Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 19 décembre, 07:41
Accueil > Actualité > Société > Racisme - Nicolas Hourcade, sociologue, revient sur l’affaire Balotelli

Racisme - Nicolas Hourcade, sociologue, revient sur l’affaire Balotelli

Société


Plus que les violences racistes, c’est davantage l’attention qui leur est portée qui aurait augmenté ces dernières années.

Nicolas Hourcade, sociologue à l’Ecole centrale de Lyon, spécialiste du sujet des supporters dans le football, estime que les incidents lors de Juve-Inter ne sont pas simplement le reflet d’une augmentation du racisme en Italie.

FRANCE-SOIR. Comment expliquer que le football italien soit aussi régulièrement le cadre d’incidents racistes ? Nicolas Hourcade. Plusieurs facteurs expliquent cela, qu’il ne me paraît pas exact de résumer simplement par une montée supposée du racisme dans le pays. Il est certain que l’Italie, traditionnellement terre d’émigration, diffère d’autres pays européens dans sa manière d’appréhender l’immigration, relativement nouvelle pour elle. Il y a certes une transformation de la société italienne, mais il y a aussi le contexte spécifique des stades dans ce pays, qui sont de longue date, bien plus qu’en France, des lieux où s’expriment des idéologies, et où l’extrême droite tente de s’implanter depuis une quinzaine d’années.

Pensez-vous que la suspension du Stade des Alpes, pour un match, soit de nature à apaiser le climat ?
On peut imaginer des sanctions plus dures, notamment si le public de la Juve récidive, mais je pense que c’est davantage la régularité que la force de la sanction qui doit primer. Taper une fois un grand coup sur un club sans sanctionner d’autres dérives ne ferait que créer un sentiment d’injustice.

Peut-on considérer que les dérives racistes sont aujourd’hui plus nombreuses qu’hier, en Europe ?
Déjà, il faut distinguer les incidents. Les violences entre supporters n’ont souvent aucun motif raciste : tous les hooligans ne sont pas d’extrême droite. Les insultes entre Wallons et Flamands sont liées à un contexte national particulier. Quant aux injures et agressions racistes, elles sont très difficilement quantifiables et comparables. Ce qui est certain, c’est que les observateurs y sont plus sensibles aujourd’hui que durant les décennies précédentes. Mais ça ne veut pas dire que le racisme est plus présent aujourd’hui qu’hier. En France, par exemple, les affaires Kébé ou Ouaddou ont fait beaucoup parler alors que les peaux de banane envoyées sur Joseph-Antoine Bell ou les croix celtiques ou gammées avaient beaucoup moins attiré l’attention il y a une vingtaine d’années.

C'est sur France Soir !

Plus d'articles Société

Publié : 19/04/09 - 23h00
Mis à jour : 12/03/10 - 14h01
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur