Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 14 décembre, 00:38
Accueil > Actualité > Société > Fléau urbain - En ville, nourrir les pigeons est illégal

Fléau urbain - En ville, nourrir les pigeons est illégal

Société


La loi interdit de nourrir ces volatiles, sous peine de sanction. Récemment, une vieille dame de 74 ans a été condamnée.

Pensez-y avant de partager votre sandwich avec un pigeon rencontré au parc. En ville, il est interdit de nourrir ces volatiles. Récemment, une vieille dame âgée de 74 ans a été condamné par la cour d’appel de Versailles a être expulsée pour cette raison.

Une amende de 183 euros

« Nous avons fait appliquer un arrêté municipal qui précise l’interdiction pour les habitants de nourrir certains animaux. En particulier ceux qui prolifèrent et qui peuvent avoir des conséquences pour la santé publique », nous a précisé jeudi par téléphone la mairie de Saint-Cloud. « Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels », stipule l’article L. 1311-2 du Code de la santé publique dans le but de réduire notamment les risques d’épidémies de grippe aviaire. Les récalcitrants encourent une amende s’élevant à 183 euros.

Considérés comme un véritable fléau en ville, les pigeons causent des nuisances sonores (leurs roucoulements surtout lorsqu’ils sont des milliers) et l’acidité des fientes dégrade les monuments. Ce phénomène se constate dans le monde entier. Les grandes villes comme Paris, Londres, New York ou Melbourne en ont même fait leur cheval de bataille. Des pigeonniers contraceptifs sont implantés afin de limiter le nombre d’oiseaux. Ce dispositif consiste à les attirer hors des centres ville tout en stérilisant les œufs grâce à des substances chimiques glissées dans la nourriture. Et pour éviter que ces animaux se nichent dans les corniches, des systèmes électromagnétiques et électriques sont mis en place. Depuis 2008, l’interdiction de nourrir les volatiles s’applique même aux fameux pigeons de Venise.

Par Laurence Valdés
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 9 août à 20:57

    Anonyme-77656
    SCANDALEUX

    Comme quoi il vaut mieux incendier des dizaines de voitures le jour de l'an que de nourrir un pigeon.

    On se demande ou est on !



    Signaler un abus  
  • Par BRZmabro, le 7 juin à 20:40

    BRZmabro
    Elle met du vieux pain sur

    Elle met du vieux pain sur son balcon pour attirer les moineaux , les pigeons, madame il ne fallait pas appliquer à la lettre la chanson de Jean-Jacques Goldman, Les juges n'aiment pas les oiseaux , chère l'amende ! ! ! je suis sûr que certains voleurs sont moins punis......



    Signaler un abus  
Publié : 04/03/09 - 00h00
Mis à jour : 12/03/10 - 13h53
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur