Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Dimanche 23 avril, 12:08
Accueil > Actualité > Société > Stagiaire, un métier à plein temps

Stagiaire, un métier à plein temps

Société


Cyndi Barbero alias Yatuu, jeune diplômée, a enchaîné cinq stages en deux ans. Déjà 400.000 visiteurs ont ri de ses déboires sur son blog.

  •  <em>DR</em>
  •  <em>DR</em>
  •  <em>DR</em>
  •  <em>DR</em>
  •  <em>DR</em>
  •  <em>DR</em>
  • Cyndi Barbero, 23 ans, a créé son blog, yatuu.fr, pour raconter en dessins son quotidien de stagiaire dans des agences de publicité. <em>DR</em>

Sur la couverture de son livre, elle s’est dessinée comme un produit exposé en vitrine d’un magasin. « Jeune maso en solde », indique l’étiquette. Adepte de l’autodérision, Cyndi Barbero l’assure pourtant : « Les stages, c’est fini ! J’ai arrêté il y a quatre mois ». Le stage serait-il une drogue dure ? A 23 ans, cette pétillante brune est tombée dedans sans s’en rendre compte. Jeune diplômée, elle en a enchaîné cinq en deux ans dans des agences de pub à Paris. Elle en a tiré une BD mordante qui réunit les dessins publiés sur son blog sous le nom de Yatuu (*). Son BTS communication visuelle en poche, la jeune femme pensait décrocher un travail rapidement. « Pour nos profs, c’était une évidence. Après des dizaines de candidatures, je n’ai obtenu que des stages. » Passage obligé, se rassure-t-elle d’abord. Ils seraient entre 1,6 et 2 millions d’étudiants dans ce cas en France. En réalité, aucun ne débouchera sur un emploi.

On ne lui a jamais demandé de faire du café. Mais Cyndi ne compte plus les humiliations quotidiennes, les défis relevés sans félicitations. Avec la pénible sensation d’être un produit jetable au bout de trois ou six mois. « On était parfois plus d’une douzaine, et les nouvelles têtes défilaient. » Face à ce constat, Cyndi prend vite le parti d’en rire. En quatre coups de crayons caustiques, elle croque les travers de sa vie de bureau. Un exutoire, et « parfois un moyen de s’occuper ! ». Car selon cette spécialiste, il existe deux catégories de stages. Ceux où l’on ne vous confie rien, ou quelques tâches ingrates. « Vous avez beau solliciter tout le monde, vous vous sentez inutile. A la fin, vous vous remettez en question. »

45 heures en trois jours

A l’opposé, elle a aussi connu de vrais « emplois déguisés ». Soumise à la même pression et aux mêmes horaires que les titulaires, coincée entre le rêve d’un CDD, inaccessible étoile, et la peur de se « griller » si l’on se plaint. « C’est difficile de se révolter quand on veut montrer sa motivation. Un mercredi, j’ai calculé que j’avais bossé 45 heures en trois jours ! ». Elle s’étrangle encore en repensant à ce jour où le patron a demandé à tous les stagiaires de venir travailler le dimanche. « En rigolant à moitié, il a dit : “Ceux qui ne viendront pas seront fusillés”. » Sous le choc, aucun n’a bronché.

Bien sûr, elle admet avoir appris beaucoup, avoir progressé. « Travailler autant ne me pose pas de problèmes. Mais j’aurais pu le faire en étant mieux payée ! » Avec 417 € mensuels, et sans Ticket-Restaurant, se loger et se nourrir à Paris relève de la mission impossible. Cyndi, qui vit chez ses parents en banlieue, fait partie des « privilégiés ». Avec humour, elle dénonce « ce cercle vicieux qui veut que si vous n’avez jamais eu de CDD, on ne vous offre que des stages. Quelle est la solution ? Mentir sur son CV ? ». Le succès de son blog l’a convaincue de se lancer comme illustratrice à la rentrée. Elle rêve désormais d’un parcours à la Joan Sfar ou à la Riad Sattouf. Avis aux éventuels clients : derrière le visage d’ange de Cyndi, Yatuu pourrait bien vous croquer !

(*) Moi, 20 ans, diplômée, motivée… exploitée !, éd. 12 bis (13,50 €) www.yatuu.fr.

Le boom des stages : Que dit la loi ?

Pour obtenir un stage, une convention d’une université ou d’une école est obligatoire. Après deux mois de stage, l’entreprise est tenue de verser une indemnité minimum de 417 € mensuels. Cela n’empêche pas certains employeurs de recruter à prix réduit des « stagiaires-vendeurs » pour les soldes ou le temps d’un été. La loi pour le « développement et l’alternance et de la sécurisation des parcours professionnels », qui devrait être adoptée fin juillet, entend lutter contre ces stages dits « de complaisance ». Le texte rappelle que « les stages ne peuvent avoir pour objet l’exécution d’une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent de l’entreprise ». L’employeur sera obligé de respecter un délai de carence entre deux stages, égal au tiers de la durée du stage précédent. Une avancée saluée par le collectif Génération précaire, qui reste dubitatif sur son application, car aucun contrôle ni sanction ne seraient prévus. Autre mesure attendue : la limitation des stages à six mois par année d’enseignement. De quoi éviter quelques abus, comme cette offre pour un stage de « chef de cabinet du comité exécutif France » d’un groupe financier… d’une durée d’un à deux ans !

Combien sont-ils ?
Entre 1,6 et 2 millions de stagiaires en 2011, contre 800.000 en 2006.
10 % d’entre eux obtiendraient un contrat de travail à l’issue de leur stage.

Juliette Demey
C'est sur France Soir !

Réactions à cet article2 commentaires

  • Par HeyBaal, le 22 jui à 13:02

    HeyBaal
    Oh c'est trop horrible, alors

    Oh c'est trop horrible, alors comme ça on a pas un job acquis pour la vie dans un secteur saturé en sortant de fac ... Comment font tous ceux qui ont des boulots et pas des stages ? Peut être sont ils plus doués pour le boulot que pour écrire des blogs ou des bandes dessinées ? Peut être s'orientent ils dans des secteurs avec des vrai débouchés ?



    Signaler un abus  
  • Par fg, le 2 oct à 01:52

    fg
    @HeyBaal

    Et comment font ceux qui ont chopé la grosse tête parce qu'ils ont été à la fac et qu'ils ont trouvé du boulot ? Peut être sont ils plus doués pour écrire des commentaire inutiles que pour écrire un blog ? Peut être comprendront ils un jour que si un secteur était vraiment "saturé" les patrons ne prendraient pas de stagiaires pour faire le boulot d'un employé ?



    Signaler un abus  
Publié : 22/07/11 - 06h56
Mis à jour : 22/07/11 - 13h04
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit

SUIVEZ FRANCE SOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391700 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      203400 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      155550 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      150550 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Jakyburn Jakyburn, le 20 avr à 21:02

      99900 points
      1686 commentaires

      En savoir plus sur Jakyburn


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Actu du jour en image

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    TV Tout sur Secret Stroy 6

    Faits Divers Les maisons de l'horreur