Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 décembre, 05:36
Accueil > Actualité > Société > Guillaume Depardieu est mort

Guillaume Depardieu est mort

Société


Le beau blond de Tous les matins du monde avait 37 ans. Il s’était battu, vaillamment, contre une infection nosocomiale. Une pneumonie l’a emporté en trois jours. Il était le papa d’une petite Louise.

C’était un enfant terrible, un grand garçon attachant, un homme qui traînait des boulets de souffrance et un acteur qui s’était fait un prénom. Il était tout cela à la fois, Guillaume Depardieu, né le 7 avril 1971, dans le XIVe arrondissement de Paris. Il était aussi le fils de Gérard et d’Elisabeth, le frère de Julie, comédiens de talent auxquels il n’était pas facile de disputer l’écran. L’ombre du père, surtout, était si large, si puissante, qu’il avait eu du mal à trouver la lumière. Mais, grâce à son charisme et à ce petit côté « bad boy », il s’était hissé tout seul au sommet de l’affiche, et surtout celle d’Alain Corneau en 1991. Dans Tous les matins du monde, inoubliable film biographique, il incarnait l’époustouflant Marin Marais, jeune joueur de viole de gambe, passant le relais à son père, qui endossait le rôle du personnage adulte. Corneau, à l’époque, avait offert une planche de salut à ce révolté de 20 ans qui se disait « détruit et asocialisé » par toutes ses expériences destructrices. Auparavant, il n’avait fait que de la figuration – Pas si méchant que ça de Claude Goretta, Jean de Florette de Claude Berri et Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

Un enfant des coulisses

Le petit Depardieu adorait suivre son père sur les plateaux de tournages. C’était, pour lui, un moyen de faire connaissance avec l’homme qu’il appelait Gérard, le grand absent de la scène familiale, l’éternel courant d’air. Dans Tout donner (éd. Plon), livre né de ses entretiens avec le journaliste Marc-Olivier Fogiel, Guillaume était longuement revenu sur cette enfance pleine de trous, de failles, de manques. L’écorché vif semblait demeurer, bien qu’il s’en défende, en quête perpétuelle de reconnaissance paternelle. Il comblait ses besoins d’affection à sa façon, avec qui il pouvait. En tout cas, pour sa petite Louise, née en 2000 de son union avec Elise Ventre, il voulait être un père mature et disponible. « Fils de », c’était du passé, il avait définitivement acquis sa propre notoriété. Il enchaînait les films avec un certain succès, avait même obtenu le César du meilleur espoir masculin, en 1995, pour son rôle dans Les Apprentis de Pierre Salvadori. Cette année-là avait marqué sa carrière mais surtout son existence, à jamais.

L’amputation

1995, tunnel de Saint-Cloud, aux portes de Paris. Guillaume Depardieu, à moto, suit une voiture qui perd une valise. Il chute. Hospitalisé à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches, il est opéré. Deux staphylocoques dorés s’insinuent dans l’os du genou droit. Dix-sept interventions chirurgicales, un an d’immobilisation, de souffrances atroces, de vagues dépressives qui le submergent et le noient. Il va lutter contre les infections jusqu’en 2003, puis capituler : il se fait amputer, et son père en souffre comme s’il s’agissait de sa propre jambe. Les deux hommes ne parviennent plus à communiquer. Guillaume, en rage, en guerre, crée alors la Fondation Guillaume Depardieu pour représenter les victimes d’infections nosocomiales, 800 000 cas annuels dont 10.000 sont mortels.

En 2008, il était apparu en sans-abri prenant sous son aile un enfant dans le film Versailles de Pierre Schoeller. Il avait aussi tourné Stella, réalisée par Sophie Verheyde, qui sort le 12 novembre prochain. Depuis plusieurs semaines, il était en Roumanie, sur le plateau de L’Enfance d’Icare, d’Alex Iordachescu. Il allait bien. Un virus l’a terrassé en plein tournage, provoquant une pneumonie qui l’a contraint à rentrer en France. Rapatrié à l’hôpital de Garches, où il avait tant de mauvais souvenirs, il a bataillé trois jours et s’est éteint. Sa courte vie ne lui a pas apporté le bonheur qu’il aurait mérité. Il reste Louise, sa fille, sa joie.

 


Réactions 

La réalisatrice Josée Dayan, qui l’a notamment fait tourner dans la série télévisée Les Rois maudits, a affirmé sur RTL que « c’était vraiment l’acteur le plus doué de sa génération ». « C’était un ami, je l’aimais infiniment […]. Guillaume, c’était un peu comme mon petit frère », a-t-elle souligné, en se disant « anéantie ».

Le réalisateur Alain Corneau, qui avait lancé sa carrière avec Tous les matins du monde, s’est dit « bouleversé ». « Je l’aimais infiniment, c’était un type formidable, un immense acteur. Je l’ai eu au téléphone il y a encore trois jours. Il terminait un film en Roumanie, on parlait de projets, de films à faire. Il avait envie de faire ce métier, c’était un grand artiste, un homme merveilleux », a-t-il confié sur RTL.

 

C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Publié : 13/10/08 - 17h39
Mis à jour : 12/03/10 - 12h18
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur