tous l’impression d’avoir été dupés. »
 
Jusqu’en 2003, elle et sa famille étaient persuadées que le dossier de Charazed était à l’instruction. Mais en mars de la même année, « j’apprends par hasard que l’affaire (avait) été classée sans suite en décembre 1988, soit un an et demi seulement après l’enlèvement de Charazed ! Le juge n’(avait) même pas estimé nécessaire de nous en aviser.
 
Pendant quinze ans, notre famille a cru naïvement que le dossier était entre de bonnes mains, groupé avec ceux d’enfants disparus en Isère. Notre tort, c’est d’avoir fait confiance à la justice. J’ai remué ciel et terre, d’abord seule dans mon coin, puis avec d’autres familles, avec Corinne Herrmann et Me Seban.
 
Même Grégory Dubrulle m’a dit : « On va t’aider (NDLR : enlevé en 1983, il a survécu à ses blessures). » J’ai encaissé pas mal de coups, tels que : « Oh, ça fait quinze ans, faut l’oublier, votre sœur ! » Mais le plus gros scandale, c’est que nul n’a effectué de rapprochements, malgré le nombre d’enlèvements et d’assassinats dans le département… »
 
 

Les disparus


Parmi les dossiers de la cellule « Mineurs 38 », certains sont clôturés, trois sont toujours à l’instruction. En juillet 2008, France-Soir évoquait largement cette affaire et récapitulait alors les différents dossiers en possession des gendarmes. Les voici.

LUDOVIC JANVIER –17 mars 1983.
Agé de 6 ans, le petit garçon disparaît près du domicile de ses parents, à Saint-Martin d’Hères, dans la banlieue de Grenoble. Alors qu’il part faire une course avec ses frères, un homme les aborde. Il leur demande de l’aider à chercher son chien. Ludovic est enlevé. Son corps n’a pas été retrouvé.
 
GRÉGORY DUBRULLE – 9 juillet 1983.
L’enfant de 8 ans est enlevé devant son domicile, à Grenoble, par un individu qui le contraint à monter dans sa Mercedes blanche. Dimanche 10, Grégory est retrouvé dans une décharge. Par miracle, il a survécu à ses blessures.
 
ANISSA OUADI – 26 juin 1985.
Il est environ 17 h 30 dans le quartier de l’Abbaye. Anissa, 5 ans, joue au pied de son immeuble HLM, à Grenoble. Avant de disparaître. Son corps sera repêché dans l’Isère. L’autopsie révèle qu’elle a été étranglée.
 
CHARAZED BENDOUIOU – 8 juillet 1987.
C’est jour de marché, il est environ 13 heures. La petite Charazed, 10 ans et demi, demande à sa maman la permission de jouer au pied de leur HLM, dans le quartier Champ-Fleuri à Bourgoin-Jallieu (Isère). La fillette est aperçue au sous-sol de l’immeuble, occupée à vider la poubelle domestique. Puis se volatilise. Le dossier est classé sans suite. Le corps n’a jamais été retrouvé.
 
NATHALIE BOYER – mardi 3 août 1988.
Nathalie, 15 ans, habite à Villefontaine, près de Bourgoin-Jallieu. Elle disparaît lors d’une promenade. Le lendemain, son corps est découvert par un cheminot près de la voie de chemin de fer, à Saint-Quentin-Fallavier. Elle a été égorgée.
 
FABRICE LADOUX –13 janvier 1989.
L’adolescent, 12 ans disparaît à Grenoble, entre son collège et son domicile. Deux jours plus tard, son corps est retrouvé dans le massif de la Chartreuse. Il a été violé et étranglé.
 
RACHID BOUZIAN – 3 août 1990.
Il est environ 19 h 30, l’enfant de 8 ans joue au pied de son immeuble HLM, à Echirolles. Le 5, dans un garage souterrain situé à 200 mètres de son domicile, le corps de Rachid est découvert, roulé dans une couverture. Il a été violé avant d’être tué. Un homme du quartier est arrêté. Condamné à la perpétuité, Karim Katefi décédera en prison.
 
SARAH SYAD – 15 avril 1991.
La fillette de 6 ans joue devant son immeuble HLM dans un quartier de Voreppe, au nord de Grenoble. C’est jour de marché. Elle disparaît entre 18 et 19 heures. Son corps est retrouvé dans un bois, à 200 mètres de chez elle.
 
LÉO BALLEY – vendredi 19 juillet 1996.
L’enfant de 6 ans et demi effectue une randonnée avec son père et des amis dans le massif du Taillefer, non loin de Grenoble. Il disparaît à l’endroit où son père dresse le campement. Une Citroën BX immatriculée dans les Bouches-du-Rhône est repérée dans le secteur de l’enlèvement, mais cette piste ne donnera rien. Le corps de l’enfant n’a jamais été retrouvé.
 
SAÏDA BERCH – 24 novembre 1996.
La fillette de 10 ans disparaît vers 16 h 30 alors qu’elle se rend de son domicile, à Voreppe, au gymnase de l’Arcane, situé à une centaine de mètres. Son corps est découvert deux jours plus tard au bord d’un canal, à Voreppe. Elle a été étranglée.

C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Publié : 27/01/10 - 19h41
Mis à jour : 16/03/10 - 13h07
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur