Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 06 juin, 19:20
Accueil > Actualité > Société > Profanations de lieux de cultes en constante augmentation

Profanations de lieux de cultes en constante augmentation

Société


Le nombre de profanations des cimetières et des lieux de culte s'est considérablement accru en France ces dernières années, relève le rapport d'un groupe d'études de l'Assemblée nationale, qui suggère douze propositions pour lutter contre ce "fléau".

49 tombes sur 126 du cimetière juif de Bar-le-Duc ont été renversées et brisées fin octobre
49 tombes sur 126 du cimetière juif de Bar-le-Duc ont été renversées et brisées fin octobre SIPA/POL EMILE

« On assiste à une relative recrudescence des faits de profanation même si les statistiques des premiers mois de l'année 2011 donnent l'espoir du commencement d'un reflux ». Voilà ce qu'indique le rapport du groupe d'études de l'Assemblée nationale, dont l'agence Reuters cite des extraits. De plus, le rapport parle d'un « fléau persistant, fruit d'égarements individuels et parfois d'une perte de repères collectifs ».

En effet, les statistiques parlent d'eux-même : de 304 profanations en 2008, passées à 474 en 2009 puis à 621 en 2010, elles atteignent pour la période de janvier à fin octobre 2011 le nombre de 509.

Cette année, 434 sites chrétiens ont été touchés, pour 34 sites israélites et 41 sites musulmans. « Compte tenu d'une implantation plus ancienne, les sites chrétiens, et en particulier ceux du rite catholique, apparaissent ainsi, en valeur absolue, parmi les lieux de culte et les cimetières les plus lourdement affectés par les profanations », soulignent toutefois les auteurs du rapport. Il est souligné que les exhumations et les atteintes portées à l'intégrité des corps demeurent exceptionnelles.

La majeure partie des actes visant les cimetières ont lieu dans les régions Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Lorraine et Ile-de-France, qui abritent plusieurs cimetières et nécropoles militaires des guerres 1914-1918 et 1939-1945. Les cimetières en zone rurale sont les plus touchés.

Une politique d'éducation civique indispensable

Les auteurs de ces actes sont majoritairement mineurs et jeunes adultes, et les profanations « motivées par une doctrine ou l'adhésion à une croyance telle que le satanisme ou celle d'une secte demeurent extrêmement rares ». Ces agissements « relèvent moins du manifeste idéologique que du désœuvrement et de la marginalité », affirme le rapport qui juge le dispositif pénal « en soi déjà imposant ».

Les sanctions peuvent aller d'un à dix ans d'emprisonnement et de 15.000 à 150.000 euros d'amende et le groupe d'études juge « un alourdissement des sanctions peu pertinent au regard du profil des auteurs des profanations ». Pour les auteurs du rapport, quelques pistes pour endiguer ce fléau sont envisagées : « Il importe avant tout que ceux-ci comprennent la portée de leur geste et se départissent éventuellement des idées vagues ou des croyances qui les ont menés ». Ils insistent également sur le développement d'une politique d'éducation civique « indispensable à l'apprentissage de la tolérance et du respect dû aux morts ».

Enfin, est prônée une politique pénale privilégiant le recours accru au prononcé « d'amendes dissuasives de nature à permettre aux mineurs de comprendre la gravité de leurs actes et de rappeler aux parents leurs responsabilités ». L'Assemblée propose une meilleure surveillance des lieux de culte et des cimetières avec notamment le déploiement de systèmes de détection et de vidéo surveillance.

Actu France-Soir

Plus d'articles Société

Réactions à cet article5 commentaires

  • Par HeyBaal, le 29 nov à 13:52

    HeyBaal
    C'est vrai. Les agressions

    C'est vrai. Les agressions augmentent, les vols et viols augmentent, les profanations augmentent ...


    La solution de facilité, de stupidité même, c'est de dire "on va tous les rendre plus civique en leur filant des cours d'éducation civique".


    Alors à tous ceux qui n'auront pas quitté l'école ou été viré, à tous ceux qui seront assez bien éduqués pour se sentir concernés par le message, BREF TOUS CEUX QUI NE SONT PAS CONCERNES, auront droit à des cours d'éducation civique ...


    Les gens qui font ça, on en a arrêté un beau paquet quand même, depuis le temps. On pourrait avoir un profil type ?



    Signaler un abus  
  • Par konifl, le 29 nov à 14:32

    konifl
    Logique

    Assez logique puisque l'irrespect de tout est une manière de vivre dans la France du XXIème siècle. Assez logique puisque les élites médiatiques font des émissions où le sacré est tourné en dérision, où l'autorité publique est moquée, où les valeurs et la morale sont considérées comme ringardes.


    Rajoutez par là-dessus, la mode du gothique, du look vampire, l'alcoolisation à outrance, l'usage du cannabis, le mépris de l'autre et l'égocentrisme ambiant.


    Concluez avec l'irresponsabilité des Maires qui ne sécurisent pas les cimetières, refusent la surveillance par caméra, mettent des clôtures au lieu de murs lorsqu'ils étendent les cimetières, n'éclairent pas correctement le périmètre des cimetières.


    Et vous avez tous les ingrédients pour que des dégradations soient commises. Le moyen d'y remédier : un mur de cloture, une caméra de surveillance enregistrant nuit et jour, des portes fermant à clef, un éclairage urbain digne de ce nom. Mais ce n'est pas porteur pour les Maires car les morts ne votent pas. Big smile



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 29 nov à 17:12

    Anonyme-77656
    mais c'est plus facile

    de s'attaquer aux morts qu'aux vivants - ils ne peuvent répondre à l'agression



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 29 nov à 23:01

    Anonyme-77656
    irrespect

    C'est la faute aux parents qui n'apprennent pas aux enfants le respect. Les enfants se croient tout permis, ils crachent sur les profs, les insultent. Ils imitent leurs parents qui eux-mêmes crachent sur les profs.



    Signaler un abus  
  • Par Bluesun, le 30 nov à 19:23

    Bluesun
    Dès le début, ne pas accepter l'inacceptable

    A toujours trouver des circonstances atténuantes à l'horreur des actes.


    l'inacceptable devient un fait divers banal......


    De nos jours, la barbarie fait que l'on est abattu dans la rue comme un animal, puis la tombe peut être profanée sans aucune impunité.



    Signaler un abus  
Publié : 29/11/11 - 13h17
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur