Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 18 novembre, 01:14
Accueil > Actualité > Société > Nous avons vu jouer Enzo Zidane, 14 ans, et prodige annoncé

Nous avons vu jouer Enzo Zidane, 14 ans, et prodige annoncé

Société


L’icône Zizou le couve d’amour et de protection. Il est fier du talent de son fils Enzo, 15 ans dans un mois, qui évolue avec les cadets B du Real Madrid. Un milieu de terrain qui promet déjà et que l’Espagne aimerait voir évoluer dans sa sélection. France-Soir a discrètement assisté à l’un de ses matches et lève le voile sur celui dont la vie reste un mystère.

Le Real Madrid ne recrute pas uniquement des stars, de Cristiano Ronaldo à Kaka en passant Karim Benzema. Il forme aussi de futurs champions. La preuve avec Enzo Zidane, l’un des quatre fils de Zinédine Zidane, résident madrilène depuis qu’il a rejoint le club le plus prestigieux du monde en 2001, arraché à la Juventus Turin pour 77 millions d’euros. Enzo, une future star en herbe, qui débute dans le club ayant couronné son génie de père, idole à vie du Real, notamment depuis sa volée du gauche en finale de la Ligue des champions contre le Bayer Leverkusen, considérée par les supporters comme la plus belle réalisation de l’histoire de l’équipe.

Le destin d’Enzo paraît scellé. Mais l’approcher est une autre paire de manches, tant Zidane protège la vie privée des siens. S’y atteler, c’est décider de défier le garde du corps qui l’accompagne lors de ses déplacements quotidiens mais surtout se confronter au nouvel ambassadeur du Real Madrid. Au sein du club, la consigne est très claire : on ne touche pas à Enzo ! Ordre de papa. D’ailleurs, la peur de se faire taper sur les doigts par la haute sphère madrilène est suffisamment forte pour que les médias espagnols aient pris la menace très au sérieux.

Une perle rare bichonnée par le Real

En mars dernier, tout juste sacré parmi les meilleurs joueurs de la province de Madrid, le petit prodige avait attiré les convoitises. Le quotidien sportif Marca venait de publier une double page mettant en évidence les ressemblances techniques entre le père et le fils. Pour l’occasion, les médias français n’avaient pu s’empêcher d’envoyer leur armada afin de constater les similitudes. Est-il, comme tout le monde le dit, « un joueur au talent immense » ayant « hérité du génie de son père » ? La perspective de voir ses exploits en chair et en os était plus forte que tout. Mais les attachés de presse du Real Madrid, anticipant la ruée, avaient décidé de mettre sa « perle rare » à l’abri des projecteurs, laissant les plumitifs bredouilles.

Tout comme moi lors de ma première tentative, en octobre dernier. Au moment de me lancer dans cette opération, j’étais loin d’imaginer qu’en réalité je partais à la quête du Graal. Croire qu’il suffirait d’un détour par le site officiel du club pour voir le petit Enzo à l’œuvre dès le samedi suivant était une grave erreur. Me renseigner pour savoir si une accréditation était nécessaire afin d’assister à la rencontre en était une plus grosse encore. C’était comme prévenir l’ennemi d’un prochain débarquement. Et sans surprise, au moment d’attaquer, ce dernier ne s’était pas montré.

Remplaçant, il porte le numéro 14

Mon plan A ayant donc été un échec, il était temps de passer au plan B. Rien comparé aux Mission : impossible de Tom Cruise mais juste ce qu’il faut pour ne pas rester sur ma faim une seconde fois. Quelques semaines plus tard, le 6 février à 11 h 15, pendant que Cristiano Ronaldo, Benzema & Co se préparaient mentalement à affronter l’Espanyol Barcelone (3-0), j’étais sur le point de franchir les portes de Valdebebas, l’immense centre d’entraînement – pour ne pas dire la forteresse – du Real Madrid, composé de dix terrains. Le temps de me faufiler incognito entre les différents groupes de supporteurs « visiteurs » et d’acheter mon ticket (2 euros), j’allais en direction du terrain n° 5 où les cadets B du Real Madrid allaient affronter leurs voisins de Majadahonda dans le championnat régional.

Mais au moment d’arriver dans les tribunes, toujours aucune trace du jeune Français. J’ose déranger un des supporteurs devant moi pour lui demander où se trouve le petit Enzo Zidane. Ce dernier me désigne le banc de touche qui se trouve à quelques mètres de nous, tout en me précisant : « Il jouera la seconde mi-temps, car l’équipe tourne. » C’est finalement à la 25e minute que la silhouette d’un jeune joueur, fin et plutôt grand pour son âge, portant le numéro 14, se lève en direction de la piste d’athlétisme, sur le côté droit du terrain. José Luiz Diezma, son entraîneur, vient de l’envoyer se dégourdir les jambes.

Même poste que papa et un joli jeu de jambes

Le supporteur me regarde comme pour me dire : «  C’est lui ! » Enzo prend un ballon et effectue quelques « jongles ». Pied droit, pied gauche, genoux, tête, tout y passe. Il est imperturbable jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre, qui vient de renvoyer ses coéquipiers au vestiaire. Il en profite pour les saluer d’une petite tape amicale et rejoint le terrain pour échanger quelques ballons avec ses amis remplaçants.

Au retour des vestiaires (deux mi-temps de 40 minutes), c’est le moment de s’échauffer plus sérieusement. Le milieu de terrain du Real enchaîne les mouvements tout en défiant son coéquipier Kim de passer son pied au-dessus du poteau de corner. A la 51e, José Luiz Diezma rappelle les deux acolytes. Il leur reste 29 minutes pour venir renforcer une équipe qui mène 1-0… Bien en place sur le terrain, au poste qu’occupait autrefois son papa, ni la talonnade de Guti, désormais très en vogue en Madrid, ni la roulette de Zizou ne font partie du spectacle. Juste un jeu de jambes suffisamment efficace pour mettre dans le vent n’importe quel adversaire ayant eu la prétention de se mettre en travers de son chemin.

Sur le site du club, il s’appelle Enzo Fernandez

Devant une soixantaine de spectateurs, le Real s’impose finalement 2-0. Pour résumer la prestation d’Enzo, des gestes de classe mais peu de chichis. Rien de spectaculaire, pour l’instant. Mais le champion du monde n’est pas devenu ce qu’il est en deux jours. Et, comme le précisait Zidane à La Gazzetta dello Sport : « Enzo s’amuse avec les jeunes de son équipe et pour l’instant ça suffit ! » Un divertissement qui a pourtant toutes les chances de devenir son futur métier… On verra alors quel nom il porte. Sur le site officiel du club, il apparaît sous celui non plus d’Enzo Zidane mais d’Enzo Fernandez, le nom de jeune fille de sa maman. Le jeune homme a le temps de se décider. Il fêtera ses 15 ans le 24 mars. Il lui reste encore trois ans pour décider s’il portera les couleurs du pays de papa ou celles du pays de maman, dont les parents sont espagnols.

Bleu ou rouge ? La question ne se posera que si le jeune Galactique suit les traces de son père. Mais la tentation, côté francophone, de voir évoluer chez les Bleus un nouveau prodige du ballon rond n’a d’équivalent que la volonté, du côté ibérique, de posséder son propre Zizou. Cette question est un réel dilemme. Quand Enzo est né, Zidane jouait à la Juventus Turin. Six ans plus tard, il prenait la direction de Madrid, qu’il n’a jamais quitté et où il est scolarisé. Au final, il connaît peu la France. Ses amis sont espagnols. Sa vie même est espagnole. Et selon la législation de son pays d’accueil, qui reconnaît le droit du sol (Enzo Zidane a passé plus de cinq ans sur le territoire ibérique) et non le droit du sang comme la législation française, il est en droit de demander la double nationalité. Choisira-t-il donc de porter les mêmes couleurs qui ont conduit son père à devenir un champion du monde ou celles de son pays d’adoption ?

 

Par Séverine Schlosser
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Publié : 10/02/10 - 19h28
Mis à jour : 16/03/10 - 13h35
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur