Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 19 mai, 09:17
Accueil > Actualité > Société > Sondage : Oui à l’euro, oui aux… frontières !

Sondage : Oui à l’euro, oui aux… frontières !

Société


Le sondage commandé à l’Ifop par Philippe de Villiers – dont France-Soir révèle les résultats – livre une photographie passionnante d’une Europe en crise.

Les français sont attachés à la monnaie européenne
Les français sont attachés à la monnaie européenne SIPA

61 % des Français tiennent à l’Europe, et 71 %, à l’euro, qu’ils n’envisagent pas une seconde d’abandonner pour un retour au franc. Mais cela n’empêche pas 88 % d’entre eux d’être formidablement inquiets devant l’évolution du continent, le poids de la dette, le montant des déficits. La France peut-elle demain connaître une « dérive grecque » ? 61 % des personnes interrogées par l’Ifop – un pourcentage impressionnant – répondent sans hésiter : oui, hélas !

Du coup, en Europe, ce sont les Français, après les Britanniques, qui sont proportionnellement les plus nombreux (50 %) à souhaiter que l’on « zappe » – ou, au moins, que l’on mette entre parenthèses – les accords de Schengen (qui ont organisé la libre circulation au sein de l’Union) et que soient rétablis des contrôles aux frontières.

Toute l’ambivalence du rapport compliqué des Français à l’Europe est contenue dans ces chiffres. Que disent, en effet, les Français ? A la fois un « oui » à l’Europe (protectrice) et un « non » à l’Europe (poreuse et qui s’effiloche). C’est là le fruit d’une grande enquête conduite dans toute l’Europe par l’Ifop à la demande du Mouvement pour la France (MPF), du souverainiste Philippe de Villiers, lequel en a confié les résultats en exclusivité à France-Soir.

Quatre leçons principales à tirer

1. Les Français tiennent à l’Europe

Pas question d’abandonner l’euro, disent 71 % des sondés (une adhésion record à l’échelle de l’Europe). Oui, la construction européenne est « plutôt une bonne chose », estiment 61 % des personnes interrogées. Sans surprise, les Britanniques, qui habitent une île, restent les plus réticents. En revanche, l’adhésion est forte en Espagne (74 %), en Italie (72 %) et aussi en Allemagne (65 %).

2. Les Français s’affolent du montant des dettes

En Europe, les plus inquiets sont les Italiens (90 %). Juste derrière : les Français et les Espagnols (88 %). Les Allemands ne sont pas loin (84 %).

3. Les Français craignent la contagion grecque

Qui l’eût imaginé voilà quelques années ? 61 % des sondés (dont 69 % des 35-49 ans, 70 % des ouvriers et 76 % des sympathisants du Front national) pensent que la France, sur la pente actuelle, n’est pas à l’abri d’un destin grec. Les seuls – et cela en dit long – qui s’estiment protégés sont les Allemands : 64 % n’y croient pas pour eux (soit 10 points de plus qu’en décembre 2010). Du coup, ils sont 59 % à estimer que leur pays a déjà beaucoup fait et n’a aucune raison d’aider la Grèce davantage. En fait, les plus compréhensifs envers la Grèce sont les pays qui se disent qu’ils pourraient avoir besoin un jour d’une aide de ce type ou que, sans cette aide, eux-mêmes basculeront, dans l’ordre : l’Italie, la France, l’Espagne.

4. 50 % des Français souhaitent des contrôles aux frontières

Tous les autres pays – à l’exception de la Grande-Bretagne – restent majoritairement favorables à la libre circulation au sein de l’Union, conformément aux accords de Schengen.

Jamais l’Europe, du moins pour les pays du continent, n’est apparue aussi vitale et, en même temps, doutant autant d’elle-même. A l’heure du laxisme dévastateur de nos amis grecs et des déficits qui s’empilent, ce dossier-là, c’est une évidence, sera au cœur de la campagne présidentielle de 2012.

 

D'où viennent ces chiffres ?

Les résultats du sondage sont tirés d'enquêtes menées par l’Ifop pour le MPF en France du 21 au 23 juin et dans les autres pays du 22 au 27 juin, par questionnaires autoadministrés en ligne,
– en France auprès d’un échantillon national représentatif de 1.006 personnes.
– en Allemagne auprès d’un échantillon de 603 personnes
– en Espagne auprès d’un échantillon de 600 personnes
– en Italie auprès d’un échantillon de 605 personnes
– au Royaume-Uni auprès d’un échantillon de 604 personnes.
Chaque fois, les personnes interrogées étaient âgées de plus de 18 ans. Méthode des quotas.

Dominique de Montvalon
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article5 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 8 août à 19:58

    Anonyme-77656
    Merci à Phillipe de Villiers;

    Il a parfaitement raison, depuis la dernière crise, rien n'a été réglé; combien de temps cela vat'il durer?Plus ça va plus les gens, jeunes, moins jeunes et agés, se serre de plus en plus la ceinture; Il faut que cela cesse et très vite,Sinon cela va mal finir.



    Signaler un abus  
  • Par lola66, le 29 sep à 21:04

    lola66
    mensonge éhonté

    ce n'est pas vrai, tous les sondage pour ou contre l'euro que l'on

    trouve sur des sites dits "officiels" nous mentent, car ils savent à

    quel point la majorité, l'opinion publique peut fortement nous

    influencer.


    tout le monde le dit, tout le monde le clame, l'euro nous mène à la

    misere,alors posons nous la bonne question, quelle type de politique

    veut nous imposer l'euro?


    a bon entendeur !



    Signaler un abus  
  • Par aldoric, le 29 sep à 21:25

    aldoric
    DOUTES

    Moi aussi j'ai des doutes sérieux sur la "véracité" de ces sondages, surtout ceux de l'IFOP (quand on sait que c'est Mme Parisot qui le dirige ....).


    Je n'entends personne autour de moi manifester un quelconque attachement à l'euro dont on, mesure chaque jour davantage les effets pervers sur notre économie et celle de la plupart des pays européens. De très nombreuses personnes me font, au contraire, état de leur nostalgie du franc. 



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 23:24

    Anonyme-77656
    71% des français tiennent à

    71% des français tiennent à l'euro ?! C'est une blague?



    Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 8 nov à 23:42

    Anonyme-77656
    Non ce n'est pas une blague!

    Car il n'y a plus beaucoup de Français en France. Ceci explique cela! Et ceux qui vivent à l'étranger, se frottent les mains avec le taux de change!



    Signaler un abus  
Publié : 05/07/11 - 06h34
Mis à jour : 05/07/11 - 06h40
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      288500 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur