Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 18 décembre, 05:20
Accueil > Actualité > Société > Education : “L’école fabrique des illettrés”

Education : “L’école fabrique des illettrés”

Rentrée scolaire 2011


Indignation à la veille de la rentrée, un instituteur dénonce les méthodes de lecture en vigueur à l’école primaire, responsables selon lui de l’échec d’un grand nombre d’élèves.

20% des élèves en sixième sont illettrés
20% des élèves en sixième sont illettrés SIPA

« Pour la première fois de ma vie, j’ai bien dormi au mois d’août. » A 58 ans, Marc Le Bris échappe cette année au stress de la rentrée scolaire pour profiter de sa toute nouvelle vie de retraité. Cet « instituteur à l’ancienne » enseignait depuis 1975 aux classes primaires de l’école publique de Médréac, près de Rennes. Trente-cinq ans plus tard, profitant de sa totale liberté de parole, l’heure est au bilan. « Mes grands bonheurs professionnels, ce sont les moments magiques où les enfants progressent. Comme cette récitation d’une tirade entière du Cid où le reste de la classe, et moi avec, cache sa larme d’émotion ; ou cette rédaction remarquable, tendre et précise, où une petite fille décrit si bien ce qu’est sa vie… » Mais Marc Le Bris est d’abord un indigné, qui s’alarme des « méthodes inefficaces » qu’on a tenté de lui imposer. Un combat déjà ancien, pour lui, qui affiche sa fierté d’avoir publié un brûlot, Et vos enfants ne sauront ni lire ni compter, ou la faillite obstinée de l’école française, jugé « réactionnaire » par certains de ses collègues. Il défend l’apprentissage de la lecture par la méthode alphabétique traditionnelle (lire encadré), le retour du calcul mental, des dictées et des rédactions.
« Près de 8 élèves sur 10 vont se faire bousiller par des méthodes de lecture qui n’en sont pas. On leur demande de reconnaître des mots entiers en jouant aux devinettes, au lieu de leur apprendre à déchiffrer syllabe par syllabe. Cela ralentit considérablement les choses. Il faut que les mots soient mémorisés le plus simplement possible. L’apprentissage des associations de lettres est incontournable. Sinon, on descend le niveau de lecture durant plusieurs générations, et on fabrique des illettrés. »


20 % d’illettrés en sixième


Convaincu d’avoir raison, Marc Le Bris a toujours enseigné sans tenir compte des directives politiques, comme « un clandestin, qui travaille hors la loi ». Sa rébellion lui a coûté cher : il a longtemps fait partie des enseignants les plus mal notés dans le Finistère… mais porté aux nues par les parents satisfaits des progrès de leurs têtes blondes. « Je ne serais pas honnête si je n’avouais pas la satisfaction d’avoir eu publiquement raison contre quelques petits chefs grâce aux résultats de mes élèves. Les cadres de l’éducation nationale sont coupés de la réalité », lâche-t-il.
Au terme de sa carrière, cet ex-directeur d’école constate que les cascades de réformes ont abouti à un malaise sans précédent. A commencer, juge-t-il, par la loi Jospin de 1989, qui a « noyé le CP dans un cycle ». Cette réforme prévoit qu’on sache lire à la fin du CE1, et non plus du CP. Vingt-trois ans après, les résultats sont loin d’être concluants : les bancs de la sixième comptent environ 20 % d’illettrés. « On empêche les enseignants de faire redoubler les enfants en difficulté en fin de cours préparatoire. C’est dramatique, car ce sont les mêmes qui abandonnent l’école au collège. Les conséquences d’une mauvaise lecture en CP sont les plus graves, les plus durables et les plus génératrices de souffrance et d’échec. On oublie qu’il n’y a pas deux enfants de 7 ans identiques : certains ont besoin d’une année supplémentaire pour savoir lire. »


La détresse des jeunes enseignants


L’instituteur n’a pas que des détracteurs au sein de la profession, loin s’en faut. « A la veille de la rentrée, je reçois des dizaines d’appels à l’aide de jeunes collègues démunis pour enseigner la lecture à la sortie de leur formation. Ils se trouvent dans un désarroi total. Les parents les attendent au tournant, parce qu’ils savent que les nouvelles méthodes de lecture ne marchent pas. » A quoi s’ajoute une difficulté supplémentaire : de l’aveu général des enseignants, les enfants sont « moins attentifs qu’avant ». « Il y a trente-cinq ans, les élèves obéissaient tout de suite à un ordre de l’instituteur. Maintenant, on doit leur demander cinq fois pour qu’ils obtempèrent », se désole Marc Le Bris. Il refuse néanmoins de stigmatiser l’attitude des enfants. « Je ne nie pas les problèmes sociaux, mais j’estime que l’école a sa part de responsabilité. Je suis persuadé qu’en appliquant une méthode de lecture sérieuse, exigeante et contraignante, on réglera les problèmes de comportement. Une école qui fonctionne peut compenser en grande partie les carences éducatives actuelles. »

La guerre des méthodes
En France, plus de 20 % des élèves entrent actuellement au collège sans comprendre ce qu’ils lisent. Un chiffre inquiétant, qui suscite une polémique croissante depuis une dizaine d’années. Pour de nombreux parents, les méthodes de lecture appliquées au CP sont responsables de l’illettrisme. La fameuse « méthode globale », qui consiste à deviner les mots avant de savoir les déchiffrer, a notamment été accusée de provoquer la confusion dans l’esprit des enfants. Afin d’éteindre l’incendie, le ministre de l’Education a exigé dès 2005 que les enseignants « abandonnent une fois pour toutes » cette méthode au profit de la méthode syllabique (ou méthode Boscher), qui repose sur la découverte progressive de l’alphabet, des syllabes et des sons. Mais son intervention a provoqué une levée de boucliers parmi les enseignants, peu enclins à adopter une méthode d’apprentissage qu’ils jugent réactionnaire. Selon un sondage, seuls 8 % des enseignants de CP utilisent aujourd’hui une méthode purement syllabique et 76 % une méthode mixte incluant partiellement la méthode globale.

Marie-Laure Hardy
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article10 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 07:55

    Anonyme-77656
    Coup de gueule

    Si les enseignants ne passaient pas autant de temps a défiler dans les rues pour un pet de travers, ils auraient peut être un peu plus de temps a consacrer aux élèves, Les enseignants bossent 30 heures par semaine et 7 mois par an et ça trouve encore le moyen de la ramener, si leur boulot est si difficile et si fatiguant ils peuvent toujours en changer et aller voir dans le privé comment ça se passe. Quand aux illétrés si ils le sont c'est que les parents se moquent complètement de leur éducation et si ils se rendent à l'école ou pas..le principal c'est de toujours encaisser les alloc...et puis pour vendre des stupéfiants il suffif de savoir compter !!!



    Signaler un abus  
  • Par Sesmar, le 2 sep à 09:24

    Sesmar
    la bonne solution

    revenir à l'enseignement des années 50 et avec le certificat d'étude à 13 ou 14 ans, au moins dans ces années là les jeunes savaient lire et écrire correctement, savaient calculer sans la calculette connaissient l'histoire et la géo, bref depuis des années les enseignants ne voulaient plus de cette méthode, et à présent un rien les déstabilisent moralement je trouve que c'est peut être dangereux de confier des enfants à des enseignants faibles de carrectére. enfin pas tous heureusement.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 11:02

    Anonyme-77656
    l'école fabrique des illettrés

    ça, c'est ben vrai !

    Cela fait plus de 50 ans (et oui), que j'entend parler, non seulement de l'inefficacité de la "méthode globale" (Gestalt Théorie); mais encore de sa faculté à mettre le désordre dans les possibilités d'apprentissage des enfants.

    Dans le milieu enseignant, tout le monde le sait !

    Si cette méthode est imposée, de force, dans l'Education Nationale, c'est par pure idéologie. Il faut donc enlever de cette institution, tous ces théoriciens de l'inutile, bien planqués en haut de la hiérarchie (et badgés gôche et gôche extrème).

    Au fait commnet appelle-t-on cette façon de rendre obligatoire, par .;une minorité (agissante et nocive)des théories (fumeuses): faschismme, communisme, socialisme= totalitarisme.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme larzeuwienne, le 2 sep à 11:44

    Anonyme larzeuwienne
    Des bouricots

    Il y a longtemps que l'école fait des bouricots, mais ça ne les empêche pas de faire des grèves à répétitions pour demander plus de profs..plus de classes..plus de pions toujours plus plus plus..Mais pourquoi faire ??? A l'arrivée des illettrés..



    Signaler un abus  
  • Par HeyBaal, le 2 sep à 13:12

    HeyBaal
    Les gens ne sont pas égaux,

    Les gens ne sont pas égaux, il serait temps de s'en rendre compte.


    On (=l'administration de l'éducation nationale qui fait preuve de faiblesse en acceptant tout des parents mais de fermetés en ignorant les difficultés des enseignants -et je parle pas des grèves) nivelle les gens par le bas en se donnant l'illusion qu'un enfant "va se reprendre".


    20% d'illetrés en 6ème, c'est une honte. C'est la preuve de l'échec du "nous sommes tous égaux". Ces gamins vont perdre leur temps, décrocher, et de toutes façons abandonner. Sauf que pendant des années ils vont niveler la qualité de l'enseignement par le bas. Soit on accepte qu'ils décrochent, soit on met en place une organisation qui les prend en charge. Mais le système actuel est une hérésie qui nie la réalité pour poursuivre un fantasme.


    Régler leurs problèmes ? Ces enfants sont des enfants de divorcés ou de parents démissionnaires. Vous allez forcez les couples à se remettre ensemble ? Vous allez obliger les parents à s'occuper d'eux ? A apprendre le français et à l'utiliser chez eux ? A faire moins de gamins pour éviter de se disperser dans leur éducation (ou de ne pas avoir le temps, soyons réaliste) ?


    Les problèmes, les causes, on les règlera pas, il faut faire face aux conséquences.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 16:34

    Anonyme-77656
    L'école

    En juillet 2005, Jean Paul Brighelli signait un livre "La fabrique du crétin" et faisait le constat suivant : "l'école a cessé d'être le moteur d'un ascenseur social défaillant". Qu'en est-il aujourd'hui ?Quelles mesures concrètes ont été prises par les différents ministres pour améliorer le système ? De tête, mais j'en oublie surement, il me semble que l'on a diminué le nombre d'enseignants, alors que le nb d'élèves augmente (c'est logique), on a supprimé des écoles (en milieu rural c'est une catastrophe), on a diminué le nombre d'heures de cours (super weekend),ah ! j'oubliais on a relevé le niveau d'étude des ma^tres. Super maintenant il faut un master (bac +5) pour enseigner en maternelle et en primaire. Tout cela a-t-il permis une amélioration du niveau des élèves ? A voir.... Bah ! Au bac, avec la règle à calcul, on passera à 90% de réussites !!!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 2 sep à 19:25

    Anonyme-77656
    Il faut d'urgence

    Rappeler jack lang qui reglera le probleme et avoir de nouveau un poste cle, lui qui a fait ses

    preuves"



    Signaler un abus  
Publié : 02/09/11 - 06h48
Mis à jour : 02/09/11 - 06h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur