Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Vendredi 10 avril, 20:17
Accueil > Actualité > Société > Prostitution : Les étudiants aussi

Prostitution : Les étudiants aussi

Société


De nombreux étudiants se prostituent pour financer leurs études. Un phénomène difficile à évaluer, car ces jeunes gens préservent soigneusement leur anonymat. Témoignages.

Des centaines, voir des milliers de jeunes gens, garçons et filles, se prostituent pour financer leurs études
Des centaines, voir des milliers de jeunes gens, garçons et filles, se prostituent pour financer leurs études SIPA

Morgane, Chloé, Marie… Elles sont étudiantes en médico-social, en droit, en histoire ou en économie, rêvent de lendemains stables, d’une famille et d’une carrière. Pour que cet avenir ne reste pas une utopie, elles vendent leurs charmes sur Internet ou dans la rue. Comme elles, des centaines, peut-être des milliers de jeunes gens, garçons et filles, se prostituent pour financer leurs études. A l’heure où les syndicats étudiants soulignent le coût élevé des formations, Chloé, 32 ans, confie : « C’est parce que j’ai commencé la prostitution que j’ai pu reprendre mes études. »
De nombreux étudiants, issus des classes moyennes, ne sont ni suffisamment défavorisés pour prétendre à une bourse ou à un logement par le Crous, ni suffisamment riches pour rester à la charge de leurs parents. Et quand bien même : Morgane dispose d’une bourse et d’une aide au logement qui lui laissent, loyer payé, « 200 € par mois », le prix d’une passe d’une heure. La prostitution lui « permet de bien vivre, de s’acheter des livres et de mettre de l’argent de côté ».

Un job rend les études difficiles

Selon le syndicat SUD-Etudiant, un jeune qui travaille a 40 % de chances de moins d’obtenir son diplôme qu’un étudiant non salarié. Mieux payée et moins contraignante qu’un emploi à temps partiel, la prostitution permet à certains de se concentrer sur leurs études. Marie, 25 ans, qui prépare une licence en province, a franchi le pas après avoir redoublé sa première année de fac. Elle avait un job étudiant et ne s’en sortait pas. « Pour assurer mon loyer, mes livres, mes déjeuners, je travaillais trop, se souvient-elle. Cela m’a laissé très peu de temps pour mes études. Je me traînais en cours, je ne parvenais plus à réviser ni à gérer les priorités entre les cours à apprendre et le job qu’il faut garder. » Même constat chez Morgane, 24 ans, en master de lettres à Grenoble, et escort girl depuis deux ans sur Internet : « Pour moins d’heures de travail, on gagne beaucoup plus. Ça s’accorde bien avec les études. » Mais l’équation ne fonctionne pas toujours. A bac + 3, Chloé fait le trottoir la nuit porte Dauphine, à Paris, ce qui rend ses réveils difficiles. Ses bulletins de notes s’en ressentent.

La descente aux enfers

Ce n’est, hélas ! pas le moindre impact de cette activité. « Il faut du temps pour que les personnes mesurent les conséquences de la prostitution. La réalité est souvent plus glauque que ce qu’elles en disent », souligne Philippe Andres, de l’Amicale du nid, à Montpellier, une association de prévention. Si Marie reconnaît qu’« au début c’était difficile », aujourd’hui elle minimise : « On se dit que ce n’est qu’un corps. De toute façon, je choisis les hommes et ce que je fais ou pas. » « Physiquement, c’est moins difficile que les journées à rallonge où je courais entre jobs et cours », fait valoir l’étudiante, qui affirme gagner de 2.000 à 3.000 € par mois.
Néanmoins, un grand nombre n’assume pas. « Au début, c’est léger, c’est sympa. On gagne énormément d’argent, on apporte une certaine forme de confort à son quotidien », détaille Lydia Guirous, la fondatrice de l’association Future, au féminin, sur Europe 1… avant de montrer l’envers du décor : « Ensuite, quand on se regarde dans la glace après avoir accepté certaines choses, on comprend qu’on est devenue une "pute"… et à partir de là, la descente aux enfers commence. » Et pour le contourner, ce mot brutal de « pute », toutes les appellations sont bonnes : escort girl, hôtesse… « La plupart des étudiants qui se prostituent ne se voient pas comme tels, souligne Philippe Andres. De plus, ils sont difficiles à identifier, car ils viennent peu vers les associations et ne se rencontrent pas sur les lieux classiques de prostitution, mais plutôt sur Internet. »

Des statistiques impossibles

En effet, il se révèle difficile, voire impossible de quantifier sérieusement le phénomène. En 2006, SUD-Etudiant avait estimé à 40.000 le nombre d’étudiants qui se prostitueraient (sur 2,2 millions) ; or désormais le syndicat se montre plus prudent et ne confirme plus ce chiffre, et reconnaît manquer d’études statistiques. Aucune statistique non plus de la part du plus important syndicat étudiant, l’Unef, qui affirme seulement « rencontrer de temps en temps des étudiants qui se prostituent ». Idem au ministère de l’Enseignement supérieur. Le rapport de la mission parlementaire conduite par la députée PS Danielle Bousquet mentionne un directeur de Crous à Lyon faisant état d’une dizaine de cas connus par an sur 7.000 étudiants. « Si ce chiffre est confirmé, le nombre des jeunes de 18 à 25 ans se prostituant serait de l’ordre de 7.000 à 10.000, sur une base de 5 millions de jeunes appartenant à cette tranche d’âge. Cela n’inclurait pas les cas qui ne sont pas connus », avance Jean-Sébastien Mallet, expert européen sur la prostitution.
Quel que soit leur nombre, reste à savoir ce que sera l’avenir de ces jeunes gens, l’image qu’ils garderont d’eux-mêmes, et s’ils pourront réellement se réinsérer sur un marché du travail plus classique, comme s’en inquiète Jean-Sébastien Mallet : « Tous disent au départ "Je m’arrêterai quand je voudrai", et certains le font. Mais combien arrêtent leurs études ? »

M. M. (avec AFP)
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Réactions à cet article4 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 20 oct à 07:41

    Anonyme-77656
    Hé oui

    Rien d'étonnant, derrière le lycée Hélène BOUCHER à Paris XX, si on cherche bien, il y a quelques minettes qui taillent des p...s pour quelques €



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 oct à 08:39

    Anonyme-77656
    Travailler plus

    pour gagner plus.. c'est bien ce qui était prévu non??



    Signaler un abus  
  • Par forrester, le 20 oct à 09:54

    forrester
    quel monde merveilleux!

    bonjour


    Le néo libéralisme qui nous promettait des lendemains enchantés à Maastricht , la dérégulation sarkozyenne ( commencée avec Jospin, pas de jaloux) qui nous promettait des jobs, un pouvoir d achat en hausse , etc , etc , a accouché d'une crise bancaire, d'une dette publique ruineuse pour nos portefeuilles, d'un chômage record , d'une immigration pourvoyeuse de communautarisme et d'une haine anti française galopante, d'un FN toujours aussi démago et à présent, on l apprend par l article , de la prostitution étudiante en plein développement à cause de la paupérisation qui frappe la jeunesse . Le pouvoir d achat recule avec l'âge de la mise à la retraite et la dictature de l'union européenne nous promet encore plus de ce genre de progrès qu'elle nous a promis depuis une vingtaine d années ! Merci l'UMP, merci le PS ! Vivement Asselineau !



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 20 oct à 14:38

    Anonyme-77656
    en effet MARX avait conclu

    en effet MARX avait conclu son manifeste sur une prospective qui ressemble a ce que nous vivons actuellement !! en poussant un peu plus loin nous en arrivons a des effet " pervers " que nous constatons ici et ailleurs ,sur tout les plans de notre civilisation , économique , social , politique , philosophique , scientifique etc


    bonjours chez vous numero 6



    Signaler un abus  
Publié : 20/10/11 - 06h48
Mis à jour : 20/10/11 - 06h50
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur