Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mardi 26 mars, 18:50
Accueil > Actualité > Société > "L’ex-femme de Dutroux aurait pu avoir sa place chez nous"

"L’ex-femme de Dutroux aurait pu avoir sa place chez nous"

Affaire Dutroux


Reportage au coeur du couvent des soeurs de Béthanie, dont certaines sont d'anciennes détenues. Contrairement aux rumeurs, elles n’accueilleront pas l’ex-femme de Marc Dutroux, qui souhaite entrer dans les ordres après sa libération.

  • Ce couvent a la particularité d'accueillir d'anciennes détenues. © Bruno Klein <em>France Soir</em>
  • Sœur Claire vit depuis de nombreuses années dans le couvent. © Bruno Klein <em>France Soir</em>
  • Le couvent des sœurs de Béthanie est situé dans l'Essonne. © Bruno Klein <em>France Soir</em>

Au cœur de l’Essonne, le long de la nationale 20, le couvent des religieuses coexiste paisiblement avec les habitants de Saint-Sulpice-de-Favières, minuscule village sans commerce. Les Sœurs dominicaines de Béthanie, une congrégation née en 1866, ont souvent un lourd passé : certaines d’entre elles sont d’anciennes détenues, toxicomanes, prostituées, qui ont ensuite embrassé la vie monacale.

La grille d’entrée du parc verdoyant qui entoure le couvent reste toujours grande ouverte. C’est toute la philosophie de ces sœurs : la main tendue et l’esprit ouvert. Claire, rides légères, quelques mèches blanches qui s’échappent sous le voile noir et s’enroulent autour de ses lunettes à monture dorée, ne dit rien de son passé, ni de son âge. Assise dans une petite pièce devant une table en bois, elle évoque sa communauté, les mains posées sur les genoux.

« Nous avons entendu à la télévision que la femme de Marc Dutroux, bientôt libérée, pourrait intégrer notre maison. J’ai immédiatement dit à mes consœurs que le ministère de la Justice ne l’accepterait jamais en France. Mais si cela avait été le cas, aurions-nous pu l’accueillir ? Oui. C’est notre vocation d’intégrer toute femme qui voudrait suivre le chemin religieux, quel que soit son passé. Mais les circonstances ne le permettent pas. Elle ne viendra jamais chez nous. L’affaire est trop médiatisée. Comme dans chacun de nos couvents, tout ici est ouvert, elle serait pistée, harcelée, elle ne serait pas en sécurité. Il lui faut un couvent cloîtré. »

Seule la prieure connaît leur histoire

Dans cette demeure, qui constitue l’une des quatre maisons de la congrégation (une autre est installée dans le Doubs, une en Italie, une en Suisse), treize à quinze sœurs partagent leur quotidien entre la prière et des activités simples. « En ce moment, nous ne sommes que huit, car certaines d’entre nous sont parties en mission. La maison continue cependant de tourner ! » lance-t-elle en riant. La baisse des vocations augmente la moyenne d’âge. La plus jeune aurait cependant autour de 35 ans, sœur Claire n’en est pas sûre. Et la discrétion est le maître mot de la résidence. D’ailleurs, les nonnes ne connaissent pas le passé des autres. « C’est une règle, nous n’en parlons pas. Nous ne savons pas si l’une sort de prison, de la prostitution ou d’une vie sans reproche. On se soutient et on rivalise d’amour, c’est tout. »

La seule à connaître le passé de chacune est la prieure générale, qui dirige la communauté. « Lorsqu’elle reçoit une demande pour rejoindre le couvent, le passé de l’aspirante n’influe pas sur sa décision : si l’on en a fini avec les vices et la justice, il n’y a plus aucun problème. Nous sommes les plus aptes dans l’Eglise catholique à accueillir d’anciennes détenues, car nous savons ce qu’est la prison. Parfois même de l’intérieur. »

La réinsertion par la foi

Depuis la création de cette congrégation, en 1866, par le père Lataste, qui avait rencontré des femmes détenues près de Bordeaux et s’était inquiété de leur réinsertion, le lien avec le milieu carcéral est resté très fort. Quatre fois par an, sœur Claire se rend durant une dizaine de jours à la centrale de Rennes afin d’apporter aux détenues « un témoignage d’amitié et d’espérance ». Lorsqu’elle converse avec elles, elle ne se soucie jamais de savoir pourquoi elles sont là, « même si très vite elles nous le confient ».

Dans le village, les sœurs sont très appréciées, même si elles ne se mêlent pas beaucoup aux habitants. « Elles sont souriantes, mais on parle très peu avec elles, confie une pimpante retraitée en plein jardinage. Le dimanche, elles ne viennent même pas à la messe, elles ont leur propre office. Quand elles se promènent, elles s’arrêtent rarement pour bavarder. Pourtant, ici, même s’il n’y a plus un seul commerce existant, tout le monde se connaît. » Le maire, Pierre Le Floc’h, respecte leur discrétion. « Ce sont des religieuses très sympathiques. Leur passé ne regarde personne. D’ailleurs, pas grand monde dans les environs n’est au courant de la particularité de cette communauté de religieuses… »

 

Alexandra Gonzalez

Réactions à cet article1 commentaire

Publié : 13/05/11 - 12h39
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur