Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 21 septembre, 06:55
Accueil > Actualité > Société > Osez le féminisme : "L'affaire DSK révèle notre culture sexiste"

Osez le féminisme : "L'affaire DSK révèle notre culture sexiste"

Les affaires DSK


Les commentaires qui fusent autour de l'affaire DSK sont-ils partiaux et donnent-ils toute la place à la présomption d'innocence, mais aussi à la plaignante ? Pas selon les associations féministes qui, en dépit des rappels d'hommes et de femmes politiques, sont nombreuses à s'insurger depuis lundi soir. Interview.

L'hôtel Sofitel de New York où aurait eu lieu l'agression.
L'hôtel Sofitel de New York où aurait eu lieu l'agression. MaxPPP

Depuis dimanche, les réactions à l'arrestation puis à l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn ont ému, effaré, catastrophé et interrogé. Nombreux ont été les commentateurs qui ont invoqué le principe de présomption d'innocence, au risque, parfois, d'oublier que dans l'histoire il y a aussi une plaignante, victime potentielle. Lucie Sabau est militante et membre du Bureau Osez le féminisme. Comme de nombreuses personnes, elle a été choquée par le traitement médiatique et les commentaires qui sont faits (ou pas faits) sur celle que l'on nomme «la femme de chambre».

France-Soir. Comment réagissez-vous à la manière dont les choses sont présentées dans les médias et par les proches de DSK ?

Lucie Sabau. Il est assez curieux de voir qu'un certain nombre de médias et de responsables politiques martèlent la nécessité de respecter la présomption d'innocence. Il est bien entendu essentiel de veiller à ce principe, mais cela implique de ne pas confondre le respect de la présomption d'innocence et le fait de jeter le discrédit sur la plaignante. Or c’est précisément ce dévoiement du principe de présomption d’innocence que l’on constate dans un certain nombre de médias. Cela révèle que, plus que jamais, le prêt-à-penser sexiste persiste de France.

Comment se traduit-il, ce prêt-à-penser sexiste ?

On évoque la figure de l’homme qui aime trop les femmes et aurait une forte libido. Mais cela n'a rien à voir. Comme le disait notre campagne sur le sujet, le viol n'est ni un problème de pulsion ni une somme de faits divers mais un phénomène de société lié à des conditionnements sexistes. Dans les commentaires de l’affaire, nous assistons à un brassage de bêtises et de clichés, à une surenchère de blagues. Cela montre, une nouvelle fois que les violences sexuelles sont un motif de grivoiserie. C'est, pour les victimes potentielles, un grave message que l'on envoie. On leur dit en substance : « Ayez peur si vous portez plainte car vous serez deux fois plus broyées ! ».

On a beaucoup entendu dire que DSK n'avait pas le profil du violeur...

Dire cela c’est laisser entendre qu’il y a un profil type du violeur, or les auteurs de violences sexuellessont très divers, notamment en termes d’origines sociales. Il est choquant d'entendre que la défense de DSKse serait étonnée du physique soi-disant « peu avantageux » de la plaignante ! Cela révèle les difficultés que l'on a encore en France à comprendre que les violences sexuelles frappent toutes sortes de personnes, parfois les personnes les plus vulnérables, et n’ont rien à voir avec un problème de libido débordante. Il y a toujours des réactions de méfiance voire de présomtion de culpabilité vis-à-vis des plaintes pour viol car le sexisme qui imprègne notre société prétend que les hommes seraient en proie à des pulsions sexuelles irrépressibles. Tandis que les femmes victimes « l'auraient bien cherché », en correspondant aux canons de la beauté, par exemple.






Propos recueillis par Emilie Cuisinier

Réactions à cet article24 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 17:41

    Anonyme-77656
    Je ne suis pas sexiste

    J'ai dit sur le site de France Soir, à plusieurs reprises que la présomption d'innocence n'était pas le droit de nier le statut de victime ou celui de traiter la plaignante de menteuse.

    J'ai dénoncé le propos paru soudainement dans tous les médias, comme un mot d'ordre qualifiant la plaignante de "victime présumée" car cela pouvait conduire à revenir à l'âge de pierre judiciaire où une victime d'agression sexuelle devait défendre son droit à déposer une plainte.

    Hier, sur France 3, dans l'émission de Mr Tadei, il a été indiqué plusieurs choses :

    - Que le microcosme parisien savait que DSK était lourd vis à vis des femmes.

    - Qu'une jeune femme avait subi en France une agression sexuelle, d'un ancien ministre des finances, et qu'elle avait été dissuadée de déposer plainte. (Elle s'était exprimée en 2006 à la télévision ! Ce qui empêchera les théoriciens du complot de dénier sa parole)

    - Que DSK fréquentait un célèbre club échangiste. (Affirmation de Daniel Schneidermann confirmé par d'autres journalistes)

    - Qu'il y a bien une Omerta journalistique sur les moeurs des peoples, des politiques, des journalistes, au nom du respect de la vie privée. Mais que tout se sait à Paris, même s'il est convenu de ne rien dire.

    Et je suis heureux de constater qu'enfin, certains se réveillent pour défendre l'honneur des femmes bafouées et pour dire qu'un présumé innoncent n'est pas obligatoirement un non-coupable. Et qu'une plaignante n'est pas obligatoirement une affabulatrice, une menteuse, une manipulatrice ou une fille facile.

    Je redis que je ne tire aucune conclusion sur cette affaire et que je suis neutre dans mon appréciation. Je concède que l'on puisse avoir des pratiques sexuelles entre adultes conscentants sans devenir le bourreau d'une femme. Mais j'entends que l'on n'absolve pas les gens a priori, en niant à leur accusatrice le droit à être crue. C'est la justice américaine qui tranchera, mais c'est un bien mauvais service à rendre à l'image de la France que de se ranger dans un camp ou dans l'autre, sans aucune précaution, sans pudeur et sans honneur, comme je le constate depuis maintenant plus de 48h00.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 18:24

    Anonyme-77656
    je ne suis pas sûr

    Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse de sexisme mais voilà , il s'agit de DSK . Si l'agresseur avait été un pioupiou comme nous , tous ces donneurs de leçons trouveraient çà normal . Moi , j'applaudie le côté carré de la justice américaine et c'est bien vrai qu'il faut aussi pensé à cette pauvre femme qui relle aussi aujourdh'hui n'est pas en situation bien confortable



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 18:26

    Anonyme-77656
    Je ne suis pas sexiste

    Je soutient à 100% la réaction de Erwan56. Réaction tout à fait intelligente.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 18:36

    Anonyme-77656
    Ils se sont améliorés, avant c'était la corde

    Indépendamment à cette triste histoire pour les personnes dont il s'agit, je comprends qu'on puisse hésiter à mettre les pieds aux Etats-Unis. N'oublions malgré le complet-veston et la cravate que vous avez à faire à des Cow-boys mal dégrosssis.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 19:03

    Anonyme-77656
    Bravo

    Vous avez dit exactement ce qu'il fallait dire, je ne vous cacherais pas que je suis ecoeuré par tout ce que j'entends actuellement.Et il y a gros a parier que la prochaine étape sera la reconnaissance d'un rapport sexuel consenti et cette pauvre femme deviendra l'aguicheuse de service à qui il est arrivé ce qu'elle méritait!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 19:27

    Anonyme-77656
    elle a tort !

    elle n.avait pas a penetrer dans la chambre dont le client n.avait pas restitue les cles.il se savait seul et sortait de la douche, elle n.avait qu.a fuir ou hurler.elle a tente le diable a l.avenir elle y pensera



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 19:35

    Anonyme-77656
    le pouvoir et la non-violence

    J'ai été choquée de n'entendre, les 2 premiers jours que les "INVIOLABLES" de nos partis politiques, de Mme BOUTIN à Mme AUBRY. Mettant en cause insidieusement une affaire qui "pourrait bien ne pas en être une", "un coup monté"... Réaction qui différait grandement de leurs discours fémininistes aux jours consacrés, la parité, l'égalité des sexes, l'égalité des salaires, la dignité des femmes, les femmes battues ... Alors, oui, Mesdames, grand bien ont fait à la France ces images pour appeler un chat un chat ! Seule vous inquiète votre éventuelle accession au fric, aux ficelles du pouvoir



    Signaler un abus  
  • Par sublinimal, le 17 mai à 20:39

    sublinimal
    Nous sommes mal !

    Les sectaires du « politiquement correct » et leurs supports médiatiques atteignent sur ce dossier les limites de la cohérence.

    La nature même de leur fond de commerce médiatique et de leurs intérêts politiques immédiats les obligent ici à défendre simultanément deux thèses diamétralement opposées

    Celle du coup monté contre Stauss-Khan et celle de l’indispensable compassion due à une victime supposée du même Strauss-Khan ! Eh, bien, désolé ! Il faut choisir !

    Si la jeune femme est effectivement victime d’un abus de leur camarade Strauss-Khan, sans vouloir l’accabler car d’autres s’en sont chargé hier à New-York, il ne mérite quand même pas les « larmes d’éléphants », dont certains médias nous ont submergés hier.

    Inversement, si Strauss-Kahn est tombé dans un guet- apens, la jeune femme n’est pas le meilleur exemple des causes féministes à défendre ! Et l’hypothèse également fort possible où il se serait agi d’une distraction initialement amiable et qui aurait mal tourné ne change rien à cet évidente contradiction dans l’attitude d’un parti qui se proclame « parti de gouvernement ».

    Ajoutons, pour être équitables, que les virages diplomatiques pris par « notre président » et ses renversements d’alliances en faveur du capitalisme financier et des mondialistes ne sont pas étrangers à cette situation. Plus grave encore, ils ne sont pas non plus étrangers à l’évolution négative de toutes nos positions dans le monde.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 20:54

    Anonyme-77656
    une realite

    au journal de 20heures on nous montre le lieu ou reside la femme de menage.un de ses voisins approuve que c.est une jeune femme sans historeMAIS QUI NE S.EXPRIME PAS BIEN EN ANGLAIS,le comprend elle? ET CE VOISIN RAJOUTE /CA LUI FERA DES SOUS§il referme la porte.a t.on le droit d.employer du personnel dans ce milieu qui maitrise mal la langue.encore un hotel de luxe qui n.exige pas que le personnel soit experimente et qui doivent payer au lance pierre des etranger.il n.y a pas qu.en france ou les etrangers sont sous payes.rien qu.a voir le quartier ou elle vit ,ca en dit long!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 21:33

    Anonyme-77656
    un présumé innocent n'est pas obligatoirement un non-coupable

    Je n'aurais pas dit mieux ni plus que Erwan56



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 21:47

    Anonyme-77656
    La groupie-du-pianiste

    Même s'il est moins fréquent, le phénomène-inverse existe aussi (artistes-célèbres ou politiciens en vue qui portent plainte contre une femme qui les poursuit partout de ses assiduités)



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 22:37

    Anonyme-77656
    avertisseur radar

    nous sommes des montonsavec ce gouvernement mais rendez-vous en 2012 car pour moi etant toujours de l'u m p je profiterais pour voter pour marine lepen



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 17 mai à 23:48

    Anonyme-77656
    D.S.K.

    on est chez l'Oncle Sam messieurs les français c'est tout, que vous aimiez ou pas, vous n'avez qu'à permettre l'extradition, mettez vos culottes, vous faies pas le poids avec les USA...80% des américains savent même pas que vous existez sauf quand vous êtes dans la merde comme en 39-45....



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 00:08

    Anonyme-77656
    Une faille que peut exploiter

    Une faille que peut exploiter MLP ;-]



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 03:50

    Anonyme-77656
    Vol par ruse

    Je crois plutôt qu'elle était tout bêtement en train de lui faire les poches, quand DSK s'en est aperçu en sortant de sa douche



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 05:29

    Anonyme-77656
    connerie

    @claude, n'importe quoi vous! les Américains ne savent pas qu'ont existe c'est quoi votre baratin stupide, moi j'habite a New-York et on aime les Français et les Françaises ce n'est parce qu'un homme comme DSK qui a fait du mal que l'on va détester tous les ''frenchy'' souvenez vous lorsque Bill Clinton a eu son histoire du dessous de son bureau, eh bien les Français ne disaient pas des bétises comme vous. Peut-être que vous n'aimez pas les Français et votre prénom n'est pas américain.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 05:51

    Anonyme-77656
    Les Français ont mauvaise réputation

    Lorsque j'étais gamin ma mère québécoise revenant d'un voyage en France où elle avait été hébergée par un couple de bénévole Français nous racontait que durant le dîner lorsque l'épouse se rendit à la cuisine le mari lui mit la main sur la cuisse pour la caresser sans aucune forme de préliminaire ou d'invitation. Comme si toutes les femmes sont des putes qui résistent au début pour l'étiquette mais qui finissent par succomber.


    Ce ne sont pas tous les Français qui ont cette attitude par chance mais tout de même une mauvaise réputation.



    Signaler un abus  
  • Par tifo 27, le 18 mai à 08:25

    tifo 27
    JACK le honteux

    Je ne veux pas revenir sur tout ce qui a été dit par nos politiques sur "l'affaire DSK" ils se couvrent de ridicule de jours en jours.Cependant

    J'ai rélévé une petite phrase prononcée par Jack Lang qui joue les "vierges éffarouchées" en essayant de protéger son ami: DANS CETTE AFFAIRE IL N'Y A PAS MORT D'HOMME!

    Je pense que c'est ce que l'on a entendu de plus odieux ces derniers jours....et pas grand monde en parle!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 14:23

    Anonyme-77656
    Chassez le naturel...

    Je suis comme Tifo27, complètement écoeurée du commentaire abominable de Jack ; "Il n'y a pas mort d'homme" !! Cela restera dans les annales...quel avoeu d'arrogance et de mépris de la part de cette soi-disant "élite" !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 15:33

    Anonyme-77656
    D.S.K.

    Mme Californie 1, je ne dis pas que les américains n'aiment pas les français, ce que je dis c'est qu'ils s'en balancent c'est tout, ils sont courtois point, allez voir l'histoire, allez voir ce que pensais Roosevelt de De Gaule, Patton des soldats français...


    En ce qui concerne mon prénom il sonne français c'est tout, en passant Elvis c'est un nom qui sonne français, non....


    Dans cette affaire les USA ne veulent pas se faire refaire le coup de Polansky c'est tout. Votre homme a droit à la présomption d'innocence mais demandez pas qu'il soit traité comme en France, oubliez ça, va être traité à "l'américaine" que vous aimiez ou pas...



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 16:31

    Anonyme-77656
    tapitapi

    Bonjour, à propos de la remarque de Jack Lang, j'en ai entendu une autre bien bonne de la part de M. Bernard Tapie "DSK, avec le stress qu'il a en ce moment, il ne va se jeter sur une femme de ménage". Monsieur Tapie, avant d'être une femme de ménage, cette personne est d'abord une femme, et avant d'être une femme, cette personne est d'abord un être humain. Merci.



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 18:54

    Anonyme-77656
    C'est plus un débat de

    C'est plus un débat de passion tout ça!



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 18 mai à 20:47

    Anonyme-77656
    Pas de caution...

    Le fait qu'une libération provisoire en échange d'une caution d'un million de dollars ait été refusée est très révélateur.

    D'entrée de jeu, du moins, DSK ne part pas favori.



    Signaler un abus  
  • Par hella, le 1 juin à 18:55

    hella
    Défenseur de cette présomption d’innocence

    Il y a eu un débat dans lequel est intervenue une journaliste Britannique qui disait l'effarement des journalistes anglophones devant l'absence totale en France de compassion pour la victime.

    Il est curieux de constater que les politiques et journalistes français s'érigent si crânement en défenseur de cette présomption d’innocence si largement bafouée chez nous.



    Signaler un abus  
Publié : 17/05/11 - 21h49
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur