Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 29 juillet, 13:52
Accueil > Actualité > Société > Enseignement de l'identité sexuelle : Les réactions fusent

Enseignement de l'identité sexuelle : Les réactions fusent

Rentrée scolaire 2011


Alors que 80 députés UMP ont annoncé mardi qu'ils s'opposaient à ce que la "théorie du genre sexuel" soit expliquée dans certains manuels de SVT dès la rentrée prochaine, plusieurs politiques ont tenu à réagir.

L'enseignement de l'identité sexuelle aux élèves de 1ère L et ES en classe de SVT fait débat
L'enseignement de l'identité sexuelle aux élèves de 1ère L et ES en classe de SVT fait débat SIPA

Au lendemain de l'appel lancé par certains députés UMP pour retirer des manuels de SVT les passages évoquant l'identité sexuelle, Christine Boutin s'est réjouie que 80 parlementaires de la majorité partagent son idée. « Le problème, c'est qu'on présente cette théorie comme une vérité scientifique. C'est cela qui me gêne », a ainsi expliqué la présidente du Parti chrétien-démocrate au micro d'Europe 1 ce mercredi, avant d'ajouter que « c'est un postulat, une idéologie du reste qui s'appuie sur des idéologies néo-marxistes existentialistes. Ce serait dans des cours de philosophie, on pourrait le comprendre. Mais ça n'a pas sa place dans le secondaire ».

A quelques jours de la rentrée des classes, des députés UMP ont en effet adressé une lettre au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, pour lui demander de retirer du programme de SVT des 1ère L et ES l'enseignement de l'identité sexuelle. Selon eux, justifier l'orientation d'une personne autant par son sexe biologique que par le contexte socio-culturel, revient à théoriser le genre sexuel. « Les personnes ne sont plus définies comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualité : homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels », estiment les parlementaires.

"Mettre des mots sur des sujets rigoureux"

Alors que les nouvelles lignes à paraître dans les livres de SVT de certaines classes de lycée suscitent la colère et l'indignation de quelques politiques, d'autres au contraire, se réjouissent de ce qu'ils considèrent comme une avancée. « Il est nécessaire d'alerter les élèves sur une réalité sociale de la façon la plus scientifique possible. C'est le rôle de l'école de mettre des mots sur des sujets rigoureux, loin des stéréotypes et des clichés qui peuvent envahir les esprits », a en effet estimé Philippe Meirieu, spécialiste de la pédagogie et président du conseil fédéral d'Europe-Ecologie-Les Verts dans un entretien accordé à L'Express. De son côté, Bruno Julliard, le secrétaire national de l'Education au PS, a regretté la polémique qui s'est créée autour d'un sujet de société. Il a ainsi confié à L'Express : « c'est dommage qu'une petite polémique politicienne prenne le dessus. Il faut quand même rappeler que le taux de suicide des jeunes homosexuels est sept fois plus élevé que dans le reste de la population ». Selon lui, « il faut bien comprendre que la mise en place d'un outil de compréhension de l'identité sexuelle, ce n'est pas faire avancer les droits des LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres ) mais contribuer à l'éducation et la formation des futurs citoyens ». Philippe Merieu a, quant à lui, considéré que « la polémique devrait plutôt s'attaquer à la formation des enseignants sur ces questions plutôt qu'au thème lui-même ».

Actu France-Soir

Réactions à cet article36 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 09:36

    Anonyme-77656
    Etre

    Moi je continue à dire Monsieur à un homme et Madame à une dame,tant pis si je me trompe !



    Signaler un abus  
  • Par pieds sur terre, le 31 août à 09:41

    pieds sur terre
    tabous

    je pens au contraire que dés le collège on devrait "détabouiser" les orientations sexuelles et ne pas se voiler la face derrière des idées religieuses dépassées, l'orientation sexuelle ça commence dés 12/13 ans, lorsqu'on dicerne ses préfèrences et ses pulsions, si les collègiens étaient éduqués de façon à ne pas pratiquer la discrimination sexuelle, il y aurait effectivement moins de suicides chez les adolescents, il faudrait aussi que les parents se mettent dans la tête que leur enfant, qu'il soit hétéro ou homo, est toujours leur enfant, mais ça c'est déjà plus dur, vu qu'ils n'ont pas été formés à cette perspective.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 09:58

    Anonyme-77656
    Le monde est fou

    La science infuse de ces personnages ne doit pas être un bourrage de crâne surtout pas dans l'Education nationale.


    Stop à la manipulation des esprits.


    La vie des animaux et de la nature enseigne à nos enfants ce qu'ils doivent savoir le plus naturellement du monde.



    Signaler un abus  
  • Par varg veum, le 31 août à 10:09

    varg veum
    UMP, le parti de l'Avenir ?

    Je suis vraiment triste de voir à quel point la société se laisse replier sur elle même par les rétrogrades et les obscurantistes...
    Ou sont les leçons d'ouverture et de tolérance qui m'ont imprégné jeune ? Comment se fait-il qu'on tolère une telle attitude de la part d'élus du peuple sensé les représenter ?
    Si vous voulez en savoir plus sur les instigateurs de cette "manoeuvre" suivez ce lien : http://www.sarkozy-2012-ump.com/2011/08/identite-nationale-oui-identite-sexuelle-non/



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:10

    Anonyme-77656
    Tête droiitte !

    Le collège ,l'éducation nationale n'a pas pour vocation dans un pays libre (zut c'est sans doute là que je fais erreur! ) à normaliser la pensée et à dire ce qui est bien et mal ,à donner des réponses toutes faites et idéologiques la plupart du temps, à tous les problèmes que vont rencontrer les élèves au cours de leur vie !Sauf si on veut bien sûr une population au garde à vous pensant la même chose et marchant au gré des sollicitations des chiens de bergers !L'individu va disparaître avec ses souffrances mais aussi ses joies ,celle de se sentir différent peut en être une de joie d"ailleurs, pourquoi la présenter comme une tare mal vécue ? L'Homo neutralus fade et sans personnalité se profile ,l'idéal de tout Etat; et dire que la plupart de ceux qui soutiennent ce genre de dressage idéologique se prennent au fond de leur coeur pour des "révolutionnaires "au moins des rebelles !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:17

    Anonyme-77656
    Tout le Monde n'est pas fou..

    .. mais certaines personnes telles que ces politiques qui menent le Monde à la ruine veulent l'amener aujourd'hui à une société décadente, sans morale.. L'histoire doit nous rappelez que la chute des empires a suivi les excès des civilisations? Et tant pis si ma réaction directe n'est pas reproduite.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:36

    Anonyme-77656
    le droit de savoir

    Si on veux d'une France plus tolèrente,moins homophobe on se doit d'enseigner et d'expliquer les différentes orientations sexuelles.Il sont de plus en plus nombreux a ne plus se cachés, ils vivent, les jeunes surtout,leurs choix sexuel.Il y a encore des individus qui caches leurs préfèrences

    et vivent en se mentant a eux même et aux autres.

    Association Vivre avec son handicap Béziers



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:39

    Anonyme-77656
    Touche pas à mes momes

    Cette photo est tendancieuse, voila maintenant on ne peut plus être simple copain, copine. Avec le lobby gay-bobo tout s'explique pas le sexuel, c'est terrible ils n'ont d'existence, identité iniquement que par le coït



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:41

    Anonyme-77656
    Qui paie les livre en ére

    Les commissions de lecture servent a quoi ? Petits pains petits fours ? Et apéro ! Qui paie les

    livres ! Ils veulent changer les livres, l'ancien pour un neuf et les gogos de l'UMP réfléchiront

    deux fois. La France est vraiment le pays à la traîne , conservateur, et ne mérite pas de s'identifier

    au pays des droits de l'Homme. Son titre est usurpé.



    Signaler un abus  
  • Par Ksven, le 31 août à 10:44

    Ksven
    Bravo Mazarin

    Madame Boutin nous dit:"c'est un postulat, une idéologie du reste qui s'appuie sur des idéologies néo-marxistes existentialistes. ". C'est tout à l'honneur du cardinal de Mazarin qui avait conseillé dès 1640 à Anna d'Autriche, d'élever le frère du roi comme une fille, pour éviter les problèmes de succession. Mazarin, avec une préscience remarquable s'appuyait sur des théories qui devaient apparaître deux siècles plus tard! Big smile Big smile



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:44

    Anonyme-77656
    Désabusé

    Je suis désabusé par vos réactions.


    En quoi être contre l'enseignement de la théorie du genre, c'est être contre le progrès et la tolérance??


    Je vous rappelle que la théorie du genre propose de ne plus considérer les humains comme des hommes ou des femmes, mais des humains tout court.


    Rien a voir avec la sexualité. Or, c'est une aberration scientifique. Même chez les animaux, on parle de mâle et de femelle, et nous les humains, nous échapperions à cela?


    Moi je soutiens ces députés, car à ce rythme, nos enfants n'auront plus aucun repère. Bientôt, on enseignera que nous sommes des animaux comme les autres, et que le fait d'être amoureux d'un être humain est une construction sociale, mais qu'il était possible aussi de se déterminer comme étant zoophile.


    Et nos enfants finiront par être perdus dans tout ça, sans repères, sans orientations, et sans rien pour leur permettre de se construire sereinement.


    J'attends le jour où on interdira aux parents d'acheter des poupées aux filles, et des voitures aux garcons, car ce serait leur "imposer des orientations sexuelles".



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:50

    Anonyme-77656
    Beaucoup de fautes

    L'article contient beaucoup trop de fautes... Les journalistes ne sauraient-ils plus écrire ?

    "Une réalités sociale", "Il faut quant même rappeler"...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:53

    Anonyme-77656
    Toujours les mêmes

    La droite religieuse et rétrograde, la même qui jadis s'est opposée au pacs, qui encore avant considérait la transsexualité comem une maladie mentale ou ne reconnaissait pas l'homosexualité comme étant légale, la même qui des décénnies auparavant condamnait les LGBT aux camps de concentration et encore avant à la prison à vie ou à mort. C'est cette même droite qui aujourd'hui défend les derniers vestiges d'un obsurantisme vieux comme le monde, issu d'idéologies dépassées par la réalité depuis bien longtemps.

    On retrouve toujours les mêmes ignorants et intolérants menés par Mme Boutin ou M. Vanneste. Que ces gens vivent des siècles en arrière ça les regarde, mais qu'ils ne l'imposent pas à la France et au peuple.

    Les jeunes LGBT qui se suicident parce qu'ils ne se sentent pas à leur place dans ce monde à cause de ces idées archi-arrierées, il faut que cela s'arrête. La sexualité et la procréation sotn deux choses distinctes, l'identité sexuelle est dans la nature, point barre.

    Alors réagir ainsi parce que la vérité est exprimée dans une demi page d'un livre scolaire montreà quel point le chemi est long et les discriminatiosn encore là jusqu'au parlement censé nous représenter.

    Rien que pour cela il n'est pas question que je vote à droite en 2012, encore moins pour les populistes, frontistes et autres chrétiens-démocrates (deux mots qui se télescopent ?).

    Vivement qu'on balaie tous ces ignares rétrogrades hors du pouvoir...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:54

    Anonyme-77656
    Le PS projet de société

    Ce que n'a pas compris le PS et sa filiale les verts, est l'entrisme des gay-bobo où on souhaite imposer une idéologie pro homosexeualité à nos enfants ne nous intéresse pas et nous combattrons cette menace.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:54

    Anonyme-77656
    Réjouit ?

    Puisque nous parlons d'éducation... Je vous signale au passage que le participe passé du verbe réjouir ne prend pas de "t"!!! Contrairement à ce que vous osez écrire ! Vous, journalistes, des exemples ! Ce serait sans doute plus utile d'enseigner cela au lieu de ces finesses insensées quant au sexe dess anges !!! Cher chez dans une encyclopédie ce que sont un mâle et une femelle. Quant au reste, c'est de la philosophie.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:56

    Anonyme-77656
    Enseigner aux enfants que la

    Enseigner aux enfants que la sexualité est culturelle est une idéologie dangereuse en plus d'être fausse. Bientôt on en viendra à leur apprendre qu'il n'ont pas de sexe, parce que les hommes et les femmes sont exactement pareils, comme ça plus de sexisme. Tout cela, ce relativisme qui nie la nature, détruit en fait tout fondement à partir duquel développer une personnalité : il n'y a plus rien de réel, tout est optionnel (en revanche, on ne se prive pas de nous dire que l'homosexualité n'est pas un choix, donc est naturelle). On avait détruit l'autorité ; on a détruit la recherche de la vérité (qui n'est plus qu'un subjectivisme); détruisons maintenant les pulsions qui sont en nous... Les prochaines générations vont encore avoir leur lot de schizophrènes et de névrosés grâce à cet endoctrinement.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 10:59

    Anonyme-77656
    Abaissemnt de l'age majorité sexuel ??

    Toujours intéréssant de lire les arguments des pro-gay bobo non concerné. Très facilement, le glissement s'opère dès que l'on souhaite manipuler la jeunesse. Ici abaissement de l'age, majorité sexuel pour qui ?? pour quel prédateur Mr Pieds sur Terre. Cet histoire de Gender aujorud'hui des féministes se fachent car elels découvrent un peu tard les conséquences, d'avoir été trompés.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 11:05

    Anonyme-77656
    Il faudrait peut être

    Il faudrait peut être apprendre à nos cher enfants ce qu'est l'être les phases et ses ressentis pour accéder à la culture dont une dans laquelle nous baignons tous l'homosexualité, ciment culturel des être que nous sommes et non des corps.



    Signaler un abus  
  • Par sermocinor, le 31 août à 11:13

    sermocinor
    La culture c'est quoi?

    Il faudrait peut être apprendre à nos cher enfants ce qu'est l'être les phases et ses ressentis pour accéder à la culture dont une dans laquelle nous baignons tous l'homosexualité, ciment culturel des être que nous sommes et non des corps.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 11:30

    Anonyme-77656
    C'est pour notre bien !

    Si les différentes 'orientations sexuelles doivent être toutes enseignées et approuvées ,alors de quel droit exclure l'inceste ,la gérontologie ,la masturbation exclusive Zoophilie et autres ,oui de quel droit ?On voit bien en posant la question qu'en fait cela ne regarde pas l(Etat nos orientations du moment qu'elles sont consententes et consenties, l'Etat doit privilégier ce qui est utile à la société ,pas s'accorder aux droits contradictoires et infiniment particuliers de chacun :en gros le couple avec des enfants !Et pas à l'école la propagande ! Mais Big Brother veut maintenant se glisser dans nos lits !et dans nos pensées c'est pour quand ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 11:31

    Anonyme-77656
    Beaucoup de bruit pour rien !!!

    Les gens pensent-ils que les ou leurs enfants sont à ce point i-d-i-o-t-s qu'ils sont incapables de se faire leurs propres opinions ? L'apprentissage de la vie ne se fait pas à l'école mais dans la famille et pour être honnête à 95% devant la télé. Si la famille méprise les homos et la télé en fait des bêtes de foire pensez-vous que 3 lignes dans un bouquin vont les influencer ?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 11:35

    Anonyme-77656
    Le collège ferait mieux

    d'enseigner aux jeunes l'histoire de leur pays, la littérature et les arts, plutôt que de céder à l'idéologie à la mode et concéder ce qui nous reste de repères et de cadres dans ce monde à la dérive au profit de théories fumeuses que quelques déviants veulent imposer comme la norme.



    Signaler un abus  
  • Par Marqués de las Marismas del Guadalquivir, le 31 août à 11:35

    Marqués de las Marismas del Guadalquivir
    Histoire de préférence.

    La préférence sexuelle ne devrait pas faire l'objet de cours à l'école. On a suffisamment négligé les cours d'Histoire par exemple. Ou alors, coupons la poire en deux et intégrons dans le programme scolaire la vie du chevalier d'Eon et des castrats italiens. Ce sera déjà une bonne chose de faite!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 11:38

    Anonyme-77656
    il faut commencer

    Avant de s'occuper l'identité sexuelle ils feraient mieux de commencer par l'instruction civique en continue du CP au BAC



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 11:44

    Anonyme-77656
    pour info

    Simplement, le sujet de la discorde est je crois un seul et unique paragraphe, même pas un chapitre, un paragraphe ... qui dit simplement que si on se sent attiré par tel ou tel genre, c'est normal... Qu'on ne doit pas en éprouver de gène. N'oublions pas que bcp d'ados parfaitement formatés mettent fin à leur jour à cause de leur orientation sexuelle différente de celle de leur camarade. Enseigner dans les salles de cours que ce ne sont pas de simples pulsions mais bel et bien un mode de vie qui n'a rien de choquant et tendancieux ne peut que faire du bien aux consciences. Ce n'est que mon avis. Il n'est nullement question ici d'intégrer au programme la "théorie du genre" loin de là. Seulement dans un pays ou les homo/bi/trans sont encore considérés comme des sous-citoyens qui n'ont pas les mêmes droits que leurs congénères sous prétexte de leur sexualité, ça fait forcément tâche pour ces gens du gouvernement ou hélas l'idéologie catholique est encore omniprésente (triste dans un pays laïque) ne sommes nous donc pas capable de construire une société en se basant sur ce que l'histoire nous enseigne au lieu de constamment faire référence à un hypothétique seigneur tout puissant ? Quel pays de M…



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 12:03

    Anonyme-77656
    La honte

    Voilà plus de 10 que je ne suis plus en France après y avoir passé plus de 30 ans. Ce choix de départ trouvait son origine pour des raisons professionnelles. En quittant mon pays j’avais la certitude de vivre cela comme une expérience temporaire et que mon pays était probablement le plus «confortable» du monde, un pays doté du sens des valeurs, du sens de l’autre, le pays berceau des droits de l’homme et tout le reste. Aujourd’hui je sais que je ne vais plus revenir car j’ai pris conscience que mon tendre pays est complètement à la ramasse, rétrograde et englué dans des débats merdiques à l’image de l’intervention de ces députés. J’ai honte de mon pays sur bien des points, je suis catastrophé car je sais que je ne peux rien faire pour ma patrie, c’est une peine profonde et lourde mais je ne reviendrai plus dans ce qui fut par le passé le phare de l’Europe et qui aujourd’hui n’a même pas une lueur d’espoir pour sortir de son obscurantisme. Douce France cher pays de mon enfance (merci Charles)



    Signaler un abus  
  • Par Blaster88, le 31 août à 12:19

    Blaster88
    Et pendant ce temps

    Nous continuons à perdre des emplois et à nous faire avoir par nos dirigeants de tous poils... Je n'ai pas de livre de SVT sous les yeux, donc je ne sais pas comment est traité le sujet. C'est le comment qui est important... Neo-marxiste existentialiste.... Wouah ! Sûr que nos têtes blondes ont compris le concept... Je pense, peut-être me trompe-je que pendant les cours, il y aura les mêmes rires hébéto-gênés que lors des scéances sur la sexualité tout court. Bref, il est urgent d'attendre les premières impressions...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 12:21

    Anonyme-77656
    apprendre aussi la tolérance

    Pourquoi le taux de suicide est-il plus important chez les jeunes homosexuels? pourquoi être homosexuel est encore synonyme d'intolérance dans les lycées ? pourquoi le taux d'agressions homophobes a-t-il tant augmenté parmi les jeunes? Avons- nous moralement le droit de ne rien faire pour faire progresser les mentalités dès le jeune âge? n'est-il pas vrai qu'un ado qui apprend la tolérance en vaut deux? l'éducation nationale n'a-t-elle pas le devoir d'enseigner à nos jeunes que l'on à chacun le droit d'exister malgré les différences? Notre jeunesse n' a-t-elle pas besoin de comprendre et d'accepter que dans la vie comme dans la sexualité, tout n'est pas noir ou blanc? Pourquoi les SVT ne seraient-elles pas légitimes pour parler de sexualité à nos ados?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 12:32

    Anonyme-77656
    la mort du tabou

    dans les roses naissent les filles

    dans les choux naissent les garçons

    dans l' oignon ???



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 31 août à 12:43

    HeyBaal
    "de la façon la plus scientifique possible"

    Soit c'est scientifique, soit ça ne l'est pas.


    Y a deux idées clées dans cette affaire.


    Pour l'enfant homosexuel de comprendre son état. Mais je crois que les gamins sont pas totalement c**s pour pas s'être rendu compte que depuis plus ou moins 10 ans ils sont attirés par leur camarades de tel ou tel sexe. En 1ère, environ 16-17 ans, c'est un peu tard pour la "découverte".


    Pour les autres de comprendre l'état des homosexuels et faire preuve de tolérance. Question d'éduction. Sauf que l'école refuse d'inculquer des valeurs aux plus jeunes (instruction et non pas éducation). C'est un point de vue qui se défend mais c'est aussi et surtout un postulat. A 17 ans on a déjà des idées bien arrêtées et un caractère bien affirmé, à la suite d'une éducation donnée, donc, par les parents, les copains, l'entourage, mais pas l'école. Les tolérants resteront tolérants. les homophobes idiots resteront idiots et homophobes. Là encore c'est un peu tard pour formater les caractères.


    Au final quel est l'intérêt ? Pour le "génie pondeur de réforme" de s'affirmer pro-homosexuel et se positionner dans le corps politique ? Poser une garantie sur une éventuelle réforme d'égalisation et dire "c'est grace à moi"? Et espérer à moyen terme une promotion dans un ministère ? C'est sur ce genre d'intérêt qu'on doit déterminer ce qui figure ou non au programme de nos enfants ?


    Bref on va livrer un discours aux gamins manifestement tendancieux,

    orienté, plus sous prétexte personnel de l'auteur qu'autre chose, mais

    c'est cool parce que c'est presque scientifique. On se plaint de

    l'absence de démocratie dans notre pays malgré le système électoral, qu'est ce qu'on devait dire pour l'éducation nationale ... Bah c'est "que" l'instruction, ou l'éducation alors

    (on s'y perd) de nos gamins. Je veux dire, on a un meilleur processus

    démocratique quand il s'agit de savoir si on va afficher ou pas les

    radars que pour savoir ce qu'il convient d'expliquer aux enfants ... On est des citoyens ou des sujets ? Tout se passe sans qu'on nous demande quoi que ce soit, on a qu'à accepter ? Pour des idées, des responsables, qu'on a même pas choisi ?


    @djo si vous avez des réclamation à faire concernant l'inégalité "injuste" entre les hétéro sexuels et les autres, vous les adressez à Mère Nature, au grand Karma ou à Dieu et peut être que les homosexuels pourront un de ces 4 faire parti du club très fermé des gens qui preuvent procréer. En attendant il n'y a pas d'inégalité à traiter différemment des situation différentes. Et essayer d'imposer l'idée contraire ne servira à rien (si ce n'est à mentir), en tous cas certainement pas à lutter contre l'homophobie.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 12:53

    Anonyme-77656
    Et que l'obscurité soit !

    Moi, malgré la naissance prochaine de mon sixième enfants, j'aimerai bien que l'on m'explique enfin ce qui se passe vraiment lorsque la lumière s'éteint dans la chambre conjugale...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 15:02

    Anonyme-77656
    ainsi soit-il

    Pour vivre en société et en bonne intelligence il y a

    des critères qu'on doit respecter , pas question de religion la dedans, la nature est faite ainsi

    cet état naturelle est immuable certes il y a des rêveurs mais hélas le monde des humains est à l’échelle planétaire.Il reste encore bcp de domaines pour faire la révolution....une batterie a bien deux polarités une négative et une autre positive en cas d'inversion c'est l'implosion "tu pleures ou tu rit tu n'a pas choisi ça c'est la VIE"



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 15:13

    Anonyme-77656
    HeyBaal

    @ HeyBaal : Depuis quand la capacité de procréation donne des droits civiques ? Les homosexuels ne sont peut être pas capable de procréer (encore que …) mais bel est bien capable d’élever des enfants dans le respect et la tolérance, bien que notre gouvernement ne s’occupe pas les familles homoparentales, celles-ci n’étant pas considéré comme « légale » il serait peut être temps d’arrêter de se voiler la face car elles sont bien plus nombreuse que ce que l’on peut soupçonner. Mais ceci est un autre débat. Quand à votre remarque « il n'y a pas d'inégalité à traiter différemment des situations différentes » elle est affligeante. On ne parle pas de « situation » mais d’humain. « Tous les hommes naissent et demeurent libre et égaux en droit » est-ce que cet article vous parle ? Apparemment pas … et à notre gouvernement non plus hélas. Nous sommes des citoyens français à part entière et en tant que tel nous avons les mêmes devoirs et par conséquent nous exigeons les même droits, est-ce illégitime ?. Personnellement ça me semble d’une logique implacable et en total accord avec notre constitution et notre chère déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Quand à exprimer mes contrariétés auprès de mère nature et autre divinité, ne m’en veuillez pas mais je m’abstiendrais.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 31 août à 16:33

    Anonyme-77656
    Sciences si savantes...

    C'est un naufrage ! Pire un carnage ! Ah ! si l'on pouvait librement exprimer son point de vue sans encourir les foudres de la censure (politiquement correcte, évidemment), on pourrait en dire des choses, sur la manière dont le totalitarisme a brusquement imposé des "vérités scientifiques"... Dans la défunte URSS, il y a eu en particulier un immense "savant" - très mobilisateur - du nom de Lyssenko (Trofim Denissovitch Lyssenko, 1898 - 1976) : ses thèses sur l'agriculture lui valurent le titre de héros de l'Union soviétique et lui permirent de dominer la recherche biologique en URSS. Les mauvaises langues disent même de lui de lui qu'il fut "un modèle du genre" : nul doute qu'il modifia substantiellement les manuels scolaires de la défunte URSS - sous le règne de Staline - avant qu'un jour... Quoi qu'il en fût, arguer de la liberté éditoriale en matière de manuels scolaires ressemble un peu à une plaisanterie, à moins que l'on ne considère que le mot "éducation nationale" - oui nationale - n'a guère de sens, et qu'il s'agisse en réalité d'une course à la performance éditoriale entre manuels scolaires.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 sep à 19:21

    Anonyme-77656
    le genre...?

    que les enseignants enseignent....le francais,les maths et l histoire /geo et tout ira mieux au lieu de se refugier sous des theories fumeuses,le genre sexuel?????,inconnu encore du monde animal.plus ces enseignants sont nombreux,plus ils sont nuls.l illestrisme est plus elevé en 2011 par rapport a 1910.c.q.f.d.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 1 sep à 23:16

    Anonyme-77656
    L'histoire repasse les plats

    Dans les années 50/60 il était un couple dont la pensée avait un caractère divin. Ce couple c'était Jean Paul Sartre et de Simone de Beauvoir. Simone de Beauvoir s'était rendue célèbre par cette pensée: "on ne naît pas femme, on le devient", sous entendu ce n'est pas la nature biologique de la femme qui détermine son sexe, mais son conditionnement social. C'était une époque ou la pensée la plus fumeuse émise par un hiérarque du parti communiste devenait une vérité scientifique, sa contestation ne pouvant qu'être l'oeuvre d'un "fasciste" ou d'un "ennemi du peuple".C'était aussi une époque ou l'ensemble du peuple français était convié à tourner des regards envieux vers le paradis soviétique. Mais peut être en 2011 l'éducation nationale à mieux à faire que propager des âneries et notamment à s'attacher à ce que quelques dizaines de milliers d'élèves ne sortent pas aussi démunis des savoirs élémentaires qu'à leur entrée à l'école.



    Signaler un abus  
Publié : 31/08/11 - 09h32
Mis à jour : 31/08/11 - 12h04
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur