Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 16 décembre, 05:16
Accueil > Actualité > Société > Sedan : Le monument aux morts au cœur de la polémique

Sedan : Le monument aux morts au cœur de la polémique

Société


Le monument aux morts allemands de 14-18, à Sedan, à l'abandon depuis plus d'un demi-siècle, est au centre d'une controverse. Il oppose le maire aux historiens qui veulent en faire un "symbole de la réconciliation", l'édile souhaitant, lui, raser un "édifice de provocation" devenu dangereux pour ses administrés.

Le maire de Sedan souhaite la destruction du monument aux morts de la ville
Le maire de Sedan souhaite la destruction du monument aux morts de la ville AFP/FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Souvenir de guerre, véritable monument de mémoire et pourtant à l'abandon. C'est le triste destin du monument aux morts allemands de la Première Guerre mondiale à Sedan. Un sort qui est depuis quelque temps au cœur d'un débat houleux entre le maire de la ville ardennaise et divers historiens. En effet, le bâtiment divise. L'édile souhaitant raser ce qu'il appelle un « édifice de provocation » devenu dangereux pour ses administrés alors que les historiens veulent en faire un « symbole de la réconciliation ». « Vouloir détruire ce bâtiment très rare relève d'une grande méconnaissance du patrimoine de la Grande Guerre et de sa valorisation, particulièrement à l'aube du centenaire », déplore l'historien Nicolas Offenstadt, maître de conférence à l'Université Paris 1 et spécialiste de la guerre de 14-18.

Avec une cinquantaine de ses confrères, il a interpellé en février Didier Herbillon, le maire PS de Sedan, qui a inscrit au budget de la ville la destruction du monument situé dans un cimetière de la commune et qui menace de s'effondrer. « C'est un lieu de mémoire remarquable qui témoigne à la fois de la zone d'occupation allemande en 1914, des pratiques funéraires et des discours de guerre du fait des inscriptions encore visibles sur son fronton », souligne l'historien. Edifié par les troupes de Guillaume II en 1915, le monument aux morts allemands a des allures d'édifice antique avec ses quatre colonnes doriques. C'est l'un des premiers bâtiments réalisés en béton armé.

"Les Allemands s'en fichent comme de l'an 40"

Entre les deux guerres, les sépultures des soldats tombés au front ont été transférées dans le cimetière militaire allemand voisin de Noyer-Pont-Maugis et depuis, le monument a été laissé à l'abandon par les différentes municipalités. « Il nous faut trouver environ 50.000 euros pour réhabiliter l'édifice et en faire un outil mémoriel emblématique de la réconciliation franco-allemande », explique pour sa part Sébastien Haguette, le président de l'Association d'histoire et d'archéologie de Sedan qui a été un des premiers à s'émouvoir du projet de démolition.

Car même s'il ne s'oppose pas à cette réhabilitation, le maire refuse d'y consacrer des crédits et conteste l'intérêt historique du monument. « Je suis moi-même professeur d'histoire de l'art et j'ai un peu d'idées sur la valeur patrimoniale d'un monument », fait valoir Didier Herbillon, maire de Sedan depuis 2008. Il évoque aussi avec agacement « un édifice de provocation qui n'a aucune valeur à tel point que les autorités allemandes s'en fichent comme de l'an 40 ». Ce qui l'échauffe surtout c'est qu'avant de soumettre le projet de destruction au conseil municipal, Didier Herbillon affirme avoir consulté l'ensemble des associations d'anciens combattants. Et elle se seraient toutes rangées à son avis.

Actu France-Soir (Avec AFP)

Plus d'articles Société

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par Vieux Strasbourgeois, le 30 avr à 12:57

    Vieux Strasbourgeois
    Vandalisme antiallemand en France

    Il faut rappeler qu'après la guerre de 1870-71 les Allemands avaient laissé en place les monuments français (comme la statue de Kléber à Strasbourg ou celle de Rapp à Colmar), alors qu'en 1918 les Français ont procédé à une destruction sauvage de ce qui rappelait l'annexion. Alors, tout de même, on n'avait pas osé toucher aux monuments aux morts, encore nombreux aujourd’hui près de Reichshoffen, Woerth, Elsasshausen… Le maire PS de Sedan veut s'y mettre : le changement, c'est pour maintenant.



    Signaler un abus  
Publié : 27/04/12 - 14h21
Mis à jour : 27/04/12 - 14h42
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur